Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Scène d'exposition, Ruy Blas, Victor Hugo, oral EAF

victor Hugo

 

 

 

Oral EAF, Ruy Blas, Victor Hugo, la scène d'exposition  

*** Entretien préparé de prépabac 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

RUY BLAS - Victor Hugo Acte I - Scène première – Don Salluste De Bazan, Gudiel ; par instants Ruy Blas.

Don Salluste. Ruy Blas, fermez la porte, – ouvrez cette fenêtre.

Ruy Blas obéit, puis, sur un signe de don Salluste, il sort par la porte du fond. Don Salluste va à la fenêtre. Ils dorment encor tous ici, – le jour va naître.

Il se tourne brusquement vers Gudiel. Ah ! C'est un coup de foudre ! ... – oui, mon règne est passé, Gudiel ! – renvoyé, disgracié, chassé ! – Ah ! Tout perdre en un jour ! – l'aventure est secrète Encor, n'en parle pas. – oui, pour une amourette, – Chose, à mon âge, sotte et folle, j'en convien ! – Avec une suivante, une fille de rien ! Séduite, beau malheur ! Parce que la donzelle Est à la reine, et vient de Neubourg avec elle, Que cette créature a pleuré contre moi, Et traîné son enfant dans les chambres du roi ; Ordre de l'épouser. Je refuse. On m'exile. On m'exile ! Et vingt ans d'un labeur difficile, Vingt ans d'ambition, de travaux nuit et jour ; Le président haï des alcades de cour, Dont nul ne prononçait le nom sans épouvante ; Le chef de la maison de Bazan, qui s'en vante ; Mon crédit, mon pouvoir ; tout ce que je rêvais, Tout ce que je faisais et tout ce que j'avais, Charge, emplois, honneurs, tout en un instant s'écroule Au milieu des éclats de rire de la foule ! Gudiel. Nul ne le sait encor, monseigneur. Don Salluste. Mais demain ! Demain, on le saura ! – nous serons en chemin. Je ne veux pas tomber, non, je veux disparaître !

Il déboutonne violemment son pourpoint. – Tu m'agrafes toujours comme on agrafe un prêtre, Tu serres mon pourpoint, et j'étouffe, mon cher !

Il s'assied. Oh ! Mais je vais construire, et sans en avoir l'air, Une sape profonde, obscure et souterraine ! Chassé !

Il se lève. Gudiel. D'où vient le coup, monseigneur ? Don Salluste. De la reine. Oh ! Je me vengerai, Gudiel ! Tu m'entends. Toi dont je suis l'élève, et qui depuis vingt ans M'as aidé, m'as servi dans les choses passées, Tu sais bien jusqu'où vont dans l'ombre mes pensées, Comme un bon architecte, au coup d'oeil exercé, Connaît la profondeur du puits qu'il a creusé. Je pars. Je vais aller à Finlas, en Castille, Dans mes états, – et là, songer ! – pour une fille ! – Toi, règle le départ, car nous sommes pressés. Moi, je vais dire un mot au drôle que tu sais. À tout hasard. Peut-il me servir ? Je l'ignore. Ici jusqu'à ce soir je suis le maître encore. Je me vengerai, va ! Comment ? Je ne sais pas ; Mais je veux que ce soit effrayant ! – de ce pas Va faire nos apprêts, et hâte-toi. – silence ! Tu pars avec moi. Va.

Gudiel salue et sort. – don Salluste appelant. – Ruy Blas ! Ruy Blas, se présentant à la porte du fond. Votre excellence ? Don Salluste. Comme je ne dois plus coucher dans le palais, Il faut laisser les clefs et clore les volets. Ruy Blas, s'inclinant. Monseigneur, il suffit. Don Salluste. Écoutez, je vous prie. La reine va passer, là, dans la galerie, En allant de la messe à sa chambre d'honneur, Dans deux heures. Ruy Blas, soyez là. Ruy Blas. Monseigneur, J'y serai. Don Salluste, à la fenêtre. Voyez-vous cet homme dans la place Qui montre aux gens de garde un papier, et qui passe ? Faites-lui, sans parler, signe qu'il peut monter. Par l'escalier étroit. Ruy Blas obéit. Don Salluste continue en lui montrant la petite porte à droite. – avant de nous quitter, Dans cette chambre où sont les hommes de police, Voyez donc si les trois alguazils de service Sont éveillés. Ruy Blas. Il va à la porte, l'entr'ouvre et revient. Seigneur, ils dorment. Don Salluste.Parlez bas. J'aurai besoin de vous, ne vous éloignez pas. Faites le guet afin que les fâcheux nous laissent.

