Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Le loup et le chien, La Fontaine, Oral EAF

la-fontaine

 

 

 

 

Dossier bac : La Fontaine, le loup et le chien, commentaire et entretien préparé

Lecture en ligne du loup et le chien de La Fontaine

 

LA FONTAINE, Fables, Livre l, V, 1668, « Le Loup et le Chien ».

  
la-fontaine

 

 
 
LE LOUP ET LE CHIEN
  • Un Loup n'avait que les os et la peau,
  • Tant les chiens faisaient bonne garde.
  •  Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
  • Gras, poli1, qui s'était fourvoyé par mégarde.
  • L'attaquer, le mettre en quartiers,
  • Sire Loup l'eût fait volontiers.
  •  Mais il fallait livrer bataille;
  •  Et le Mâtirr2 était de taille
  • A se défendre hardiment.
  •  Le Loup donc l'aborde humblement,
  • Entre en propos, et lui fait compliment
  • Sur son embonpoint, qu'il admire.
  • « Il ne tiendra qu'à vous, beau sire,
  •  D'être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
  • Quittez les bois, vous ferez bien :
  • Vos pareils y sont misérables, Cancres, hères3, et pauvres diables,
  • Dont la condition est de mourir de faim. Car quoi ?
  •  Rien d'assuré; point de franche lippée4 :
  • Tout à la pointe de l'épée. Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. »
  • Le Loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ?
  •  - Presque rien, dit le Chien : donner la chasse aux gens
  • Portants5 bâtons, et mendiants;
  •  Flatter ceux du logis, à son maître complaire;
  • Moyennant quoi votre salaire Sera force reliefs6 de toutes les façons :
  • Os de poulets, os de pigeons,
  • Sans parler de mainte caresse. »
  • Le Loup déjà se forge une félicité
  • Qui le fait pleurer de tendresse.
  • Chemin faisant, il vit le cou du Chien pelé :
  • « Qu'est-ce là ? lui dit-il. - Rien. - Quoi rien? - Peu de chose.
  • - Mais encor ? - Le collier dont je suis attaché
  •  De ce que vous voyez est peut-être la cause.
  • - Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
  • Où vous voulez ? - Pas toujours, mais qu'importe ?
  • - Il importe si bien que de tous vos repas
  • Je ne veux en aucune sorte,
  •  Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. »
  •  Cela dit, maître Loup s'enfuit, et court encor.

 

  • 1. poli : le poil luisant.
  •  2. mâtin : chien puissant.
  • 3. cancres, hères : hommes misérables et de peu de considération.
  • 4. franche lippée : nourriture abondante et facile.
  • 5. portants : orthographe de l'époque, même remarque pour mendiants.
  •  6. reliefs: restes

 

la-fontaine

 

 

 

 

 

Introduction

 

Contexte: cette fable animalière oppose 2 bêtes sauvages proches par la morphologie mais différentes par leur vie:l'une est sauvage , l'autre domestique.Leur confrontation permet à La Fontaine de présenter 2 conditions :l'insécurité liée à la liberté,le confort lié à la servitude.

A travers ce récit animé, l'auteur donne une morale implicite dans laquelle se traduit la conception du bonheur.

Sa structure:V1 à 9: présentation et rencontre des 2 animaux

V10 à 31 : argumentation du chien en faveur de sa condition

V32 à34 : nouveaux éléments qui font fuir le loup.

 

Problématique :

Comment à travers ce récit animé La Fontaine donne-t-il sa conception du bonheur?

 

I) l'art de l’argumentation

Sur un mince sujet : la rencontre de 2 bêtes, l'auteur déploie une grande variété de moyens pour diversifier la présentation .

Le récit encadre la fable , V1à12 et constitue toute la partie de présentation.Il intervient aussi dans un dialogue (V14,22,23,36)

C'est un récit rapide, il y a une économie de renseignements.Souvent allusif, le récit ne dit pas pourquoi le chien s'est trompé , l'action avance rapidement : abondance de verbes (1 par vers au moins).La fable s"ouvre et se ferme sur la marche solitaire du loup .

