Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Programme du collège en français, 4ème

Brevet

 

 

 

Bulletin officiel spécial : Programmes du collège

Programmes de l’enseignement
de français
Ministère de l’Éducation nationale





Classe de quatrième



I. L’étude de la langue
1. Grammaire


L'analyse de la phrase

- les propositions subordonnées circonstancielles de temps
(antériorité, simultanéité, postériorité) ;
- les propositions subordonnées circonstancielles de cause, de
conséquence, de but ;
- les propositions subordonnées circonstancielles de comparaison ;
- le discours rapporté : le discours indirect (initiation).

Les classes de mots

- les déterminants indéfinis et les pronoms indéfinis : quantifiants
(quantité nulle, égale à un, pluralité) ; non quantifiants ;
- les mots exclamatifs, les interjections, les onomatopées ;
- les adverbes (repérage du suffixe -ment ; les adverbes modifiant le
sens d'un verbe, d'un adjectif, d'un autre adverbe, de toute la phrase).

Les fonctions

- l'apposition (sa proximité avec l'attribut, son détachement).

La grammaire du verbe

- les verbes transitifs (direct, indirect) et intransitifs, les verbes
attributifs ;
- la forme pronominale (les verbes essentiellement pronominaux ; les
verbes mis à la forme pronominale de sens réfléchi, réciproque,
passif) ;
- la forme impersonnelle (les verbes essentiellement impersonnels,
les verbes mis à la forme impersonnelle) ;
- analyse complète du verbe (infinitif, groupe, temps, mode,
personne, voix, forme) ;
- le subjonctif dans les propositions indépendante ou principale
(valeur de souhait ou de prière, et remplacement de l’impératif à
certaines personnes) ;
- le subjonctif dans les propositions subordonnées conjonctives
introduites par que (après un verbe de souhait, de volonté ou de
sentiment).

Initiation à la grammaire du texte

- les connecteurs spatiaux (dans la description),
- les connecteurs temporels (dans le récit),
- les connecteurs argumentatifs.

Initiation à la grammaire de l'énonciation

- la définition et les composantes de la situation d'énonciation (qui
parle à qui, quand et où ? Le repérage par rapport au moi-icimaintenant)
;
- le fonctionnement des pronoms personnels par rapport à la situation
d'énonciation (première et deuxième personnes engagées dans la
situation d'énonciation, troisième personne absente de la situation
d'énonciation).


2. Orthographe
Orthographe grammaticale


- les accords complexes sujet-verbe ;
- les verbes du troisième groupe présentant des particularités
orthographiques (verbes en -dre /-tre…) ;
- la morphologie de quelques verbes très usités :
pouvoir/devoir/valoir/paraître…
- les déterminants numéraux ;
- le pluriel des noms composés ;
- nul, tel, tel quel, quel.

Orthographe lexicale

- les familles régulières de mots ;
- les séries préfixales : bi(s)-, dé(s)-, sous-, trans-, con-...
- les séries suffixales : finales en -oir/-oire ; -ette/-ète ; -otte/-ote…
- les séries suffixales : l’adverbe en -ment.
Quelques homonymes et homophones
- distingués par l’accent : des/dès, sur/sûr…
- autres : l’ai/les ; on/on n’ ; quant/quand/qu’en ; plus tôt/plutôt ;
près/prêt…

3 - lexique

Domaines lexicaux
- vocabulaire des sentiments ;
- vocabulaire du jugement ;
- vocabulaire des genres et registres littéraires (le lyrisme, le
fantastique ; versification et formes poétiques) ;
- vocabulaire abstrait (initiation).
Notions lexicales
- figures de style : antithèse, procédés de l’ironie, hyperbole (en lien
avec l’étude grammaticale de l’emphase).
Ces notions sont utilisées en complément de celles étudiées les
années précédentes.
Pour mettre ce travail en cohérence avec les activités de lecture et
d’écriture, le professeur construit des réseaux de mots à partir
d’entrées lexicales choisies en relation avec les oeuvres étudiées. Il
peut, par exemple, privilégier les pistes suivantes :
- misère et bonheur ;
- la critique sociale ;
- la peur et l’étrange ;
- l’expression du moi.

II - la lecture

1. La lettre

Le professeur fait lire, sous forme d’un groupement de textes, des
lettres, par exemple des auteurs suivants : Madame de Sévigné,
Voltaire, Denis Diderot, George Sand.