Entre don César De Bazan. Chapeau défoncé. Grande cape déguenillée qui ne laisse voir de sa toilette que des bas mal tirés et des souliers crevés. Épée de spadassin. Au moment où il entre, lui et Ruy Blas se regardent et font en même temps, chacun de son côté, un geste de surprise.

Don Salluste, les observant, à part. Ils se sont regardés ! Est-ce qu'ils se connaissent ? Ruy Blas sort.

victor-hugo-jpe.jpg

 

Commentaire

Introduction

éléments biographiques sur l'auteur.

Cette scène s'ouvre sur la vion du personnage de Don Salluste en présence de son laquais et de Gudiel. Don Salluste monopolise la parole et semble sur le point de s'enfuir.

Le spectateur peut être surpris par la découverte du laquais de Don Salluste  alors que le premier mot qui ouvre la pièce est Ruy Blas.

Sur quoi repose l'originalité de cette ouverture?

Nous verrons tout d'abord que le titre de la scène suscite des questions, puis nous étudierons le personnage de Don Salluste.

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

1) Un titre et un début qui suscitent des questions.

Le 1er vers de la pièce impose 2 ordres , immédiatement exécutés .Cette obéissance marque les relations entre les personnages .Ruy Blas , 1er terme du discours, se présente d'emblée dans son statut de laquais soumis conforme à la livrée dont il est vêtu. Mais la première interpellation nous alerte: identique au titre de la pièce ,les premiers mots focalisent l'attention sur un personnage dont la condition de valet devrait rendre théâtralement insignifiant.L'effacement du personnage,sa servilité affichée nous surprennent.

Comment un laquais peut il devenir le héros d'un drame? est ce un jeu? cet habit est il un déguisement?

Hugo joue ici sur les attentes du spectateur.Ces attentes sont orientées par le titre.

D'autre part, le décor indiqué par Hugo dans la didascalie initiale pose également question. Les éléments architecturaux dessinent un vaste ensemble qui ouvre su d'autres espaces :"donnant dans quelques appartements extérieurs","s'ouvrant par une large porte..","longue galerie..".L'espace paraît immense et laisse imaginer des entrées et des sorties nombreuses, des cachettes multiples, peut être des complots.

Le lecteur/spectateur s'interroge sur l'intrique qui va se mettre en place . Don Salluste évoque d'ailleurs une fuite imminente.

Il est donc important d'étudier maintenant ce personnage qui paraît intriguant.

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

2)Le personnage de Don Salluste.

Le double impératif du début donne l'image d'un homme autoritaire et sur de lui.

L'autorité se révèle surtout dans la façon souveraine dont il dispose des êtres.Gudiel est contraint de suivre son maître dans la disgrâce et Ruy Blas doit se montrer disponible.

Les paroles directives de DS  traduisent le caractère du personnage, c'est lui qui organise l'espace , il décide pour les autres.

Don Salluste maîtrise les lieux et les êtres. Il est également maître du discours puisqu'il monopolise la parole (cf longueur des tirades)

Le personnage est aussi en proie à des sentiments tumultueux . cf.didascalie.Sa colère se marque par ses gestes et ses mouvements désordonnées.Le corps tout entier exprime l'emportement malgré le nombre des ordres, l'émotion se fait sentir:

nombreuses exclamatives, points de suspension, répétitions, groupes ternaires=citez le texte

Le langage de Don Salluste dénote aussi une sorte d'affolement .Ce mêle registre familier et soutenu :"la donzelle","20 ans d'un labeur difficile".On note également la présence de vers brefs  et de grandes périodes d'alexandrins La colère de Don Salluste permet au spectateur de connaitre son statut social , les raisons de sa disgrâce le responsable les préparatifs secrets l'ébauche d'un plan et enfin sa volonté de vengeance   Le motif de la vengeance mérite une attention particulière.En quelques vers , Don Salluste brosse le tableau de son passé glorieux, celui de sa situation présente, et il esquisse un avenir lourd de menaces.

