Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Anywhere out of the word, Baudelaire, lecture analytique

Baudelaire

 

 

 

 

 

 

 

 

TEXTE:

Cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit. Celui-ci voudrait souffrir en face du poêle, et celui-là croit qu'il guérirait à côté de la fenêtre.
Il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas, et cette question de déménagement en est une que je discute sans cesse avec mon âme.
«Dis-moi, mon âme, pauvre âme refroidie, que penserais-tu d'aller d'habiter Lisbonne? Il doit y faire chaud, et tu t'y ragaillardirais comme un lézard. Cette ville est au bord de l'eau; on dit qu'elle est bâtie en marbre, et que le peuple y a une telle haine du végétal, qu'il arrache tous les arbres. Voilà un paysage selon ton goût; un paysage fait avec la lumière et le minéral, et le liquide pour les réfléchir!»
Mon âme ne répond pas.
«Puisque tu aimes tant le repos, avec le spectacle du mouvement, veux-tu venir habiter la Hollande, cette terre béatifiante? Peut-être te divertiras-tu dans cette contrée dont tu as souvent admiré l'image dans les musées. Que penserais-tu de Rotterdam, toi qui aimes les forêts de mâts, et les navires amarrés au pied des maisons?»
Mon âme reste muette.
«Batavia te sourirait peut-être davantage? Nous y trouverions d'ailleurs l'esprit de l'Europe marié à la beauté tropicale.»
Pas un mot. -- Mon âme serait-elle morte?
En es-tu donc venue à ce point d'engourdissement que tu ne te plaises que dans ton mal? S'il en est ainsi, fuyons vers les pays qui sont les analogies de la Mort. -- Je tiens notre affaire, pauvre âme! Nous ferons nos malles pour Tornéo. Allons plus loin encore, à l'extrême bout de la Baltique; encore plus loin de la vie, si c'est possible; installons-nous au pôle. Là le soleil ne frise qu'obliquement la terre, et les lentes alternatives de la lumière et de la nuit suppriment la variété et augmentent la monotonie, cette moitié du néant. Là, nous pourrons prendre de longs bains de ténèbres, cependant que, pour nous divertir, les aurores boréales nous enverront de temps en temps leurs gerbes roses, comme des reflets d'un feu d'artifice de l'Enfer!»
Enfin, mon âme fait explosion, et sagement elle me crie: «N'importe où! n'importe où! pourvu que ce soit hors de ce monde!»

 

COMMENTAIRE:

En 1869, est publié titre posthume un recueil de poèmes en prose intitulé Le Spleen de Paris (ou Petits poèmes en prose). Dans Anywhere  out of the world, le poète tente alors de s'éloigner d'un monde hostile, de la nature et de la condition humaine qui provoquent la crainte et le rejet de son art.  Il semble que face à la dureté de la réalité, la poésie introduise le rêve et permette à la pensée de fuir. C'est du Bridge of Sighs de Thomas Hood, traduit par Baudelaire en avril 1865 que provient la citation qui sert de titre à ce poème.
Dans une première partie nous étudierons l'insatisfaction et le désir de changement de l'homme et dans un second temps, nous verrons les tentatives pour remédier à l'échec 

 

 

I – Image frappante de la condition humaine (maxime = moraliste) : l’insatisfaction et le désir de changement, de voyager