2. Le récit au XIX° siècle

Le professeur fait lire au moins deux oeuvres choisies dans les deux
entrées suivantes :
- une nouvelle réaliste et/ou une nouvelle fantastique, intégralement ;
- un roman, intégralement ou par extraits.
Les oeuvres sont choisies parmi celles d’auteurs français ou
étrangers : Honoré de Balzac, Victor Hugo, Alexandre Dumas,
Prosper Mérimée, George Sand, Théophile Gautier, Gustave
Flaubert, Guy de Maupassant, Emile Zola ;
E. T. A. Hoffmann, Alexandre Pouchkine, Edgar Allan Poe, Nicolas
Gogol, Charlotte ou Emily Brontë, Ivan Tourgueniev.

3. Poésie : le lyrisme

Le professeur fait lire des poèmes d’époques variées empruntés par
exemple aux auteurs suivants :
- Moyen Age : Rutebeuf, François Villon ;
- XVIe°siècle : Louise Labé, Joachim du Bellay, Pierre de Ronsard ;
- XIX° siècle : Marceline Desbordes-Valmore, Alphonse de
Lamartine, Victor Hugo, Gérard de Nerval, Alfred de Musset,
Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Jules Laforgue ;
- XXe et XXIe siècles : Charles Péguy, Anna de Noailles, Guillaume
Apollinaire, Marie Noël, Jules Supervielle, Paul Eluard, Louis
Aragon, Georges Schéhadé, François Cheng.

4. Théâtre : faire rire, émouvoir, faire pleurer

Le professeur fait lire, intégralement ou par extraits, au moins une
pièce d’un des auteurs suivants :
- Molière : par exemple Les Précieuses ridicules, Georges Dandin,
L’Avare ;
- Pierre Corneille : Le Cid ;
- Alfred de Musset : par exemple Les Caprices de Marianne,
Fantasio, On ne badine pas avec l’amour ;
- Victor Hugo, une pièce du Théâtre en liberté ;
- Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac ;
- Jean Anouilh : une pièce « rose » ou une pièce « grinçante ».

5. Etude de l’image

En classe de Quatrième, l’étude de l’image privilégie les fonctions
explicative et informative. Les rapports entre texte et image sont
approfondis autour de la notion d’ancrage.
L’étude peut porter sur le thème de la critique sociale, qui est
approfondi en Troisième, à travers la caricature, le dessin d’humour
ou le dessin de presse. L’image peut aussi contribuer à la
compréhension des caractéristiques du romantisme : on songe
notamment à des tableaux tels que Le Voyageur au-dessus de la mer
des nuages de Caspar David Friedrich ou à des scènes de tempête
par exemple chez Vernet.

III- L'expression écrite

Travaux d’écriture

- récits à contraintes narratives particulières : changement de points
de vue, variations chronologiques ;
- fragments d’une nouvelle réaliste ou fantastique ;
- récits brefs illustrant un trait de caractère d’un héros ;
- textes poétiques variés, favorisant l’expression de soi ;
- scènes de théâtre : l’attention est portée en particulier sur
l’enchaînement et la progression du dialogue ;
- réponses argumentées à des questions de lecture analytique et
expression justifiée d'un point de vue ;
- prolongement narratif en relation avec les oeuvres étudiées dans le
cadre de l’histoire des arts.

IV. L’expression orale

En Quatrième, l’apprentissage de l’oral poursuit les objectifs définis
pour les classes antérieures.
La pratique du dialogue entre les élèves est enrichie et approfondie :
dialogue explicatif ou argumentatif, dans lequel chacun présente son
point de vue, accepte et comprend celui d’autrui et le prend en
compte. On passe progressivement de situations à deux
interlocuteurs à des situations plus complexes (interlocuteurs
nombreux, échanges avec un groupe).

V. L’histoire des arts

Dans une perspective plus largement européenne, les thématiques «
Arts, espace et temps » et « Arts, ruptures, continuités » constituent
celles qui permettent le mieux d’aborder des mouvements artistiques
et culturels des XVIII° et XIX° siècles. Le retour à l’antique
contraste avec les mouvements nouveaux et l’entrée dans l’âge de la
modernité (romantisme, réalisme, impressionnisme). Le domaine «
Arts du spectacle vivant » invite, quant à lui, à mettre l’accent sur les
représentations de la société ou l’expression du moi.



Bulletin officiel spécial : Programmes du collège
Programmes de l’enseignement
de français
Ministère de l’Éducation nationale 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841