En effet on note la présence d'un lexique du cachot, de l'abîme..Ces images sont à mettre en relation avec l'espace théâtral rempli de portes basses et de fenêtres , masquées par de lourds rideaux, ouvrant sur des salles obscures

Conclusion

Cette exposition crée des tensions et des attentes.Un des noeuds de l'action apparaît et suscite une interrogation: Don Salluste parviendra t il à se venger et de quelles manière ? nous sommes en présence ici de la fonction psychologique de l'exposition qui présente "un caractère"  et une fonction dramatiques:l'exposition ici lance l'action en promettant la vengeance d'un puissant contre la reine d’Espagne.

 

*** ¨Préparer la lecture : ressources gratuites à consulter
 

victor-hugo-jpe.jpg

 

Recherches préliminaires

1-Qu’est-ce que le drame romantique ?

Comment le définit Hugo dans la préface de Cromwell ?

Le drame romantique s'inspire du modèle de théâtre Shakespearien, c'est une forme littéraire née au XIXème siècle. C'est dans la préface de Cromwell que Victor Hugo définit le genre romantique. 

 « c’est de la féconde union du type grotesque au type sublime que naît le génie moderne. ».Polyphème le cyclope, personnage grotesque de l'antiquité, il représente le grotesque. Dans la pensée moderne par opposition à l'antiquité, le grotesque est assimilé au difforme, à l'horrible, il crée le comique.  Au contraire le beau est associé au sublime. C'est autour de ces contrastes que le drame se met en scène et c'est par lui qu'on atteind le beau.

« L’unité de temps n’est pas plus solide que l’unité de lieu. L’action, encadrée de force dans les 24 heures est aussi ridicule qu’encadrée dans le vestibule. »

Toute action a sa durée propre comme son lieu particulier. -refus des bienséances : on doit montrer la réalité (meurtres, suicides etc…) -mélange des tons : grotesque et sublime.  Le vers est libre. 
« Nous voudrions un vers libre, franc, loyal, osant tout dire sans pruderie, tout exprimer sans recherche ; passant d’une naturelle allure de la comédie à la tragédie, du sublime au grotesque. »

 Le héros du drame romantique est un marginal qui subit le mal du siècle : la marginalité peut être sociale (Ruy Blas est un laquais amoureux d’une reine)

Le moi est divisé, ce qui entraîne la naissance du grotesque et du sublime.

victor-hugo-jpe.jpg

 

Questions sur la séquence le théâtre :

le langage théâtral

Qu'est ce qu'un monologue?

Il manifeste la présence d'un personnage seul sur scène qui se parle à lui même ou éventuellement à quelqu'un d'absent. Il permet au spectateur de connaitre les pensée du personnage.

Définir la didascalie

Indications scéniques en italique le plus souvent qui donnent des information au metteur en scène ou au lecteur; On distingue les didascalies initiales, elles donnent le titre de la pièce, les listes des personnages, les indications scéniques de lieu et du décor. Les didascalies internes accompagnent le dialogue.

Quelle forme le dialogue peut il prendre?

  • Il manifeste la présence d'au moins deux personnages sur scène. Il prend différentes formes :
  • - la réplique : elle constitue la réponse d'une personne à l'autre
  • - la répartie : c'est une réplique brève qui répond à une attaque
  • -stichomythie : dialogue où les personnages se répondent vers par vers et qui donne un style à l'échange

 

L'action dramatique :

  • quelles sont les règles des trois unités? Les règles ont été élaborées tout au long du 17 ème siècle
  • - règle du temps : l'action ne doit pas dépasser 24 heures
  • - règle du lieu : un décor de palais pour une tragédie
  • un intérieur bourgeois pour la comédie
  • - l'action : tenir l'intrigue à une action principale
  • - la vraisemblance : vise ce que le public peut croire
  • - la bienséance : elle interdit de faire couler le sang sur scène
  • - découpage d'une pièce de théâtre : les actes sont en général au nombre de 5 , il n'y en a que 3 parfois dans les comédies.

