Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

La recherche de la vérité peut-elle se passer du doute? Bac 2012, séries techno

Descartes

 

 

 

 

La recherche de la vérité peut-elle se passer du doute?


Bac 2012, séries technologiques Philosphie Séquence : La raison et le réel

Plan de la dissertation : 

I) On n’a jamais le vrai en premier, directement, sans effort

II) Mais on ne peut répondre immédiatement à la question, car il y a un obstacle, à la fois au oui et au non. Il consiste dans le fait que le doute peut recevoir des valeurs contradictoires :

 III. Le doute ne reste-t-il pas en lui-même quelque chose de subjectif ?

Analyse :
 

 

La recherche de la vérité peut-elle se passer du doute ?

A. Analyser la question :

Quels sont les éléments qui donnent sens à la question ? De manière générale, ne jamais prendre les mots comme des éléments, car ce n’est pas toujours vrai selon les questions. Il suffit de s’en tenir au départ au sens bien connu. Pas de défini¬tions à ce stade. Ici, un premier élément n’est pas « la vérité » mais l’ensemble : « la recherche de la vérité ». Le 2ème n’est pas « le doute », mais l’expression complète : « se passer du doute ». Enfin, 3ème, il s’agit de s’interroger sur la possibilité de s’en passer, quand on recherche ce qui est vrai. Nota : Il est bien évident qu’on ne connaît pas le vrai puisqu’on le cherche. Et quand on l’a, on n’a pas à le chercher. Dans le Ménon, Socrate montre qu’il faut partir d’une pré-compréhension de la vérité, d’un moyen terme au lieu d’opposer, comme les Sophistes, 2 termes : savoir & ignorer. Il n’y a rien de plus simple que « le vrai » au sens courant. Chacun a pu éprouver aussi, bien des fois, que ce qu’il croyait d’abord être vrai s’est révélé faux. Etc. Cette expérience vécue est intéressante mais les exemples vécus ne feront pas la réponse à la question qui est posée dans le général. On pourra dire ceci à titre d’exemple, mais on ne pourra pas plus en déduire qu’il faut passer par le doute, que l’inverse… Les exemples ne sont jamais des arguments valables, tout au plus des moyens de clarifier. Pour ne pas s’y perdre il faut savoir où l’on va. D’où, après analyse de la question :

B. Rechercher une idée qui permette d’orienter la réponse.

Qu’est-ce qui est présupposé dans l’interrogation ?
Non pas l’idée-réponse qui vient à l’esprit, oui ou non, mais celle qui est contenue déjà dans la question. Il s’agit de repérer un présupposé qui est implicite : il faut le rendre explicite, l’exposer. Quel est-il ici ? La vérité est recherchée parce qu’elle n’est pas donnée. Et elle n’est pas donnée parce qu’elle n’est pas immédiate. L’immédiat est toujours source d’erreurs. Et pourtant, il faut bien partir de quelque chose de positif. Quoi ? Le doute est négatif : comment en faire du positif. 

Développement

I) On n’a jamais le vrai en premier, directement, sans effort : il ne suffit pas de voir pour savoir.

Les hommes « ont vu » les choses pendant des milliers d’années sans les connaître « vraiment ». Rien n’est plus utile que savoir le vrai mais cela ne va pas de soi. C’est la vie qui nous apprend. Mais justement elle nous apprend que ce qui est immédiat et posé est faux, que l’impulsion première est désastreuse. Que le meilleur moyen de s’égarer, c’est de faire confiance à l’intuition, aux sens et aux apparences. Par conséquent, si la vérité n’est rien d’immédiat, il faut des moyens pour l’atteindre. C’est là que commence le problème. Il y a un chemin qui conduit à la vérité. Il y a avantage à rester dans le chemin de la vérité même s’il n’aboutit pas à la vérité dernière, parce qu’en dehors de lui nous n’avons rien. La question maintenant est de savoir si le doute est le moyen de rester en chemin vers le vrai, et s’il ne risque pas au contraire ne nous égarer. 

 

Lire la suite :

Corrigé du bac

 

 

Sujets et corrigés :

Sujets bac 2012 : séries technoloqiques 

Le sujet 1 : Faut-il être cultivé pour apprécier une œuvre d’art ?

Sujet 2 : La recherche de la vérité peut-elle se passer du doute ?

sujet 3 : Expliquez le texte de Hobbes 

Qu’est-ce qu’une bonne loi ? Par bonne loi, je n’entends pas une loi juste, car aucune loi ne peut être injuste. La loi est faite par le pouvoir souverain, et tout ce qui est fait par ce pouvoir est sûr, et approuvé par tout un chacun parmi le peuple. Et ce que tout homme veut, nul ne saurait le dire injuste. Il en est des lois de la communauté politique comme des lois du jeu : ce sur quoi les joueurs se sont mis d’accord ne saurait être une injustice pour aucun d’eux. Une bonne loi est celle qui est à la fois nécessaire au bien du peuple et facile à comprendre. En effet, le rôle des lois, qui ne sont que des règles revêtues d’une autorité, n’est pas d’empêcher toute action volontaire, mais de diriger et de contenir les mouvements des gens, de manière qu’ils ne se nuisent pas à eux-mêmes par l’impétuosité* de leurs désirs, leur empressement ou leur aveuglement ; comme on dresse des haies, non pas pour arrêter les voyageurs, mais pour les maintenir sur le chemin. C’est pourquoi une loi qui n’est pas nécessaire, c’est-à-dire qui ne satisfait pas à ce à quoi vise une loi, n’est pas bonne. HOBBES * impétuosité : ardeur, fougue, violence.

Pour expliquer ce texte, vous répondrez aux questions suivantes, qui sont destinées principalement à guider votre rédaction. Elles ne sont pas indépendantes les unes des autres et demandent que le texte soit d’abord étudié dans son ensemble.

1. Formulez la thèse de ce texte et montrez comment elle est établie.

 2. a) Expliquez : « Il en est des lois de la communauté politique comme des lois du jeu ». b) Expliquez : « Une bonne loi est celle qui est à la fois nécessaire au bien du peuple et facile à comprendre. » c) Expliquez : « comme on dresse des haies, non pas pour arrêter les voyageurs, mais pour les maintenir sur le chemin. »

 3. Le rôle des lois est-il seulement d’empêcher les hommes de se nuire à eux-mêmes ?

 Consulter les sujets corrigés, bac 2012, séries technologiques

 

A consulter :

 

Les corrigés du bac technologiques , bac 2011

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841