Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Marivaux,Le jeu de l'amour et du hasard

Marivaux

 

 

Oral EAF

 

Objet d'étude : « Le théâtre : texte et représentation »

Séquence Marivaux

 

(Acte I, scène 1) : l'exposition

(de « On dit que votre futur » à « Quel fantasque avec ces deux visages » )

 

Marivaux

Introduction

Marivaux est né en 1688 et mort en 1763. Il est l'auteur de romans et de pièces de théâtre comme, le jeu de l'amour et du hasard, Les Fausses confidences, l'île des esclaves. Il a aussi écrit des comédies pour le théâtre italien. Il s'intéresse à la passion amoureuse ainsi que le suggèrent ses ouvrages. Son théâtre s'inscrit dans la subtilité et s'éloigne du classicisme et de ses caractéristiques d'écriture, comme la clarté et l'art de la nuance.

S'entraîner aux questions suivantes :

1 -

Quelles sont les dates de Marivaux ?

2 -

Citez trois pièces de théâtre de Marivaux

3 -

A t'-il écrit des comédies pour le théâtre Italien ?

4 -

Peut-on dire que Marivaux s'intéresse à la passion amoureuse ?

5 -

La pièce de théâtre, le jeu de l'amour et du hasard, s'éloigne t'-elle du classicisme?

 

Comédie = genre dramatique visant à faire rire ( dans le but de corriger les vices).

Le jeu de l'amour et du hasard est une comédie en trois actes, écrite en prose par Pierre Carlet de Marivaux. Elle fut représentée pour la première fois en 1730 par des comédiens Italiens. C'est la pièce la plus célèbre de Marivaux.

S'entraîner aux questions suivantes :

1 -

Définir la comédie en précisant ce qu'elle vise et dans quel but ?

2 -

Combien d'actes y a t'-il dans le Jeu de l'amour et du hasard ?

3 -

La pièce est-elle écrite en prose ou en vers ?

4 -

Quand cette pièce fut-elle présentée pour la première fois ?

5 -

Est-ce la pièce la plus célèbre de Marivaux ?

 

Marivaux

L'histoire

Monsieur Orgon désire que sa fille, Sylvia épouse l'un de ses amis mais cette dernière décide sous le déguisement de sa servante Lisette d'observer Dorante à qui elle est destinée. Cependant, Dorante en fait de même sans que la jeune femme le sache. M. Orgon est dans le jeu et s'en amuse.

Marivaux s'amuse à inverser les rapports maîtres-valets dans le but de remettre en question l'ordre établi et les préjugés sociaux. C'est une comédie dans une comédie, un double jeu qui fait naître des quiproquos. Le thème du déguisement est essentiel à cette pièce tout comme dans les autres pièces de Marivaux car les personnages de l'histoire se servent des déguisements pour arriver à leurs fins. Ils prennent des apparences différentes et jouent ainsi des rôles. Ainsi, Silvia et Dorante se transforment par le déguisement en serviteurs et notons qu'il y a aussi inversion des rôles entre maîtres et domestiques. M. Orgon se dévoile manipulateur et s'amuse de la situation.

S'entraîner aux questions suivantes :

1 -

Dans quel but Marivaux inverse t'-il les rapports maîtres et valets ?

2 -

Peut-on parler de comédie dans une comédie ? Expliquez

3 -

Le thème du déguisement est-il essentiel à cette pièce ?

Marivaux

 

Une double intrigue

il s'agit d'un amour contrarié. Le dénouement est heureux. Mais en fait l'intrigue est double car nous avons dans un premier temps celle qui met en avant Arlequin et Lisette, les valets prennent l'identité de leurs maîtres. Nous retrouvons le thème de l'échange des rôles entre maître et valet qui existe déjà chez Molière par exemple dans les Précieuses ridicules. Mais il y a aussi un autre degré dans l'intrigue, il s'agit de la rencontre des jeunes gens de la bonne société déguisés en valets. Cela est particulier à cette œuvre théâtrale. On a donc deux intrigues, celle des maîtres et des valets. C'est Orgon qui guide le jeu dans le plus grand amusement avec son fils Mario qui est dans la confidence et la complicité.

