Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

H.Michaux, Dieu la Providence réécriture de la Genèse

Genese la bible

 

 

 

Genese la bible

 

 

 

« Dieu, la providence », Henri Michaux

 

Hypotexte : « La Genèse », La Bible

 

Réécriture : situation des textes textes

Ce passage relate la création du monde par Dieu mais de manière parodique, la référence est la genèse. Nous allons en référence à l'hypotexte analyser « Dieu la providence » d'Henri Michaux. La Providence connote Dieu mais nous verrons en quoi la relation créatures et créateur est inversée.

 

Hypotexte : lecture

Genèse

Premiers

Dieu crée ciel et terre

Terre vide solitude

Noir au-dessus des fonds

Souffle de Dieu

Mouvements au-dessus des eaux

Dieu dit Lumière

Et lumière il y a

Dieu voit la lumière

Comme c’est bon

Dieu sépare la lumière et le jour

Dieu appelle la lumière jour et nuit le noir

Soir et matin

Un jour

[…]

Dieu dit

Faisons un adam

À notre image

Comme notre ressemblance

Pour commander

au poisson de la mer

à l’oiseau du ciel

aux bêtes et à toute la terre

à toutes les bêtes ras du sol

La Bible, nouvelle traduction : Genèse

 

Henri michaux 2

Lecture du texte de Michaux

Dieu, La Providence

Dieu sait faire toute chose. De là son ennui.

De là qu’il voulut d’un être qui ne saurait faire que

peu de chose.

C’est la cause de la création.

ll fit les pierres. Mais quand elles eurent roulé au fond

des ravins, elles ne firent plus rien.

Dieu s’ennuie.

Puis il fit l’eau. Mais l’eau coulait toujours au plus bas.

Dieu s’ennuie.

Puis il fit les arbres, mais ils s’élevaient tous vers le soleil.

Dieu s’ennuie.

Alors Dieu détache un gros morceau de soi, le coud dans

une peau et le jette sur la terre. Et c’est l’homme.

Et l’homme bouleverse la terre, les pierres, l’eau et les arbres.

Dieu regarde. C’est bon voir quelqu’un faire quelque chose.

Parfois lui-même secoue la terre, jette une montagne contre

une autre, souffle sur la mer. Les hommes courent, se débattent.

Et Dieu regarde. C’est bon voir quelqu’un faire quelque chose.

Henri Michaux , « Dieu, la providence » recueilli dans « Fables des origines », in

« Premiers écrits », OEuvres complètes, tome I.

Henri michaux 3

 

Oral EAF sur Henri Michaux, «Dieu la providence ».

 

La création : Le créateur et ses créatures : naissance du monde, la genèse.

 

Genre littéraire ,écriture et thème des deux textes.

- A quel genre littéraire ce texte appartient-il ?

Au genre littéraire des fables : Fables des origines et autres textes.

Le registre est ironique, polémique et tragique chez Michaux.

lecture parodique : le titre est une antiphrase. Dieu n'est pas bienveillant. Il cherche à se divertir en infligeant à l'homme des catastrophes naturelles. Question du divertissement que l'on retrouve chez le penseur Pascal

- Après une première lecture de l'hypotexte et de la fable de Michaux, que remarquez-vous ? Quel dénominateur commun y a t'-il entre les deux textes ?

Nous pouvons remarquer que l'écriture est libre, pas de versification, le rythme est celui du verset et la fable s'ordonne en petits paragraphes comme l'hypotexte biblique.

- Quel est le thème de cette fable ?

Michaux s'interroge dans sa fable sur la création du monde, ses origines, ses fondements et sur le sens métaphysique de la vie sur terre. Le questionnement est donc philosophique à la base. Il n'est pas sans rappeler les philosophes comme Camus qui se pose la question du sens de la vie sans Dieu, ou encore d'un Jean Paul Sartre. Quelle est la cause première de l'univers : c 'est la question posée dans ce passage. L'hypotexte rend compte de la création du monde.

Genese la bibleHenri michaux

 

Structure de la fable et étude comparative avec le texte biblique originel

 

Premier mouvement :

Présentation du créateur en opposition à sa créature

L'infini et la finitude de l'être crée

« Dieu sait faire toute chose. De là son ennui.

De là qu’il voulut d’un être qui ne saurait faire que

peu de chose. »

Michaux rend ainsi compte de la création et de son origine. Il prête à Dieu des sentiments humains, « l'ennui » et trouve la conséquence à cela, comme un remède pour pallier à l'ennui du créateur, il lui faut des créatures sachant faire peu de choses.

Les connecteurs « De là » (l.1, 2) et « C’est la cause de » (l.

4).

Deuxième mouvement :

C'est la création, une suite d'actions divines est énumérée mais une fois les choses crées, la déception de Dieu toujours en échec le pousse à rechercher l'homme.

«Puis il fit les arbres, mais ils s’élevaient tous vers le soleil.

Dieu s’ennuie.

Alors Dieu détache un gros morceau de soi, le coud dans

une peau et le jette sur la terre. Et c’est l’homme. »

« Puis » (l.8, 10 ),« Alors » (l. 12), conjonctions de coordination traduisent l'ennui et la déception divines récurrentes : la création originelle n'est pas paradisiaque mais problématique, c'est pourquoi Dieu met fin à cette suite d'insatisfactions et d'échecs : Il crée sa créature, l'homme et cette création est enfin satisfaisante car « Et Dieu regarde. C'est bon voir quelqu'un faire quelque chose ».

L'imperfection des hommes suffit car elle semble créer un point d'harmonie dans la genèse sans équilibre du créateur. Ce dernier ne se suffit pas, il lui faut son image, la créature pour se parfaire. Il se parfait par l'imperfection de l'homme.

 

Henri michaux

Etude comparative avec l'hypotexte :

L'explication donnée est logique et s'articule autour de connecteurs nombreux marquant les mouvements séparés du texte. Nous ne retrouvons pas cette phase explicative et articulée autour de connecteurs dans le texte biblique originel.

Le Dieu de l'hypotexte est créateur d'un monde de manière transcendantal, Dieu est créateur, il crée le monde et enfante ses créatures dans ce rapport de toute puissance absolue. L'imperfection et la finitude sont humaines. Dans le texte sacré, la création ne tolère aucune imperfection, aucun manquement, Dieu n'a pas besoin de l'homme, il transcende ses créatures «Dieu Lumière/ Et Lumière il y a ». Dieu est le monde qu'il crée sans souffrance, sans ennui, sans déception, il ne ressemble en rien au Dieu déçu, rempli d'ennui de Michaux. Dieu et sa parole sont infinis, sans limite et omniprésent dans le monde crée par transcendance sans plan logique ou rationnel. Dieu jaillit et se répand dans ses créatures vivantes à son image mais imparfaites. Dieu est transcendant, omniprésent et tout puissant.

 

Hypotexte : la création, du sacré, le créateur à sa créature.

L'homme a besoin de Dieu

Dieu tout puissant, créateur du monde de manière transcendante

Dans la Genèse, Dieu est tout puissant, il a le monopole des actions créatrices. Il crée le monde en 6 jours

« Dieu dit Lumière

Et lumière il y a

Dieu voit la lumière

Comme c’est bon

Dieu sépare la lumière et le jour

Dieu appelle la lumière jour et nuit le noir ». La création est évidente et n'appelle pas l'intervention de l'homme. L'homme n'est qu'une créature créée. Dieu est cause première.

 

Hypertexte : Michaux. Une création désacralisée = un renversement de l'intertexte biblique.

Dieu a besoin de l'homme

Dieu crée le monde mais partage sa création avec l'homme.

« Et l’homme bouleverse le terre, les pierres, l’eau et les

arbres. » Dieu a des sentiments humains, des états d'âme, il s'ennuie,

« Dieu sait faire toute chose. De là son ennui. / De là qu’il voulut d’un être qui ne saurait faire que / peu de chose. / C’est la cause de la création. »

Dieu, parfait crée l'imperfection faite homme mais Dieu lui-même aspire à cette imperfection pour pallier à son ennui, il semble ne pas échapper au temps qui s'écoule, à la temporalité humaine. L'élément perturbateur est la création de la planète, donc l'homme, mais c'est aussi à ce moment là que Dieu trouve une satisfaction.

« Dieu regarde. C’est bon voir quelqu’un faire quelque chose. / Parfois lui-même secoue la terre, jette une montagne contre / une autre, souffle sur la mer.

Les hommes courent, se débattent. / Et Dieu regarde. C’est bon voir

quelqu’un faire quelque chose. » (l.15 à 18). La création est donc désacralisée. Dieu inflige au monde des catastrophes naturelles juste pour se divertir : « Parfois lui-même secoue la terre » = il apparaît comme un Dieu insouciant, irresponsable et cruel.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841