Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Sarraute, Pour un oui ou pour un non, -Tu comprends... poétique-

220px-nathalie-sarraute-crop.jpg

 

 

 

Nathalie Sarraute : Pour un oui ou pour un non

 « La vie est là » de « Tu comprends pourquoi je tiens... » à « dans le « poétique », la poésie ». »

 

*** Préparer la lecture

Nathalie Sarraute, sa vie et son oeuvre

 

Le théâtre de l'absurde

  1. Définition
  2. Origine
  3. Précurseurs
  4. Représentants

 

 

Commentaire d'un membre du forum

 

Introduction :

C'est en 1939, que Nathalie Sarraute signe un étrange roman qui ne ressemble à aucun autre : Tropismes. Ce premier texte est repris en 1957 par les éditions de Minuit, ce qui vaut à son auteur d'être considérée à l'instar d'Alain Robbe-Grillet, de Michel Butor et de Claude Simon (Prix Nobel de littérature) comme un écrivain du Nouveau Roman. Attachée à débusquer ces mouvements intérieurs, infimes, furtifs dont on a à peine conscience et qu'elle appelle tropismes, Sarraute a distingué dans ses romans, la conversation, c'est-à-dire les phrases réellement prononcées et notées entre guillemets, de la sous-conversation, dans laquelle elle tente de cerner les impressions à peine perceptibles que provoquent ce qui est dit, de donner forme, par le langage et malgré le langage, à l'innommable. Une telle distinction n'est pas possible au théâtre. C'est donc tardivement, en 1964, qu'elle écrit sa première pièce Silence. Écrite en 1982, mise en scène en 1986 par Simone Benmussa, Pour un oui ou pour un non est la dernière pièce de Sarraute. Elle ne comporte en fait que deux personnages : H1 et H2 (F et H3 ne font que passer). Le passage que nous allons étudier en est l'ouverture.

Situation du texte :
La première partie de la pièce explore les sous-entendus d'une phrase un jour adressée par H1 à H2, son ami d'enfance : « C'est bien... ça ». Phrase apparemment inoffensive mais qui s'est emplie de tropismes au point de menacer l'amitié entre les deux hommes. Un bref moment d'accalmie précède l'extrait que nous allons étudier. Un passage de retournement de situation, puisque c'est H1 cette fois qui est blessé par une remarque de H2.



Problématique : Comment cette scène met elle en avant la force des tropismes ?


I. Ces tropismes atteignent H1 (d'où le retournement de situation)

Renversement: H2 se met à poser des questions "qu'est ce qui te prend" H1 répond sur la défensive "qu'est ce que j'ai à me justifier"

"la vie est la" est venu remplacer "c'est bien... ça"

Ce qui importait "c'est bien... ça" silence qui veut tout dire

H1 continue la phrase "la vie est la"

--> "simple est tranquille" de Verlaine du poème Sagesse.

"le petit mur, le toit, le ciel par dessus le toit"

--> H2 n'a jamais parlé du ciel, il extrapole

Dans le poème : il est pas question du petit mur

--> très différent

Beaucoup d'imprécisions

Association du toit et du mur

-->déclenche tropisme chez H1

"moi" capable d'apprécier
Tout est suggéré

--> indicible, H2 ne ressent pas ça

H2 a dit quelque chose de méchant

H1 interprète

Celui qui voit le tropisme paraît dingue

Il insiste sur l'inversement des rôles "cette fois ci... c'est toi" x2

"tu n'avais peut être pas tord"

--> se met à voir les choses de même façon que l'autre, voit ce qu'il y a en dessus des mots

"tu m'as énormément appris"

--> appris les tropismes




H1 emporté, contaminé

--> pouvoir des tropismes

Façon de rejeter les étiquettes mais peur de perdre toutes les étiquettes, de l'indicible

Besoin d'aller savoir ce qu'il y a dans la tête de l'autre


II. Ils envahissent le langage (même images, double sens)

Langage de H1 devient le même que celui des tropismes

Au début il provoque son amis sans rien dire

"qu'est ce que tu as" "qu'est ce qui te prend tout à coup"

2 images :
- le piège, guet pan
"Goût de l'art, vers l'appât"
- Métaphore de l'espace
"Ailleurs, dehors, loin, hors "
--> façon d'être à l'endroit, certaine façon d'être à chaque endroit.

Langage imagé, métaphore

Même familier "on y était en plein"

"maintenant, il y a des choses que moi-même je suis capable de comprendre"

--> plusieurs présupposés:

- avant, je n'entendais pas ses présupposés

- je ne suis pas l'ignorant que tu crois

"nous avons quand même fait nos classes"

--> nous = de majesté, ironique. Désigne lui et ses tropismes

quand même = il connait Verlaine. Pas aussi cultivé que l'autre mais tout de même

"vous avez mieux" --> "vous" = les gens de ta catégorie
Les gens comme toi, ceux qui se pique de poésie.
Insupportable pour H2 car H1 lui impose une étiquette

Dit qu'il appartient à une catégorie (H2 prétend être inclassable)

Guillemets --> montrent des sous entendus

"à l'abri de nos contacts" --> considère que l'aspiration de H2 à être ailleurs Comme quelque chose de méprisable

Conclusion : Les tropismes ne sont pas l'apanage de H2. Bien plus ils concernent aussi le spectateur/lecteur. « Dans toutes mes pièces, l'action est absente, remplacée par le flux et le reflux du langage ». Le spectateur participe forcément à cette exploration des limites de la langue, en perçoit les dangers et les joies.

 

Etude d'une oeuvre intégrale :

 

Nathalie Sarraute, Pour un oui  ou pour un non

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841