S'entraîner aux questions suivantes :

1 -

L'intrigue est-elle double ?

2 -

Citez un autre écrivain chez lequel le thème de l'échange des rôles entre maître et valet existe déjà

Marivaux

 

Les personnages

 

  •  Silvia, fille de Monsieur Orgon, sœur de Mario et future amante de Dorante

  • Dorante, prétendant de Silvia, qui se fait passer pour le valet Bourguignon

  • Lisette, femme de chambre de Silvia

  • Arlequin, valet de Dorante

  • Monsieur Orgon, père de Silvia et de Mario

  • Mario, fils de Monsieur Orgon et frère de Silvia

     

Marivaux

Présentation de la scène d'exposition

 

Nous sommes dans la scène d'exposition.

Rappel = quelles sont les fonctions d'une scène d'exposition? La scène d'exposition a pour but d'informer et d'inciter le lecteur à poursuivre la lecture. Informer suppose tout d'abord de présenter les personnages, de donner des indications sur le cadre spatio-temporel et de mettre en place l'intrigue. Il y a donc une fonction informative et incitative, entendons par incitative, la part de séduction de l'exposition.

Une scène d'exposition in media res

Le lecteur découvre de suite la pièce par la dispute entre Lisette et Silvia qui est sa maîtresse. L'idée d'épouser un homme qu'elle ne connaît pas inquiète Silvia et la querelle avec sa servante se rapporte au fait que cette dernière à confié au père de Silvia, que sa fille était favorable à cette union.

Nous avons deux mouvements dans la scène d'exposition:

Tout d'abord un portrait de Dorante très valorisé fait par Lisette puis en second lieu une critique faite par Sylvia des maris.

 

S'entraîner à répondre aux questions suivantes:

1 -

Quelles sont les fonctions d'une scène d'exposition?

2 -

Que signifie une exposition in media res?

3 -

Quels sont les deux mouvements de la scène d'exposition?

 

Marivaux

Présentation de la scène d'exposition à l'oral EAF

 

Problématique : Comment cette scène remplit-t-elle sa fonction d'exposition ?

 

Plan possible pour un commentaire:

 

I – Une scène d'exposition qui remplit ses fonctions

II - Un art de la séduction: subtilité dans les procédés, comique, ironie, séduction langagière

 

I -

Une scène d'exposition qui remplit ses fonctions

La scène d'exposition remplit sa fonction première: elle informe à travers la querelle qui permet à Marivaux de présenter le thème principal de sa pièce et ses personnages, Lisette, Silvia et Dorante ( de manière indirecte).

Le lecteur est donc renseigné concernant l'intrigue et les personnages.

 

S'entraîner à répondre aux questions suivantes:

1 -

Quelle est la première fonction de la scène d'exposition?

2 -

Le lecteur est-il renseigné concernant l'intrigue et les personnages?

 

Le thème du mariage

Le thème du mariage = ce thème cher aux comédies est ici bien mis en avant car il s'agit d'un amour contrarié que Silvia appréhende ainsi que le suggère «cela m'inquiète ». Le thème de la femme est ainsi évoqué à travers celui de l'union. Il faut rappeler que la femme avait à cette époque une place d'épouse et de mère à tenir. Le mariage atteste d'un changement d'autorité pour la femme, celui du père pour l'époux. Le jeu du déguisement et du travestissement contribue à faire du personnage suspicieux, un être sensible et en proie aux inquiétudes quant à son avenir amoureux.

Nous avons une fonction dramatique = travestissement Silvia/Lisette.

 

S'entraîner à répondre aux questions suivantes:

1 -

Le thème du mariage est-il cher aux comédies?

