Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

La vie du loup, Raymond Queneau, oral EAF

 

Queneau

 

OBJETS D’ÉTUDE Les réécritures


 

« La Vie du Loup », Raymond Queneau

Hypotexte : « La Mort du Loup », Alfred de Vigny

 

La Mort du Loup

I

Les nuages couraient sur la lune enflammée

Comme sur l’incendie on voit fuir la fumée,

Et les bois étaient noirs jusques à l’horizon.

Nous marchions sans parler, dans l’humide gazon,

Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,

Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,

C

Nous avons aperçu les grands ongles marqués

Par les loups voyageurs que nous avions traqués.

Nous avons écouté, retenant notre haleine

Et le pas suspendu. - Ni le bois, ni la plaine

Ne poussaient un soupir dans les airs ; Seulement

La girouette en deuil criait au firmament ;

Car le vent élevé bien au dessus des terres,

N’effleurait de ses pieds que les tours solitaires,

Et les chênes d’en-bas, contre les rocs penchés,

Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.

Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,

Le plus vieux des chasseurs qui s’étaient mis en quête

A regardé le sable en s’y couchant ; Bientôt,

Lui que jamais ici on ne vit en défaut,

A déclaré tout bas que ces marques récentes

Annonçaient la démarche et les griffes puissantes

De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.

Nous avons tous alors préparé nos couteaux,

Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,

Nous allions pas à pas en écartant les branches.

Trois s’arrêtent, et moi, cherchant ce qu’ils voyaient,

J’aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,

Et je vois au delà quatre formes légères

Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,

Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,

Quand le maître revient, les lévriers joyeux.

Leur forme était semblable et semblable la danse ;

Mais les enfants du loup se jouaient en silence,

Sachant bien qu’à deux pas, ne dormant qu’à demi,

Se couche dans ses murs l’homme, leur ennemi.

Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,

Sa louve reposait comme celle de marbre

Qu’adoraient les Romains, et dont les flancs velus

Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.

Le Loup vient et s’assied, les deux jambes dressées

Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.

Il s’est jugé perdu, puisqu’il était surpris,

Sa retraite coupée et tous ses chemins pris ;

Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,

Du chien le plus hardi la gorge pantelante

Et n’a pas desserré ses mâchoires de fer,

Malgré nos coups de feu qui traversaient sa chair

Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,

Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,

Jusqu’au dernier moment où le chien étranglé,

Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.

Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.

Les couteaux lui restaient au flanc jusqu’à la garde,

Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang ;

Nos fusils l’entouraient en sinistre croissant.

Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,

Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,

Et, sans daigner savoir comment il a péri,

Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.

II

J’ai reposé mon front sur mon fusil sans poudre,

Me prenant à penser, et n’ai pu me résoudre

A poursuivre sa Louve et ses fils qui, tous trois,

Avaient voulu l’attendre, et, comme je le crois,

Sans ses deux louveteaux la belle et sombre veuve

Ne l’eût pas laissé seul subir la grande épreuve ;

Mais son devoir était de les sauver, afin

De pouvoir leur apprendre à bien souffrir la faim,

A ne jamais entrer dans le pacte des villes

Que l’homme a fait avec les animaux serviles

Qui chassent devant lui, pour avoir le coucher,

Les premiers possesseurs du bois et du rocher.

III

Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d’Hommes,

Que j’ai honte de nous, débiles que nous sommes !

Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,

C’est vous qui le savez, sublimes animaux !

A voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse

Seul le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.

- Ah ! je t’ai bien compris, sauvage voyageur,

Et ton dernier regard m’est allé jusqu’au coeur !

Il disait : « Si tu peux, fais que ton âme arrive,

A force de rester studieuse et pensive,

Jusqu’à ce haut degré de stoïque fierté

Où, naissant dans les bois, j’ai tout d’abord monté.

Gémir, pleurer, prier est également lâche.

