Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

L'Adversaire, Carrère,"la vieille dame douce et craintive.. de ma vie"

Emmanuel

 

 

 

 

 

 

Emmanuel

 

Romancier, essayiste, scénariste et réalisateur écrivain

Né le 9 décembre 1957 à Paris

Langue d’écriture : Français, genre Roman, autofiction

Distinctions : Prix Femina, Prix Renaudot

2011, Prix Renaudot pour sa biographie romancée de l’écrivain dissident Russe, Edouard Limonov

 
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuel

 

 

Emmanuel Carrère, l'Adversaire

 

Oral EAF, l’adversaire

Emmanuel Carrère

 

Questionnaire sur sa vie

1 -

De qui Emmanuel Carrère est-il le fils?

Emmanuel Carrère est le fils de Louis et Hélène Carrère historienne et secrétaire de l'Académie française.

2 -

Où a t’-il fait ses études?

Après des études à Sciences Po, il est critique cinéma pour Positif et Télérama.

3 -

Quand publie t’-il son premier roman?  un essai en 1982, "Werner Herzog"

un premier roman aux éditions Flammarion l'année suivante : "L'amie du jaguar".

4 -

Citez trois autres de ses œuvres

"Bravoure"(1984), "La moustache"(1986) "Hors d'atteinte"(1988)

5 -

Abandonne t’-il le cinéma pour autant?

Non, il continue d’écrire des scénarios de long métrage comme Mr Ripois.

6 -

Citez deux adaptations cinématographiques, grands succès

"La classe de neige", qu'il adaptera pour le cinéma. Le film, réalisé par Claude Milner, rencontrera un franc succès. Autre adaptation, autre succès, avec "L'adversaire", inspiré par l'affaire Jean-Claude Roman. Adaptation cinématographique en 2002 par la réalisatrice Nicole Garcia

7 -

Quel est son plus célèbre roman?

L’adversaire, publié en 2000

8 -

Avec quel roman revient-il à la littérature dès 2007?

Un roman Russe puis d’autres vies que la mienne en 2009

9 -

Quels sont ses trois derniers ouvrages?

"L'adversaire" "Retour à Koletnich"  "un roman russe"

10 -

De qui Carrère est-il le compagnon?  compagnon de la journaliste Hélène Devynck. Ils ont une petite fille, Jeanne.

 

Emmanuel

 

 

Questionnaire sur l’Adversaire et son adaptation cinématographique

1 -

Quel est le genre littéraire de l’Adversaire?

C’est un récit publié en 2000, un drame

2 -

Quel en est le sujet?

Ce récit a pour sujet l’affaire Jean Claude Romand qui tue sa femme, ses parents et enfants par le feu et tente ensuite mais en vain de se suicider à l’aide de barbituriques.  Une enquête est ouverte et dévoile qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait.  Il n’avait en fait pas de travail et a vécu dans le mensonge pendant 18 ans.  Il décidera de supprimer sa famille lorsqu’elle s’en rendra compte, il préfère tuer sa famille que de vivre dans la honte de son mensonge.

3 -

Comment Carrère en est-il venu à écrire un roman sur ce thème?

Emmanuel Carrère découvre ce fait divers dans un journal. Il est intrigué par ce crime et rencontre le criminel en lui avouant ses intentions d’écrire un livre sur son histoire. Romand consentira à ce projet commun et avoue qu’il regrette son crime.

4 -

Emmanuel Carrère participe t’-il au procès de Romand à Bourg en Bresse?

Oui dans le but de donner vie et consistance à son ouvrage, il s’intéresse principalement aux mensonges de cet homme.

5 -

Quelle peine Romand a t’-il encourue?

La réclusion à perpétuité

6 -

Emmanuel Carrère a t’-il rencontré des difficultés à écrire ce livre?

Oui, il a d’abor tenté d’écrire l’histoire sous la forme de roman en faisant parler l’assassin à la première personne ou encore en faisant intervenir le point de vue des amis de Romand et personnages de l’ histoire.

En fait il finira par narrer  sa propre expérience. Il n’écrira plus qu’à la première personne.

7 -

Quelle est l’intention de Carrère?

