Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Les figures de style, fiche bac

Lucien de samosate

 

 

Figures de rhétorique

 
Première partie
 
I. Définitions
 
Comparaison : figure dans laquelle nous avons un comparé, un comparant et un comparatif : il est beau comme un Dieu
 
Métaphore : image et comparaison sans comparatif : il a la ruse d’Ulysse
 
Métaphore filée : Suite de métaphores sur un même thème : oublier ce flot de paroles qui semble ne jamais trouver la mer où se jeter
 
Allegorie : C’est le fait de représenter une idée par une image : représentation de la mort sous forme d’une vieille femme avec une faux.
 
Prosopopée : discours direct d’un être disparu, d’une personification, d’une allégorie : la cigale dit à la fourmi
 
Elles sont très nombreuses dans les fables, il s’agit en fait de personnifications.
 
La métonymie : C’est l’emploi d’un nom pour un autre : les planches pour dire la scène
 
Elle désigne le contenu par le contenant : Boire un Verre.
 
C’est l’œuvre par son auteur : c’est un Proust
 
Il y a donc trois sens possibles de cette figure de style qu’est la métonymie.
 
Synecdoque : C’est le fait de remplacer le nom d’une chose par l’une de ses caractéristiques : Paris pour dire la capitale
 
Périphrase : C’est le fait de dire en plusieurs mots ce que l’on pourrait dire en un seul : le siècle des lumières pour désigner le XVIIIème siècle
 
Inversion : inversion de l’ordre dans lequel apparaissent normalement les éléments syntaxiques, triste était mon âme
 
Antithèse : confrontation de deux thèses opposées : grand et petit
 
Prolepse :mise en relief d’un élément par sa mise hors proposition où il est remplacé par un pronom, ce bouquin, je n’y comprends rien
 
Antiphrase : C’est le fait de dire le contraire de ce que l’on pense : un enfant adorable pour dire un petit monstre
 
On utilise l’antiphrase pour faire valoir l’ironie, Voltaire y a souvent recours, par exemple dans Candide
 
Oxymore : C’est le fait de relier deux mots que l’on a pas l’habitude de voir ensemble : une douce aigreur
 
Personnification : Donner des traits humains à un objet/animal : l’horloge pleure.
 
Hyperbole : Exagération : tu es le plus gentil
 
Enumeration : Succession de mots sans ordre croissant ou décroissant d’intensité : j’aime les films, la musique et les peinture
 
Gradation : C’est une succession de mots avec un ordre croissant ou décroissant d’intensité :je suis ravie, heureuse, contente
 
Litote : atténuation d’une idée : ce n’est pas mal
 
Euphémisme : atténuation d’une vérité pénible : il y a compression du personnel
 
Anaphore : répétition d’un même élément en tête de phrases, de proopositons de vers se succédant, Rome, l’unique objet de mon ressentiment!
 
Rome, à qui ton bras vient d’immoler mon amant!
 
Chiasme : C’est un croisement : il faut de l’argent pour vivre mais il ne faut pas vivre pour l’argent
 
Ellipse : C’est la Suppression d’un mot : chocolat commence par « c » et finit par « t ».
 
 
LES FIGURES DE RHETORIQUE
 
 
EXEMPLES :
 
L’or noir = périphrase
 
Le renard dit à la fourmi = prosopopée
 
Un appétit de moineau = métaphore
 
Le roi soleil = périphrase
 
La première Dame = périphrase
 
La colombe = allégorie
 
La maison blanche = périphrase
 
Paris = synecdoque
 
La capitale de la France = périphrase
 
Il y a compression du personnel = euphémisme
 
Une belle main = métonymie
 
Une douce aigreur = oxymore
 
Un picasso = métoymie
 
Ce n’est pas mauvais = litote
 
Être ou ne pas être = antithèse
 
Boire un verre = métonymie
 
Rendre le dernier soupir = euphémisme
 
Un toit = synecdoque
 
Voici des feuilles, des fleurs = Enumération
 
Je me meurs, je suis mort, je suis enterré = gradation
 
Le fils de Pêlée désigne Achille dans les poèmes d’Homère = Périphrase
 
Une voile = Synecdoque
 
La source Chante = métaphore
 
Je donnerais 1000 fois ma vie pour toi = hyperbole
 
Une très longue maladie = Euphémisme
 
Je meurs de soif = hyperbole
 
Il partait, moi j’arrivais = antithèse
 
« IL dort dans le soleil, la main sur la poitrine, tranquille il a deux trous rouges du côté droit » = Euphémisme
 
La belle saison = Périphrase
 
Je ne suis pas mécontent = Litote
 
Wall Street = Métonymie
 
Le siècle des Lumières = Périphrase
 
Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant = chiasme
 
Votre dot valait mieux que vous, à présent vous valez mieux que votre dot = chiasme
 
L’ïle de Beauté = Périphrase
 
La grande bleue = Périphrase
 
Le soleil noir = oxymore
 
Elle se hâte lentement = oxymore
 
Un milieu entre Rien et tout = antithèse
 
Le vatican = métonymie
 
Le père de la fable = Périphrase
 
Le pentagone = métonymie
 
Des clochers lancent vers le ciel un affreux hurlement = Personnification.
 
Son rêve est de monter sur les planches = Métonymie
 
Bernard est un Hercule = Métaphore
 
Le rocher chancelle, s’élance, se précipite, roule et court à nos trousses = Personnification
 
En parlant de la mort, Hugo dit, « je vis cette faucheuse … » = Allégorie
 
La Faucheuse s’approcha et et lui dit : « il est temps, je suis venue te chercher » = Prosopopée
 
Je cherche un toit = métonymie
 
Il te faut de l’argent pour vivre mais il ne faut pas vivre pour l’argent = Chiasme
 
Chocolat commence par un « c » et se termine par un « t » = Ellipse
 
La pluie tombait toujours tristement = Allitération
 
Le Pays tout entier pleure son président = métonymie
 
Un horloge pleure = Personnification
 
La terre des Pharaons = périphrase
 
Je l’ai vu de mes yeux = Pléonasme
 
La marionette au long nez = Périphrase
 
Il regarde longtemps, longtemps cherche sans savoir = Chiasme
 
Chaque fleur est une âme = métaphore
 
Une Obscure clarté = oxymore
 
L’empire du soleil Levant = Périphrase
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841