 

La structure interne :

  • - l'exposition : elle informe le spectateur de la situation initiale par des renseignements sur le lieu et le temps, les personnages et l'action.
  • - le noeud dramatique : il situe les obstacles et les conflits qui empêchent la progression de l'action. Celle ci est ponctuée de péripéties comme les sentiments de situation, les coups de théâtre, les quiproquos qui retardent l'action et les rebondissements qui compliquent l'intrigue.
  • - le dénouement : Il permet de résoudre les conflits présents dans l'intrigue.
  • La scène théâtrale :
  • Un espace de jeu : les décors, les costumes, les maquillages contribuent au symbolisme de la scène en soulignant les choix du metteur en scène.

 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

Questions sur Victor Hugo :

 

  • - De quel siècle le poète est-il?
  • 19ème siècle
  • - Citez une autre oeuvre du poète
  • Les Misérables
  • Son oeuvre est-elle diverse?
  • Oui, romans, poésie lyrique, drames en vers et en prose, discours politiques
  • - Quelle est la position du poète sur la peine de mort?
  • Victor Hugo est contre la peine de mort
  • - Peut-on parler d'un poète engagé?
  • C'est un poète engagé, ses multiples engagements le condamneront à l'exil.
  • - Pourquoi Victor Hugo est -il considéré comme un poète maudit?
  • Victor Hugo est considéré comme un poète maudit. Sa vie d'homme est marquée par des malheurs et en particulier, la mort de sa fille, Léopoldine.

 

 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

Une exposition caractéristique du drame romantique

 

Une rupture annoncée dès le premier vers et le titre, réplique qui serait considérée comme impensable pour le classicisme

(« Ruy Blas, fermez la porte, - ouvrez cette fenêtre »), de plus le laquais donne son titre à la pièce.  On le voit dans les tragédies classiques comme Antigone par exemple mais il faut préciser que la comédie classique ne donne le nom du personnage principal de rang élevé à l’œuvre en précisant le vice que celle-ci dénonce, par exemple l'avare.

On peut donc parler d'une véritable rupture avec la tradition classique car là, il s'agit d'un valet qui donne son titre à la pièce. Nous retrouvons en outre le déguisement ainsi que la portée politique car Ruy Blas est synonyme du peuple donc ascension d'un homme qui représente le peuple comme personnage éponyme.

Le drame romantique est insérée dans la vie réelle et l'histoire, on retrouve donc celui-ci comme un miroir de la société et de la réalité d'où l'importance des didascalies beaucoup plus longues que dans le théâtre classique.

Enfin, nous avons un mélange des genres, mélodrame représenté par Don Sallustre, tragédie, comédie, grandiloquence de Don Sallustre.

 

 

 Questions sur le commentaire proposé en fonction des axes

 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

Questions sur l'introduction

 

Sur quoi ou qui cette scène d'exposition s'ouvre t'-elle?

Cette ouverture est-elle surprenante? Pourquoi?

Quels sont les premiers et derniers mots de la scène?

 

Recherches personnelles

Donnez la définition d'une scène d'exposition

Quelles en sont les deux fonctions? Informative et divertissante

 

Problématique

Sur quoi repose l'originalité de cette ouverture?

 

Plan de l'étude proposée

I – Un titre et un début qui suscitent des questions

II- Le personnage de Don Sallustre

 

Questions sur le développement dans le respect des axes

 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

I -

Quelle impression le vers 1 donne t'-il?

La scène s'ouvre sur un rapport de force, autorité, obéissance du laquais: cette soumission et cette obéissance éclairent elles les relations entre le maître et son laquais?

Comment l'autorité du maître est-elle mise en avant. Étudiez l'emplacement des vers, les temps utilisés...