2 -

De quelle nature l'amour est-il? Montrez que l'on peut parler d'un amour contrarié et citez pour justifier votre réponse.

3 -

Comment Marivaux met-il en avant le thème de la femme?

4 -

Quelle était la place de la femme à l'époque?

5 -

Comment Marivaux met-il en avant la fonction dramatique?

6 -

Quels sont les points de vue des deux femmes sur le mariage?

Elles s'opposent concernant la question du mariage.

Lisette valorise l'apparence physique dans une union « bien fait, aimable, de bonne mine », « il a raison d'être beau », «délicieuse union», « tout en sera bon dans cet homme-là » l'allusion au désir est manifeste, les connotations sensuelles sont présentes dans ses paroles tandis que Silvia préfère les qualités morales « je ne lui demande qu'un bon caractère », elle n'approuve pas la libre et libérée façon de concevoir l'union par le mariage de Lisette = « Délicieuse ! Que tu es folle avec tes expressions ! ».

Marivaux

 

Les personnages

 

Lisette

1 -

Qui est Lisette ?

C'est la servante.

2 -

Comment se conduit-elle avec Silvia, sa maîtresse ?

Elle semble se considérer comme l'égale de sa maîtresse car elle ne fait aucun cas de leur différence de niveau social. Elle répond à Silvia de manière effrontée et systématique sans craindre son autorité ou le renvoi.

3 -

Montrez par une expression que Lisette fait des commentaires sur les propos tenus par Silvia

« une pensée bien hétéroclite »

4 -

Relevez une marque d'ironie

« cela est pardonnable »

5 -

Montrez par une phrase ou une expression que sa liberté de parole et de pensée est totale

« ce superflu-là sera mon nécessaire »

6 -

Que pouvez-vous dire de son langage? Justifiez votre réponse en citant le texte.

Il est moins soutenu et clairement plus familier que celui de sa maîtresse ainsi que le suggèrent les expressions suivantes = « oui-da », « ma foi », « pardi »

7 -

Que laisse supposer son aisance rhétorique et son audace verbale?

Le lecteur comprend qu'elle pourrait jouer le rôle de sa maîtresse, elle semble avoir le charisme et la capacité de se substituer à elle.

 

Silvia

1 -

Qui est Silvia ?

Silvia est la maîtresse de Lisette.

2 -

La manifestation de son inquiétude est-elle visible ?

Oui les questions trahissent son inquiétude réelle «les hommes ne se contrefont-ils pas? «

3 -

Relevez quelques expressions qui montrent que Silvia revendique sa liberté personnelle, sa volonté de choisir

« Bel homme », «volontiers un bel homme est fat», « dans le mariage, on a plus souvent affaire à l'homme raisonnable, qu'à l'homme aimable »

4 -

Peut-on parler d'une critique des maris ?

Oui on peut parler d'une critique des maris.

5-

Comment le lecteur voit-il que le caractère et l'intériorité sont valorisés au détriment du paraître ?

Le lecteur constate que le champ lexical du mensonge s'oppose au champ lexical de la vérité. On le remarque dans la tirade de Silvia. L'apparence est rejetée.

6 -

Relevez quelques antithèses du texte

« douce », « prévenante » vs. « sombre », « brutal », « farouche »

Que traduisent-elles ?

L'opposition entre l'être et le paraître dans la description du portrait d'Ergaste.

 

Dorante

1 -

Le lecteur est-il tenu en haleine?

Oui le lecteur est tenu en haleine, il tente d'imaginer le futur époux. A quoi ressemblera t'-il? Il ne peut en faire le portrait exact. Sera t'-il plus proche du portrait de Silvia ou du portrait de Lisette?

2 -

Peut-on parler de fonction dramatique?

Oui la fonction est fondamentalement dramatique.

 

Marivaux

 

II - Un art de la séduction : subtilité dans les procédés, comique, ironie, séduction langagière

1 -

De quelle nature les répliques sont-elles ?

On peut dire les répliques sont rapides. On peut parler d'un échange très vif et cette vivacité du langage se traduit dans les termes.

2 -

Cela est-il constitutif de la commedia dell'arte ?

Oui, dans la commedi dell'arte, les personnages savent improviser à partir du discours de l'autre. Le dialogue est fluide, naturel, les répliques sont rapides.

3 -

Relevez un effet comique

On peut relever comme effet comique, l'enthousiasme de Lisette. On peut relever l'accumulation visant à faire l'éloge des maris.

Du comique à l'ironie : le comique est encore renforcé car Silvia est insensible à cet éloge = parodie d'éloge

4 -

A quoi Dorante est-il assimilé ? Justifiez votre réponse

A un objet « pardi, tout en sera bon dans cet homme-là »

5 -

Le subtilités : Montrez que l'humour repose le plus souvent dans ce passage sur une construction d'arguments contraires. Donnez un exemple et expliquez

« se marier dans les formes » / « épouser sans cérémonie »

« une pensée bien hétéroclite » / « une pensée de très bon sens »

« il a tort d'être fat ; mais il a raison d'être beau

« ce superflu-là sera mon nécessaire »

 

Marivaux

 

Document n°2

Acte II, scène 9 : un duo amoureux entre Silvia et Dorante de « Ah, ma chère Lisette » à « Sans difficulté »

 

Questions sur l'acte II, 9

Questionnaire dans le respect des axes du plan

 

Problématique:

  • Montrez que dans le cadre de ce duo particulier les sentiments des personnages sont révélés.

 

Plan possible pour un commentaire

  • I – Un duo très particulier
  • II – Révélation des sentiments

 

Marivaux

Questionnaire sur la situation du passage :

Introduction:

 

  • 1 -
  • Peut-on parler d'un duo amoureux? En quoi? Est-ce le premier?
  • On peut parler d'un duo amoureux entre Silvia et Dorante mais ce n'est pas le premier car les sentiments ont déjà été révélés à l'acte I.
  • 2 -
  • L'amour est-il possible ? Pourquoi ?
  • On sait que l'amour est impossible du fait de la différence de classe sociale des personnages
  • Que croit Dorante ?
  • Il croit que Silvia est une soubrette.
  • Que croit Silvia ?
  • Elle croit que Dorante est un valet
  • 3 -
  • Peut-on parler d'un duo à double sens ?
  • Pour les raisons évoquées plus haut. On peut parler d'un duo à double sens.
  • 4 -
  • Quel est le ton du texte ?
  • Le ton de la scène est grave. Les personnages souffrent dans leurs sentiments amoureux non partagés.
  • 5 -
  • Quelle est l'attitude de Silvia par rapport à ses sentiments amoureux ?
  • Elle maintient Dorante le plus loin possible d'elle, elle tente ainsi de refouler ses sentiments amoureux
  • 6 -
  • Quelle est l'attitude de Dorante?
  • Dorante est peut-être plus extériorisé dans la manifestation de son amour et de sa doubleur, il cherche à partager et non à refouler.
  • 7 -
  • Comment les personnages parviennent-ils à cacher la vérité ?
  • Par les mots dont ils se servent pour masquer leurs sentiments
  • 8 -
  • Cela soulève t'-il quelques contradictions ?
  • Oui, cela soulève quelques contradictions entre ce qu'ils ressentent vraiment et les mots dont ils se servent pour le cacher.
  • 9 -
  • A quel niveau se situe le mensonge ?
  • Les personnages se mentent à eux-mêmes et mentent à l'autre. Il y a un double jeu dans le mensonge.
  • 10 -
  • Quelle fonction donner au langage dans cette scène ?
  • Le langage permet aux personnages de ne pas dévoiler leurs vrais sentiments. Le mot correspond à une vérité cachée, non dite. Le langage devient l'instrument d'une réalité fausse, recréée, transformée.
  • 11 -
  • Dans la terminologie théâtrale, peut-on parler d'un affrontement entre la raison et la passion ?
  • Oui c'est un affrontement entre le cœur et la raison. La raison domine le duo.