Les temps et les modes sont variés :passé+présent+futur ajouté dans le dialogue.

L'imparfait:descriptions des animaux (V1,2,8),dans le récit : alternance des temps présent imparfait et passé simple. Le PS pour l'instant ou le loup aperçoit le détail qui va provoquer son retournement (V32) et pour les répliques.

La description consiste essentiellement en un portrait physique des animaux qui les oppose fortement.

Le chien:V3,4,14.Le loup famélique:V1.Un seul détail évoque la servitude du chien, mais il reste discret car le loup ne le voit pas immédiatement: le cou pelé par le collier.

Le dialogue le plus bavard est le chien qui vante sa condition :il emploie le présent pour plaindre la vie du loup (V16,20),Le futur pour qui l'attende chez les hommes (V13;21,27),l'impératif pour l'inviter à le suivre (V15,21).

Son discours est pittoresque : expressions populaires "cancres","hères","franche lippée","à la pointe de l'épée":souvent mises en valeur par des octosyllabes intercalés d'alexandrins.

 

La Fontaine use de tous les artifices de la langue, mais ces procédés sont au service d'une argumentation.

 

2) l'argumentation du chien

Son discours est très riche pour vanter sa vie confortable.Il passe sous silence le manque de liberté qui en constitue la contrepartie.

Le chien oppose sa vie à celle du loup.Il évoque d'abord la pauvreté des animaux sauvages (V18) avec des termes péjoratifs(V16,17).

 

Rimes significatives: "misérables" "pauvres diables"

Le mot "cancre"au 17è siècle implique une réprobation morale.La pauvreté s'allie avec des moeurs douteuses.

La vie sauvage est présentée comme aventurière V19;20

Le chien laisse espérer un "bien meilleur destin":rima avec"faim"

"Franche lippée"signifie"nourriture gratuite"

Le chien invite le loup à le suivre chez les hommes.Son éloquence est persuasive V15;21 :impératif de conseil.

En 7 vers , il expose sa condition de "salarié privilégié".Les actions à accomplir sont introduites par l'expression de "presque rien"qui souligne leur facilité:il s'agit de chasser(V23;24)

Cette action ,sans grands dangers s'oppose aux combats des bêtes sauvages évoqués plus haut.

Autre argument : la flatterie V25

L'animal est un chien de compagnie , attentif à l'humain qui le nourrit.

1er salaire : la nourriture,Insistance,abondance et variétés suggérées.Le chien donne des exemples au vers 28.

2ème salaire : les caresses.

Le chien néglige les inconvénients V33;37.C'est habile comme le prouve sa gêne ensuite , car il devine que sa dépendance ne saurait plaire au loup.

Trahi par les marques physiques de sa servitude ,le chien répond avec laconisme:"rien";"peu de choses".Il faudra une 3ème question du loup pour obtenir une explication.

Habileté stylistique dans l'argumentation pour cacher la réalité:

V34:il mentionne l'instrument

V35: périphrase pour désigner le cou pelé

Il dit n'être pas "toujours" attaché, son dernier argument"qu'importe?" cherche à minimiser.

Chacune des révélations du chien provoque une réaction chez le loup.

Par ses questions,il fait évoluer le dialogue.

V22:il est tenté par la proposition du chien

V30: il s'imagine une existence merveilleuse.

A la vue du cou pelé :méfiance

Il ne retient qu'un mot de l'argumentation du chien "attaché".V34;"38;40.Il refuse alors la proposition du chien.

Le loup devient plus bavard au fur et à mesure que le chien manque d'arguments, il finira par avoir le dernier mot.

 

Conclusion

La fable comporte un enseignement pour le lecteur : mieux vaut vivre pauvre mais indépendant que dans une cage dorée.

La fontaine a dû dépendre de ses protecteurs.Dans la situation du chien il a passé sa vie sous l'autorité de grands seigneurs mécènes.

(le surintendant Fouquet :100 francs par an à la Fontaine contre une pièce en vers 4X par an)

L'expérience du loup et du chien:expérience vécue

Cette fable habillement composée révèle l'art de l'auteur à enseigner tout en plaisant.Mais un autre thème se devine : aucune condition ne comporte tous les avantages , aucun bonheur terrestre n'est parfait.

 

la-fontaine

 

 

Deuxième partie de l'entretien : les questions à l'oral

Questions et réponses  sur l'argumentation

1) Définir l’argumentation.

Argumenter, c’est rechercher l'adhésion de la personne visée pour l'amener sur le même point de vue que lui, mais, il existe plusieurs manières d'y arriver: on peut expliquer la véracité de la position que l'on présente, lui montrer que la position que l'on présente, lui montre que c'est la meilleur position, ou emporter son adhésion.

2) Quelle est la différence entre convaincre et persuader ?

Convaincre, consiste à défendre une thèse contestable, de façon logique et rationnelle, dans le but d’amener la personne visée à adhérée à cette thèse ; tandis que persuader utilise, dans le même but, utilise les sentiments, fait appelle aux émotions de la personne visée.

3) Quels sont les éléments qui fondent un discours argumentatif ?

Tout d’abord le thème : c'est le sujet du texte argumentatif ou encore la question à laquelle le locuteur va répondre à travers sa thèse. La thèse, placée en introduction ou en conclusion le plus fréquemment, engage la position du locuteur, c'est l'idée du texte dont il s'agit de convaincre ou de persuader le destinataire. Une thèse peut être soutenue ou rejetée. Ensuite, l’argument permet de justifier sa thèse ou de la réfuter (dans ce cas on parle de contre argument). On peut définir l'argument comme une proposition donnée comme vraie. Ils s’enchainent grâce à des liens logiques. Ils sont illustrés par des exemples, qui viennent renforcer l'argument.

4) Quels sont ces liens logiques ?

Les liens logiques sont de différentes natures grammaticales et permettent d'organiser un texte argumentatif.

Il y a :

- la disjonction, qui autorise l’alternative

- l’addition et l’analogie, qui permettent d’ajouter un élément

- la cause et l’hypothèse, qui posent l’origine d’une idée

- la conséquence et le but. La conséquence permet de préciser l'effet, la suite logique d'une idée ou d'un fait. Le but explicite la finalité d'une idée ou d'une action, sa visée et son objectif.

- L’opposition, qui réfute une idée et introduit sa contradiction. Elle permet de proposer un contre argument.

5) Qu’est-ce qu’un schéma argumentatif ?

C'est ce qui permet de reconstituer l'agencement de la thèse, des arguments et des exemples.

6) Quels sont les différents types de raisonnement ?

Il existe logiques de raisonnement dans un texte argumentatif :

- La déduction: commence par une loi générale pour terminer sur un fait particulier. (Exemple : le syllogisme)

- L'induction est le contraire de la déduction, on part d'une action particulière pour aboutir à une loi générale.

7) Quels sont les différents types d’arguments ?

- L'argument d'autorité : s'agit d'une idée émise d'un groupe que l'on ne peut généralement pas contester.

- L'argument ad hominem qui est utilisé pour une raison personnelle pour attaquer l'hypothèse de l'adversaire.

8) Quels sont les procédés du discours argumentatif ?

- La thèse rejetée: utilisée pour opposer deux thèses accentuée par cette opposition.

- La concession: utilisée pour faire semblant d'approuver sa thèse pour mieux soutenir la sienne. On peut la repérer facilement grâce à des connecteurs logiques.

- L'organisation logique: utilisée pour relier des arguments, grâce à des connecteurs logiques, pouvant exprimer de multiples rapports logiques. (voir question 4)

9) Quels sont les procédés de l’argumentation ?

Aussi appelées figure de style, ou de rhétoriques, voici les principales :

- Comparaison : figure dans laquelle nous avons un comparé, un comparant et un comparatif

- Métaphore : image et comparaison sans comparatif

- Métaphore filée : Suite de métaphores sur un même thème

- Allégorie : C’est le fait de représenter une idée par une image

- Prosopopée : discours direct d’un être disparu, d’une personnification, d’une allégorie

- La métonymie : C’est l’emploi d’un nom pour un autre : les planches pour dire la scène

Elle désigne le contenu par le contenant

C’est l’œuvre par son auteur

(Il y a donc trois sens possibles de cette figure de style qu’est la métonymie.)

- Synecdoque : C’est le fait de remplacer le nom d’une chose par l’une de ses caractéristiques

- Périphrase : C’est le fait de dire en plusieurs mots ce que l’on pourrait dire en un seul

- Inversion : inversion de l’ordre dans lequel apparaissent normalement les éléments syntaxiques

- Antithèse : confrontation de deux thèses opposées

- Prolepse : mise en relief d’un élément par sa mise hors proposition où il est remplacé par un pronom.

- Antiphrase : C’est le fait de dire le contraire de ce que l’on pense.

(On utilise l’antiphrase pour faire valoir l’ironie)

- Oxymore : C’est le fait de relier deux mots que l’on a pas l’habitude de voir ensemble.

- Personnification : Donner des traits humains à un objet/animal.

- Hyperbole : Exagération.

- Enumération : Succession de mots sans ordre croissant ou décroissant d’intensité : j’aime les films, la musique et les peinture

- Gradation : C’est une succession de mots avec un ordre croissant ou décroissant d’intensité

- Litote : atténuation d’une idée

- Euphémisme : atténuation d’une vérité pénible

- Anaphore : répétition d’un même élément en tête de phrases, de propositions de vers se succédant

- Chiasme : C’est un croisement.

- Ellipse : C’est la Suppression d’un mot.

10) Qu’est-ce qu’un argument de mauvaise foi ?

Les arguments de mauvaise foi n'ont pas de valeur logique mais donnent une apparence rationnelle au discours. Ce sont donc de faux arguments qui permettent de dissimuler la faiblesse de l'argumentation.

11) Quels sont-ils ?

- Le prétexte : il invoque une raison inventée pour justifier une décision ou un comportement, par exemple ce que fait le loup dans la fable de La Fontaine "le loup et l'agneau" : il prend prétexte du fait que l'agneau le gêne en buvant dans la même rivière que lui pour justifier sa décision de le dévorer.

- La tautologie : On peut traduire la tautologie par le discours du même, c'est le fait de dire deux fois la même chose, c'est un raisonnement sans fondement qui se contente de répéter la même idée et relève donc de l'évidence, exemple, je monte en haut.

- L'argument ad hominem : il consiste à discréditer la personne de l'adversaire plutôt que ses propos et ses arguments.

12) De quelle façon peut-on prendre en compte la thèse adverse, pour en tirer partie ?

On peut aussi tenir compte des arguments de l'adversaire et les intégrer dans le raisonnement, on peut le faire de trois façons.

- Le raisonnement concessif : il permet de donner raison à l'adversaire sur quelques points avant de réfuter l'essentiel de son argumentation.

- Le raisonnement par l'absurde : Il fait mine d'adopter la thèse adverse pour en tirer par déduction des conséquences ridicules : cela permet au locuteur de montrer que l'idée de départ, autrement dit la thèse adverse est illogique.

- L'ironie : La thèse adverse est prise en compte, elle feint d'adopter les arguments de l'adversaire pour mieux les tourner en dérision

la-fontaine

 

 

 