Fais énergiquement ta longue et lourde tâche

Dans la voie où le Sort a voulu t’appeler,

Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »

 

Queneau

La Vie du Loup

Frissonnant sous la courbure des neiges vides

le loup court à travers champs

il cherche tout un passé d’alexandrins solides

qui le tuaient avec noblesse certes

mais qui le faisaient cependant mourir

il voudrait s’en nourrir afin que disparaissent

ces massacres accumulés tout au long de ces hivers

que n’amollissait point la fée électricité

alors on ne parlerait plus de lui lorsque viendrait le printemps

oiseau rare et sublime il irait passer les deux saisons bleues

dans les réserves de l’État

et revenue la neige il fumerait son cigare

en regardant ses petits façonner des boules

et madame enfin tranquille chanter

les différentes formes acquises par le satellite effectuant sa rotation

quelles que soient les saisons.

 

Raymond Queneau , « La Vie du Loup », in Battre la campagne.

 

 

Queneau

Questionnaire sur Raymond Queneau

Quelles sont les dates de Queneau ?

(1903-1976)

Qui est-il ?

C'est un poète et un romancier surréaliste

A quoi ses recherches sur le langage l'ont-elles conduit ?

Il a fait des recherche sur le langage, s'est intéressé à la psychanalyse et a retenu un nouveau langage, le langage parlé, ainsi que le langage argotique.

Qu'est-ce que l'Oulipo ?

L'ouvroir de littérature potentiel. C'est désigné par son acronyme, OuLiPo ou Oulipo.

L'OuLiPo se définit d'abord par ce qu'il n'est pas

  • Ce n'est pas un mouvement littéraire.

  • Ce n'est pas un séminaire scientifique.

  • Ce n'est pas de la littérature aléatoire.

Groupe d'écrivains qui se réunit pour réfléchir sur les contraintes formelles, contraintes de l'écriture et se questionner sur les projets créatifs. Ce groupe comprend des écrivains célèbres comme Raymond Queneau, Italo Calvino, Georges Perec.

Queneau

 

Proposez une analyse du titre

Le titre : La vie du loup

La vie du loup = titre de Raymond Queneau

La mort du loup = titre d'Alfred de Vigny

Le titre est évocateur d'un loup vivant avec tout ce que cela suppose, en cela il s'oppose au contexte dramatisé de sa mort dans la fable de Vigny. Le titre choisi par Queneau est opposé à son intertexte.

Quels sont les temps utilisés dans le texte de Queneau

Les temps utilisés

Les temps utilisés sont le présent de l'indicatif « court », « cherche », l'imparfait de l'indicatif, « faisaient », « amollissaient », « tuaient » et le présent du subjonctif «  disparaissent » et « soient ». Nous remarquons aussi plusieurs marques de conditionnel avec le verbe vouloir « il voudrait», « ne parlerait», « fumerait », « irait ».

Faire une analyse des mouvements du texte

Les mouvements du texte :

Nous constatons trois mouvements dans ce texte.

Premier mouvement: vers 1 à 3 : la quête du loup car il est le personnage essentiel, l'unique héros du poème de Queneau par opposition à Vigny, il n'est plus traqué, ne subit plus mais décide de sa quête.

Deuxième mouvement :

On voit le loup qui cherche à faire disparaître la malédiction littéraire du loup qui tue, qui mange, qui massacre «massacres accumulés tout au long de ces hivers ».

« il cherche tout un passé d’alexandrins solides

qui le tuaient avec noblesse certes

mais qui le faisaient cependant mourir »

Troisième mouvement:

Il imagine le futur: le conditionnel marque ce troisième

mouvement. Il souhaite un futur différent du passé

« on ne parlerait plus de lui lorsque viendrait le printemps

oiseau rare et sublime il irait passer les deux saisons bleues

dans les réserves de l’État... »

Expliquez un vers à l'oral de français :

Ces « alexandrins solides « 

Explication du vers.