Pourquoi le 1er vers nous interpelle t'-il?

N'y a t'-il pas un paradoxe dès le début?

Est-ce normal de focaliser toute l'attention du lecteur et du spectateur sur le laquais?

N'y a t'-il pas du point de vue théâtral quelque chose de surprenant à valoriser par certains côtés ce personnage et à le dévoiler ensuite dans la servilité et l'effacement les plus complets?

Les attentes du spectateur sont-elles déçues?

Le laquais peut-il devenir le héros du drame?

Hugo joue t'-il sur les attentes du spectateur?

Le titre de la pièce est-il informatif à cet égard?

Qu'en est-il de l'habit du laquais?

Que nous apprennent les didascalies sur le décor?

Comment l'espace est-il perçu?

Relevez les expressions qui suggèrent l'immensité de l'espace de la pièce?

Que laisse t'-il imaginer?

L'ensemble de ces premiers éléments incite t'-il le spectateur à s'interroger?

Est-ce une manière pour Hugo d'informer sans tout dire et d'inciter le lecteur à poursuivre la lecture?

La curiosité du spectateur- lecteur est-elle éveillée? Peut-il tout supposer de l'intrigue à venir?

Quelle impression avons-nous de Don Sallustre? Que semble t'-il faire?

Se présente t'-il comme un personnage inquiétant?

 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

II -

Quel premier contact le spectateur-lecteur a t'-il de Don Sallustre? Qualifiez ce personnage avec trois adjectifs qualificatifs

Est-ce un personnage antipathique? Pourquoi?

Comment exprime t'-il son sentiment de puissance et son complexe de supériorité?

Comment se traduit sa domination sur Gudiel et Ruy Blas?

Ses paroles sont-elles évocatrices de son caractère?

Relevez quelques vers qui montrent qu'il s'octroie le monopole de la parole

Étudiez la longueur des tirades

Citez quelques expressions qui prouvent qu'il décide pour les autres

Relevez quelques termes trahissant son manque de respect absolu pour les personnages en présence

Les didascalies nous renseignent-elles sur la complexité du personnage?

Montrez en citant le texte qu'il est en proie à des sentiments tumultueux

Relevez les mots évocateurs de sa colère

Analysez ses gestes désordonnés

Quelle réaction cet emportement excessif suscite t'-elle chez le spectateur-lecteur?

De quel registre son langage relève t'-il? Citez le texte pour justifier votre réponse

Relevez les alexandrins. A quel registre la langue appartiennent-ils?

La colère de Don Sallustre informe t'-elle le spectateur-lecteur sur le rang social de Don Sallustre? Les raisons de sa disgrâce? Son plan pour se venger? Sa volonté de vengeance?

Qu'en est-il du motif de sa vengeance?

Quel tableau donne t'-il du passé? Du présent? De l'avenir?

Relevez le lexique du cachot, de quoi est-il évocateur?

Montrez que le champ lexical et les images sont suggestifs. L'aspect obscur et inquiétant de l'espace domine

 

victor-hugo-jpe.jpg

 

 

Questions sur la conclusion

 

Cette scène d'exposition crée t'-elle des tensions? Des attentes? Est-elle originale?

Quelle question importante le spectateur-lecteur à la fin de la scène d'exposition se pose t'-il fatalement?

L'atmosphère est-elle lourde et inquiétante?

Cette scène d'ouverture remplit-elle ses deux fonctions?

A t'-elle une fonction dramatique?

L'action est-elle lancée?

Cette scène d'exposition est-elle annonciatrice de la suite de l'histoire?

Est-elle caractéristique d'un drame romantique?

 

victor-hugo-jpe.jpg

Questionnaire sur le romantisme

Le romantisme, séquence poésie

1 -

Que met en avant le romantisme? le romantisme met en avant, dès la fin des années 1700, la sensibilité sous toutes ses expressions.

2 -

Où et quand ce mouvement littéraire prend t’-il son essor?

Initié en Europe, le mouvement prend son essor en France entre 1820 et 1850.