Expliquer le geste fou d’un homme de manière objective, sans le juger. Il ressent la nécessité de comprendre Romand et non de le juger en se substituant à la justice.

8 -

Ce livre est-il pour ces raisons plus un roman, un récit qu’un journal de bord?

C’est plus un journal de bord.

 

Emmanuel

 

 

L’adaptation cinématographique

1 -

Quand ce livre a t’-il été adapté au cinéma?

Le livre a été adapté en 2002 par Nicole Garcia

2 -

Quel était le personnage principal?

Daniel Auteuil . L’histoire est inspirée de l’histoire vraie de Romand et du roman éponyme de Carrère.

3 -

Quelles distinctions ce film a t’-il obtenues?

Ce film fut en compétition pour la palme d’or, Festival de Cannes 2002

- Nomination au César du meilleur acteur pour Daniel Auteuil

- Nomination au prix Louis Delluc en 2002

 

Emmanuel

 

 

Questionnaire sur le passage à présenter à l’oral

Support : lecture du texte

 

L’ADVERSAIRE

 

L’ADVERSAIRE , Carrère

 

La vieille dame douce et craintive. Son mari, raide comme la justice, les yeux écarquillés derrière ses grosses lunettes d'écaille. Florence belle et souriante. Lui avec sa bonne tête de père tranquille, un peu empâté, un peu dégarni. Et puis les deux petits, surtout les deux petits, Caroline et Antoine, sept et cinq ans. Je les regarde en écrivant cela, je trouve qu'Antoine ressemble un peu à Jean-Baptiste, le cadet de mes fils, j'imagine son rire, son léger zézaiement, ses colères, son sérieux, tout ce qui était très important pour lui, toute cette sentimentalité pelucheuse qui est la vérité de l'amour que nous portons à nos enfants et moi aussi j'ai envie de pleurer.

Une fois décidé, ce qui s'est fait très vite, d'écrire sur l'affaire Romand, j'ai pensé filer sur place. M'installer dans un hôtel de Ferney-Voltaire, jouer le reporter fouineur et qui s'incruste. Mais je me voyais mal coinçant mon pied dans les portes que des familles endeuillées voudraient me refermer au nez, passant des heures à boire des vins chauds avec des gendarmes francs-comtois, cherchant des stratagèmes pour faire connaissance de la greffière du juge d'instruction. Surtout, je me suis rendu compte que ce n'était pas cela qui m'intéressait. L'enquête que j'aurais pu mener pour mon compte, l'instruction dont j'aurais pu essayer d'assouplir le secret n'allaient mettre au jour que des faits. Le détail des malversations financières de Romand, la façon dont au fil des ans s'était mise en place sa double vie, le rôle qu'y avait tenu tel ou tel, tout cela, que j'apprendrais en temps utile, ne m'apprendrait pas ce que je voulais vraiment savoir : ce qui se passait dans sa tête durant ces journées qu'il était supposé passer au bureau ; qu'il ne passait pas, comme on l'a d'abord cru, à trafiquer des armes ou des secrets industriels ; qu'il passait, croyait-on maintenant, à marcher dans les bois. (Je me rappelle cette phrase, la dernière d'un article de Libération, qui m'a définitivement accroché : « Et il allait se perdre, seul, dans les forêts du Jura. »)

Cette question qui me poussait à entreprendre un livre, ni les témoins, ni le juge d'instruction, ni les experts psychiatres ne pourraient y répondre, mais soit Romand lui-même, puisqu'il était en vie, soit personne. Après six mois d'hésitations, je me suis décidé à lui écrire, aux bons soins de son avocat. C'est la lettre la plus difficile que j'ai eu à faire de ma vie.

 

Paris, le 30 août 1993

 

Monsieur,

 

Ma démarche risque de vous heurter. Je cours ma chance tout de même.

Je suis écrivain, auteur à ce jour de sept livres dont je vous envoie le dernier paru. Depuis que j'ai appris par les journaux la tragédie dont vous avez été l'agent et le seul survivant, j'en suis hanté. Je voudrais, autant qu'il est possible, essayer de comprendre ce qui s'est passé et en faire un livre – qui, bien sûr, ne pourrait paraître qu'après votre procès.

