Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

1984, Orwell, Big Brother is watching you

Orwell

 

 

 

 

Orwell, 1984

L'émergence d'empires totalitaires idéologiques

 

OrwellQui est Orwell?

Questionnaire bac sur l'auteur :

 

  • Quel est le vrai nom de George Orwell?  
  • vrai nom Eric Arthur Blair
  • Où est-il né?
  • En Inde Britannique, à Motihari
  • Quelles sont ses dates?
  • Il est né le 25 juin 1903 et décédé le 21 janvier 1950 à Londres
  • De quoi est-il mort?
  • Des suites de la tuberculose
  • Son œuvre porte t'-elle les marques de son engagement?
  • Oui, il s'engage à travers son œuvre en fonction de ses expériences personnelles
  • Quels sont ses différents engagements?
  • Il s'engage contre l'impérialisme britannique, pour la justice sociale, le socialisme, les totalitarismes nazi et soviétique
  • Citez trois de ses œuvres
  • 1984, La Ferme des animaux et Une histoire Birmane
  • Quel personnage créé par Orwell est-il devenu symbole de la critique des techniques modernes de surveillance?
  • Big Brother

 

1984 big brother

 

 

OrwellQuestionnaire sur l'œuvre : 1984

  • 1984 est-il le roman le plus célèbre de George Orwell?
  • Oui
  • Quand fut-il publié?
  • En 1949
  • Est-ce une référence du roman d'anticipation?
  • Oui, d'anticipation, de la dystopie, de la science fiction
  • Quelle est la figure principale du roman?
  • Big Brother
  • Est-ce une métaphore du régime totalitaire?
  • Oui du régime totalitaire et des réductions des libertés pour l'homme
  • Quelle est l'idée centrale du roman d'Orwell?
  • L'histoire se passe en Grande Bretagne après une guerre nucléaire dans les années 1950. Un régime totalitaire a pris le pouvoir, ce dernier s'inspire du stalinisme et du nazisme. En conséquence les libertés d'expression ont disparu et Big Brother surveille : "Big brother is watching you"
  • Comment le monde est-il divisé?
  • En trois grands blocs : l'Océania (Amériques, îles de l'Atlantique (comprenant les îles Anglo-Celtes), Océanie et Afrique australe), l’Eurasia (Europe et URSS) et l’Estasia (Chine et ses contrées méridionales). Il y a donc trois grandes puissances
  • Comment ces trois grandes puissances sont-elles dirigées?
  •  par différents régimes totalitaires  l’Angsoc (ou « socialisme anglais ») pour l'Océania, le « néo-bolchévisme » pour l'Eurasia et le « culte de la mort » (ou « oblitération du moi ») pour l'Estasia.
  • Comment ces partis sont-ils représentés?
  • Comme des partis communistes avant de devenir des partis totalitaires
  • Comment la guerre perpétuelle entre les trois blocs est-elle justifiée?
  • À côté de ces trois blocs subsiste une sorte de « Quart-monde », dont le territoire ressemble  à un parallélogramme ayant pour sommets Tanger, Brazzaville, Darwin et Hong Kong. C'est le contrôle de ce territoire, ainsi que celui de l'Antarctique, qui justifie officiellement la guerre perpétuelle entre les trois blocs.
  • De quel ouvrage 1984, l'ouvrage d'Orwell s'inspire t'-il?
  • D'un livre d'un  écrivain Russe, Ievgueni Zamiatine, "Nous autres".  C'est aussi une description d'une dystopie totalitaire.   Il emprunte aussi  à La Kallocaïne, dystopie de la Suédoise Karin Boye.
  • Est-ce un conte philosophique?
  • Oui, c'est un conte philosophique sur le XXème siècle
  • Le totalitarisme Orwellien est-il inspiré du système Soviétique?
  • Oui, modèle d'un parti unique avec un chef tutélaire, slogans, fiches géantes,  camps de rééducation... On retrouve un peu du nazisme, du fascisme et du stalinisme.
  • Quelle est selon vous la thèse d'Orwell à travers le manifeste d'Emmanuel Goldstein?
  • Il est le signe que la misère humaine est exploitée à des fins politiques.  Les pénuries ne sont pas un échec économique mais une stratégie du pouvoir en place. 

 

 

Orwell Qu'est-ce que le novlangue?

