Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Montesquieu, lettres persanes, lettre 37

Montesquieu

 

 

 

Montesquieu - Lettre 37 : les lettres persanes

 

montesquieu

 

 

Lecture de la lettre :

Le roi de France est vieux. Nous n'avons point d'exemple dans nos histoires d'un monarque qui ait si longtemps régné. On dit qu'il possède à un très haut degré le talent de se faire obéir: il gouverne avec le même génie sa famille, sa cour, son état. On lui a souvent entendu dire que, de tous les gouvernements du monde, celui des Turcs, ou celui de notre auguste sultan, lui plairait le mieux: tant il fait cas de la politique orientale. J'ai étudié son caractère, et j'y ai trouvé des contradictions qu'il m'est impossible de résoudre: par exemple, il a un ministre qui n'a que dix-huit ans, et une maîtresse qui en a quatre-vingts; il aime sa religion, et il ne peut souffrir ceux qui disent qu'il la faut observer à la rigueur; quoiqu'il fuie le tumulte des villes, et qu'il se communique peu, il n'est occupé depuis le matin jusqu'au soir qu'à faire parler de lui; il aime les trophées et les victoires, mais il craint autant de voir un bon général à la tête de ses troupes qu'il aurait sujet de le craindre à la tête d'une armée ennemie. Il n'est, je crois, jamais arrivé qu'à lui d'être en même temps comblé de plus de richesses qu'un prince n'en saurait espérer, et accablé d'une pauvreté qu'un particulier ne pourrait soutenir. Il aime à gratifier ceux qui le servent; mais il paie aussi libéralement les assiduités, ou plutôt l'oisiveté de ses courtisans, que les campagnes laborieuses de ses capitaines: souvent il préfère un homme qui le déshabille, ou qui lui donne la serviette lorsqu'il se met à table, à un autre qui lui prend des villes ou lui gagne des batailles: il ne croit pas que la grandeur souveraine doive être gênée dans la distribution des grâces; et, sans examiner si celui qu'il comble de biens est homme de mérite, il croit que son choix va le rendre tel; aussi lui a-t-on vu donner une petite pension à un homme qui avait fui des lieues, et un beau gouvernement à un autre qui en avait fui quatre. Il est magnifique, surtout dans ses bâtiments: il y a plus de statues dans les jardins de son palais que de citoyens dans une grande ville. Sa garde est aussi forte que celle du prince devant qui tous les trônes se renversent; ses armées sont aussi nombreuses, ses ressources aussi grandes, et ses finances aussi inépuisables.

 

montesquieu

 

 

Plan du commentaire

I) Le regard étranger

a) le regard neuf et critique

b) Les signes de l'étonnement

C} Point de vue objectif

II) Une satire de la monarchie

a) Contradictions et incohérences

b) un pouvoir arbitraire

c) l’intolérance religieuse et aristocratique

D) Un état ruiné par un mauvais gouvernement

 

montesquieu

 

Introduction

Montesquieu est un écrivain du XVIIIème siècle, contemporain des encyclopédistes, Rousseau, Voltaire, D'Alembert. Il appartient au mouvement des lumières. Il écrit les lettres Persanes en 1721 à Amsterdam, c'est clandestinement que l'ouvrage de Montesquieu est apparu en France et seulement après la mort de Louis XIV. C'est un roman épistolaire qui retrace une correspondance entre deux persan Usbek et Ibben. Leur échange est concentré sur des questions de la société français de l'époque. Les lettres Persanes ont un grand succès en France.

Nous allons étudier la lettre 37 : les deux personnages, Usbek et Ibben échangent leur point de vue sur le gouvernement de Louis XIV.

Nous étudierons le regard étranger et la satire de la monarchie.

Problématique :

En quoi est-il possible de parler de portrait critique?

Commentaire :

I) Le regard étranger

a) le regard neuf et critique

Nous mettrons en avant le regard étranger = une publication anonyme, une mise à distance qui permettent d'éviter la censure.

Les noms sont persans ainsi que les lieux et les dates = <<Usbek>>, << Smyme », <<lune>> . Les allusions à la Perse sont nombreuses. Propre au 18ème siècle de valoriser l'exotisme dans un but bien défini, critiques, remises en cause, dénonciations.

"Nous", "nos", "notre" = usage des pronoms et adjectifs possessifs.

