Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Stendhal, la Chartreuse de Parme, les retrouvailles de Fabrice et de l'Abbé

Stendhal

 

 

 

 

Stendhal, les retrouvailles de Fabrice et de l'Abbé : la Chartreuse de Parme oral EAF de 49 questions réponses

Stendhal

Questionnaire EAF séquence roman : 49 questions réponses

 
 

Lire la suite

 

 

 

“La chartreuse de Parme” Stendhal

Les retrouvailles de Fabrice et de l'abbé Blanès constituent dans la Chartreuse de Parme un passage très révélateur de la personnalité de certains héros, et d'un choix intéressant de structure romanesque. Il s'agit en effet d'un récit qui joue sur les données temporelles. Ainsi, le retour de Fabrice est l'occasion pour lui d'une rétrospective qui permet de présenter les lieux comme si, pour le lecteur, il s'agissait d'une découverte immédiate.

Texte étudié :

Les retrouvailles avec L'Abbé Banes de La chartreuse de Parme (de Stendhal)

Fabrice entrait alors sur la petite place de l'église ; ce fut avec
un étonnement allant jusqu'au délire qu'il vit, au second étage de
l'antique clocher, la fenêtre étroite et longue éclairée par la petite
lanterne de l'abbé Blanès. L'abbé avait coutume de l'y déposer, en
montant à la cage de planches qui formait son observatoire, afin
que la clarté ne l'empêchât pas de lire sur son planisphère. Cette
carte du ciel était tendue sur un grand vase de terre cuite qui avait
appartenu jadis à un oranger du château. Dans l'ouverture, au
fond du vase, brûlait la plus exiguë des lampes, dont un petit
tuyau de fer-blanc conduisait la fumée hors du vase, et l'ombre du
tuyau marquait le nord sur la carte. Tous ces souvenirs de choses
si simples inondèrent d'émotions l'âme de Fabrice et la
remplirent de bonheur.

Presque sans y songer, il fit avec l'aide de ses deux mains le
petit sifflement bas et bref qui autrefois était le signal de son
admission. Aussitôt il entendit tirer à plusieurs reprises la corde
qui, du haut de l'observatoire ouvrait le loquet de la porte du
clocher. Il se précipita dans l'escalier, ému jusqu'au transport ; il
trouva l'abbé sur son fauteuil de bois à sa place accoutumée ; son
oeil était fixé sur la petite lunette d'un quart de cercle mural. De la
main gauche, l'abbé lui fit signe de ne pas l'interrompre dans son
observation ; un instant après il écrivit un chiffre sur une carte à
jouer, puis, se retournant sur son fauteuil, il ouvrit les bras à
notre héros qui s'y précipita en fondant en larmes. L'abbé Blanès
était son véritable père.

- Je t'attendais, dit Blanès, après les premiers mots
d'épanchement et de tendresse.
L'abbé faisait-il son métier de savant ; ou bien, comme il
pensait souvent à Fabrice, quelque signe astrologique lui avait-il
par un pur hasard annoncé son retour ?
- Voici ma mort qui arrive, dit l'abbé Blanès.
- Comment ! s'écria Fabrice tout ému.
- Oui, reprit l'abbé d'un ton sérieux, mais point triste : cinq
mois et demi ou six mois et demi après que je t'aurai revu, ma vie
ayant trouvé son complément de bonheur, s'éteindra.
Come face al mancar dell alimento

(comme la petite lampe quand l'huile vient à manquer).
Avant le moment suprême, je passerai probablement un ou deux
mois sans parler, après quoi je serai reçu dans le sein de notre
père ; si toutefois il trouve que j'ai rempli mon devoir dans le
poste où il m'avait placé en sentinelle.
« Toi tu es excédé de fatigue, ton émotion te dispose au
sommeil. Depuis que je t'attends, j'ai caché un pain et une
bouteille d'eau-de-vie dans la grande caisse de mes instruments.
Donne ces soutiens à ta vie et tâche de prendre assez de forces
pour m'écouter encore quelques instants. Il est en mon pouvoir
de te dire plusieurs choses avant que la nuit soit tout à fait
remplacée par le jour ; maintenant je les vois beaucoup plus
distinctement que peut-être je ne les verrai demain. Car, mon
enfant, nous sommes toujours faibles, et il faut toujours faire
entrer cette faiblesse en ligne de compte. Demain peut-être le
vieil homme, l'homme terrestre sera occupé en moi des
préparatifs de ma mort, et demain soir à 9 heures, il faut que tu
me quittes.

