Jean Baudrillard - La Société de consommation / Le Système des objets - Artracaille 22-06-2010

Le Système des objets, premier ouvrage théorique de Jean Baudrillard, paraît en 1968. Jean Baudrillard reste l'une des figures pédagogiques de référence des activistes de mai 68. Ses premiers livres présentent une critique de La Société de consommation (1970) et du Système des objets, titre donc de son premier opus. Inspiré par les thèses de Saussure qui fourniront le pivot de ce qu'on a appelé le « mouvement structuraliste » (bien que tous ses représentants se défendent d'en faire partie), Jean Baudrillard pense simultanément et dans une relation réciproque les systèmes de signification et d'interprétation. Dès lors, la notion de signifié perd son statut d'objet neutre pour entrer en relation complexe avec non pas simplement le locuteur mais plutôt l'ensemble du système social. Baudrillard est ainsi l'initiateur du mouvement post-structuraliste. Au lieu d'analyser le champ des rapports de force multiples et en variation continue, comme le fait Foucault, ou de rechercher les conditions de possibilité de tout savoir, ou formation discursive, Jean Baudrillard, inspiré par l'œuvre de Nietzsche, s'intéresse au contraire aux événements de l'objet et à leurs règlements ou dérèglements : « séduction », « simulation » et « hyper-réalité ». L'une de ses thèses centrales, qui poursuit, d'une certaine façon, la critique de la société du spectacle entamée par Guy Debord, repose sur l'analyse de la « disparition du réel », auquel se substitue une série de simulacres qui ne cessent de s'auto-engendrer. Toutes ces idées défendent le principe général selon lequel la signification - et donc la valeur - sont interprétés, selon la sémiotique structuraliste, en termes d'absence. Ainsi « chien » signifie « chien » non en raison de ce que le mot indique mais parce qu'il n'indique pas « chat », « chèvre », « arbre » etc. Les mots sont ici « auto-référentiels ». Jean Baudrillard emploie ce principe pour soutenir l'idée que dans notre société « globale », où la technologie des communications a créé une prolifération excessive de sens, l'auto-référentiel du sens a incité à la création non pas d'un « village global » (modèle McLuhan), mais à celle d'un monde où la signification a été effacée et où la société a été réduite à une masse opaque, où le « réel » a été réduit aux seuls signes autoréférentiels de son existence. De façon controversée, Jean Baudrillard a présenté par cette théorie une manière de mieux comprendre les événements du 11 septembre. From Wikipedia the free encyclopedia Artracaille 22-06-2010"

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau