Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Oral sur Ma Lou, Apollinaire au bac de français

apollinaire-

 

 

 

 

 

 

 

Séquence poésie : Apollinaire, Poèmes à Lou, XXXII,

 

Poèmes à Lou

 

Apollinaire, XXXII, extrait, 1915

 

« Ma Lou… »

 

 

 

Lecture du poème :

 

Ma Lou je coucherai ce soir dans les tranchées
Qui près de nos canons ont été piochées
C'est à douze kilomètres d'ici que sont
Ces trous où dans mon manteau couleur d'horizon
Je descendrai tandis qu'éclatant les marmites
Pour y vivre parmi nos soldats troglodytes
Les trains s'arrêteraient à Mourmelon le Petit
Je suis arrivé gai comme j'étais parti
Nous irons tout à l'heure à notre batterie
En ce moment je suis parmi l'infanterie
Il siffle des obus dans le ciel gris du nord
Personne cependant n'envisage la mort

Et nous vivrons ainsi sur les premières lignes
J'y chanterai tes bras comme les cols des cygnes
J'y chanterai tes seins d'une déesse dignes
Le lilas va fleurir Je chanterai tes yeux
où danse tout un choeur d'angelots gracieux
Le lilas va fleurir ô printemps sérieux
Mon coeur flambe pour toi comme une cathédrale
Et de l'immense amour sonne la générale
Pauvre coeur mon amour Daigne écouter le râle
Qui monte de ma vie à ta grande beauté
Je t'envoie un obus plein de fidélité
Et que t'atteigne ô Lou mon baiser éclaté

 

A consulter, les fiches bac :

 

Commentaire du poème :

 

Introduction :

Nous allons analyser une poésie tirée de Poème à Lou datant de 1915, il s'agit du poème "Ma Lou" adressé à une femme du nom de Louise de Coligny-Chatillan. Le poète part pour la guerre mais pendant huit jours les amants vont vivre leur histoire d'amour, leur passion idyllique alors que la jeune femme a une relation avec un autre homme. C'est en janvier 1916 qu'Apollinaire lui écrit sa dernière lettre, il s'est fiancé avec une autre femme le 10 août 1915. Concernant les circonstances de l'écriture, nous pourrions dire qu'Apollinaire rencontre Louise de Coligny-Châtillon à Nice à la fin de septembre 1914. Il en tombe très amoureux dès la première rencontre, il est fasciné par cette femme, aristocratique et libérée. Elle devient pour Apollinaire un "personnage poétique" qui va lui permettre de renouveler son écriture amoureuse. Elle ne répondra à ses invitations qu'en décembre 1914, date de la première permission du soldat poète. Cette histoire ne durera pas et Apollinaire souffrira de cet amour sans cesse déçu et non partagé par cette femme. Lou est un surnom donné par Apollinaire. Leur correspondance s'étend du 28 septembre 1914, veille de leur rencontre au 18 janvier 1916. Nous comptabilisons un total de 220 lettres ou poèmes épistolaires.

Ce recueil des Poèmes à Lou constitue l'ensemble de ses lettres. L'épistolaire nous renvoie à une poésie nouvelle car elle se situe à la fois au niveau de l'écriture en prose et en vers. Les vers sont libres et réguliers et présentent un intérêt sur un plan purement formel, nous pourrions parler d'une poésie moderne en ce sens.

Nous analyserons cette lettre-poème dans laquelle le poète et le soldat s'expriment dans un discours amoureux qui ne manque pas d'originalité. Le poème XXXII s'apparente à une poésie moderne et hybride dans la laquelle se mêle une écriture érotisée et sensualisée tout en étant le reflet de la guerre violente et meurtrière.

 

Problématiques possibles :

En quoi cette poésie est-elle originale et hybride?

Comment le poète concilie t'-il deux thèmes, la guerre et le discours amoureux?

 

Annonce du plan :

Dans le but de répondre à notre problématique, "comment le poète parvient-il à concilier le discours amoureux avec la guerre", nous verrons dans un premier temps, la vision qu'Apollinaire en tant que soldat nous donne de la guerre et comment au-delà de ce contexte il met l'écriture poétique au service d'un discours amoureux. Dans notre dernière partie, nous verrons en quoi nous pouvons considérer cette poésie comme une poésie hybride et moderne faisant du vécu l'occasion d'une création poétique.

 

 

Analyse de la poésie :

 

I – La vision de la guerre du poète

 

Le thème de la guerre

Le thème de la guerre introduit la poésie, en effet le vers 1 en reflète l'état d'esprit : "Ma Lou je coucherai ce soir dans les tranchées". Les soldats au combat ne sont pas décrits si ce n'est par rapport aux techniques de camouflage, nous en avons le champ lexical avec "tranchées", "piochées", "troglodytes", "trous", "descendrai", "mon manteau couleur d'horizon". Les seuls détails relatifs au combat et à la guerre sont évoqués à travers le vocabulaire du camouflage, aucune description objective n'est faite des combats ou de la guerre en général avec ce qu'elle suppose. Les références réccurrentes sont la vie dans les tranchées comme lieu de vie, de repos, de camouflage des hommes au combat, nous n'avons pas non plus de dénonciation ou de descriptions objectives de la guerre. La guerre semble ancrée dans une réalité tout à fait banalisée dans laquelle la peur est exempte ou encore l'objet d'un choix très lucide ainsi que le suggère les nombreux verbes au futur : "coucherai", "descendrai", "irons". La vie semble s'organiser et les hommes se projeter dans le futur en incluant la guerre de manière très naturelle tout en étant détachés de cette réalité. Le constat narratif est simple. Nous pouvons affirmer que le langage est à la limite de la prose et que les effets poétiques ne sont pas caractéristiques de la première strophe du poème construit en alexandrins. L'absence de ponctuation rend cette poésie originale et innovante en matière poétique. L'optimisme du poète domine tout au long de cette première strophe ce qui contraste avec la gravité du thème. En effet, l'aspect affectif est présent mais il ne laisse transparaître ni inquétude, ni angoisse, bien au contraire, nous pouvons à cet égard citer le vers représentatif : "Je suis arrivé gai comme j'étais parti" : le dernier vers "personne cependant n'envisage la mort" témoigne d'une certaine insouciance et peut surprendre, l'affirmation catégorique de la mort souvent trop présente en temps de guerre est ici écartée de manière absolue comme si la guerre était une réalité en parallèle de la vie du poète, abstraite donc banalisée.

Transition :

 

Il ne s'agit pas d'une poésie engagée ou d'une dénonciation de la guerre mais ainsi que le souligne l'apostrophe "Ma Lou", d'un poème d'amour, d'un discours sur le sentiment amoureux, d'un poème épistolaire consacré à la bien-aimée et aux sentiments qu'elle inspire, passion et amour.

 

II - Une écriture poétique épistolaire consacrée à l'amour

 

Le discours amoureux et le thème de l'amour

La première strophe était consacrée au thème de la guerre, à présent, dès le début de la seconde strophe, le thème a changé, l'écriture poétique est dédiée à l'amour et à la bien-aimée, "Ma Lou". Le glissement d'un thème à l'autre est très net. Les connotations affectives du début du poème étaient inexistantes ou presque, nous avons dès lors un passage du "nous" à la première personne du singulier pour mettre en avant le discours amoureux. Le contexte de la guerre omniprésent au début n'annihile pas les sentiments du poète pris par sa passion au point de faire une déclaration d'amour à sa bien aimée. Cette dernière est mise en avant par l'anaphore du verbe chanter insistant ainsi sur l'état d'esprit de la seconde strophe : "j'y chanterai" : le futur met l'accent sur l'aspect inconditionnel de l'amour dans sa durée, le poète n'envisage pas la rupture, il y a projection des sentiments dans le temps à venir. La joie et la gaieté se traduisent en outre par le verbe fleurir, deux occurrences : "le lilas va fleurir" associant ainsi la femme à la fleur et à la saison avec les connotations que cela suppose. On retrouve donc les éléments traditionnels de la déclaration d'amour.

Le poète s'attarde sur la beauté physique de la femme qu'il aime, nous pouvons citer les « bras », « les seins » et les « yeux » de Lou. Les figures de style renforcent encore l'aspect traditionnel de l'évocation érotique et sublimée de l'aimée :

J'y chanterai tes bras comme les cols des cygnes
J'y chanterai tes seins d'une déesse dignes

Nous voyons que l'érotisation est ici assimilée à une divinisation, la femme et donc l'amour sont sacralisées, elle est élue "déesse" et sacralisée dans toute la pureté de l'évocation. Le champ lexical religieux se poursuit avec les vers suivants :

Mon coeur flambe pour toi comme une cathédrale
Et de l'immense amour sonne la générale

Les métaphores et comparaisons se poursuivent de façon très traditionnelle afin d'insister sur la sublimation du sentiment amoureux et son inspiration par l'écriture poétique vécue et traduite par le poète pour sa muse. La beauté, la pureté de la femme se traduisent et au delà de l'évocation et des sentiments, l'Amour représenté par la femme adorée. Le feu de l'amour se traduit avec une force croissante tout au long de la seconde strophe, l'exaltation amoureuse ne se reflète pas seulement dans le registre des sentiments mais paradoxalement, le poète mêle deux registres, ce qui peut surprendre le lecteur par l'originalité, la guerre et l'amour sont en fait deux thèmes dont les registres se mêlent. Nous remarquons en effet les étonnantes images évoquées par les expressions suivantes : "la générale", "obus plein de fidélité", "baiser éclaté. Les connotations guerrières sont évidentes mais les sentiments n'en sont pas moins intenses au contraire, ils restent très forts malgré la guerre. Le fond de guerre fait partie du quotidien du poète. C'est pourquoi le retour à la réalité semble plus marqué à la fin de la poésie

Je t'envoie un obus plein de fidélité
Et que t'atteigne ô Lou mon baiser éclaté

 

Transition

Nous avons vu que cette poésie n'était ni consacrée à la guerre, ni à l'amour mais qu'elle mêlait les deux thèmes étrangement et origalement c'est pourquoi nous parlerons en termes de poésie nouvelle et hybride mélangeant les genres épistolaires et poétiques.

 

III - Le mélange des genres : une poésie moderne, nouvelle et hybride

 

Les genres épistolaires et poétiques

Nous avons plusieurs genres dans ce poème consacré à Lou. En effet, tout d'abord le genre poétique suggéré par l'absence de ponctuation, les vers en rimes plates de la première strophe et les vers en rimes par trois de la seconde. La poésie est moderne par son rythme libre et libéré des contraintes formelles. Les thèmes sont originaux du fait de leur opposition évidente, l'amour et la guerre sont aux antipodes et pourtant Apollinaire les réconcilie sans les traditionnels registres épiques ou pathétiques. La réalité de guerre se marie avec la sublimation de l'amour pour la femme aimée dans des registres adaptés et surprenants. Les champs lexicaux sont importants et connotent les deux réalités avec la même force imagée. Mais le lecteur, s'il se laisse prendre par les envolées lyriques de la poésie et de l'écriture à proprement poétique, n'oublie pas qu'un autre genre, l'épistolaire, fait de cette déclaration amoureuse, une lettre poétique ou une poésie épistolaire. Nous avons en effet dans cette poésie nouvelle et moderne ce mélange des genres qui la rend hybride. Nous retrouvons toutes les marques de la lettre, à savoir, la date, le lieu, l'ouverture avec "Ma Lou" et la fermeture avec "mon baiser".

 

Conclusion et ouverture :

 

Il ressort de la lecture de ce poème l'impact d'une écriture poétique nouvelle, d'une ériture libre et libérée des règles formelles traditionnelles. Nous pouvons donc parler d'innovation en matière d'écriture et de thématique, voire de modernité poétique audacieuse et annonciatrice du courant poétique surréaliste

 

L'entretien préparé :

 

La préparation :

 

Les questions et la ou les problématiques sont toujours en rapport avec la séquence, vous pouvez donc vous aider des fiches bac qui vous proposent des éléments de réponses sans pour autant les réciter. Les questions peuvent porter sur les textes et les introductions des séquences.

 

Conseils pour réussir : petit guide méthodologique

 

La préparation :

 

- Toujours tenir compte de la question

- Adapter les axes proposés dans le cadre de l’étude à la problématique donnée par l’examinateur

- Faire une introduction, reprendre la problématique, préciser le genre littéraire sans oublier de faire une petite biographie de l’auteur

- Faire un développement sous forme de plan en deux ou trois axes avec des sous parties et une transition entre chaque partie.

- Une conclusion avec une ouverture

 

La présentation :

 

Les questions sur un corpus :

- Analyser la problématique pour répondre aux questions

 

- Quelques types de questions :

 

- Repérer le ou les points communs des différents textes du corpus (thèmes, genres, registres)

- Comparer les genres et les registres des documents qui se définissent en fonction de l’effet produit sur le lecteur, comique, tragique, ironique, lyrique… (voir les fiches bac)

- Comparer les argumentations, la situation d’énonciation : thèse, arguments, exemples, les connecteurs logiques, les types de raisonnement (voir les fiches bac).