 

Questionnaire sur le passage :

Marivaux

I – Un duo très particulier

  • 1 -
  • Montrez que Silvia veut maintenir Dorante le plus loin possible d'elle
  • Elle tente de déplacer le sujet «Venons à ce que tu voulais me dire... de quoi était-il question? «. Elle refuse même de parler d'amour et de sentiments avec Dorante, on le voit avec la phrase : « Je ne t'arrêtais pas pour cette réponse-là ». L'usage de la troisième personne du singulier «il», qui se substitue au «tu» traduit la mise à distance de manière très claire. On peut à cet égard citer la phrase suivante : « Le beau motif qu'il me fournit là ». Enfin, elle se montre un peu supérieure en mettant en évidence son simple statut de valet «Bourguignon» tentant ainsi de dominer dans l'échange en s'octroyant un certain monopole de la parole avec autorité et dédain à la limite du non respect lorsqu'elle lui coupe la parole et que Dorante lui rétorque: « tu me railles ».
  • 2 -
  • Montrez que l'attitude de Dorante est contraire à celle de Silvia
  • Dorante ne fuit pas ses sentiments, il cherche au contraire à partager sa passion pour Silvia avec elle. Nous voyons que sa volonté de parler d'amour se traduit pas le discours direct « j'avais envie de te voir je n'ai pris qu'un prétexte », « Eh, ce n'est pas cela qui m'occupe ! ». On retrouve en outre le champ lexical de l'amour « Et je n'ai fait qu'une faute, c'est de n'être pas parti dès que je t'ai vue ».
  • Dorante souffrance et il ne refoule pas sa douleur au contraire, il l'exprime à travers ces phrases : « Ah, ma chère Lisette, que je souffre ! », « Si tu savais, Lisette, l'état où je me trouve ... »). Il se met à la portée de Silvia dans l'échange, cela se traduit par un état de soumission visible dans la phrase introduite par un impératif: « Laisse-moi du moins le plaisir de te voir »
  • 3 -
  • Comment comprenez-vous le dilemme de Dorante?
  • Il peut obéir à la raison et ne pas bafouer son appartenance sociale ou céder à sa passion et se moquer des conventions et du respect des statuts sociaux.
  • 4 -
  • Comment se termine le duo ?
  • Il se termine sur une séparation car leur union est inconcevable.
  • S : « Si tu n'as que cela à me dire, nous n'avons plus que faire ensemble » « adieu », « Adieu, tu prends le bon parti... » . Ils se quittent et se font leurs adieux réciproques.
  • 5 -
  • Sur quoi se solde le duo?
  • Ils se mentent et affirment ne pas s'aimer. En effet Dorante nie toute passion pour Silvia « je ne me propose pas de te rendre sensible » et Silvia se montre hermétique, fermée et indifférente à la question de Dorante: « tu ne me hais, ni ne m'aimes, ni ne m'aimeras ? », Silvia répond « Sans difficulté »). Ils sont enfermés dans le dénie et l'absence de vraie communication. Les mots servent donc à cacher et à ne pas dévoiler la vérité des sentiments.

 

