Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Diderot, ch. 3 Supplément au voyage de Bougainville

diderot

 

 

 

 

Diderot, Supplément au voyage de Bougainville

Chapitre III :

Dialogue de L'aumônier avec Orou », Supplément au Voyage de Bougainville, Diderot, III de « Eh bien ! Nous croyons que ce monde... » à « ...une pierre qui s'ébranle? »

 

les philosophes et la civilisation

Problématique : Quelles nouvelles visions de l'Humain la rencontre avec des civilisations différentes autorise-t-elle ?

Objet d'étude : La question de l'Homme dans les genres de l'argumentation, du XVIe siècle à nos jours.

Perspectives : Le mouvement des Lumières/

Les genres de l'argumentation indirecte : contes philosophiques, dialogues philosophiques, romans épistolaires...

Lectures analytiques:

 « Discours du vieux Tahitien », Supplément au Voyage de Bougainville, Diderot, II de « Puis s'adressant à Bougainville... » à « ...tes inutiles lumières. »

 « Dialogue de L'aumônier avec Orou », Supplément au Voyage de Bougainville, Diderot, III de « Eh bien ! Nous croyons que ce monde... » à « ...une pierre qui s'ébranle? »

 « Candide chez les Oreillons », Candide, Voltaire, Chapitre 16 de « A leur réveil... » à « ...je n'étais pas jésuite. »

 « Le nègre de Surinam », Candide, Voltaire, chapitre 19 de « En approchant de la ville... » à « il entra dans le Surinam »  « Comment peut-on être Persan? », Lettres persanes, Montesquieu, la lettre XXX

 

 

Lecture du texte :

 

L'AUMONIER. Eh bien ! nous croyons que ce monde et ce qu'il renferme est l'ouvrage d'un ouvrier.

OROU. Il a donc des pieds, des mains, une tête ?

L'AUMONIER. Non.

OROU. Où fait-il sa demeure ?

L'AUMÔNIER. Partout.

OROU. Ici même !

L'AUMÔNIER. Ici.

OROU. Nous ne l'avons jamais vu.

L'AUMÔNIER. On ne le voit pas.

OROU. Voilà un père bien indifférent ! Il doit être vieux ; car il a du moins l'âge de son ouvrage.

L'AUMÔNIER. Il ne vieillit point ; il a parlé à nos ancêtres il leur a donné des lois ; il leur a prescrit la manière dont il voulait être honoré ; il leur a ordonné certaines actions, comme bonnes ; il leur en a défendu d'autres, comme mauvaises.

OROU. J'entends ; et une de ces actions qu'il leur a défendues comme mauvaises, c'est de coucher avec une femme et une fille ? Pourquoi donc a-t-il fait deux sexes ?

L'AUMONIER. Pour s'unir ; mais à certaines conditions requises, après certaines cérémonies préalables, en conséquence desquelles un homme appartient à une femme, et n'appartient qu'à elle ; une femme appartient à un homme, et n appartient qu'à lui.

OROU. Pour toute leur vie ?

L 'AUMONIER. Pour toute leur vie.

OROU. En sorte que, s'il arrivait à une femme de coucher avec un autre que son mari, ou à un mari de coucher avec une autre que sa femme... mais cela n'arrive point, car, puisqu'il est là, et que cela lui déplaît, il sait les en empêcher.

L'AUMONIER. Non ; il les laisse faire, et ils pèchent contre la loi de Dieu, car c'est ainsi que nous appelons le grand ouvrier, contre la loi du pays ; et ils commettent un crime.

OROU. Je serais fâché de t'offenser par mes discours ; mais si tu le permettais, je te dirais mon avis.

L'AUMONIER. Parle.

OROU. Ces préceptes singuliers, je les trouve opposés à la nature, contraires à la raison ; faits pour multiplier les crimes, et fâcher à tout moment le vieil ouvrier, qui a tout fait sans tête, sans mains et sans outils ; qui est partout, et qu'on ne voit nulle part ; qui dure aujourd'hui et demain, et qui n'a pas un jour de plus ; qui commande et qui n'est pas obéi ; qui peut empêcher, et qui n'empêche pas. Contraires à la nature, parce qu'ils supposent qu'un être sentant, pensant et libre, peut être la propriété d'un être semblable à lui. Sur quoi ce droit serait-il fondé ? Ne vois-tu pas qu'on a confondu, dans ton pays, la chose qui n'a ni sensibilité, ni pensée, ni désir, ni volonté ; qu'on quitte, qu'on prend, qu'on garde, qu'on échange sans qu'elle souffre et sans qu'elle se plaigne, avec la chose qui ne s'échange point, qui ne s'acquiert point ; qui a liberté, volonté, désir ; qui peut se donner ou se refuser pour un moment ; se donner ou se refuser pour toujours ; qui se plaint et qui souffre ; et qui ne saurait devenir un effet de commerce, sans qu'on oublie son caractère, et qu'on fasse violence à la nature ? Contraires à la loi générale des êtres. Rien, en effet, te paraît­il plus insensé qu'un précepte qui proscrit le changement qui est en nous ; qui commande une constance qui n'y peut être, et qui viole la nature et la liberté du mâle et de la femelle, en les enchaînant pour jamais l'un à l'autre ; qu'une fidélité qui borne la plus capricieuse des jouissances à un même individu ; qu'un serment d'immutabilité de deux êtres de chair, à la face d'un ciel qui n'est pas un instant le même, sous des antres qui menacent ruine ; au bas d'une roche qui tombe en poudre ; au pied d'un arbre qui se gerce ; sur une pierre qui s'ébranle ?

