Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Bertold Brecht : la vie de Galilée, oral EAF, questionnaire bac

Brecht

 

 

 

 

 

 

Bertold Brecht : la vie de Galilée

 

 

Galilee

 

 

 

Lecture du texte :

bertold-brecht.pdf bertold-brecht.pdf

 

 

Questionnaire sur Brecht :


Activités dramaturge, poète, metteur en scène, théoricien du théâtre.

Langue d’écriture : allemand

 

 

1 -

Quand est-il né?

1898

naissance à Augsbourg, en Souabe bavaroise, dans une famille bourgeoise

2 -

Dans quelle religion est-il élevé?

Dans la religion protestante

3 -

Quand pour la première fois écrit-il une pièce en un acte? Laquelle?

En 1913, à 15 ans, la pièce s’appelle la Bible. Il y évoque la guerre de Trente ans.

4 -

Brecht a t’-il écrit des poèmes patriotiques?

Oui en 1914. Ces poèmes font l’éloge de l’héroïsme militaire.

5 -

Le thème de la guerre devient-il majeur dans son œuvre?

Oui, dès 1916

6 -

Que fait-il comme études?

Des études de philosophie et de médecine à l’Université de Munich. 

7 -

Cherche t’-il à échapper au front?

Oui, mobilisé, il échappe au front. Il est garde malades dans un hôpital militaire d’Augsbourg.

8 -

L’actualité de 1919, donne t’-elle à Brecht les matériaux pour une pièce politique?

Oui, assassinat de Karl Liebknecht et Rosa Luxembourg : Brecht s’intéresse alors au mouvement spartakiste. Spartakus (Tambours dans la nuit).

Il écrit la Noce chez les petits bourgeois et autres pièces en un acte.

9 -

Quel prix a t’-il reçu en 1922?

Il reçoit le prix Kleist pour ses pièces : Tambours dans la nuit, Spartakus, Baal et Dans la jungle des villes.

10 -

Où Brecht s’installe t’-il à partir de 1924?

A Berlin. Il vit avec Hélène Weigel et dont il a un enfant.

11 -

Qui commence t’-il à lire en 1926?

Karl Marx

12 -

Qu’écrit-il en 1935?

Au retour de Moscou, il écrit Cinq difficultés pour écrire la vérité

13 -

Quand écrit-il la vie de Galilée?

1939, La vie de Galilée (première version)

14 -

Quand s’installe t’-il aux Etats-Unis?

1945. Il s’installe à Santa Monica, près de Hollywood, il rencontre Charlie Chaplin. Dans le même temps, il perd son fils sur le front Russe. Il retourne à Berlin en 1948.

15 -

Quand est-il décédé?

1956

Le 14 août, à Berlin-Est, Brecht meurt d'un infarctus.

 

 

Galilee

 

 

 

Questionnaire sur la vie de Galilée de Brecht  :

La vie de Galilée est une pièce de théâtre écrite de 1938 à 1939. Pièce en 15 tableaux :

Synopsis détaillé.

Tableau 1 : Galileo Galilée, professeur de mathématiques à Padoue, veut démontrer le nouveau système de Copernic. (Galilée, Andrea, Mme Sarti, Ludovico, Le curateur -argent)

Tableau 2 : Galilée remet à la république de Venise une nouvelle invention. (lunette - Galilée aime bien manger...)

Tableau 3 : 10 janvier 1610 ("ciel aboli") : au moyen de la lunette, Galilée découvre dans le ciel des phénomènes qui confirment le système de Copernic. Averti par son ami des conséquences possibles de ses recherches, Galilée témoigne de sa foi en la raison humaine.

Tableau 4 : Galilée a troqué la République de Venise contre la cour de Florence. Ses découvertes dues à la lunette se heurtent à l'incrédulité des savants florentins.

Tableau 5 : Sans se laisser intimider par la peste, Galilée poursuit ses recherches.

Tableau 6 : 1616. Le Collegium Romanum, l'institut de recherche du Vatican, confirme les découvertes de Galilée ("La raison a gagné !")

Tableau 7 : Mais l'Inquisition met à l'Index la théorie de Copernic (5 mars 1616).

Tableau 8 : Une conversation (Galilée et le Petit moine, qui défend la décision de l'Inquisition pour ne pas troubler les pauvres petites gens qui croient aux Ecritures - faux problème pour Galilée : "Pourquoi met-il la terre au centre de l'univers ? Pour que le Saint-Siège puisse être au centre de la terre !").

Tableau 9 : L'avènement d'un nouveau pape (Urbain VIII), qui est lui-même un homme de science, encourage Galilée, après huit ans de silence, à reprendre ses recherches dans le domaine interdit des tâches solaires.

Tableau 10 : Dans la décennie suivante, la théorie de Galilée se répand parmi le peuple. Des pamphlétaires et des chanteurs de ballade se saisissent partout des nouvelles idées. Au cours du carnaval de 1632, beaucoup de villes italiennes choisissent l'astronomie pour thème du cortège des Guildes.

Tableau 11 : 1633. L'Inquisition convoque à Rome le chercheur connu dans le monde entier.

Tableau 12 : Le pape (dialogue avec l'Inquisiteur - dilemme entre science et foi).

Tableau 13 : Galileo Galilei rétracte devant l'Inquisition, le 22 juin 1633, sa théorie du mouvement de la Terre.

Tableau 14 : 1633-1642. Galileo Galilei vit dans une maison de campagne près de Florence, prisonnier de l'Inquisition jusqu'à sa mort. Les Discorsi.

Tableau 15 : 1637. Discorsi, le livre de Galilée, passe la frontière italienne (dans les mains d'Andrea).

 

1 -

Où a t’-il écrit cette pièce?

Pendant son exil au Danemark

2 -

Cette pièce a t’-elle été révisée et traduite?

Oui, cette pièce est révisée et traduite en anglais en 1945 lors de son séjour aux Etats-Unis. Il fut ensuite retravaillée jusqu’en 1954 dans sa version berlinoise.

3 -

Est-ce une pièce essentielle à son œuvre?

C’est une pièce centrale

4 -

Avec qui écrit-il?

Margarete Steffin.

5 -

Quand est-elle publiée?

Pour la première fois en France en 1955

6 -

Comment qualifieriez-vous cette œuvre?

C’est une biographie théâtrale de Galilée.

7 -

Quelle est la célèbre phrase de cette œuvre?

« Celui qui ne connaît pas la vérité, celui-là n'est qu'un imbécile. Mais celui qui la connaît et la qualifie de mensonge, celui-là est un criminel ».

8 -

Combien cette pièce comporte t’-elle de personnages?

Environ 40

9 -

De quoi s’agit-il? Que raconte Brecht?

Brecht raconte le combat entre la science et le pouvoir théocratique.

10 -

Quelle thèse Brecht défend t’-il?

Il défend la théorie héliocentrique de Copernic contre le géocentrisme de l’église.

Galilée, savant ingénieux, est convaincu de la véracité du système de Copernic ; grâce à une lunette qu'il fabrique

11 -

Donnez une définition de l’héliocentrisme et du géocentrisme

Héliocentrisme : Système astronomique d'après lequel on considère le Soleil comme le centre de l'Univers (astronomie ancienne) ou comme l'astre autour duquel s'effectue la rotation des planètes. (S'oppose à géocentrisme )

Géocentrisme : Système astronomique d'après lequel on considérait la Terre comme le centre de l'Univers autour duquel tournaient les autres astres. (Ce fut le système de Ptolémée[IIe s. après J.-C.], qui fit autorité jusqu'au XVIe s.)

12 -

Quelle est la thèse de Galilée?

Galilée affirmait que la terre tournait autour du soleil et non l’inverse, mais sous la menace de la torture et du bûcher, il se rétracte publiquement pour rester fidèle  à la doctrine officielle de l’église.

13 -

Le débat central est-il celui de la vérité contre l’obscurantisme?

Oui. 

14 -

Peut-on faire un parallèle entre Brecht et Galilée?

Oui, de même que Galilée s’était attiré les foudres  de l’église, Brecht du point de vue historique est placé dans une situation aussi inconfortable lors de l’Allemagne nazie qu’il fuit en 1933 alors qu’elle tentait d’imposer sa vérité en éliminant les dissidents.

15 -

Vérité contre obscurantisme : expliquez

L’Eglise catholique se sent menacée. Si la terre n’est plus le centre du monde, tout le système de représentation est remis en cause, l’homme pourrait aussi ne plus être le centre de la création. Le dogme est touché et fait place au doute et à l’esprit critique.  Galilée veut que chacun puisse accéder à la vérité et que l’esprit critique se substitue au doute.

16 -

En ce sens peut-on parler d’une apologie du rationalisme?

L’Œuvre de Brecht est en effet une apologie du rationalisme et de l’esprit scientifique. 

 

 

Galilee

 

 

La vie de Galilée

Roland Barthes, La révolution brechtienne. Editorial de la Revue Théâtre populaire (1955), dans Essais critiques, Paris Seuil 1964

 

 

La Vie de Galilée raconte la destruction d'un certain ordre du monde et l'édification d'un autre. En Italie, au début du XVIIe siècle, Galilée braque un télescope vers les astres, déplace la terre, abolit le ciel, cherche et trouve des preuves, fait voler en éclats les sphères de cristal où Ptolémée a enfermé le monde et éteint la raison et l'imagination des hommes. Il fait vaciller le théâtre de l'Eglise et donne le vertige à ses acteurs. L'Inquisition lui fera baisser les bras, abjurer ses théories sans pouvoir l'empêcher de travailler secrètement à la "signature" de son œuvre, ses Discorsi.

Brecht, dans une langue limpide, un immense poème construit comme une suite de variations, met en scène un chœur de femmes et d'hommes séduits et terrifiés par l'irrésistible visage de la raison qui les appelle à abandonner leurs repères : la terre n'est pas le centre de l'univers, il n'y a pas de centre, il n'y a pas de sens. Et Galilée, "jouisseur de la pensée", à la fois Faust et Falstaff, "penseur par tous les sens", résolument tourné vers le peuple pour lui offrir, avec l'art du doute, la liberté de regarder autrement la puissance de l'Eglise et les mouvements de l'univers.

La Vie de Galilée est une fable sur le jeu de la raison et de l'imagination, et sur le vertige qui en résulte. On essaiera de saisir ce vertige et le trouble de cet autoportrait de l'auteur se taillant dans Galilée un costume sur mesure, pour dire "sa vie dans l'art" et l'ambiguïté de son propre rapport avec l'autorité ; on essaiera de lire dans le regard obstiné de Galilée vers le ciel, celui de Brecht scrutant les régions inexplorées du théâtre qu'il lui reste à inventer.

Jean-François Sivadier.

« Aujourd’hui, 10 janvier 1610, l’humanité inscrit dans son journal : ciel aboli ». Ce cataclysme inaugure des temps nouveaux en ébranlant les tranquilles certitudes et en instaurant le doute. Cette pièce retrace la vie de Galilée, depuis la fabrication de sa première lunette astronomique, jusqu'à sa mise en résidence surveillée et la rédaction en secret de son Traité pour deux sciences nouvelles, qui jeta les bases de la science moderne. Mais si l’homme ne se trouve plus au centre de l’univers, il recouvre l’usage de la raison et de l’imagination. Les conséquences de ce formidable vacillement de la pensée sont au cœur de la Vie de Galilée.

GALILEE EST-IL UN HEROS ?

Certes non, pour son entêtement à répéter « et pourtant elle tourne » quand il vient juste de se renier. Non, quand il assoit sa fortune et sa tranquillité de chercheur sur une escroquerie : s’emparer comme d’une invention personnelle de la lunette astronomique inventée en Flandres, et continuer par la trahison, en abjurant le système de Copernic.

Et pourtant : être un héros, n’est-ce pas tout simplement être vivant, et jouer de toutes les ruses pour le rester ? Hypothèse qui se défend... Brecht, dans cette pièce, nous présente un Galilée obsédé par ses découvertes et par la vérité au point d'en ignorer la peste, n'hésitant pas à briser le mariage de sa fille par entêtement, et n'hésitant pas à tromper le Doge de Venise, en lui présentant sa lunette. Il interprète aussi le serment de Galilée comme une lâcheté, bien que cette lâcheté lui ait permis d'achever son œuvre et de triompher.

Le désespoir de ceux qui croyaient en lui est grand : voilà un homme déchu, un lâche, un traître à sa cause… Pourtant, quand il refuse de fuir la ville où sévit la peste et que son élève désespéré s'écrie : « Malheureux le pays qui n'a pas de héros !», le maître lui répond : « Malheureux le pays qui a besoin de héros !»

UNE ALLEGORIE CONTEMPORAINE ?

Lorsque Brecht écrit La Vie de Galilée et reprend sa pièce après 1945, il ne peut pas faire l’impasse sur la bombe d’Hiroshima, la responsabilité des savants et quelques autres grandes questions. On voit que la dialectique peut casser des briques, par exemple celles, non pas du Mur de Berlin, mais de celui, opaque, qui protège les maîtres du monde du risque de notre modeste curiosité à nous, peuple naïf. Brecht parle de lui, intellectuel plongé dans le chaos atomique d’Hiroshima, de lui, tout autant que de l’homme, qui allait, au XVIIe siècle, bouleverser à jamais la conception du monde. Non ! la terre n’est pas le centre de l’univers... Et le sens de la vie, du coup, s’éparpille.

Dans ce spectacle, les visages de Galilée et de Brecht sont superposés et il faut lire dans l’histoire du premier, l’expérience du second. Et il faut aussi savoir rire de ces moments où le monde, brutalement, change de direction et demande à chacun de repenser sa place.

LA REVOLUTION BRECHTIENNE : LA "DISTANCIATION".

[...] Or, un homme vient, dont l'œuvre et la pensée contestent radicalement cet art à ce point ancestral que nous avions les meilleures raisons du monde pour le croire "naturel" ; qui nous dit, au mépris de toute tradition, que le public ne doit s'engager qu'à demi, dans le spectacle, de façon à "connaître" ce qui y est montré, au lieu de le subir ; que l'acteur doit accoucher cette conscience en dénonçant son rôle, non en l'incarnant ; que le spectateur ne doit jamais s'identifier complètement au héros, en sorte qu'il reste toujours libre de juger les causes, puis les remèdes de sa souffrance ; que l'action ne doit pas être imitée, mais racontée ; que le théâtre doit cesser d'être magique pour devenir critique, ce qui sera encore pour lui la meilleure façon d'être chaleureux.

 

Roland Barthes, La révolution brechtienne. Editorial de la Revue Théâtre populaire (1955), dans Essais critiques, Paris Seuil 1964

 

 

Galilee

 

 

Questionnaire sur le passage à présenter à l’oral :

Notes introductives :

Brecht : plus grand dramaturge allemand du XXème siècle célèbre pour un opéra : l'opéra de quat’ sous et pour la vie de Galilée. Cette dernière œuvre est une biographie théâtrale.

Présentation de la controverse entre Galilée et l'inquisition : Galilée se fait censuré par l'inquisition et renie ses théories il dit  : "un peuple n'a pas besoin de héros" pourtant Brecht appelle son théâtre, le théâtre épique.

Il n’y a pas de linéarité comme dans un roman. Brecht brise la temporalité linéaire du théâtre : pas de continuité entre les scènes. Il crée l’émancipation et la distanciation. 

Plan possible pour un commentaire :

I- L'affrontement de trois pouvoirs

1- Le savant
2- L'Inquisition
3- Le souverain

II- Le théâtre didactique (ou épique)

1- Une scène comique
2- Une scène didactique
3- Une scène politique

III- Un différend épistémologique
1- L'expérimentation
2- Ptolémée brise
3- Portrait de l'article en révolutionnaire

Problématique :

Dans quelle mesure cette scène représentant un affrontement des trois pouvoirs à travers un théâtre didactique montre un différend épistémologique ?

 

 

Galilee

 

Questionnaire en fonction des axes proposés :

 

Une scène ou on vois trois personnages principaux : le philosophe le mathématicien et Galilée

I-

L’affrontement de trois pouvoirs

1 -

le savant

1-

Comment Galilée apparait-il dès le premier tableau?

Des le premier tableau on sait qu'il est un savant . Il est présenté comme un mathématicien et en même temps comme un physicien.

2 -

Comment voit-on que c’est un savant?

On voit qu'il est un savant car il a un disciple : Andréa qui est le fils de sa servante

3 -

Relevez l’expression des chercheurs en astronomie
"Nous autres astronomes..."

Nous : des chercheurs

4 -

Y a t’-il une isotopie de l’astronomie?

Isotopie de l'astronomie "Ptolémée, venus, épicycle, mouvement, calculer, astre, Jupiter..."

5 -

Qu’est-ce qu’un astronome?
Astronome : celui qui cherche la loi du mouvement des étoiles.

6 -

Quel est son accessoire?
Un accessoire : la lunette

I-

L'affrontement de trois pouvoirs
2-

L'Inquisition

1 -

Avons-nous dans cette scène des représentants directs de l’inquisition?

Tribunal de l'église pour juger les hérétiques et les envoyer au bûcher : ex. Giordano Bruno -  L'inquisiteur : tableau 11
Le cardinal : tableau 7

Il n'y a pas de représentant direct de l'inquisition dans cette scène mais on a quand même des représentations indirectes : le théologien, le philosophe, et le mathématicien --> défendent la thèse de l'inquisition selon laquelle le terre est au centre de l'univers

2 -

Que pouvez-vous dire du théologien?

Le théologien : quelqu'un qui étudie les dieux et essaye de trouver la vérité sur Dieu ( représentant le plus direct de Dieu) - sa 1ère réplique est une allégorie de la théorie qui est fausse --> ses études sont fausses, il y a une révolution conceptuelle : Dieu a une valeur symbolique pour la population

3 -

Que pouvez-vous dire du philosophe?

Le philosophe : Il soutient les théories d'Aristote en latin : c'est une manière de montrer qu'il est entre l'église et Aristote : il est scolastique "le plaisir d'une dispute" oxymore

4 -

Que pouvez-vous dire du mathématicien?

Le mathématicien : il n'y a pas de lien entre les mathématiques et l’inquisition,  il s'appuie sur la cosmologie de l'église et demande des raisons pour  que ce que  l'on montre dans la lunette soit vrai il  cherche a démonter la lunette. "Ce qui dans votre lunette et ce qui est...."
Allié avec le philosophe et le théologien => défendent les même idées

5 -

A quelle nouvelle science est-il fait allusion?
A travers Galilée il y a une nouvelle science : ce n'est pas lire des livres mais créer des outils pour trouver la vérité

I-

L'affrontement de trois pouvoirs
3-

Le souverain

1 -

Comment comprenez-vous cette notion associée à l’affrontement de trois pouvoirs?

II-

Le théâtre didactique (ou épique)

1-

Une scène comique

1 -

Comment le comique transparaît-il? Quels sont les niveaux de comique?

On a un comique de situation dans le décalage entre des gens à l’origine d’une dispute au lieu de regarder dans la lunette : analogie à Molière  : les médecins qui ne savent rien préfèrent compenser leur ignorance à coup de citations en latin.

Il y a en outre un comique de parole : Parler à Cosme comme un bébé : il y a un contraste entre la gravité de la  situation et le caractère puéril du langage.