A/ Différentes propositions de voyages

- Baudelaire recherche un ailleurs, un lieu où il pourrait se rendre. En effet, il veut fuir la réalité, qui est figurée sous l’image d’un hôpital (métaphore filée) «cette vie est un hôpital ou chaque malade est possédé du désir de changer de lit. Celui-ci voudrait souffrir en face du poêle, et celui-là croit qu'il guérirait à côté de la fenêtre » = image de la condition humaine
- Le malaise et l’insatisfaction ressortent notamment de cette phrase « Il me semble que je serai toujours bien là où je ne suis pas ». - On trouve au long de ce texte différents lieux et endroits intéressants et rêvés pour voyager :
*L’ailleurs est désigné par des lieux réels tels que « Lisbonne », « Hollande », « Batavia » et « Baltique », des ports « forêt de mâts » (métaphore), « les navires », qui sont des sources d’inspiration des artistes (peintres et poètes) *Les destinations sont citées dans un ordre du plus chaud au plus froid, qui fait apparaître une gradation. *Les trois premiers tableaux c’est à dire Lisbonne, Hollande et Batavia, sont des paysages habités, urbains et lumineux « chaud », « lumière et le minéral » ou encore « cette terre béatifiante » (bonheur mystique, connotation religieuse ("beatus" = heureux en latin et "saint" dans la tradition catholique) ou « Nous y trouverions d’ailleurs l’esprit de l’Europe marié à la beauté tropicale. » (personnification donnant une idée de fusion) ou « t’y ragaillardirais comme un lézard » (animal à sang froid qui a toujours besoin de se réchauffer au soleil). Contrairement aux 3 derniers qui sont Tornéo, Baltique et Pôle, qui sont froids et obscurs « à le soleil ne frise qu’obliquement la terre » et où il y a une absence de vie (inhabités) « encore plus loin de la vie si c’est possible » ou « monotonie ».
On pourrait voir que cet ailleurs est constitué d’éléments emblématiques de la vie de Baudelaire, qui constituent des sources d’inspiration comme le voyage à l’Île de la Réunion où l’exotisme et l’envie d’évasion sont nés. 

 

B/ Dialogue entre le poète et son âme

- On assiste à une narration avec du discours direct « pauvre âme refroidie »entre le poète et son âme (conscience profonde du poète) personnifiée, il y a donc un dédoublement «mon âme, pauvre âme refroidie» ou encore « tu t’y ragaillardirais comme un lézard un paysage selon ton goût habiter » , « te divertiras-tu, ...toi qui aimes »
- Cependant malgré toutes les propositions l’âme ne répond pas :e
lles ne sont d’aucun effet dans un dialogue désespérant « Mon âme ne répond pas ».
- On observe une gradation caractérisant l’âme qui part d’une injonction « Dis-moi, mon âme », ensuite une négation « mon âme ne répond pas », après un handicap « mon âme reste muette » et ensuite la mort « mon âme serait-elle morte ? ».
- Il y a donc un jeux de questions/réponses entre l’âme et le poète : 3 questions sans réponse et la 4ème avec une réponse « « N’importe où ! n’importe où ! pourvu que ce soit hors de ce monde ! » » paradoxe qui reprend "il me semble que je serais toujours bien là où je ne suis pas.". L’absence de réponse correspond à l’insatisfaction.
- Les questions sont des suggestions de voyage « Que penserais-tu ? ». Ainsi, on assiste à un dialogue argumentatif car le locuteur tente de convaincre/persuader son âme avec des
arguments caractéristiques des lieux d’évasion « dont tu as souvent admiré l’image dans les musées » ou encore « Voilà un paysage selon ton goût », « Puisque tu aimes tant le repos… » …
- Le passage au pronom « nous » au dernier paragraphe est marqué par l’évocation de la mort « nous pourrons prendre de longs bains de ténèbres » ou encore « les aurores boréales nous enverrons de temps en temps leurs gerbes roses, comme des reflets d’un feu d’artifice de l’Enfer ! »
L’homme est perpétuellement insatisfait, hésitant et indécis. Il croit être plus heureux ailleurs, plus loin, alors que c’est une illusion. En effet, on retrouve le CL avec l’utilisation du conditionnel exprimant un vœux, ou un rêve irréalisable « voudrait » et « guérirait » mais également des tournures de phrases comme « croit que » et « il me semble que ». Cela touche l’univers général en effet il y aune généralité avec « Chaque ». Baudelaire s'identifie aux deux malades qu'il vient d’évoquer : "être bien là où je ne suis pas" est impossible, donc je ne peux être bien nulle part. Donc le résultat est que la mort va toucher tout le monde. On parle de la poésie du mal de vivre (le spleen)