 

Le novlangue (traduit de l'anglais Newspeak, masculin dans la traduction française d'Amélie Audiberti) est la langue officielle d’Océania, inventée par George Orwell pour son roman 1984 (publié en 1949).

Le principe est simple : plus on diminue le nombre de mots d'une langue et plus on fusionne les mots entre eux, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir en éliminant les finesses du langage, plus on rend les gens incapables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l'affect. La mauvaise maîtrise de la langue rend ainsi les gens stupides et manipulables par les instruments de propagande massifs tels que la télévision. 

  • Que signifie le novlangue?
  • Newspeak en anglais
  • Comment est-elle constituée?
  • D'un assemblage de mots qui est soumis à une politique de réduction du vocabulaire. Les mots sont ainsi prononcés plus rapidement sans solliciter la pensée
  • Dans quel but?
  • Eliminer tout autre mode de pensée et idée hérétique. Il s'agit d'hébéter le peuple dans le but de mieux le contrôler
  • Quelle est la fonction de la langue?
  • Une fonction purement et simplement informative
  • Quels sont les slogans en vigueur au parti? 
  • « La guerre, c'est la paix. »
  • « La liberté, c'est l’esclavage. »
  • « L'ignorance, c'est la force. »

 

Orwell

 

Les personnages :

 

Qui est Winston Smith?

Homme de 39 ans, habitant on Océania à Londres, il est employé du parti extérieur, appartient au socialisme anglais, l'Angsoc, mot novlangue. Il travaille au Ministère de la vérité sur des archives historiques pour faire en sorte que la passé corresponde à la version officielle du parti. Lorsque L'Océania entre en guerre avec l'Estasia alors que les deux blocs étaient en paix deux jours auparavant, la mission est alors d'assurer qu'il ne reste aucune trace écrite de l'ancienne alliance avec Estasia. Winston n'adhère pas aux mensonges du parti. Il redoute d'être découvert par la police de la pensée car il a des pensées contestataires et opposées au régime. Il ne se rangera jamais aux mensonges du parti.  Il cache ses véritables idées à ses collègues et pense même à écrire un livre sur la politique du parti dans le but de laisser des traces écrites du passé et de révéler la véritable propagande politique du parti en vigueur. Il ne parviendra à échapper au télécran que grâce à un plan particulier dans son appartement c'est ainsi qu'il se livrera à l'écriture; Il est le personnage essentiel au roman d'Orwell par l'intermédiaire duquel l'auteur dévoile la société totalitaire.  

Orwell

 

Les rencontres importantes de Winston

 

Julia

 Winston croise Julia, une jeune femme du commissariat aux romans, il pense tout d'abord qu'il s'agit d'une espionne de la police des pensées au point de songer à l'assassiner mais elle finira par lui avouer son amour. Ils se voient en secret dans une mansarde du quartier des prolétaires en toute conscience du danger qui les menace à ne pas se plier aux exigences du parti. Ils savent qu'ils seront condamnés et rêvent de résistance et d'idéal de fraternité, de solidarité dans un nouveau monde

 

O'Brien

Julia et Winston rencontrent O'Brien : personnage essentiel au roman car il représente la résistance, il est intelligent, charismatique. Ce dernier donne à Winston et Julia le livre de Goldstein, l'ennemi du peuple et du parti, livre redouté en Océania. Winston est persuadé qu'O'Brien est partisan de la fraternité tout comme lui. Ce livre révèle la vérité : manipulations diverses du parti en Océania.

 

1984 big brother

 

 