 
Questions générales sur la fable, le classisme et La Fontaine:
  • de quel siècle La Fontaine est il ?
  • C'est un auteur du 17ème siècle
  • qui a inventé l'apologue?
  • Esope
  • quelles sont les règles du classicisme? qui en est le représentant?
  • Boileau est le représentant du classicisme : "tout ce qui se conçoit bien s'énonce clairement". L'écriture doit-être claire, les raisonnements succints, brefs et fondés.
  • à quel autre genre s'oppose t'il?
  • le baroque
  • sur quel point la Fontaine et Esope s'opposent ils?
  • Esope écrivait en prose alors que La Fontaine versifie les fables
  • La Fontaine adopte t'il un style classique?
  • Oui
  • La Fontaine respecte t'il les règles de Boileau?
  • "tout ce qui se conçoit bien s'énonce clairement" - La Fontaine respecte les règles du classicisme représenté par Boileau.
  • "éviter la précipitation, être succint et précis"
  • quelle est la morale de la fable?
  • La morale permet à La Fontaine de dénoncer l'hypocrisie des courtisans ainsi que la vanité et la naiveté des rois. "Flattez-les, payez-les d'agréables mensonges, Quelque indignation dont leur coeur soit rempli, Ils goberont l'appât; vous serez leur ami"  : Le roi croit aux mensonges. La toute puissance royale est remise en cause car les rois sont les esclaves de la flatterie. C'est une satire.
  • Quelles sont les fonctions de la fable?
  • Plaire et instruire.
  • En ce sens, peut-on dire que les fables aient un but didactique?
  • Les fables ont toujours un but didactique car elles visent toujours un enseignement
  • La fable relève t'elle de l'argumentation directe ou indirecte?
  • De l'argumentation indirecte. Les personnages sont fictifs, usage du symbolisme animalier qui permet au fabuliste d'éviter la censure.
  • Citez cinq fables de La Fontaine
  • Le chêne et le roseau, le coq et la perle, la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf, la cigale et la fourmi, le corbeau et le renard.
  • Quelle est la position de La Fontaine par rapport à la querelle des anciens et des modernes?
  • - Il privilégie le retour aux sources antiques -

la-fontaine

 

 

PLAIRE

Nous savons en tant que lecteurs de La Fontaine adultes et enfants que pour éduquer, on a souvent recours à des histoires comme des fables même si elles ont moins de crédibilité aux yeux des adultes en ce qui concerne l'argumentation. La Fontaine tout comme Voltaire ont bien vu l'intérêt de travailler sur de tels récits. La Fontaine pensait qu'une morale seule était ennuyeuse alors conjuguée à un récit, nous retrouvons les deux fonctions de l'apologue, plaire et instruire. L'aspect didactique est ainsi mis en évidence. Tout peut être dit ainsi. Nous pouvons prendre l'exemple du pouvoir des fables, VIII, 4 du fabuliste dans laquelle un orateur tente dans l'antiquité de capter l'attention d'un public distrait, mais en vain et finalement, en leur racontant une histoire, il parvient à se faire écouter. On peut donc convaincre par une histoire car l'histoire est amusante et capte l'attention des lecteurs et auditeurs. La vivacité du récit fait appel au goût pour les histoires, le récit touche un large public et de tous les âges, les fables ne sont donc pas idéales que pour les enfants. Elles permettent l'évasion, admettent le merveilleux, évitent le discours théorique, il n'y a donc pas de ton didactique apparent même si le message suit toujours le récit. Le récit parle à l'imagination, nous pouvons citer, la cigale et la fourmi, avant même de parler à l'esprit et le lecteur suit le récit sans penser à la morale, il se laisse entrainer et surprendre même par la logique du raisonnement. Finalement et paradoxalement, le récit finit par obliger le lecteur à faire un effort d'interprétation, il doit en effet réfléchir et dépasser le récit car lorsqu'il devient critique, c'est la morale

la-fontaine

 

 