 

II – L’échec du voyage : tentative de remédier à ce problème (solutions, remèdes) 

- Le poème commence par une comparaison à un hôpital «cette vie est un hôpital où chaque malade est possédé du désir de changer de lit. Celui-ci voudrait souffrir en face du poêle, et celui-là croit qu'il guérirait à côté de la fenêtre », qui permet de comprendre qu’il veut fuir cette vie et découvrir d’autres endroits, cependant rien ne lui convient : or le monde est un hôpital dans lequel on ne peut pas sortir (thèse).
- Le poème entame le dialogue au style direct ; "pauvre âme refroidie" , ce qui provoque chez le lecteur de la pitié, de la compassion. C’est le thème du spleen, du froid moral, psychologique. On peut supposer que le poète recherche d'une guérison.
En effet, chaque paragraphe représente une destination, où on peut trouver différents remèdes:
*Lisbonne : remède : chaleur en effet « Il doit y faire chaud, et tu t’y ragaillardirais comme un lézard » *Hollande : remède : repos en effet « Puisque tu aimes tant le repos » *Batavia : remède : dépaysement en effet « Nous y trouverions d’ailleurs l’esprit de l’Europe marié à la beauté tropicale. » *Tornéo, Baltique et Pôle : remède : froid en effet « Là le soleil ne frise qu’obliquement la terre »
- Cependant les rêves du poète sont toujours voués à l’échec comme on le voit avec « Celui-ci » et « celui-là », qui est une fausse opposition. - Quelque soit le lieu, le résultat est le même : la souffrance et la mort. En effet, Son âme lui adresse la seule solution, "hors du monde" car il n'est jamais satisfait, on peut en conclure que ce monde n'est pas fait pour lui. En outre, la solution, la destination finale pour remédier à l’insatisfaction est la mort « fuyons vers les pays qui sont les analogies de la Mort »
- Ce que dit l’âme éclaire le sens du titre et fait ressortir le sentiment d’échec du poète : rien dans ce monde ne peut satisfaire les aspirations de son âme. « Enfin » marque la fin d’un attente, « fait explosion » fait écho aux « feux d’artifices de l’Enfer ».
Poème qui ose dire l’échec poétique et la faillite du rêve. 

 

Conclusion

Dans ce poème, Baudelaire met en avant l’insatisfaction de l’homme : l’homme est malheureux, qui conduit à un désir de voyager. A travers un dialogue entre le poète et son âme, on trouve une allégorie du désespoir et de l’ennui. Pour remédier à ce problème, plusieurs solutions sont proposées dans différents pays. Cependant, on va aboutir à un échec, également avec le dédoublement du poète.

 

 

 

 

 

 

Oral EAF, la mort des amants, Baudelaire, les Fleurs du mal

baudelaire

Oral préparé de 73 questions avec réponses en commentaire

 
 
 

Lire la suite

Oral EAF, L'invitation au voyage, ce que l'examinateur attend de vous

baudelaire

Oral préparé de 91 questions avec réponses en commentaire

 
 

Lire la suite

Oral EAF, l'albatros de Baudelaire, étude et oral préparé

baudelaire

Le poète maudit, Baudelaire

 

Lire la suite

Baudelaire, chant d'automne, les questions probables : l'entretien du bac

baudelaire

Oral préparé de 64 questions avec réponses en commentaire

Lire la suite

Baudelaire, parfum exotique, les questions probables pour réussir l'oral du bac

baudelaire

Entretien préparé de 53 questions avec réponses en commentaire

Lire la suite

Baudelaire, le confiteor de l'artiste, les questions probables à l'oral

baudelaire

Oral de français de 49 questions avec réponses en commentaire

Lire la suite

Baudelaire, oral sur le spleen, entretien et commentaire bac

baudelaire

Oral préparé de 60 questions avec réponses en commentaire

Lire la suite

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841