L'arrestation de Winston et Julia

  •  
  • Quand Julia et Winston sont-ils arrêtés?
  • Avant la fin de leur lecture, Winston et Julia sont arrêtés par la Police de la Pensée
  • Où sont-ils amenés?
  •  au Ministère de l'Amour (M. Charrington, qui louait une chambre à Winston et Julia, y avait caché un télécran derrière un tableau). Qui rencontrent-ils là-bas?  
  • O'Brien
  • Qui est-il vraiment?
  • Il a pour charge de traquer les résistants et dissidents au pouvoir totalitaire, il traque les criminels par la pensée.
  • Qu'arrive t'-il à Winston?
  • Winston sera torturé et humilié pendant des jours et des semaines
  • Dans quel état d'esprit Winston est-il après?
  • Il a perdu toutes ses convictions
  • Jusqu'où ira t'-il?
  • Il trahit Julia lorsqu'on le confronte à sa plus grande peur : les rats
  • Quelle est la dernière étape de sa rééducation par le parti?
  • Le fait de renier Julia
  • Comment la dimension terrifiante de ce monde est-elle soulignée à ce stade de l'histoire?
  • Le lecteur découvre que le livre de Goldstein est une pure création du parti. Goldstein y est assimilé à Big Brother : deux figures allégoriques du totalitarisme
  • Que devient Julia?
    Après de multiples tortures, elle a également renié Winston
    Comment Winston finira t'-il?
    Tué d'une balle dans la nuque comme le sont tous les criminels de pensée qui ont expurgé leur dissidence, admirateur de Big Brother

 

OrwellLes thèmes de 19841984 big brother

 

  • Citez trois archétypes du livre
  • Big Brother, Novlangue, O'Brien
  • Comment le parti totalitaire exerce t'-il sa domination?
  • Désinformation et lavage de cerveau, extermination des dissidents au régime en place, faux témoignages, modification du passé.
  • Quelle est la théorie philosophique du parti concernant le passé?
  • Il n'existe pas si ce n'est  comme un simple souvenir dans l'esprit des hommes. 
  • Comment le monde existe t'-il?
  • A travers l'esprit des hommes seulement, il n'a pas de réalité en soi.
  •   De quel souvenir Winston est-il le seul détenteur?
  •  le seul homme à se souvenir que l'Océania a été une semaine plus tôt en guerre contre l'Eurasia et non contre l'Estasia, c'est lui qui est fou et non les autres.
  • Ce souvenir a t'-il une réalité objective?
  • Même si la guerre a effectivement lieu, ce fait n'existe que dans la mémoire de Winston.
  • Comment s'appelle cette gymnastique de l'esprit?
  • La "doublepensée" = novlangue: le parti exige l'oubli

 

1984 big brother

 

 Télécrans, télésurveillance et propagande


Où les télécrans sont-ils installés?
Au domicile, les lieux de travail des membres, les lieux publics
Qu'est-ce qu'un télécran?
Un système de télésurveillance et de télévision. Le parti est au courant de tout à chaque instant.
La police de la Pensée est aussi avertie de ce qui se fait et de ce qui se dit dans chaque pièce de chaque appartement. 
Qui peut arrêter les télécrans?
les membres du parti intérieur peuvent arrêter le télécran qui se trouve à leur domicile pendant une courte période.
Dans quelle œuvre de Ray Bradbury se trouvent des écrans géants de télévision similaires aux télécrans?
Dans Fahrenheit 451
Quels sont les messages véhiculés sur les télécrans?
 des émissions en faveur du parti (information, chants…).
De quoi les pompiers pyromanes sont-ils chargés? 
 de brûler les livres allant à l'encontre des idées du parti
Dans quelle œuvre trouve t'-on un écho de cette angoisse de la persécution par l'écran? 
 Les Temps modernes de Charlie Chaplin : Charlot est rappelé à l'ordre par l'écran géant où apparaît son patron, qui le « voit » à travers et le suit des yeux.
Autre exemple : L'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick : l'ordinateur surveille le vaisseau spatial et les passagers qui s'y trouvent. Les caméras sont partout.
Quelle éducation les enfants reçoivent-ils pour ne pas être dissidents eux-mêmes un jour au régime totalitaire?
Ils sont endoctrinés très jeunes et encouragés à la délation de leurs parents si nécessaire.
A quoi cette jeunesse peut-elle faire penser?
A la jeunesse hitlérienne et au culte national soviétique

 

 

Big brotherBig brother is watching you

 

 
   
1984 big brother  

 

Big Brother et Goldstein : deux allégories, personnifcations du mal


  • Qui est le traître, celui qui incarne les maux de la société?
    Goldstein
    De quoi est-il l'objet?
    De séances d'hystérie collective "les deux minutes de la haine" tous les jours
    Est-il considéré comme une allégorie?
    Oui tout comme Big Brother, c'est la personnification du mal au sens de la dissidence au parti = l'ennemi du peuple
  • Comment le régime de l'Océania, L'Angsoc, divise t'-il le peuple?
    En trois  classes sociales : le parti intérieur, la classe dirigeante, le parti extérieur ou les travailleurs moyens et les prolétaires.
    Qui est le chef du parti?
    Big Brother

 

1984 big brother

Refus de la dissidence

Que nous apprend la dernière page du livre?