Avant de m'y engager, il m'importe de savoir quel sentiment vous inspire un tel projet. Intérêt, hostilité, indifférence ? Soyez sûr que, dans le second cas, j'y renoncerai. Dans le premier, en revanche, j'espère que vous consentirez à répondre à mes lettres et peut-être, si cela est permis, à me recevoir.

J'aimerais que vous compreniez que je ne viens pas à vous poussé par une curiosité malsaine ou par le goût du sensationnel. Ce que vous avez fait n'est pas à mes yeux le fait d'un criminel ordinaire, pas celui d'un fou non plus, mais celui d'un homme poussé à bout par des forces qui le dépassent, et ce sont ces forces terribles que je voudrais montrer à l'œuvre

Quelle que soit votre réaction à cette lettre, je vous souhaite, monsieur, beaucoup de courage, et vous prie de croire à ma très profonde compassion.

Emmanuel Carrère

 

Introduction :

 

Article du "dauphine libère"

1 -

De quel ordre sont les motivations de l’écrivain? Sont-elles similaires aux journalistes?

Carrère s’intéresse au côté humain et sentimental de l’affaire Romand  et les journalistes au côté hyperbolique et médiatique

 

Plan :

 

  • I- L'origine de l'écriture
  • 1- Photos
  • 2- La phrase du journal
  • 3- Conversation épistolaire// la question
  • II- Un livre qu'il ne va pas faire
  • 1- Un roman de détectives
    2- Un dossier de procureur
  • 3- Un entretien épistolaire
  • III- Un livre qu'il va faire
  • 1- Déontologie (morale)
  • 2- Empathie
    3- Écrire après la crise du roman

 

Problématique :

Montrez que les différents arguments relatifs à l’origine de l’écriture répondent au dilemme de faire ou de ne pas faire un livre sur l’affaire Romand.

 

Questions possibles en fonction des axes proposés :

 

I-

L'origine de l'écriture

1 - 

Photos

1 -

Sur quelle figure de style le texte s’ouvre t’-il?

Sur une périphrase : « la vieille dame douce et craintive »

2 -

Que provoque le fait de regarder les portraits?

Une rêverie.

3 -

Y a t’-il description? Comment procède t’-il?

En fait la description des photos se fait sans verbes. Il y a des noms et des épithètes et Carrère procède du plus âgé au plus jeune. Il va du moins intime au plus intime. Dans un premier temps, il y a la périphrase pour désigner la vieille dame puis Carrère se tourne vers les noms des individus évoqués.

4 -

Montez qu’il est la seule personne active

Il est en effet la seule personne active ainsi que le suggère le « je » du narrateur/auteur.

“je trouve je regarde j’imagine”

5 -

Y a t’-il un ordre logique de la création? 

Je regarde une fois que j'ai regardé, je trouve une fois que j'ai trouvé, j'imagine ===> un ordre logique de la création qui n'est pas marqué par des connecteurs  logiques,  c'est une asyndète

6 -

Comment le  « héros «  de l’histoire est-il évoqué?

Il y a une mélancolie dans le rythme de l'histoire, par l'énumération.

"Lui" <-- c’est le héros donc il n’est pas nécessaire de le nommer. Mise en avant d’une distanciation comme si c’était un monstre.

7 -

Comment les filles sont-elles décrites?
Filles décrites avec deux adjectifs

8 -

Comment les garçons sont-ils décrits?

les garçons sont identifiés à des stéréotypes, même l'enfant garçon

9 -

Peut-on dire que Carrère soit influencé par le nouveau roman?

Oui en particulier par Alain Robbe Grillet, Nathalie Sarraute. Il décrit des photos

I-

L'origine de l'écriture

2-

La phrase du journal

1 -

Quel effet a la dernière phrase d’un article de libération? « Et il allait se perdre seul dans les forêts du Jura ».

Le lecteur comprend qu’il n’arrive plus à modérer son désir de s’investir dans l’affaire, il est « définitivement accroché ».

La dernière phrase assure la chute de l’article. La phrase est dramatique, il y a une mise en incise « seul » : cela renforce la connotation dramatique. « Les forêts » : emphase car il ne peut pas être dans plusieurs forêts, on met en opposition l’homme seul et la multitudes de forêts.