Fabrice lui ayant obéi en silence comme c'était sa coutume :
- Donc, il est vrai, reprit le vieillard, que lorsque tu as essayé
de voir Waterloo, tu n'as trouvé d'abord qu'une prison ?
- Oui, mon père, répliqua Fabrice étonné.
- Eh bien, ce fut un rare bonheur, car, averti par ma voix, ton
âme peut se préparer à une autre prison bien autrement dure,
bien plus terrible ! Probablement tu n'en sortiras que par un
crime, mais, grâce au ciel, ce crime ne sera pas commis par toi.
Ne tombe jamais dans le crime avec quelque violence que tu sois
tenté ; je crois voir qu'il sera question de tuer un innocent, qui,
sans le savoir, usurpe tes droits ; si tu résistes à la violente
tentation qui semblera justifiée par les lois de l'honneur, ta vie
sera très heureuse aux yeux des hommes..., et raisonnablement
heureuse aux yeux du sage, ajouta-t-il, après un instant de
réflexion ; tu mourras comme moi, mon fils, assis sur un siège de
bois, loin de tout luxe, et détrompé du luxe, et comme moi
n'ayant à te faire aucun reproche grave.


(\"Les retrouvailles avec L'Abbé Banes\", La chartreuse de Parme (de Stendhal))

StendhalCommentaire

Henri Beyle dit stendhal est un auteur du XIX eme qui s'inscrit dans le mouvement réaliste,  mouvement visant à donner l'illusion du réel. La Chartreuse de Parme est un roman d'apprentissage qui retrace le parcours d'un jeune aristocrate italien avide d'héroïsme. Dans cet extrait il se rend, ,à son retour de bataille , chez l'abbé Blanes qu'il considère comme son père

Problématique
En quoi ce personnage est il fondamental pour le devenir du personnage ?

Annonce du plan

Nous nous demanderons ce qui fait de cet abbé le substitut du père de Fabrice puis nous étudierons les caractéristiques de cet héros adolescent

I - l'abbé : un substitut du père de Fabrice

Les liens entre Fabrice et l'abbé sont effectivement très forts .On le constate grâce à la description précise des rituels effectués par l'abbé et par Fabrice, évoqués à travers des expressions comme "avait coutume " , ,"presque sans y songer ",  ,"sa place accoutumée",  "comme c'était sa coutume ", , et la périphrase "le siflement bas et bref qui autrefois etait le signal de son admission ",  .Tout ceci souligne le passé commun et les habitudes prises ensemble par ces deux hommes, que l'on imagine alors très proches et riches de nombreux moments passés ensemble. Revivre ces moments procure d'ailleurs à Fabrice une joie intense soulignée par l'hyperbole "tous ces souvernirs de choses si simples inondèrent d'émotion l'âme de Fabrice et la remplirent de bonheur ".Le determinant "tous" et l'adverbe d'intensité "si" accentuent les sentiments très forts éprouvés à ce moment précis par le héros qui est plein d'amour et d'administration pour son ami retrouvé .L'hyperbole "ému jusqu'au transport ", la métaphore "fondant en larmes ", et "tout ému",  renforce ce sentiment exprimé à travers l'extériorisation de l'émotion du héros. Ces sentiments sont réciproques, car malgré le caractère plus réservé de l'abbé, il "ouvre les bras"  Stendhal évoque l"epanchement" et la "tendresse" dont il fait preuve, auxquels sont ajoutés le fait qu'il "pensait souvant à Fabrice ",