"Sujet : de telles planètes peuvent elles exister" une phrase si scolaire le rend ridicule

Le philosophe qui parle en latin : ridicule --> Aristote est grec donc ne parle pas latin (pédant = prétentieux) il dit "l'univers divin d'Aristote" ce qui n'a aucun sens

Comique de gestes : Cosme  brise le modèle ptolémaïque : première phrase référence à Hamlet

II-

Le théâtre didactique (ou épique)
2-

Une scène didactique

1 -

Quels sont les deux sens de ce terme « didactique »?

Didactique a deux sens :

Essayer d'expliquer quelque chose à  son lecteur  : isotopie de l’argumentation

Expliquez l’astronomie à quelqu’un qui ne connaît rien.

2 -

Comment Brecht appelle t’-il le théâtre didactique?

Brecht appelle théâtre didactique le théâtre épique : c'est une forme de théâtre qui s'est développé des le début du 19ème siècle dans "la poétique" d'Aristote : deux genres principaux la mimesis et la diegesis, une représentation noble et une représentation non noble. L’effet de catharsis = on peut manipuler le spectateur.

3 -

Brecht partage t’-il cette idée de manipulation du spectateur?

Non, selon lui il ne faut pas manipuler le spectateur. Il ne faut pas l’aliéner au contraire, il faut éveiller le sens critique et le faire penser.  Brecht oppose deux formes de théâtre, la forme dramatique et la forme épique. 

II-

Le théâtre didactique (ou épique)
3-

Une scène politique

1 -

En quoi peut-on parler d’une scène politique?

Critique la superstition

Politique : émanciper le lecteur
Marx : émanciper les masses --> expliquer aux gens qui ne le savent pas pourquoi il faut s'émanciper de l'église

Points communs avec Germinal : essayer de penser l'émancipation du peuple

Germinal le fait Grâce à Étienne qui représente le peuple  --> le peuple aux yeux des bourgeois --> éduquer le bourgeois = faire en sorte qu’il ne soit plus l'oppresseur =  stratégie politique de Germinal  =  d'éduquer les bourgeois pour leur montrer

Brecht s'adresse directement au peuple il faut leur expliquer d'où la dimension didactique : sorte de cours pour que le peuple comprenne que la religion maintient dans l’ignorance alors que la science émancipe. Le but est le même mais les stratégies diffèrent.

III-

Un différend épistémologique
1-

L'expérimentation

1 -

Qu’est-ce que l’épistémologie?

Logos : discours rationnel Epistémè : la science
--> discours rationnel sur les sciences

Différend : dispute sans fin

Dans Brecht on est dans un moment de représentation de ce dialogue de sourds entre des aristotéliciens et des galiléens :  ce qui montre que Galilée est un révolutionnaire

2 -

De quoi s’agit-il?

Faire des observations avec des instruments pour vérifier une hypothèse.
Hypothèse : la terre tourne autour du soleil

Le système de Ptolémée n'offre aucune explication --> il faut changer de système pour valider l'hypothèse : les étoiles tournent autour de Vénus ("me semble t'il")

La capacité d'une lois est de prédire l'avenir.
De prédire les événements. "Par avance"
On a l'hypothèse et on a le critère de l'hypothèse  = c'est la capacité à prévoir --> c'est révolutionnaire et propre à  Galilée : on ne dit pas ce qui est mais on dit ce qui peut être prévu

III-

Un différend épistémologique
2-

Ptolémée brise

1 -

La conception de Ptolémée est-elle retenue?

Non elle ne permet pas de prévoir, elle est donc inefficace.

III-

Un différend épistémologique
3-

l'article  révolutionnaire

1 -

Montez que Galilée est un révolutionnaire

Galilée est un révolutionnaire  =  c'est celui qui d'un coup apporte la vérité au peuple en changeant du tout au tout la conception du monde et de la science  : c'est la raison pour laquelle Brecht a choisi cette figure

2 -

Brecht se reconnaît-il en Galilée?

Brecht se reconnaît en Galilée car il veut révolutionner le monde du théâtre, il veut faire l’équivalent de ce que Galilée a fait en science.

Brecht s'oppose a Aristote
Galilée s'oppose a Aristote

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
   
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841