L'alexandrin est un vers de 12 syllabes, c'est le vers utilisé par Alfred de Vigny dans la mort du loup pour célébrer sa grandeur et son stoicisme face la mort cruelle que lui inflige l'homme chasseur. « Solide » est un adjectif qui a une connotation péjorative, il suggère l'idée d'une versification un peu figée dans le temps : dans le cadre de la réécriture de Raymond Queneau, la référence est ici à prendre au second degré car il vise la création littéraire de Vigny qui a fait de la mort du loup, une mort symbolique. Le texte de Queneau fait du loup un autre sujet littéraire, une nouvelle vision de l'animal qui souhaiterait se débarrasser de ses stéréotypes « il voudrait s'en nourrir afin que disparaissent/Ces massacres ». Queneau remet en question l'alexandrin et l'héritage poétique de Vigny.

 

Ce texte est-il une parodie ?

Ce texte est une parodie, on le voit avec le mélange des registres pathétiques, vers, 4, 5 et 7 et du registre lyrique, vers 1 et 10.

Le ton du texte est parfois éloigné du texte d'origine et à la limite de l'irrespect pour l'hypotexte. La réécriture de Queneau mélange les registres et les tons, nous avons du comique et de l'ironie encore renforcés par les figures de styles suivantes, périphrases, ex « oiseau rare et sublime ». Mais ici le loup ne connait pas la mort symbolique du poème d'Alfred de Vigny. Au contraire, dès les vers 4 et 5, le lecteur comprend que le loup échappe au destin tragique des tirs des chasseurs. Nous relèverons dans le texte pour justifier notre idée, les modalisateurs « certes » et « cependant» :

« qui le tuaient avec noblesse certes

mais qui le faisaient cependant mourir »

Le loup n'est plus l'animal traqué par l'homme chasseur mais « c'est un oiseau rare, sublime » qui aspire à vivre un bonheur familial :

«  il fumerait son cigare

en regardant ses petits façonner des boules

et madame enfin tranquille chanter »

Le symbolisme animalier autour du loup offre une vision nouvelle, il échappe à la tradition littéraire du loup, animal cruel ou du loup, victime de l'homme. Il s'est métamorphosé et c'est cette métaphore humaine qui en donne le sens. On le voit ainsi fumer, il est casanier, en famille, savourant les moments de bonheur, adepte du progrès moderne, »la fée électrique ».

 

Vigny

 

Lecture cursive

Expliquez l'essentiel de la poésie d'Alfred de Vigny (comparativement à celle de Queneau)

La mort du loup = Vigny

La présence de l'animal est suggérée dans une atmosphère inquiétante, l'obscurité des bois : elle connote son avancée et sa présence

Autre idée de refuge pour l'animal, les bruyères. Le loup est prédateur et le décor rend l'animal invisible aux yeux des randonneurs = fidélité à sa réputation.

Le lecteur a ensuite une autre perception du loup non plus par la vue mais par l'ouie « nous avons écouté » = une harmonie se crée entre le monde végétal et humain « la girouette criait au firmament », « soupir », « en bas », « des chênes »...

Le silence est interrompu par la parole du vieux chasseur = « griffes puissantes » = annonciatrices des loups.

Puis, c'est l'apparition : « s'arrêtent, aperçois, vois », « deux yeux qui flamboyaient ». Le registre devient fantastique, « quelques formes légères qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères »

Violence des chasseurs « meurt sans jeter un cri ». La mort de l'animal est anticipée dans les deux derniers alexandrins « sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi, Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi. ».

Ici, c'est l'homme qui est l'agresseur et non le loup. La tradition qui fait du loup, un animal redouté est ici inversée et contredite par le poète au détriment de l'homme chasseur impitoyable.

Mort héroique et symbolique du loup = Le loup devient un modèle pour l'homme auquel il donne une leçon. C'est une leçon de stoicisme que propose le loup = il faut accepter la souffrance mais il faut aussi protéger sa liberté et faire preuve de courage.

L'animal est perçu comme supérieur à l'homme car il a une fierté et reste stoique, l'homme est rabaissé, l'animal souligne la faiblesse du l'homme.

Plaire et instruire : les deux fonctions de la fable :

L'animal plait mais il instruit l'homme : il suscite la pitié, l'admiration et l'émotion chez le lecteur car il affronte héroiquement sa mort, il accepte sans se plaindre son sort

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841