L'abbé, en dehors des sentiments d'affection qu'il éprouve pour Fabrice , est surtout présenté ici comme un guide spirituel, un mentor auquel Fabrice fait confiance pour lui montrer la voie à suivre. Et pour cause l'abbé représente le savoir et plus particulièrement la science , évoquée à travers le matériel d'astrologie: "observatoire" ,"planisphère" ,"carte du ciel "  "quart de cercle mural",  semble aussi détenir une prescience de l'avenir comme le montrent les nombreux enploits du futur ainsi que l'expression "je t'attendais". Cette anticipation de l'avenir est mystérieuse et peut être attribuée aussi bien aux connaissances astrologiques de l'abbé qu'à sa spiritualité, suggérée par l'emploi du vocabulaire religieux "notre père" "mon enfant "  "grâce au ciel ", qui lui confère une autorité morale dont il fait usage en donnant à Fabrice des conseils de vie , relayés par l'emploi de l'impératif et de l'expression "il faut" .Ces derniers s'articulent autour de l'idée de l'acceptation de ses limites "nous sommes toujours faibles " mais aussi du rejet de l'orgueil "si tu résistes à la violente tentation qui te sembleras dictée par les lois de l'honneur " et de labandon du luxe "loin de tout luxe " .Si ces considérations font penser aux voeux chrétiens, elles ont pour objectif de faire accéder Fabrice au bonheur , comme le montre la phrase conditionnelle "si tu résistes...ta vie sera très heureuse" .Le mentor de notre héros lui veut donc du bien .

II - Les caractéristiques du héros adolescent

Cependant, l'annonce qu'il va lui faire plonge cet extrait dans une tonalité pathétique puisque qu'il personnifie la mort avec emphase pour mieux annoncer la sienne "voici ma mort venir " .C'est avec instance qu'il évoquera cet évènement à venir car Fabrice doit comprendre qu'il sera dorénavant livré à lui même : l'idée de la mort sera répètée à travers la métaphore" ma vie s'éteindra ", mais aussi à travers les périphrases religieuses "le moment suprême " "je serai reçu dans le sein de notre père" " l'homme terrestre sera occupé en moi des préparatifs de ma mort"

On aperçoit bien ici la conception chrétienne de la mort qui est vécue comme un passage vers l'haut de-là , une libération de la vie terrestre pour accéder à un monde meilleur, à la conception d'avoir été exemplaire, comme le suggère la métaphore "si toutefois il trouve... en sentinelle". Néanmoins ces euphémismes ne cachent pas la souffrance à venir "je passerai probablement un ou deux mois sans parler " , ce qui accentue le pathétique de la situation  renforcé par la réaction très affectée de Fabrice.

C'est en enfant adoptif que Fabrice va réagir, car il ne va pas pouvoir contenir son émotion comme le montre l'interjection "comment!" qui vient renforcer l'extériorisation de ses émotions évoquées à travers les hyperboles "en fondant en larmes" et "tout ému" .Le discours indirect libre nous explique cette émotion vive " l'abbé Blanes était son véritable père ",  qui a traversé l'esprit de Fabrice au moment où il a fondu en larmes dans les bras de l'abbé, qui correspond sans doute à la prise de conscience de la force des liens qui les unissaient. De plus, comme un enfant il"se précipite" et"obeit" à celui qu'il considère comme son père. L'apostrophe"oui, mon père" revêt le double sens de l'autorité morale du religieux mais aussi de l'autorité affective de celui qu'il reconnaît depuis tant d'années .

La métaphore "tous ses soivenirs...bonheur" envisage l'âme de Fabrice comme un récipient près à accueillir toute l'émotion, on trouve d'ailleurs dans cet extrait son lexique "larmes"... renforce par l'affirmation de l'abbé "ton émotion dispose au sommeil " .A cette sensibilité s'ajoute la naïveté du héros
Fabrice est à un carrefour de sa vie qui exige un choix , celui de commettre ou non un crime, ,cependant avant de mourir l'abbé donne des conseils à son protégé , il est la voix de la sagesse du bien , l'apprentissage de ce héros continu.

Conclusion


Cet extrait nous apprend beaucoup sur la psychologie du personnage comme sur la suite de l'intrigue car si notre héros adolescent  se retrouve fort démuni au décès de son mentor , il apparaît déjà comme un garçon sensible et très émotif.

Cet extrait est un moment charnière du roman car le jeune héros revient sur le lieu de son passé pour écouter les conseils avisés de celui qui a été comme un père pour lui. Cet abbé savant et religieux qui est prêt à mourir va influencer le destin de Fabrice en tentant de réprimer son orgueil .
Stendhal malgré son souci de réalisme  laisse surgir une portée morale qui prend les traits de l'abbé Blanes

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841