Nous apprenons que Winston va être exécuté par la police de la pensée. 

Pourquoi puisqu'il s'est converti aux idées du régime totalitaire? Sa mort devient un modèle à ne pas suivre malgré sa reconversion et sa rééducation. Tout dissident mérite la mort selon un régime dictatorial.  Cela signifie qu'il n'y a pas aucune échappatoire.

 

Orwell

Extrait : analyse littéraire

 

  • George Orwell, chapitre I
  • première partie 1984
  • Séquence : le roman
  • Problématique :
  • Comment le totalitarisme annihile t'-il toute liberté chez l’homme?
  • Lecture du texte :
  • PREMIERE PARTIE, Chapitre I
  • George Orwell - 1984 -
  • Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée,le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner en spirale la poussière et le papier déchiré. Bien que le soleil brillât et que le ciel fait d’un bleu dur, tout semblait décoloré, hormis les affiches collées partout. De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y an avait un sur le mur d’en face. Big Brother VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston. Au niveau de la rue, une autre affiche, dont un angle était déchiré, battait par à coups dans le vent, couvrant et découvrant alternativement un seul mot; ANGSOX. Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens; Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.
  • Derrière Winston, la voix du télécran continuait à débiter des renseignements sur la fonte et sur le dépassement des prévisions pour le neuvième plan triennal. Le télécran recevait et transmettait simultanément. Il captait tous les sons émis par Winston au-dessus d’un chuchotement très bas. De plus, tant que Winston demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu’entendu. Naturellement, il n’y avait pas de moyen de savoir si, à un moment donné, on était surveillé. Combien de fois, et suivant quel plan, la Police de la Pensée se branchait-elle sur une ligne individuelle quelconque, personne ne pouvait le savoir. On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment Mais de toute façon, elle pouvait mettre une prise sur votre ligne chaque fois qu’elle le désirait. On devait vivre, on vivait, car l’habitude devient instinct, en admettant que tout son émis était entendu et que,sauf dans l’obscurité, tout mouvement était perçu.
  • Plan de l'étude :
  • Introduction
  • I. Le régime totalitariste et ses caractéristiques
  • 1. La propagande
  • 2. Le télécran
  • Transition
  • II. Un contrôle et une surveillance systématiques
  • 1. Les fonctions de réception et de surveillance
  • 2. Un contrôle généralisé
  • Conclusion
  • Ouverture

 

Orwell

George Orwell

1984

Introduction :

Nous allons étudier un texte de Georges Orwell, intitulé 1984, tiré du chapitre 1 de la première partie. Nous avons une description de la société dans laquelle vit le personnage principal, Winston Smith en 1984. Le pouvoir totalitaire domine, celui d’un individu, Big Brother. Le climat de suspicion règne dans ce monde non démocratique où le pouvoir appartient à un seul homme. Nous voyons Winston entrer dans son appartement et observer la ville depuis sa fenêtre. Tout est perçu d’après son regard, la focalisation est interne. Ce passage met en évidence comment par le monopole du pouvoir d’une personne, on parvient à manipuler et dominer les individus jusque dans leur intimité. Afin d’étudier comment le totalitarisme annihile toute liberté chez l’homme, nous verrons dans un premier temps, de quelle façon tant par la propagande que le télécran, le totalitarisme détruit tout espace de vie et de liberté, puis en second lieu, nous analyserons la surveillance et le contrôle qu’un tel régime politique suppose.

I. Le régime totalitariste et ses caractéristiques

1.La propagande :

Le totalitarisme est omniprésent à travers les messages de propagande qu’il diffuse. Nous constatons que le chef de l’Etat, se sert de la propagande pour servir son ego, il s’agit du culte de la personnalité qui consiste à valoriser l’image d’un chef auprès d’une population dans un contexte de dictature. Ses représentations sont multiples (statues, photos, tableaux). Le parti cherche à valoriser son représentant Big  Brother. Ce monde est gris, sans couleur sauf celles des images du chef d’état, « tout semble décoloré hormis les affiches collées partout » et à presque « tous les carrefours importants ». La propagande est ici synonyme de conditionnement des esprits des individus abrutis par la vision des mêmes images représentations au point de ne plus penser. La vision du chef s’impose même au regard de Winston. « Big Brother vous regarde » et son image est placardée sur le mur situé « en face » de son appartement. Le conditionnement est visuel, Winston est forcé de voir le dictateur, « le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston ». L’image est mise en valeur tant par l’ombre que la couleur, l’affichage n’est que politique. La seul autre affiche autorisée comportant le mot « ANGSOC » désigne l’idéologie du parti.

