Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Apollinaire, oral sur Zone, Alcools, questionnaire pour l'oral de français

calligramme-apollinaire

 

 

 

Apollinaire, Alcools, Zone, vers 1-24

Introduction

Ce poème fut publié en décembre 1912 dans la revue Les Soirées de Paris. C’est en fait le derniers poèmes écrits par Apollinaire avant la publication d’Alcools en 1913 ; ce poème, d’abord intitulé « Cri », a été mis en tête du recueil pour le placer sous le signe de la modernité et d’une esthétique nouvelle.

Le titre :

plusieurs niveaux de signification :

Etymologie :

ceinture

Marginalité : zone = bande de terrains vague qui entourait les fortifications de Paris ; lieu de marginalité sociale (cf sens moderne du mot) ; poème en marge du recueil Alcools ; poésie en marge de la poésie traditionnelle. Zone renvoie justement à des lieux inexplorés.

Urbanité et modernité : périphérie des villes. Renvoie à un urbanisme moderne comme le poème renvoie à une poésie de la modernité.

Poème qui peut se lire comme l’affirmation d’un art poétique, du moins pour le début que nous allons étudier ; dans son ensemble peut se lire comme un parcours autobiographique et poétique.

I- Une revendication de nouveauté

Dans la forme

Organisation du texte

- pas de forme fixe, ni de structure strophique : 3 vers isolés + un tercet + strophe de 8 vers + strophe de 10 vers. (ensemble du texte Zone construit sur cet effet crescendo/decrescendo). Les 3 premiers vers évoquent le thème de la nouveauté dans le contexte d’un paysage urbain. La première strophe évoque la religion et la modernité ; la troisième la vie urbaine.

Absence de ponctuation 

- Ôte au poème une certaine logique formelle ; force le lecteur à trouver son propre rythme et donc lui donne un plus grand rôle à jouer dans la lecture du poème. L’absence de ponctuation favorise aussi le libre jeu des associations.

Les vers 

: Vers libres :

longueurs variées : la longueur inhabituelle de certains vers rapproche la poésie de la prose (vers 11 de 15 syllabes, vers 13 de 18 syllabes), ce qui met à mal les repères rythmiques classiques ;

liberté de rimes : le plus souvent associations en distiques ; rimes pauvres (1/2, 5/6, 9-10, 11-12) suffisantes (3/4), assonances (10-11, 16-17).

Donc impression de liberté et de modernité formelle.

Le refus de la tradition

Paradoxe

des premiers mots en début de poème « à la fin » : poème qui se revendique comme une rupture, la fin d’une époque et d’un monde (monde ancien, antiquité grecque et romaine = références du monde classique).

Revendication ferme : « tu es las », formulation classique # « tu en as assez », formulation plus moderne, niveau de langue familier : crescendo dans la revendication.

Opposition forte de l’ancien (ancien, ancienne, antiquité, antique) et du moderne (moderne, neuve)

Temps verbaux et indices temporels du présent : ce matin x 3 ; matin, célébration du renouveau du jour.

L’intégration de la modernité

Célébration lyrique de la Tour Eiffel en ouverture, comme une muse nouvelle ; symbole de modernité souvent intégré dans la peinture contemporaine (Delaunay). Nouveauté de la forme, de la matière, et gratuité de la fonction : objet qui ne sert à rien.

Modernité des lieux, qui redoublent le « ici » de l’énonciation : hangars de Port Aviation, rue industrielle.

Modernité des objets : automobiles, hangars

Le monde industriel et professionnel : directeurs ouvriers belles sténo dactylographes

Nouveaux supports textuels : prospectus catalogues affiches journaux, livraisons à 25 cts

On sait que ces supports sont aussi intégrés à la peinture par artistes nouveaux : collages de journaux dans les tableaux de Braque et de Picasso, affiches peintes par Toulouse Lautrec, les Delaunay. Apollinaire transfigure ces supports du langage quotidien en supports d’un nouveau langage poétique : termes qui appartiennent aux registres littéraires : chantent, poésie, prose, « aventures policières » (qui rime avec divers qui rappelle l’origine de ces aventures qui est le fait divers) (NB : rime irrégulière masc/fem), portrait ; célébration de la variété de cette littérature nouvelle par redondance « mille titres divers » « plein de »  + pluriels.

