Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Baudelaire, Hymne à la beauté, lecture analytique

Baudelaire, le poète maudit : Les Fleurs du mal

 

 

 

 

Baudelaire, Hymne à la beauté

 

 

 

Hymne à la Beauté, Baudelaire

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,

Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,

Verse confusément le bienfait et le crime,

 Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton œil le couchant et l'aurore ;

Tu répands des parfums comme un soir orageux ;

Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore

Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?

 Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien ;

Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,

Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques ;

 De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,

Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,

Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,

Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !

L'amoureux pantelant incliné sur sa belle

A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,

Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !

Si ton œil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte

D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,

Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,

Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine !

- L'univers moins hideux et les instants moins lourds ?

 

Poème dédié à Jeanne Duval, il est tiré des Fleurs du mal et appartient à la section Spleen et Idéal. Baudelaire met en avant le double postulat de la notion de beauté, elle est divine et satanique à la fois;

Accroche : Un hymne est un chant à la gloire de quelqu’un en quelque chose. La démarche de Baudelaire est singulière et souvent étonne, voire scandalise puisque beaucoup de ses poèmes publiés en 1857 dans les Fleurs du Mal furent censurés.

Sujet : Le poème « Hymne à la beauté » a de quoi surprendre puisqu’il mêle étrangement le beau et le laid, l’horrible et le sublime pour forger une image inédite de la Beauté. Ce poème est allégorique et donne une définition de l’art selon Baudelaire.

Problématique :

On se demandera en quoi cette allégorie de la Beauté incarne une nouvelle esthétique dont la modernité à la fois fascine et détruise le poète.

Plan :

Nous répondrons à cette problématique en trois temps. D’abord, nous analyserons la figure allégorique puis la divinité double et une attraction fatale, la souffrance du poète.

I – FIGURE ALLEGORIQUE : UNE DIVINITE DOUBLE
Dans cette première partie, nous analysons la divinité double en nous penchant d’abord sur l’origine céleste puis l’origine infernale.

A – ANGE, ORIGINE CELESTE

Vers 1 « Viens-tu du ciel profond » : le « tu » es une apostrophe à la Beauté et question sur son origine. Le « ciel profond » est un oxymore. Vers 2 « O beauté » Le « ô » est vocatif et un rejet de l’apostrophe sur le vers 2. « Nom unique » : L’Unique est le nom de Dieu dans la Bible. « Ange ». Vers 1 + Vers 9 : Confusion entre ascension et la chute

B – DEMON, ORIGINE INFERNALE
« Sors-tu du gouffre noir ? » : Il s’agit d’une métaphore de l’enfer et une hyperbole. « Ton regard infernal » : Qui vient de l’enfer « Sirène » référence à Homère, l’Odyssée. « Fée » : Fée Morgane, c’était une méchante fée. « Que tu viennes de l’enfer » : origine infernale « de Satan » : Diable dans la Bible. 

 

II – DIVINITE DOUBLE ET UNE ATTRACTION FATALE

Dans cette seconde partie, nous étudierons la divinité double et son attraction fatale à travers Eros-Thanatos le couple mythique et la cruauté de la Beauté.

 

A – EROS – THANATOS

« Tes baisers sont un philtre » : potion magique que burent Tristan et Iseut. A l’origine, c’était un philtre de mort et non de mort = INTERTEXTUALITE Philtre = comparaison entre le baiser et le philtre. Cette métaphore d’amour ayant un pouvoir magique ambigu. « Amoureux (…) moribond : Métaphore du poète.

B – CRUAUTE DE LA BEAUTE

« Mon unique Reine » : Métaphore d’une monarchie amoureuse. Lui est le vassal. Elle est la suzeraine. « Tu marches sur les morts, dont Beauté, tu t’en moques » : froideur, aucun sentiment. Impitoyable. « Horreur » et « Meurtre » : 2 allégories symbolisant sa cruauté. Ces 2 allégories forment l’image de ses bijoux (« breloques ») cf. Mythe d’Icare (Les plaintes d’un Icare dans les Fleurs du Mal) « éphémère » : métaphore du poète « chandelle » « flambeau » : métaphores de la beauté mortelle. « Tu gouvernes tout et ne réponds de rien » : La beauté par ces mots révélateurs fait preuve de tyrannie. « Le Destin » est comparé à un chien (image dégradante) : immense pouvoir car le Destin chez les Grecs étaient au-dessus des Dieux ce qui constitue un paradoxe.

III – LA MUSE MODERNE

Dans cette dernière partie nous étudions la Muse moderne à travers l’enthousiasme de Baudelaire et un art nouveau.

A – L’ENTHOUSIASME DE BAUDELAIRE

« ô beauté » : vocatif « ô beauté ! » : l’allégorie traduit la vénération. Il s’agit d’une anaphore : insistance, désir d’engager le dialogue avec elle… « ô mon unique reine » : ton de supplication de douceur Dans les deux derniers quatrains, la syntaxe hachée traduit son enthousiasme comme s’il perdait haleine.

B – UN ART NOUVEAU

« vin/divin » : l’idée de Dieu est associée aux « Paradis artificiels » « astres/désastres » : antonymes : L’idée d’Apocalypse contamine celle du Paradis. Les quatre expressions évoquées sont un BLASPHEME. « Une infinité que j’aime et n’ai jamais connu » : Métaphore de la nouvelle poésie. Infinité est une allégorie. « qui font le héros (A) lâche (B) et l’enfant (B) courageux » (A) : ABBA : CHIASME. C’est un paradoxe. L’art nouveau de Baudelaire inverse la logique et le sens commun.

Synthèse : le Dieu de Baudelaire est la beauté. C’est un esthète, il ne place rien au-dessus de cette divinité.

Conclusion générale :

Ce poème allégorique est une sorte de communication que fait Baudelaire à l’égard de son propre art. Il assure selon son cœur, la bouleverse, lui fait parfois mal mais le fascine en même temps. Baudelaire rejette la conception classique de la Beauté. Celle-ci est désormais terrible. Elle regarde du côté du Diable et du crime. Mais c’est à travers le chaos esthétique que Baudelaire réinvente au milieu du 19ème siècle la poésie, ouvrant la voie à Rimbaud, Verlaine et Mallarmé.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841