Les Hommes doivent adhérer aux principes du parti, aucune dissidence n’est tolérée, c’est pourquoi, dans le but d’accroître le conditionnement des individus, le télécran s’ajoute à la propagande comme un autre moyen politique.

2. Le télécran :

Le télécran est un objet fictif inventé par l’auteur. On peut ainsi mettre en avant la vision anticipatrice de l’auteur. Il s’agit de mettre e place un système de vidéo surveillance qui, en plus d’assumer la fonction de surveillance, diffuse en permanence des messages du parti. Nous le retrouvons jusque dans l’appartement de Winston, il continue de véhiculer la propagande du parti. Le conditionnement n’est plus virtuel mais sonore, ainsi que le suggère les verbes « débiter », « transmettait ». Les informations véhiculées sont mensongères, elles visent essentiellement à transmettre l’image d’une économie prospère en falsifiant les chiffres de la production industrielle. Des sorte que, tant au niveau sonore que visuel, l’homme et en particulier Winston, ne peut échapper à cette propagande. Il est victime d’une surveillance continuelle aussi bien chez lui, qu’à l’extérieur de chez lui.

Le télécran a certes une fonction de diffusion publicitaire pour assurer le conditionnement des esprits indispensable à un régime totalitaire, cependant, il exerce également ses fonctions de réception et d’enregistrement de  façon à assurer le monopole de la surveillance.

II. Un contrôle et une surveillance systématiques :

1. Les fonctions de réception et de surveillance :

La surveillance sonore et visuelle précédemment évoquée ne se manifeste pas seulement au niveau de la diffusion de messages mais, par l’intermédiaire du télécran, deux autres fonctions sont assurées pour un contrôle continu, la réception et l’enregistrement : « Le télécran recevait et transmettait simultanément » ; « Tant que Winston demeurait dans le champ de vision de la plaque de métal, il pouvait être vu aussi bien qu’entendu ». On peut donc supposer que rien n’échappe au parti, « tout son émis était entendu…et tout mouvement était perçu ». La surveillance est omniprésente tant au stade sonore que visuel. A la surveillance effective des citoyens, s’ajoute la prévention et l’intimidation, « de tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard », « Big Brother vous regarde ». Il y a donc une réelle volonté  d’intimider mise en avant par ce moyen.

Cette surveillance ainsi que le suggère la citation suivante «  tout son émis était entendu » s’applique à l’ensemble des citoyens la portée du contrôle est généralisé

2. Un contrôle généralisé :

L’énonciation nous informe que le totalitarisme s’applique à un ensemble d’individus appelés citoyens d’un état. Nous notons la présence du pronom personnel de la deuxième personne du pluriel « vous » le lecteur peut également se sentir persécuté par le regard de Big Brother. Le sort est donc partagé par la totalité de la population. Ce sort trouve son expression dans le second paragraphe par le pronom personnel indéfini « on ». Ce dernier désigne la population de l’Océanie: « On pouvait même imaginer qu’elle surveillait tout le monde, constamment ».

Conclusion :

Nous avons vu comment par une technologie efficace en matière de surveillance, le télécran ainsi que les procédés d’intimidation comme la légende de l’affiche de Big Brother, une population entière peut être maintenue sous le contrôle permanent du parti totalitaire. La persécution touche même les hommes dans leur conscience ainsi que le suggère « la police de la pensée ». Nous comprenons que Georges Orwell condamne tous les régimes totalitaires qui annihilent les libertés individuelles. Le Totalitarisme sous toutes ses formes est rejeté. 

 

 

1984 big brother

 

 

Faut-il avoir peur de Big Brother ?

 

Facebook

 

 

Est-il déjà parmi nous? 

Do you have a facebook? 

 

Google is watching you

 

 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841