- Relever et comparer un champ lexical

- Etudier la structure d’une argumentation et comparer les stratégies argumentatives (voir les fiches bac). Il faut partir de la thèse générale puis les parties du texte en précisant s’il s’agit de l’expression de la thèse, d’arguments à l’appui de cette thèse : d’exemples qui soutiennent les arguments.

 

 

Questions de l’entretien :

 

Les réponses aux questions sur texte sont dans l’analyse du poème et dans les fiches bac pour les questions relatives à l’introduction

 

Questions d’ensemble :

 

- En quoi pouvons-nous parler d’une poésie nouvelle ?

- Quelle est la nature des vers de ce poème ?

- Qu’est ce qu’un vers libre ?

- Quels sont les deux genres littéraires présents ?

- Analyser les mises en rimes et proposer un exemple de rimes plates et d’alexandrin

- Analyser la ponctuation

- Analyser la ponctuation et le rythme soutenu et libre

 

Questions sur l’introduction : la poésie

 

- Proposer une définition de la poésie – poésie vient du grec poiêsis : création

- Quelles sont les figures de rhétorique les plus fréquentes en poésie ?

- Quelles sont les inspirations principales de la poésie, lyrique, épique, tragique, comique ?

- Qu’appelle-t-on une poésie descriptive, narrative et didactique ?

- Quelles sont les formes du texte poétique ? Thème, strophes, vers typographie

- Quelles sont les grandes écoles de poésie ?

 

Les règles de la versification :

 

Le vers :

 

- Etudier le rythme : mesurer et nommer les vers

- Etablir un lien entre rythme et impressions suggérées par un poème

- Quels sont les différents types de vers ?

- Définir les termes suivants : diérèse, synérèse, vers simple

- Quelle est la règle du E muet ?

 

La rime :

 

- Définir, la rime suffisante, la rime croisée, l’allitération, l’assonance, l’enjambement, le rejet, la césure et l’hémistiche

 

Questions sur le poème :

 

I – La présence de la guerre dans la poésie d'Apollinaire

 

- A quel vers la guerre est-elle évoquée en premier lieu ?

- Relevez le champ lexical de la guerre

- Peut-on parler d’une dénonciation ?

- La peur est-elle présente ?

- Comment la lucidité de la situation est-elle renforcée ?

- Etudiez le constat narratif

- En quoi les adjectifs qualificatifs mettent ils en avant l’expression d’un sentiment de gaieté ?

- Etudier l’effet poétique de la première strophe

- Peut-on parler d’innovation poétique ? En quoi ?

- Que met en valeur l’inversion des groupes de mots ?

- Etudiez la chute de l’enjambement

- Le ton est-il optimiste ?

 

II – Le discours amoureux

 

- Que souligne l’apostrophe « Ma Lou »

- A quel moment le poème bascule-t-il dans le discours amoureux ?

- Relevez une asyndète

- Les sentiments amoureux sont-ils plus forts que la guerre ?

- Quels sont les éléments traditionnels de la déclaration amoureuse ?

- Comment l’insistance du poète est-elle marquée ?

- Relevez une anaphore

- Que comprend la beauté physique de la femme ?

- Comment la pureté de l’évocation est-elle soulignée ?

- Relevez une comparaison

- A quelle saison l’amour est-il associé ? Cela renforce t’il la beauté de la femme ?

- Peut-on dire que l’exaltation amoureuse fasse écho à l’optimisme de la première strophe ?

- Montrez l’étroite correspondance entre le cadre guerrier et l’amour. Comment les deux domaines se mêlent ils ?

- A quoi la puissance des images tient-elle ?

- Que peut-on dire du vers 21 ? En quoi marque-t-il une rupture du temps ?

- Relevez une antithèse

 

III – L'aspect hybride de la poésie

 

- En quoi pouvons-nous parler d’une poésie hybride ?

- Analysez le mélange des deux genres

- Quelles sont les marques de l’épistolaire et du poétique ?

- Etudiez le mélange des thèmes dominants, guerre et amour

- Avons-nous un registre traditionnel ?

- Peut-on parler d’une mise en rapport immédiate de la réalité de la guerre avec les éléments de la vie quotidienne ?

- Peut-on mettre en avant la célébration de la femme ? La sublimation de l’horreur ?

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841