Modernité du langage : intègre dans le poème des termes n’appartenant pas à des registres soutenus, peu usuels en poésie, prosaïques : automobiles, hangars etc utilisation aussi d’expressions neutres comme « il y a », « voilà ». « J’ai vu »  « j’aime »

Donc poème sous le signe de la nouveauté

II- Des éléments de continuité avec une certaine tradition lyrique

Les thèmes

Celui de la religion  (religion (x 2), christianisme, pape, église, confesser) : préoccupations d’ordre spirituel qui s’inscrivent dans une éternité ; paradoxe des associations religion/neuve/simple, moderne/pape : signifie peut-être que tout ce qui a trait au sacré et à la spiritualité s’inscrit dans l’éternité.

L’image de la « sirène qui gémit » se rattache aussi aux légendes antiques : polysémie du terme qui s’inscrit à la fois dans la modernité et dans le mythe (par personnification du verbe).

Le lyrisme :

présent dans le texte mais détourné :

Par l’énonciation à la seconde personne, « tu », qui met à distance le « moi » du poète », d’autant que le « tu » est ambigu : le poète s’adresse à lui mais aussi au « christianisme ».

L’expression des sentiments

est discrètement présente ds le besoin de confession, c-à-d d’un discours d’épanchement intime détourné sur le mode ironique, et aussi par l’expression du sentiment de honte ; les fenêtres sont alors comme un regard posé sur le poète (cf V. Hugo, la conscience) ;

le poète laisse entendre son désarroi au sein d’un monde pourtant célébré. De même la douleur du poète se donne à entendre ds les termes gémir ou criailler : projection de son état d’âme sur les éléments extérieurs. PE aussi lassitude de la répétition (quatre fois par jour, par trois fois)

L’écriture

Rimes

Alexandrins : v 1 avec diérèse, 19, 20

Utilisation classique de l’harmonie des sonorités :

Bergère ô Tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin

Donc le poète maintient la tension entre tradition et modernité

III-  Fonction de ce renouveau : la transfiguration poétique de la réalité quotidienne

Elle se fait par :

Les images

Transformation de l’inanimé en animé

par les métaphores et comparaisons animales (v2 : mét ; v 20 mét ; v22, comp) : la ville se transforme en élément vivant doté de sentiments ;

par les personnifications : v 2 ; v 9 ; v 11 ; v19

métaphore du v. 16 établit une correspondance entre le visuel et l’auditif (soleil/cuivre ; joie/soleil) ambiguïté sur les groupes de mots ds propre du soleil elle était

de façon générale, multiplication des sensations auditives.

b) les associations de termes

Termes revivifiés par associations étonnantes :

automobiles/anciennes qui s’oppose à Pape moderne et religion neuve 

autant de paradoxes qui nous amènent à reconsidérer le réel et à sortir des clichés ; « belles sténo-dactylographes » ; « grâce de cette rue industrielle » (oxymore ?)

comparaison religion et hangars de port aviation : association qui sera reprise par la suite dans le thème de l’ascension spirituelle propre au christianisme et de l’ascension aérienne symbole de la modernité : l’aviateur serait le christ de la modernité (cf tableau de Dali et représentation du christ sur la croix) ; cf vers 44, 47, 48etc).

c) Un nouveau regard sur le monde

La réalité devient un lieu autre insolite, nouveau. : transfiguration de l’espace ds ses trois dimensions, superposition du bucolique et de l’urbain (v 2), de l’animé et de l’inanimé, de la prose et de la poésie, du journalisme et de la littérature.

La poésie s’ouvre à la prose du quotidien qui du coup prend une dimension magique, féerique.

C’est une façon de montrer que la poésie est dans tout, qu’il s’agit de poser un regard nouveau sur le monde, qui décloisonne les éléments de la réalité.

Conclusion

Plusieurs niveaux de lecture pour ce poème :

Un art poétique : poème qui est l’acte de naissance de la modernité poétique : le ^poète est celui qui par la nouveauté du regard qu’il pose sur le monde fait jaillir la puissance poétique enfouie dans les objets les plus quotidiens de la modernité.