3 -

Quand l’adjectif romantique apparait-il? L'adjectif romantique apparait à la fin du XVIIème siècle comme synonyme de romanesque, formé par dérivation du substantif "roman".

Le romantisme dans l'histoire :

1 -

A quelle époque historique le romantisme prend t ‘-il son essor? le romantisme prend tout son essor lors de la restauration (1814 à 1830) -

Les contre modèles :

1 -

Contre quel mouvement littéraire le romantisme s’insurge t’-il? Le romantisme s'insurge contre le classicisme. On peut citer à cet égard, Victor Hugo, Hernani. Mais le romantisme s'oppose aussi au rationalisme des lumières. Il cherche à affirmer sa sensibilité exacerbée et son exaltation de l'âme, la nature devient un refuge pour l'homme et le pousse à la création.

Les trois générations romantiques :

1 -

A quoi correspond la première génération romantique? La première génération correspond à la naissance du romantisme et est liée à la révolution dont elle exprime les premières désillusions. Les romantiques ont assisté à la fin de l'ordre dans lequel ils ont grandi et donnent le sentiment de vivre dans un monde en ruine. On peut citer à cet égard, "le mal de siècle" avec Chateaubriand.

2 -

A quoi correspond la deuxième génération romantique? La deuxième génération : on peut la retrouver chez Musset avec la confession d'un enfant du siècle, il exalte la nostalgie de l'époque napoléonienne et donne l'image d'une génération en deuil qui exprime son désenchantement.

3 -

A quoi correspond la troisième génération?

la figure dominante de cette dernière génération est Théophile Gautier et Nerval. Ils sont tournés vers les mythes, le fantastique.

Les genres romantiques : Le genre poétique :

Comment le genre poétique se manifeste t’-il dans le romantisme? La poésie est essentielle dans le romantisme, le poète est perçu comme un guide, un voyant, "puissant et solitaire" pour reprendre les mots de Vigny. Le registre lyrique est mis en avant et domine le genre poétique. Il s'agit d'exprimer ses impressions personnelles. Le poète fait figure d'angoissé en proie au spleen mal dans sa condition, souffrant de mal de vivre existentiel et trop soucieux du culte du moi. On peut nommer Lamartine, les méditations.

Le drame romantique ;

1 -

En quoi consiste le drame romantique?

Le drame romantique révolutionne les formes traditionnelles théâtrales car il multiplie les intrigues et les péripéties. Il se fait miroir de la société et le peuple est représenté en scène. L’unité de temps, de lieu et d’action disparaissent.

2-

Citez des exemples de drames romantiques

Lorenzaccio, Musset

L’Œuvre de Shakespeare

Cromwell, Victor Hugo

Hernani, Victor Hugo Antony, Alexandre Dumas Le roi s'amuse, Hugo Lucrèce Borgia, Victor Hugo

Le récit en prose :

1 -

Par quoi le récit en prose est-il caractérisé dans le genre romantique? Il est marqué par le goût pour le genre autobiographique, pour les histoires sentimentales et pittoresques, la Dame aux camélias de Dumas, Notre dame de Paris de Hugo

Les idées clés du romantisme :

1 -

Quelles sont les idées clés du romantisme? Dans ma préface de Cromwell (en 1827) Hugo donne une certaine définition du romantisme par le mariage du "sublime" et du "grotesque".

Mais les romantiques utilisent aussi les journaux pour répandre leurs idées. Citons le journal "Le globe", et des salons littéraires, comme celui de Hugo, ou aussi des cercles littéraires, comme celui initié autour de Nodier

2 -

Quelle est la devise du romantisme?

"Il faut libérer la littérature"

3 -

Les romantiques remettent-ils aussi en question les règles de la versification?

Oui

Hugo le dit, dans "les contemplations" - « J'ai fait explosé cet imbécile d'Alexandrin".

Les thèmes romantiques :

1 -

Quels sont les thèmes romantiques?

Ils mettent en avant le "moi" mélancolique, le mal de vivre (Baudelaire)

- Thème de l’amour

- L’exotisme, un ailleurs idéal

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841