 

Commentaire d'un membre du forum prépabac :

 

Introduction :

Diderot est  né en 1713 et mort en 1784, il est issu d'une famille d'artisans aisés. Philosophe des lumières, il combat contre l'ignorance et veut rendre libre l'accès la connaissance. Il participe au projet de l'encyclopédie avec ses contemporains : D'Alembert, Montesquieu, Voltaire... Il a touché à tous les genres littéraires tels que des romans et des pièces de théatre. Il a notamment écrit des dialogues tels que "Le Neveu de Rameau" et "Supplément au voyage de Bougainville".
En 1771, Bougainville fit connaitre au public son voyage autour du monde. L’année suivante, Diderot écrivit un Supplément au voyage de Bougainville, dans lequel il aborde des questions essentielles telles que la colonisation, l’esclavage, l'égalité et la tolérance.

I. Le créateur

Naiveté apparente d'Orou ---> Diderot utilise son igorance afin de trouver des failles dans la thèse de l'Aumonier. (intention ironique) Aumonier utilise des périphrases pour désigner Dieu et des comparaisons. "un ouvrier" --> Declaration de foi "Un père bien différent"---> Vision judéo-chrétienne On nous présente une relation maitre-élève où l'aumonier est le pédagogue et utilise ce qu'Orou sait afin de l'instruire. Orou essaye de se représenter Dieu à propos avec sa propre conception du monde "pieds, mains, tête", lieu : "ici même", visibilité "nous ne l'avons jamais vu" ---> Conception matérialiste : référence à la réalité, Orou prend l'image au sens propre. Effet d'ironie Il montre l'absurdité métaphysique de Dieu : invisible, partout, éternel. - accumulation : qui x 9 (subordonné relative qui désine Dieu) comprenant des antithèses "partout/nulle part", "empêcher/n'empêche pas"; "commande/pas obéi" -"il doit être vieux"

- Orou a une position rationnelle "opposé à la nature, contraire à la raison" - Importance des négations "sans", "ne ... pas" ---> La difficulté qu'Orou a à se représenter Dieu souligne ironiquement le côté abstrait de cette représentation
Deux conceptions du monde s'opposent : -domaine métaphysique - domaine matériel

 

II/ Le mariage

A/ D'après l'aumonier

Allusion à la bible "il leur a donné les lois" ---> fondement moral : parole de Dieu à travers lesquelles on distingue le bien et le mal. Definit le mariage religieux : possession mutuelle pour toute la vie
Orou interroge en feignant l'ignorance. ---> Ironie socratique

B/ D'après Orou, Mariage confond l'être avec un objet que l'on peut posséder

Il réfute le droit d'un être sur un autre mariage fondé sur la confusion : Ou il n'y a pas de différence entre l'objet et l'être. - objet : "la chose qui n'a ni sensibilité, ni pensé..." qui peut devenir une marchandise "effet de commerce" - sujet : "la chose qui ne s'échange point..." Definit le droit religieux comme inaliénable à la liberté. Il compare le mariage à la colonisation Chiasme: - "Une femme...une homme... qu'à lui"/"Un homme...une femme...qu'à elle" - "une femme de coucher avec un autre/un mari de coucher avec une autre"

 

C/ Invocation des lois de la nature

"Pourquoi donc a t il fait 2 sexes" Contradiction nature / religion ---> ironie "Roche tombe en poudre"; "pierre qui s'ébranle" ---> tout change : loi générale de la nature "Désir amoureux change sans cesse d'objet" "la plus capricieuse" Imposer lois constantes dans un monde inconstant = absurdité de la notion du mariage (fidélité jusqu'à la mort)

Conclusion : Discours d'Orou prôche des convictions de Diderot avec une critique de la fidélité et de la monogamie.

 

 

 

A consulter :

 

Supplément au voyage de Bougainville

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841