Une nouvelle forme de lyrisme autobiographique, les séductions de la nouveauté n’empêchent pas le poète de s’inscrire dans une tradition, un spiritualisme qu’avec humour le poète associe à cette modernité. Les nombreuses notations autobiographiques dans la suite du texte donnent une tonalité intime à cette déambulation du poète dans les rues de Paris.

Une collusion poésie/peinture : intégration des mêmes éléments de modernité ; libres associations qui apparentent ce texte à un tableau cubiste.

 

Source

www.lyc-international.ac-versailles.fr/IMG/doc/Apollinaire-Zonerevu.doc

 

Apollinaire, oral EAF

Zone Alcools

Vers 1 - 24

Questionnaire EAF

Questionnaire sur l’introduction

Quand ce poème fut-il publié?

Comment était-il intitulé tout d’abord?

Est-il placé sous le signe de la modernité? D’une esthétique nouvelle?

Etude du titre

Zone

Quelles sont les lectures possibles de « Zone »?

Questionnaire sur l’étude :

Plan du commentaire

I - Une revendication de Nouveauté

dans la forme

absence de ponctuation

Les vers - vers libres

Paradoxe

L’intégration de la modernité

II - Des éléments de continuité avec une certaine tradition lyrique

Les thèses

Le lyrisme

L’expression des sentiments

L’écriture

III -  Fonction de ce renouveau : la transfiguration poétique de la réalité quotidienne

Les images

Les associations de termes

Un nouveau regard sur le monde

Problématiques possibles

- En quoi cette poésie mélange t’-elle la tradition lyrique et la modernité?

- En quoi cette poésie est-elle  traditionnelle et innovante?

Questionnaire sur le commentaire dans le respect des axes d’étude

I -

Organisation du texte

Quelle est l’organisation du texte?

Y a t’-il des formes fixes? Des structures strophiques?

A quelles idées les trois premiers vers se rapportent -ils?

DE quoi, la première et troisième strophe sont-elles évocatrices?

Absence de ponctuation

Comment Apollinaire sollicite t’-il l’imagination et la relecture du poème chez le lecteur?

Comment le libre jeu des associations est-il mis en avant?

Les vers

Retrouvons-nous les repères rythmiques classiques?

Analysez les rimes

Peut-on dire qu’Apollinaire se libère des contraintes formelles?

Paradoxe

En quel sens peut-on parler de paradoxe?

L’intégration de la modernité

A quoi l’intégration de la modernité fait-elle référence concernant :

Les objets, les lieux, le monde industriel et professionnel, les nouveaux supports textuels et le langage?

II -

Les thèmes

Quels sont les deux thèmes en présence et en continuité avec une certaine tradition lyrique? Justifiez votre réponse en citant le texte

Le lyrisme

Comment le lyrisme est-il présent?

Que pouvez-vous dire de l’énonciation?

Comment le « Moi » du poète est-il mis à distance?

A qui le poète s’adresse t’-il?

L’expression des sentiments

Comment l’expression des sentiments se traduit-elle?

Comment le désarroi et la douleur du poète se traduisent-ils?

L’état d’esprit du poète se reflète t’-il sur les éléments extérieurs?

L’écriture

Peut-on dire que l’écriture se situe entre tradition et modernité

III -

Les images

Comment Apollinaire parvient-il à transformer poétiquement la réalité quotidienne?

Association de termes

Relevez les associations étonnantes de la poésie

Proposent-elles une reconsidération du réel en dehors de tous stéréotypes et clichés?

Quelle interprétation donnez-vous à l’association de la religion au hangars de port aviation?

Qui représente le Christ de la modernité?

Qui en peinture a peint : le Christ de St Jean de la Croix?

Un nouveau regard sur le monde

A quoi la réalité est-elle assimilée?

L’espace est transfiguré en trois espaces : quels sont les trois étapes?

Comment comprenez-vous la poésie : la prose du quotidien

La poésie est-elle selon Apollinaire dans tout?

Cela confère t’-il une dimension magique à la poésie?

Questions sur la conclusion

Le poème est-il le signe d’une ère nouvelle? D’une modernité poétique?

En quel sens peut-on parler de lyrisme autobiographiques?

CE poème peut-il être apparenté à un tableau Cubiste? En quoi?

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841