Marivaux

II – Révélation des sentiments

  • 1 -
  • Derrière les mots, la vérité du cœur transparaît-elle ?
  • Oui la vérité du cœur transparaît derrière les mots : En fait les adieux à la fin de l'échange sont de faux adieux, Silvia ne veut voir Dorante partir.
  • 2 -
  • L'absence de réelle communication est-elle révélatrice des sentiments non avoués ?
  • Oui l'absence de communication trahirait la vérité non avouable des sentiments, le trouble de leur amour réciproque.
  • 3 -
  • Que traduisent les apartés?
  • Ils traduisent le trouble des non-dits, de la vérité des sentiments non révélée. « Que dire à cela ? Quand je m'en fâcherais, il n'en serait ni plus ni moins » , « J'ai besoin à tout moment d'oublier que je l'écoute »
  • 4 -
  • Relevez une phrase du texte qui montre que le langage est ambigu et a un double sens : « le souvenir de tout ceci me fera bien rire un jour »
  • 5 -
  • Pourquoi peut-on parler d'un sens polysémique de l'expression?
  • Car le sens de cette phrase «le souvenir de tout ceci me fera bien rire un jour» est différent pour chacun des personnages ainsi que pour le public.
  • 6 -
  • Relevez une expression de Dorante qui traduirait le contraire de ce qu'il pense = une antiphrase
  • « je ne me propose pas de te rendre sensible »

 

 

Marivaux

 Document 3

Questionnaire sur III, 6

Acte III, scène 6 : les aveux comiques de Lisette et Arlequin « Sachons de quoi il s'agit …. la coiffeuse de Madame »

Questionnaire dans le respect des axes du plan
 

Problématique:

  • Ce passage, III, 6, est-il comique? Montrez en quoi.

 

Plan possible pour un commentaire

  • I – Le comique de situation
  • II – Parodie et burlesque, le comique de mots


Marivaux

Questionnaire sur la situation du passage:

Introduction:

  • 1 -
  • De quoi est-il question dans ce passage?
  • Les valets dans cette scène enlèvent leur masque. C'est une scène de révélations. Tout d'abord, ils dévoilent leur véritable identité et leur appartenance sociale.
  • 2 -
  • Est-ce la fin de la comédie dans la comédie?
  • Puisque Lisette dévoile être «la coiffeuse de Madame» et Arlequin «le soldat d'antichambre», la comédie dans la comédie cesse. Le déguisement est abandonné et les personnages se dévoilent tels qu'ils sont pour ce qu'ils sont. Le jeu est fini et le déguisement n'a plus lieu d'être.
  • 3 -
  • Est-ce la condition pour un mariage?
  • Oui, décliner sa véritable identité pour un éventuel mariage et ne pas faire de cette union une imposture.

 

Marivaux

Questionnaire sur le III, 6 dans le respect des axes

I – Le comique de situation

  • 1 -
  • Peut-on parler d'un comique de situation traditionnel?
  • Oui on peut parler de comique de tradition théâtrale car «est pris qui croyait prendre», la situation est renversée, celui qui abuse est abusé. On retrouve la situation propre à la farce.
  • 2 -
  • Quelle fonction les apartés jouent-ils au niveau comique? Ont-ils leur importance?
  • Oui par exemple l'aparté d'Arlequin qui tente de repousser l'aveu de son identité «Lui dirai-je que je m'appelle... «. D'un point de vue stratégique, c'est un échec, ses efforts sont vain = cela renforce le comique.
  • 3 -
  • Qu'est-ce que la farce? Donnez un exemple
  • C'est un genre littéraire qui date du Moyen-âge ayant pour but de faire rire.
  • Molière: La farce de Maître Pathelin.
  • 4 -
  • Que traduit l'accumulation de questions?
  • L'accumulation de questions traduit la volonté d'Arlequin de gagner du temps, de retarder l'aveu.
  • 5 -
  • Relevez une périphrase qui traduit le comique de situation
  • «soldat d'antichambre»
  • 6 -
  • Comment le public joue t'-il un rôle dans la réception du comique de situation?
  • Les apartés ont leur importance, elles permettent aux spectateurs de prendre connaissance d'une information et d'entrer en complicité avec Arlequin et Lisette. Nous pouvons relever les apartés d'Arlequin = « Lui dirai-je que je m'appelle Arlequin ? Non ; cela rime trop avec coquin. »
  • De son côté Lisette utilise une métonymie pour identifier Arlequin, une figure de style qui s'adresse directement au public en provoquant le rire «cet animal là». Il y a déplacement de la deuxième à la troisième personne pour le désigner.