2 -

Comment passe t’-on de l’épopée à  la tragédie?
Hexamètre ==> de l'épopée à la tragédie :  utilisé pour créer  cet effet dramatique
Hexamètre blanc : il est caché dans le texte
La phrase est travaillée d'un point de vue stylistique 6-1-7
"Et"
"On" c'est libération : une manière de donner du contenu au pronom «on »

était supposé passer" <-- ce qu'il est censé faire "Trafiquer des armes" <<-- mauvais film d'action "Croyait on maintenant" <-- bien plus mystérieux, il marche

La phrase de libération déclenche une question

I -

L’origine de l’écriture

3 -

La question

1 -

Quel est l’enjeu?
Enjeu : répondre au mystère du mensonge.

2 -

Comment trouver la réponse à ce mystère?
Seule la littérature peux répondre au mystère

3 -

Quelle est la question?

Que se passait-il  dans sa tête ?--> elle est suggérée plus haut

4 -

En quel sens l’entreprise de Carrère peut-elle être qualifiée de psychologie expérimentale?

Il travaille sur l'interprétation des faits. C'est a dire le sens des faits ==> psychologie expérimentale puisqu'il s'agit de reconstituer une expérience subjective

Cela engendre deux choses : l’écriture à Romand et l’écriture d’un livre.

II-

Un livre qu'il ne va pas faire

1-

Un roman de détective

1 -

Quel roman veut-il faire?

Un roman de détective.
Il ne va pas faire un roman policier

"Filer" --> espionner

Verbes à l'infinitif ==> recette/mode d'emploi

--> il a un rôle dans la recette = recette du petit détective

"Le Reporteur fouineur qui s’incruste »

Le : article défini qui  montre qu'on a recours à un stéréotype : celui du reporteur de roman policier

je me voyais mal coinçant mon pied dans les portes que les familles endeuillées voudraient me refermer au nez...instruction"

--> il ne va pas le faire
--> stéréotype du reporteur. Cette idée est encore renforcée par :

=> les participes présent (gérondifs ) : actions qui se répètent plusieurs fois : présent éternel
=> prolifération de pluriels

Nous avons ainsi une idée d’actions perpétuelles qui accentue l’impression d’un cliché type. Il y a une isotopie de l’enquête.

II-

Un livre qu'il ne va pas faire
2-

Un dossier de procureur

1 -

Peut-on parler d’une isotopie de la justice et de la morale?

Oui, en fait le reporteur donne l’image d’un justicier : il juge. 

Le juge d'instruction fait un compte rendu de la dimension immorale

"Ce n'était pas cela qui m'intéressait" il veut savoir ce qui se passe dans la tête du personnage et pas dans  les faits? Nous avons aussi le vocabulaire de la fraude : "Assouplir le secret" : catachrèse juridique

2 -

Comment la question du rôle est-elle envisagée?

Il n'y a pas seulement des clichés, il y a des éléments réels de la vie,  il montait des arnaques pour pouvoir continuer à vivre et c'est à cause de ça qu'il a tué tout le monde car il allait être découvert.

« trafiquer des armes.... « C'est un cliché lié au thème de la double vie.

Il y a deux fois la question du rôle :

Le rôle de Romand
Le rôle de Carrère :   quel rôle doit il tenir?
Il y a une sorte de face à face des postures. Quelles posture Carrère doit-il adopter face à un imposteur?

3 -

Quelle troisième possibilité se présente alors?

L’épistolaire : l’écrivain cherche à se poser face à un imposteur.

II-

Un livre qu'il ne va pas faire

3-

Un entretien épistolaire

1 -

Combien y a t’-il de destinataires?

La lettre a deux destinataires, le lecteur et Romand

2 -

Citez un exemple d’écriture épistolaire

Les Lettres Persanes de Montesquieu, les Liaisons dangereuses de  Laclos.

3 -

Relevez deux termes propres au champ lexical de l’écriture épistolaire

« lettre », « écrire ».

4 -

La lettre est-elle transformée en œuvre d’art?

La lettre n’est pas censée être artistique mais dans le livre elle devient un objet d’art qui n’est peut-être pas pour le véritable destinataire.

Vocatif : "monsieur" <= alors que dans le texte il n'y a pas de vocatif

5 -

Que demande t’-il à Romand?