INSTRUIRE

Nous nous retrouvons avec des publics confondus, jeune public, tout public, public spécialisé, et pourtant il existe pour chaque public une stratégie différente pour convaincre. A chaque époque, il y a une sensiblité différente, le 18 ème siècle est friand des démonstrations indirectes et ironiques, des contes philosophiques, à la fin du 19ème siècle, on est plus tourné vers les essais et philosophies positivistes, mais la fable ne passe pas de mode car derrière le récit se cache comme un miracle que l'on n'attend pas, l'enseignement qui fait dire à Gide, "les fables sont un miracle de la culture". Dans le loup et l'agneau, La Fontaine met en avant la philosophie du plus fort, la raison du plus fort est toujours la meilleure, il nous donne sa vision du monde et rapports de force dans la société. C'est une conception très lucide et juste mais un peu pessimiste. L'affirmation est ainsi concentrée en un seul vers, au présent de vérité générale et renforcée par l'adverbe toujours. Il décrit ainsi le comportement odieux de celui qui, exerce sa violence sur plus faible que lui , prétend la justifier par des arguements spécieux, inverse les rôles et se fait victime pour pouvoir être bourreau. Le message est à ce niveau philosophique, cela signifie que l'homme est un loup pour l'homme. Seul La Fontaine parvient à véhiculer des idées aussi profondes et existentielles pour l'homme en ayant l'air de raconter une simple histoire anodine. C'est en cela que consiste le miracle. La culture est ainsi sauvgardée dans la mémoire des hommes; Il développe dans cette même fable une argumentation différente pour chaque animal, le loup est ainsiassimilé à un dictateur, interdisant à la population de se plaindre des sévices dont elle est victime. souffre et tais toi. Loup incarne l'homme biensûr, on retrouve dans la transposition de l'allégorie animale, le monde des hommes, la philosophie à tirer de nos actes. L'argumentation de l'agneau va à l'inverse du loup. Ainsi qu'il le dit dans sa dédicace à "Monseigneur Le Dauphin" du premier recueil des fables, La Fontaine rappelle le principe qui inspire les fables, "je me sers d'animaux pour instruire les hommes"; Le miracle est réussi. La réussite des fables tient à ce que les animaux sont humanisés, et cette métamorphose s'inscrit dans une logique, ce qui rend les fables encore plus convaincantes

la-fontaine

 

 

Oral EAF, les questions probables sur le loup et le chien, La Fontaine. Les réponses sont dans l'étude

 

Questions sur l'introduction

 

Quels sont les animaux en présence dans cette fable?

En quoi s'opposent-ils? En quoi se ressemblent-ils?

Qu'autorise la confrontation de ces deux animaux?

Quelles sont les deux conditions présentées par La Fontaine?

Quelle est la structure de la fable?

De quelle nature le récit est-il?

De quelle nature la morale est-elle?

 

Problématique:

Comment à travers ce récit animé La Fontaine donne t'-il sa conception du bonheur ?

 

Plan de l'étude

 

I – L'art de l'argumentation

II – L'argumentation du chien

 

la-fontaine

 

 

Questions sur le commentaire dans le respect des axes : toutes les réponses sont dans le commentaire

 

I – L'art de l'argumentation

 

Quel est le thème de la fable?

Que pouvez-vous dire de l'argumentation de la fable?

  • Ce récit encadre t'-il la fable?

  • Intervient-il dans le dialogue?

Devons-nous considérer le récit comme allusif? Rapide? Ou au contraire, précis?

Savons-nous pourquoi le chien s'est trompé?

Que traduit l'abondance de verbes?

Peut-on parler d'une fable circulaire: Sur quoi s'ouvre t'-elle et sur quoi se ferme t'-elle?

Quel est l'effet voulu par la La Fontaine selon vous?

Quels sont les temps présents?

Que traduit l'imparfait?

Quel est l'impact donné par l'alternance des temps: présent-imparfait-passé simple

A quoi le passé simple renvoie t'-il?

A quel niveau La Fontaine met-il l'accent concernant le portrait des animaux? Citez pour justifier votre réponse

Comment la servitude du chien est-elle évoquée?

Quel est entre le chien et le loup, l'animal le plus bavard?

A quoi renvoie le présent dans le discours du chien? Le futur? L'impératif? Citez pour justifier votre réponse

Son discours est-il pittoresque? En quoi?

 

la-fontaine

 

 

II – L'argumentation du chien

 

Que peut-on dire du discours du chien?

Que vante t'-il?

