Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Rabelais Gargantua, chapitres, XIV et XV : séquence Renaissance et Humanisme

 Rabelais, Pantagruel et Gargantua
 
 
 
 
 

OBJET D’ÉTUDE : L’HUMANISME

Vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme

  Rabelais, Gargantua, chapitres XIV et XV

 

 

Chapitre XIV : Comment Gargantua fut institué par un sophiste en lettres latines.

[…] " Mais je vous dis qu'en ce seul propos que j'ai présentement devant vous tenu à mon fils Gargantua, je connais que son entendement participe de quelque divinité, tant je le vois aigu, subtil, profond et serein, et parviendra à degré souverain de connaissance, s'il est bien institué. Pourtant, je veux le confier à quelque homme savant pour l'endoctriner selon sa capacité, et n'y veux rien épargner."

De fait, l'on lui enseigna un grand docteur sophiste nommé Maître Thubal Holoferne, qui lui apprit sa charte si bien qu'il la disait par cœur au rebours ; et y fut cinq ans et trois mois. Puis lui lut Donat, le Facet, Theodolet et Alanus in Parabolis et y fut treize ans six mois et deux semaines.

Mais notez que cependant il lui apprenait à écrire gothiquement et écrivait tous ses livres, car l'art d'impression n'était encore en usage.

Et portait ordinairement un gros escritoire pesant plus de sept mille quintaux, duquel le gualimart était aussi gros et grand que les gros pilliers de Enay, et le cornet y pendait à grosses chaines de fer à la capacité d'un tonneau de marchandise.

Puis lui lut De modis significandi, avec les commentaires de Hurtebize, de Fasquin, de Tropditeux, de Gualehaul, de Jean le Veau, de Billonio, Brelinguandus, et un tas d'autres ; et y fut plus de dix-huit ans et onze mois. Et le sut si bien que, au coupe Laud, il le rendait par cœur à revers, et prouvait sur ses doigts à sa mère que de modis significandi non erat scientia.

Puis lui lut le Compost, où il fut bien seize ans et deux mois, lors que son dit précepteur mourut ; et fut l'an mil quatre cents et vingt, de la vérole que lui vint.

Après, en eut un autre vieux tousseux, nommé Maître Jobelin Bridé, qui lui lut Hugutio, Hebrard Grecisme,le Doctrinal, les Pars, le Quid est, le Supplementum, Marmotret, De moribus in mensa servandis, Seneca De quatuor virtutibus cardinalibus, Passavantus cum Commento, et Dormi secure pour les festes, et quelques autres de semblable farine. A la lecture desquels il devint aussi sage que personnes depuis ne fourneâmes nous.

 

Chapitre XV : Comment Gargantua fut mis sous autres pédagoges.

 

A tant son père aperçut que vraiment il étudiait très bien et y mettait tout son temps, toutefois qu'en rien ne profitait et, que pis est, en devenait fou, niais, tout rêveur et rassoté.

De quoi se complaignant à Don Philippe des Marays, vice-roi de Papeligosse, entendit que mieux lui vaudrait rien n'apprendre que tels livres sous tels precepteurs apprendre, car leur savoir n'était que bêterie et leur sapience n'était que moufles, abâtardissant les bons et nobles esprits et corrompant toute fleur de jeunesse.

" Qu'ainsi sait, prenez (dit-il) quelqu'un de ces jeunes gens du temps présent, qui ait seulement étudié deux ans. En cas qu'il n'ait meilleur jugement, meilleures paroles, meilleur propos que votre fils, et meilleur entretien et honnêteté entre le monde, réputez-moi à jamais un taillebacon de la Brene." Ce qu'à Grandgousier plut très bien, et commanda qu'ainsi fût fait.

Au soir, en soupant, ledit des Marays introduit un sien jeune page de Villegongis, nommé Eudemon, tant bien testonné, tant bien tiré, tant bien espousseté, tant honnête en son maintien, que trop mieux ressemblait quelque petit angelot qu'un homme. Puis dit à Grandgousier :

" Voyez-vous ce jeune enfant ? Il n'a encore que douze ans ; voyons, si bon vous semble, quelle différence y a entre le savoir de vos rêveurs mateologiant du temps jadis et les jeunes gens de maintenant. "

L'essai plut à Grandgousier, et commanda que le page proposât. Alors Eudemon, demandant congé de ce faire audit vice-roi son maître, le bonnet au poing, la face ouverte, la bouche vermeille, les yeux assurés et le regard assis sur Gargantua avec modestie juvénile, se tint sur ses pieds, et commença le louer et magnifier premièrement de sa vertus et bonnes meurs, secondement de son savoir, tiercement de sa noblesse, quartement de sa beauté corporelle, et, pour le quint, doucement l'exhortait à révérer son père en toute observance, lequel tant s'étudiait à bien le faire instruire, enfin le priait qu'il le voulût retenir pour le moindre de ses serviteurs, car autre don pour le présent ne requérait des cieux, sinon qu'il lui fût fait grâce de lui complaire en quelque service agréable. Le tout fut par celui-ci proféré avec gestes tant propres, prononciation tant distincte, voix tant éloquente et langage tant orné et bien latin, que mieux ressemblait un Gracchus, un Ciceron ou un Emilius du temps passé qu'un jouvenceau de ce siècle.

Mais toute la contenance de Gargantua fut qu'il se prit à pleurer comme une vache et se cachait le visage de son bonnet, et ne fut possible de tirer de lui une parole non plus qu'un pet d'un âne mort.

Dont son père fut tant courroucé qu'il voulut occire Maître Jobelin. Mais ledit des Marays l'en garda par belle remontrance qu'il lui fît, en manière que fut son ire modérée. Puis commanda qu'il fût payé de ses gages et qu'on le fît bien chopiner sophistiquement, ce fait, qu'il allât à tous les diables.

"Au moins (disait-il) pour aujourd'hui ne coûtera t'il guères à son hôte, si d'aventure il mourait ainsi, saoul comme un Anglais."

Maître Jobelin parti de la maison, consulta Grandgousier avec le vice-roi quel précepteur l'on lui pourrait bailler, et fut avisé entre eux qu'à cet office serait mis Ponocrates, pédagogue de Eudemon, et que tous ensemble iraient à Paris, pour connaître quel était l'étude des jouvenceaux de France pour ce temps.

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841