 

Marivaux

II – Parodie et burlesque, le comique de mots

  • 1 -
  • Que peut-on dire du langage des valets?
  • Le langage des valets caractérise le comique du langage, langage qui se veut populaire. Il y a des expressions très familières, «Il y a un peu à tirer ici!», «magot», «cet animal là» ainsi que des injures, nous pouvons citer, «coquin», «faquin».
  • 2 -
  • Le langage est-il exclusivement populaire?
  • Non le langage est à la fois populaire et précieux. En effet, les personnages essayent de prendre modèle sur les maîtres
  • 3 -
  • Donnez deux exemples d'imitation du style précieux
  • On peut citer la périphrase d'Arlequin, «soldat d'antichambre» ou encore, «Il y a une heure que je lui demande grâce, et que je m'épuise en humilités».
  • 4 -
  • Qu'est-ce que la préciosité?
  • C'est un mouvement littéraire et culturel français du XVIIè qui est basé sur le raffinement au niveau du langage, de l'apparence. Les Précieuses se retrouvaient dans les salons littéraires.
  • 5 -
  • Quel auteur parodie la préciosité?
  • Dénonciation de la préciosité par Molière dans les Précieuses ridicules.
  • 6 -
  • A quoi le burlesque est-il associé?
  • Il est associé au duo d'amour dont on peut dire que c'est une parodie car le sujet est traité de manière légère et triviale.
  • 7 -
  • Comment l'amour est-il assimilé à un sujet banal et sans noblesse?
  • L'amour est perçu comme banal est sans noblesse par la métaphore filée du voyageur. Le vocabulaire relatif à l'amour est purement et simplement matériel ainsi que le suggèrent les expressions « constitution bien robuste », « fatigue », « mauvais gîte », « loger petitement »
  • 8 – Quelle autre réalité est-elle disqualifiée et suscite t'-elle le burlesque?
  • Nous pouvons en outre affirmer que le travail domestique est rendu plus prosaïque encore avec la périphrase «soldat d'antichambre»
  • 9 -
  • Quel autre aspect du comique peut-on mettre en avant?
  • La vivacité d'esprit des valets permet en outre de renforcer le comique car les valets ne sont pas niais et sans esprit mais bien au contraire capable de réparties et de subtilités spirituelles = «jolie culbute» et «magot»

 

Marivaux

 

Document 4:

Acte III, scène 8 : le dénouement « Laissez-moi » à la fin de la scène

Questionnaire dans le respect des axes du plan

 

Problématique:

  • En quoi cette scène est-elle le véritable dénouement de la pièce?

 

Plan possible pour un commentaire

  • I - Les personnages s'avouent leur amour
  • II – La demande en mariage digne d'une comédie

 

Marivaux 3

Questionnaire sur la situation du passage

  • Introduction
  • 1 -
  • Peut-on dire que tout est déjà joué dans cette scène?
  • Oui on peut l'affirmer puisque Dorante a déjà fait sa demande en mariage
  • 2 -
  • Le dénouement heureux est-il propre à la comédie?
  • Oui, le dénouement heureux est propre à la comédie. On peut parler de dénouement heureux car le mariage va se dérouler.
  • 3 -
  • Pourquoi Silvia en ayant connaissance du travestissement de Dorante joue t'-elle encore le jeu?
  • Pour vérifier l'amour de Dorante et constater qu'il est capable d'aller jusqu'au bout et d'épouser une servante, passant ainsi au-dessus des statuts sociaux.
  • 4 -
  • Quel est le véritable enjeu de la scène?
  • Pour Silvia il s'agit de s'assurer de l'amour inconditionnel de Dorante. Un amour au dessus de tout et non entravé par les préjugés quels qu'ils soient. C'est pourquoi elle garde son déguisement jusqu'au bout.
  • 5 -
  • Exprimer en quelques mots la nature du dilemme de Dorante
  • Un dilemme entre la raison et la passion.