L'intérêt du regard étranger autorise la critique de manière implicite car la mise à distance favorise la relativisation et la mise en avant de ce qui échappe à la force de l'habitude, ce que nous ne voyons plus. C'est un regard neuf, nouveau sur les choses du quotidien. La France est remise en question et son gouvernement, la monarchie française subit des critiques par le biais de comparaisons.

b) Les signes de l'étonnement

L'étonnement domine dans la lettre : il est utilisé comme une arme permettant la remise en question. Il se rapporte au gouvernement en place, aux caractéristiques du roi ainsi que le suggère la phrase suivante "nous n'avons point d'exemple... d'un monarque".

Plus que le pouvoir monarchique, la critique se met en place par rapport à celui qui l'applique. La mise en place de ce gouvernement et ses applications sont en cause. Le Roi est donc critiqué quant à son aptitude à faire valoir la monarchie d'une manière efficace. La question est morale : "le roi de France est vieux". Outre la dénonciation, le regard étonné, étranger renforce cet aspect. Le rythme ternaire le confirme "sa famille, sa cour, son état". Mise en place d'une argumentation visant à convaincre par la rhétorique. Le locuteur est ainsi convaincu.

Nous remarquons le registre humoristique "18 - 80 ans" et la critique se poursuit de manière plus personnalisée "j'ai étudié son caractère" au niveau religieux. Le roi se sert de la religion qui n'est pas toujours bien respectée.

c} Point de vue objectif

Le point de vue de la critique est objectif et tente de s'appuyer sur une démarche empirique. Le lexique est scientifique « j’ai étudié», «j’y ai trouvé ». Mais Usbek ne mentionne pas l'émetteur de la critique ainsi que le suggèrent le pronom indéfini "on". Nous avons également une mise en évidence de l'anecdotique avec les signes d'incertitude et de doute" par exemple", "je crois".

II) Une satire de la monarchie

a) Contradictions et incohérences

Les contradictions et incohérences se multiplient en particulier dans le second paragraphe. Nous soulignerons les antithèses suivantes =

<<ministre>>/ <<ma>> - « il aime >> / <<il>> - << il fuie le tumulte des villes » / << <<occupe>> - << il aime les trophées » / <<mais>> / <<accable>>

La satire de la monarchie se poursuit à l'aide du rythme binaire et des parallélismes de construction.

b) Un pouvoir arbitraire

Le pouvoir du roi est arbitraire, il gère selon son bon plaisir en fonction de ce qu'il préfère, de ce qui lui plait et de ce qu'il redoute au lieu de faire valoir la raison d'Etat : ses goûts et opinions le conduisent pour prendre ses décisions et exercer son pouvoir de monarque : "plairait", "aimer", "craindre", "souffrir".

Les caractéristiques du roi ne sont en rien héroiques, il manque cruellement de courage et de valeurs morales qu'il remplace par des marques extérieures de richesse et d'abondance, le paraître et le luxe sont essentiels "trophées". Nous sommes en présence d'un roi superficiel et dénué de scrupules faisant passer ses intérêts personnels au détriment du bien être et de la sécurité de son pays.

c) l’intolérance religieuse et aristocratique

Son manque de raison et de cohérence pour gouverner se double d'une intolérance religieuse et aristocratique. La périphrase "il..." fait référence aux persécutions jansénistes et la noblesse est domptée pour éviter toute rebellion, elle est domestiquée à la cour et subit le bon vouloir du Roi. L'intolérance est donc double. Le portrait du roi est peu flatteur et l'incompétence domine sa gestion de l'Etat.

D) Un état ruiné par un mauvais gouvernement

Le mauvais gouvernement est tel qu'on peut parler en terme de ruine (guerres injustifiées, goût pour le luxe... ) = "comblé de richesse", "prince", "accablé d'une pauvreté".

Conclusion :

Dans cette lettre Montesquieu évite la censure pour procéder à une bien cruelle dénonciation de la monarchie par l'intermédiaire du Persan, un regard étranger et neuf pour dénoncer une réalité intolérable dont il veut faire prendre conscience. On peut parler d'une fiction de correspondance. Cela n'est pas sans rappeler Voltaire qui par l'intermédiaire de personnages fictifs et d'une argumentation indirecte évite la censure pour conduire ses dénonciations les plus virulentes (Candide).


 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841