Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

La question philosophique, son origine

Kant

 

 

 

Kant

LA QUESTION PHILOSOPHIQUE

 

SON ORIGINE

 

 

 

INTRODUCTION

 

L'orientation de la question philosophique nous conduit à une double interrogation préliminaire, qu'est-ce que l'homme et qu'est-ce que le savoir? L'homme au sens philosophique est défini comme un esprit, c'est-à-dire, comme ce qui lui permet d'être connaissant. L'approche de la question d'anthropologie philosophique nous permet d'appliquer l'esprit de l'homme aux choses. Ce dernier doit en effet vivre conformément à ce qu'il est , un esprit. Nous allons dans le sens de l'adage socratique que nous respecterons, «connais-toi toi-même». Nous savons avec les philosophes grecs que la philosophie est une pédagogie de l'âme et que toute connaissance du corps est une pseudo-connaissance, par conséquent, il nous faut dépasser la vision empirique des choses pour, avec Platon par exemple, accéder à une vérité intelligible, c'est l'initiation du mythe de la caverne qui nous enseigne à dépasser les réalités sensibles pour tourner l'œil de l'âme vers ce qu'il y a à voir, l'essence des choses. De l'ombre les hommes doivent sortir pour voir la lumière. Mais le questionnement philosophique peut s'articuler autour d'une autre dialectique que celle du sensible et de l'intelligible. Nous allons tenter de superviser la question philosophique avec le triptyque kantien avant de revenir au «mythe de la caverne» de la République de Platon dans le but de nous éclairer sur la philosophie initiatique à suivre. Puis en second lieu, nous analyserons l'origine de la question philosophique dans ses grandes lignes.

 

I – La question philosophique

 

Kant

Le triptyque kantien-

 

La question philosophique est une triple question nous affirme Kant. La première consiste à se demander, que pouvons nous connaître?», la seconde, «que devons nous faire», et la dernière, «que pouvons nous espérer?» Ces trois questions sont respectivement développées dans , La critique de la raison pure, la critique de la raison pratique, la critique de la faculté de juger. La première question, «que pouvons nous connaître?» concerne la réflexion philosophique appliquée au problème de la connaissance. C'est la raison théorique.

«Que devons-nous faire?» renvoie à la philosophie de l'action. C'est la raison pratique.

Enfin, «que pouvons-nous espérer?» est un prolongement métaphysique du problème de l'action.

 

Nous allons à présent revenir à la question philosophique selon Platon, nous constaterons ainsi les différences entre la vision kantienne et la vision grecque de l'approche philosophique.

 

Platon

II – Le mythe de la caverne, la République

Platon, livre VII.

 

Les hommes sont comme des prisonniers enchaînés dans une caverne,le dos tourné vers l'ouverture, les yeux fixés sur la paroi. Ils ne voient rien de ce qui se passe au dehors. Ils ont pour tout spectacle les ombres de chaque chose sur la paroi. Comme ils ne peuvent rien voir d'autre, ils croient que ces ombres sont la seule réalité : l'attitude est empiriste, elle consiste à dire que le monde réel est celui de l'expérience sensible, dans ce cas, il s'agit de celui des ombres sur la paroi. Supposons que l'un des prisonniers soit brusquement arraché à la caverne et transporté vers la lumière à l'extérieur; D'abord ébloui, il va s'apercevoir que ce qu'il prenait pour le réel n'était qu'un reflet, qu'une image. Cet apprentissage symbolise l'initiation philosophique; C'est la migration des âmes vers l'intelligible, vérité supérieure. Platon décrit notre condition première d'hommes plongés dans le monde matériel et visible. Nous n'y voyons que des reflets trompeurs. Ce monde nous rend prisonniers des apparences. L'âme qui s'élève à la lumière est celle qui est contrainte par un éducateur dialecticien à se délivrer de ses erreurs pour rejoindre le monde des idées.

 

Mais le questionnement philosophique peut encore s'élargir et nous pouvons nous interroger sur notre rapport au monde, de ce fait les interrogations sont autres et s'orientent de façon différente avec les penseurs existentialistes par exemple.

 

Kant

III – l'origine de la question philosophique

 

Pour comprendre la philosophie, dépassons à présent l'aspect kantien ou platonicien de la question. Pour accéder à une compréhension plus globale, c'est de la vie qu'il faut partir. C'est la vie qui impose la question philosophique. C'est du cœur de l'existence que jaillit l'interrogation sur l'existence. L'existence est synonyme de préoccupations métaphysiques comme la vie, la mort, la liberté, le bonheur et bien d'autres questions encore, toutes plus existentielles les unes que les autres. La vie si l'on prend le point de vue des existentialistes comme Jean Paul Sartre ou Camus, est une suite d'interrogations existentielles relatives au rapport de l'homme au monde. Pour Camus, ce rapport est marqué par l'absurde ainsi que nous l'explique Le mythe de Sisyphe. Nous avons une référence au représentant du courant existentialiste athée qui cherche une réponse au sens de la vie sans Dieu. Mais le drame philosophique peut aussi prendre le visage du pari pascalien. Rejeter toutes les préoccupations métaphysiques, c'est tenter de s'étourdir, de se détourner du problème, c'est pourquoi les hommes trouvent des solutions intermédiaires comme le jeu. Nier le drame philosophique de notre existence en se tournant vers le divertissement, c'est refuser de prendre conscience du vide qui hante notre condition et de la misère qui lui est inhérente. Au sens étymologique, le divertissement consiste à se détourner de quelque chose, par le jeu ou l'alcool. Le repos, nous dit Pascal est insupportable pour l'homme car il laisse libre cours aux tourments provoqués par la réflexion.

KantPlaton

-vivre c'est philosopher à son insu-

 

L'homme lucide admet donc que vivre, c'est philosopher à son insu. Vivre, c'est actualiser la vision du monde que l'on porte en soi. Philosopher, c'est chercher le sens de la vie pour prendre conscience qu'il y a pour l'homme une difficulté d'être. L'homme est donc au centre de la réflexion philosophique. La philosophie n'est rien d'autre qu'une mise en question de l'homme par lui-même. L'inquiétude de l'homme transparaît à travers les trois questions fatidiques de Kant.

 

 

ConclusionKant

 

 

Nous avons ainsi considérablement modifié notre définition première de la philosophie; nous pouvons citer Hegel qui affirme que «la philosophie, c'est la pensée qui se rend consciente d'elle-même». Elle n'est pas la connaissance scientifique de l'objet, mais la conscience réflexive du sujet. Plus simplement, nous pouvons dire que la philosophie est la pensée de la pensée ou plus techniquement la reconnaître comme simple conscience réflexive. Dans sa fonction spéculative, la philosophie est philo-sophia c'est-à-dire, quête de la sagesse. Dans sa fonction pratique, elle unit la réflexion sur les valeurs à l'actualisation de ces valeurs. Nous mettons ainsi en avant la causalité réciproque de la pensée et de l'action. D'une façon générale, nous pouvons encore élargir la question en posant que toute idéologie sociale, politique, religieuse est une philosophie en marche, en action ce qui nous amène à poser le marxisme et le christianisme qui feront l'objet d'un prochaine étude.

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841