Il demande l'accord de  Romand

6 -

Y a t’-il une transgression des frontières narratives?

"Soyez sur que, dans le second cas, j'y renoncerai"  :  Il y a une transgression des frontières narratives caractéristique de la fiction --> auto- fiction. L’écrivain écrit à son personnage.

7 -

Cela renforce t’-il le suspense?

L’écrivain écrit à son personnage. On a l’impression qu’il va y avoir une succession de lettres : cela crée un effet de suspense.

8 -

Le roman devient-il épistolaire?

Le suspense ne tient pas au contenu de l’histoire mais porte sur la forme du livre. Dans cette lettre, il se présente en tant qu’écrivain. Isotopie de la littérature.  Il veut mettre Romand en confiance : contrat de confiance entre l’auteur et le personnage qui laisse présager du livre à venir. 

III-

Un livre qu'il va faire

1-

Déontologie (morale)

1 -

Y a t’-il une empathie pour les familles en deuil?

Oui, il y a une véritable empathie.

2 -

L’empathie a t’-elle un rapport avec la morale?

Il y a un sentiment moral : l’empathie a un rapport avec la morale. Il ne veut pas déranger les gens, il ne veut pas les forcer, les heurter. Il y a une déontologie car il n’est pas désireux de connaître la vérité à tout prix. C’est pourquoi il demande l’accord à Romand. Il y a donc un respect des règles morales.

3 -

A quels niveaux la décision de Carrère peut-elle déranger? Citez pour justifier votre réponse. 

A deux niveaux : l’enquête et la publication du livre.

"Je me voyais mal"
Verbe pronominal
Adverbe en rapport avec la morale

"Après six mois d'hésitation" --> il y a un problème qui se pose
"La lettre la plus difficile que j'ai eu a faire de ma vie" --> hyperbole! superlatif. "De ma vie"  traduit le côté emphatique

4 -

Peut-on dire qu’il s’agisse d’un début in média res? 

Oui, l’épopée est le genre de l’in média res. Il y a une sorte de brutalité renforcée par les phrases courtes et la franchise de Carrère toujours soucieux de la morale

“Si cela est permis"

Présent à la voix passive
Complément d'agent : « vous »  : mais ici c'est l'institution judiciaire alors qu’il s’adresse à Romand.   

5 -

Comment expliquez vous cet entrechoquement des deux aspects du problème?

Complément d'agent : « vous »  : mais ici c'est l'institution judiciaire alors qu’il s’adresse à Romand.   

-le consentement de Romand soulève la question morale 
-le consentement de l'institution judiciaire (légalité )

III-

Un livre qu'il va faire

2-

Empathie et émotion

1 -

Quelles sont les trois émotions présentes?

-empathie -humour -mystère

Double système d'empathie : envers Romand et envers Carrère.

2 -

Comment Carrère parvient-il à susciter l’empathie du lecteur pour lui-même?
-"je" identifier le point de vue du lecteur et le sien
-registre pathétique , question de tragédie dans la lettre à Romand.
-la littérature nous sensibilise, rôle de l’écriture : l’écrivain est l’artiste du rythme. Il crée de la pitié avec une certaine exagération : "et les deux petits surtout les deux petits...".

III-

Un livre qu'il va faire
3-

Écrire après la crise du roman

1 -

Montrez que nous avons un roman moderne qui appartient à plusieurs courants

Tout comme Proust, dans A la recherche du temps perdu, Carrère raconte comment un homme en  est venu à écrire son livre. On retrouve la même intention chez l’un comme chez  l’autre.

Genette expliquait aussi que 3000 pages de Proust peuvent résumé en une phrase « Marcel devient écrivain ». Cela peut résumer Carrère.

Enfin, on a une référence au nouveau roman dans la première partie avec l’autofiction.

2 -

Comment percevez-vous ce projet littéraire?

Ce projet de littérature consiste à dire ce que peut-être la fiction mais le problème de la fiction est ici assimilé au mensonge et Carrère est à la recherche de la vérité . Il s’agit de savoir comment dire ce que le menteur pense sans mentir soi-même. La fiction est ici perçue comme incontournable pour se mettre à la place d’autrui sans mentir.

 

 
   
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841