Marivaux 3

Questionnaire dans le respect des axes

  • I - Les personnages s'avouent leur amour
  • 1 -
  • Comment Dorante déclare t'-il son amour à Silvia?
  • Dorante déclare son amour tout simplement, sous la forme d'une question qui témoigne de sa sincérité absolue: «Peux-tu douter encore que je ne t'adore? «. On peut souligner le verbe «adorer» qui reflète la force de sa passion, exclusive, entière et absolue. La passion domine sa raison.
  • 2 -
  • De quelle nature le champ lexical est-il?
  • Nous avons le champ lexical de la passion
  • 3 -
  • De quelle nature le registre est-il?
  • Le registre est lyrique et traduit les sentiments passionnés de Dorante
  • 4 -
  • L'aveu de Silvia est -il aussi direct et manifeste que celui de Dorante?
  • Non l'aveu de Silvia est plus suggéré et moins direct que celui de Dorante. Elle ne se manifeste que parce qu'elle était sur le point de perdre l'aimé. Sa déclaration reste discrète, pudique comme le veut la discrétion supposée de sa classe sociale: retenue et précieuse
  • 5 -
  • Relevez les expressions de Silvia révélatrices de son amour pour Dorante
  • «Si je vous aimais», « tout ce qu'il y a de plus grand dans le monde ne me toucherait plus », « qui est-ce qui me dédommagera de votre perte ? », « je me ferais un scrupule de vous dire que je vous aime (…) je vous les cache »
  • 6 -
  • Comment sa retenue se traduit-elle? Citez pour justifier votre réponse
  • Elle souhaite le mariage est pour tester encore la profondeur des sentiments de Dorante, elle remet en question la différence de classe sociale et la fragilité de ses sentiments = « votre amour n'est pas une chose bien sérieuse pour vous », « Monsieur », « mille objets que vous allez trouver sur votre chemin», « les amusements d'un homme de votre condition »)
  • 7 -
  • Comment qualifieriez-vous sa tirade?
  • Sa tirade est riche en procédés rhétoriques, les figures de style, hyperboles ou accumulations «mille objets», antithèses, «vous», «moi», usage du conditionnel qui fait de sa prise de paroles un vrai discours rhétorique. Tous ces procédés lui permettent de vérifier l'authenticité de l'amour de Dorante, elle le pousse au maximum de ce qu'il peut supporter.

Marivaux 3

II – La demande en mariage digne d'une comédie

 

  • 1 -
  • Selon vous quelle demande de mariage Silvia souhaite t'-elle?
  • Une demande avec promesse d'amour éternel « croyez-vous que cela puisse durer ? »
  • 2 -
  • Comment Dorante réagit-il face aux exigences de Silvia?
  • Il fait une deuxième demande de mariage. « Ne consentez-vous pas d'être à moi ?
  • 3 -
  • Comment Silvia teste t'-elle de nouveau Dorante?
  • En répliquant : « Quoi, vous m'épouserez malgré ce que vous êtes, malgré la colère d'un père, malgré votre fortune ? »
  • 4 -
  • Quelles répliques de Dorante permet de faire avancer le dénouement?
  • « je ne changerai jamais », « Il ne changera jamais ! », « vous ne changerez jamais »
  • 5 -
  • Quels obstacles Silvia aura t'-elle dû surmonter pour parvenir à un tel aveu?
  • Elle a dû passer outre les conventions du langage propre à son rang social et à la préciosité, c'est pourquoi sa déclaration est sous-entendue. Nous pouvons à cet égard citer: « Vous m'aimez donc ? » Silvia « Non, non ; mais si vous me le demandez encore, tant pis pour vous »
  • Elle lutte contre son orgueil qui l'empêche de se livrer et de s'abandonner à Dorante. « j'aurais honte que mon orgueil tînt encore contre toi ».
  • Elle doit enfin passer outre les préjugés sociaux = « Il n'est ni rang, ni naissance, ni fortune ...»

 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841