Comment perçoit-il son manque de liberté?

En quel sens le chien oppose t'-il sa vie à celle du loup?

Relevez les termes péjoratifs qui justifient de la pauvreté de la vie des animaux sauvages

En quoi les rimes renforcent-elles cet aspect de l'argumentation? Justifiez en citant

A quoi la pauvreté est-elle associée?

Relevez les termes caractéristiques de cette réprobation morale

A quelle idée les vers 19 et 20 nous renvoient-ils?

Quels sont les arguments forts du chien?

Son éloquence est-elle persuasive? Citez les vers qui le prouvent pour justifier votre réponse

Invite t'-il le loup à le suivre?

Quelle est l'idée mise en avant par le chien au vers 7?

Expliquez le vers 25. A quoi nous invite t'-il?

Quel argument le chien refuse t'-il d'aborder?

Est-ce une habileté stylistique dans l'argumentation du chien?

Quelles sont les marques de sa servitude? Relevez la périphrase

Comment parvient-il à minimiser cet aspect de sa servitude?

Lequel du chien et du loup vous semble t'-il le plus naïf?

Lequel est-il le plus proche de la morale de la Fontaine?

 

la-fontaine

 

 

Questions sur la conclusion

 

Formulez la morale implicite de la fable

En quoi cette fable reflète t'-elle quelques aspects de la vie du fabuliste?

Est-ce une fable autobiographique?

Cette fable remplit-elle ses deux fonctions? Plaire et instruire?

Sur quel autre thème la fable s'ouvre t'-elle?

Formulez votre réponse en deux ou trois lignes

Quelles sont les implications?

 

 

 

 la-fontaine

 

 

 

Dossier complémentaire: travail sur la conclusion et l'ouverture

 

Conclusion et ouverture:

 

 

Le Loup et l'Agneau

 

  • La raison du plus fort est toujours la meilleure :
  • Nous l'allons montrer tout à l'heure.
  • Un Agneau se désaltérait
  • Dans le courant d'une onde pure.
  • Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
  • Et que la faim en ces lieux attirait.
  • Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
  • Dit cet animal plein de rage :
  • Tu seras châtié de ta témérité.
  • - Sire, répond l'Agneau, que votre Majesté
  • Ne se mette pas en colère ;
  • Mais plutôt qu'elle considère
  • Que je me vas désaltérant
  • Dans le courant,
  • Plus de vingt pas au-dessous d'Elle,
  • Et que par conséquent, en aucune façon,
  • Je ne puis troubler sa boisson.
  • - Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
  • Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
  • - Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
  • Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.
  • - Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
  • - Je n'en ai point. - C'est donc quelqu'un des tiens :
  • Car vous ne m'épargnez guère,
  • Vous, vos bergers, et vos chiens.
  • On me l'a dit : il faut que je me venge.
  • Là-dessus, au fond des forêts
  • Le Loup l'emporte, et puis le mange,
  • Sans autre forme de procès.

 

la-fontaine

 

 

 

Un récit plein de vivacité:

V. 3-6: la représentation des personnages est en parallélisme: deux vers sont consacré à leur portrait.
Deux octosyllabe pour l’agneau qui apparait dans un cadre pastoral idyllique : « onde pure » connote le raffinement et l’élégance par le choix du mot registre soutenue désignant l’eau qualifié par l’adjectif « pur »
Le loup est décrit dans deux vers différents : un alexandrin et un décasyllabe; c’est le premier signe de son instabilité. En outre, la répétition du son « in » met en lumière « à jeun » et « faim » .Le vers 5 peut être coupé en 4+2+6 et le vers 6 en 4+6.
Dans ces conditions, la faim devient la métaphore des pires instinct de l’homme: sa voracité. De même, La Fontaine caractérise le loup au v.8 par « plein de rage »
loup présenté dès le début comme menaçant, terrifiant et cruel : « survient a jeun » V5 « la faim en ces lieux attirait » V6 ->loup est affamé et « plein de rage » V8 il est considéré comme une « bête cruelle » V18
L'agneau est Jeune et innocent : « Comment l’aurais-je fais si je n’étais pas né ? » (…) je tête encore ma mère » V20-21 = jeune -> renforcé
Il parle au loup au subjonctif : « Que votre majesté ne se mette pas en colère » V10-11 « qu’elle considère » V12 -> l’agneau est faible car il est jeune et frêle, il est dominé par ce loup affamé
Une fable utile et instructive: le sens de la morale.
Satire de la nature humaine
La morale est à visée universelle d’où le présent de vérité général « est »et l’adverbe « toujours ».
La fontaine se veut moraliste. Il dépend les bas instincts de l’homme sous les traits du loup. L’agneau est un portrait de l’honnête homme du XVII éme siècle car en plus de son attitude sobre et noble, il est éloquent.
fabuliste nous instruit par sa maxime du début qui a un double sens mais est éclairée dans les derniers vers du texte
ces allégories permettent de parler et critiquer la société de son temps sous couvert des animaux : il se sert du symbolisme animalier pour faire une satire des hommes.
les Fables s’adressaient à tout public, y compris à des enfants. Les images animales favorisaient donc la compréhension des jeunes esprits
 Satire de ses contemporains
On notera que le loup est assimilé à un roi par son apostrophe « sire, votre majesté ».Est-ce que l’agneau qui ne peut se faire entendre est le portrait de l’artiste qui ne peut dire la vérité sans subir la censure et qui doit se faire fabuliste et user du détour de la personnification pour s’exprimer?
3. Que symbolise le loup?
Le loup est l’emble de la vanité de l’homme.
 
 
Définition de la vanité:
L’adjectif « vain » vient du latin « vanus » qui signifie: « vide, creux, sans substance » d’où le sens de « mensonger, trompeur, vaniteux au sens de prétentieux ». De là, on en déduit que la vanité est aussi un manque de quelque chose : l’envers de la vanité est donc la misère comme le dit philosophe Pascal.*
Ainsi le loup construit sa légitimité sur la force violent et son autorité n’est pas légitime.
 
 
la-fontaine

 

 
Le loup et l'agneau et le loup et le chien
 
Travailler l'ouverture
 
Points communs et différences :
 

Points communs:

 

  • Fables traditionnelles reprises des Anciens. Réécriture.

  • Fables innovantes par le travail de l'écriture: le classicisme

  • Dans le loup et l'agneau la vanité est incarné à travers le loup donc le symbolisme animalier.

  • deux récits très vivants dans le respect des deux fonctions de la fable, plaire et instruire.
  • Les fables réécrites en style classique d'après le modèle antique permettent à la Fontaine de critiquer les défauts des hommes et en particulier la vanité.
 
Différences :
 
 Dans le loup et le chien nous avons un dialogue pertinent qui se clôt sur un renversement de situation. Le loup dans cette fable est en fait le héros, en tout cas, il le devient, il est en outre le héraut de la liberté. Au contraire, dans Le loup et l'agneau, il incarne la vanité, il est le symbole de la cruauté, de la puissance et de la domination, force incontestable.
 
 

 

 

 

 

 

 

A consulter :

 

Le savetier et le financier, La Fontaine, oral du bac de français

la-fontaine

Oral de 56 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

 
 
 

Lire la suite

La Fontaine, les obsèques de la lionne, les questions probables de l'entretien

la-fontaine

Oral de 98 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

 
 
 

Lire la suite

Les questions sur la Besace de La Fontaine, oral du bac de français

la-fontaine

Oral de 49 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

 
 
 

Lire la suite

La Fontaine, les membres et l'estomac, les questions probables pour le bac de français

la-fontaine

Oral de 38 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

 
 

Lire la suite

La Fontaine, les questions probables sur la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf

la-fontaine

Oral de 66 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

 

Lire la suite

La Fontaine, le loup et l'agneau, les questions probables pour réussir l'oral du bac

la-fontaine

Oral de 65 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

Lire la suite

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841