Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Amour, liberté, déterminisme, étude d'un texte de Sartre, révisions philo, séquence le sujet, le désir

les écoles philosophiques

 

 

 

Oral bac

 

 

 

Oral bac

 

 

 

 

 

 

Explications de texte - Sartre - Amour liberté et déterminisme

--------------------------------------------------------------------------------


Expliquer le texte suivant :

Celui qui veut être aimé ne désire pas l’asservissement de l’être aimé. Il ne tient pas à devenir l’objet d’une passion débordante et mécanique. Il ne veut pas posséder un automatisme. […] Mais, d’autre part, il ne saurait se satisfaire de cette forme éminente de la liberté qu'est l’engagement libre et volontaire. Qui se contenterait d’un amour qui se donnerait comme pure fidélité à la foi jurée ? Qui donc accepterait de s’entendre dire : « Je vous aime parce que je me suis librement engagé à vous aimer et que je ne veux pas me dédire ; je vous aime par fidélité à moi-même ? » Ainsi l’amant demande le serment et s’irrite du serment. Il veut être aimé par une liberté et réclame que cette liberté comme liberté ne soit plus libre. Il veut à la fois que la liberté de l’Autre se détermine elle-même à devenir amour – et cela, non point seulement au commencement de l’aventure, mais à chaque instant – et, à la fois, que cette liberté soit captive par elle-même, qu'elle se retourne sur elle-même, comme dans la folie, comme dans le rêve, pour vouloir sa captivité. Et cette captivité doit être démission libre et enchaînée à la fois entre nos mains. Ce n’est pas le déterminisme passionnel que nous désirons chez autrui, dans l’amour, ni une liberté hors d’atteinte mais une liberté qui joue le déterminisme passionnel et qui se prend à son jeu.

Jean-Paul Sartre, L’Etre et le Néant (1943), 
Gallimard, pp. 434-435

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.



Lire le texte en repérant les concepts clés et les principales articulations

Répondez aux questions :

• Quel est le thème du texte ? 
Quelles sont les notions du programmes concernées par le texte et quel est le questionnement auquel, explicitement ou implicitement le, texte invite?
• Quelle est la thèse de l'auteur ? 
Quelle est la position de l'auteur face à ce questionnement ?
• Quel est l'enjeu du texte ? 
En quoi une telle prise de position nous engage-t-elle? 
Qu'est-ce que cela change pour nous ? 
Que risquons-nous dans cette discussion?
• Quelle est la structure du texte ? Comment s'organise la démarche de l'auteur ? (Progression, articulations logiques...)

Ces éléments vous serviront pour rédiger l'introduction et organiser votre explication.

Quelques pistes de réflexion

Remarquez comment tout le texte s'organise autour de l'opposition entre le déterminisme et la liberté. L'amour ne peut être ni un mécanisme, ni une obligation. Comment peut-il être spontané sans cesser de nous être imputable? Comment peut-il être un choix qui nous est imputable sans cesser d'être spontané?

Cette opposition suggère une organisation de la lecture:
1.Dilemme

Double refus : Ni déterminisme, ni liberté

« Celui qui veut être aimé ne désire pas l’asservissement de l’être aimé. Il ne tient pas à devenir l’objet d’une passion débordante et mécanique. Il ne veut pas posséder un automatisme. […]

Mais, d’autre part, il ne saurait se satisfaire de cette forme éminente de la liberté qu'est l’engagement libre et volontaire. Qui se contenterait d’un amour qui se donnerait comme pure fidélité à la foi jurée ? Qui donc accepterait de s’entendre dire : « Je vous aime parce que je me suis librement engagé à vous aimer et que je ne veux pas me dédire ; je vous aime par fidélité à moi-même ? »
2.Contradiction

Double exigence contradictoire : déterminisme et liberté

« Ainsi l’amant demande le serment et s’irrite du serment. Il veut être aimé par une liberté et réclame que cette liberté comme liberté ne soit plus libre. Il veut à la fois que la liberté de l’Autre se détermine elle-même à devenir amour – et cela, non point seulement au commencement de l’aventure, mais à chaque instant – et, à la fois, que cette liberté soit captive par elle-même, qu'elle se retourne sur elle-même, comme dans la folie, comme dans le rêve, pour vouloir sa captivité. Et cette captivité doit être démission libre et enchaînée à la fois entre nos mains. »
3.Résolution

Dépassement de la contradiction par le jeu (thèse de Sartre)

« Ce n’est pas le déterminisme passionnel que nous désirons chez autrui, dans l’amour, ni une liberté hors d’atteinte mais une liberté qui joue le déterminisme passionnel et qui se prend à son jeu. »



Pistes d'analyse

Thème du texte : Les contradictions de l’amour

Thèse de Sartre : Le désir amoureux relève d'un jeu dont nous sommes dupes qui s'articule autour d'une double exigence contradictoire: celle du déterminisme et de la liberté.En cela, il relève de la mauvaise foi.

Plan de l’explication

Une possibilité est de suivre le structure de la démarche de Sartre

1. Dilemme. Double refus : Ni déterminisme, ni liberté

Déterminisme ou liberté ? Les deux branches de l’alternative aboutissent toutes les deux à un résultat inacceptable : la disparition de l’amour.
•Refus du déterminisme : aimer n’est pas asservir; on n’aime pas par contrainte , on aime une autre liberté. Le refus du déterminisme est le refus de la passion aveugle.
•Refus de la liberté : aimer n’est pas un devoir ; on n’aime pas par obligation. Le refus de l’engagement volontaire est le refus de la raison froide. On peut penser ici à Corneille : amour et devoir n'appartiennent pas à la même sphère.

2. Contradiction: double exigence contradictoire : déterminisme et liberté

Déterminisme et liberté. On veut les deux, et pourtant les deux sont exclusifs l’un de l’autre (comme A et non A).

L’amour est donc irrationnel (illogique).

3. Résolution: dépassement de la contradiction par le jeu

=Thèse de Sartre. L’amour est un jeu de l’imagination.


Le concept de jeu

Le jeu est une activité libre, mais qui a ses règles.

On peut penser ici au mouvement Précieux qui a poussé le plus loin cette idée de « règle du jeu » amoureux.

Le jeu est aussi une activité qui procure du plaisir, et le plaisir du jeu est d’autant plus fort que l’on se « prend au jeu ». Se prendre au jeu, c’est oublier la frontière entre le réel et l’irréel. C’est la puissance de l’imagination créatrice.

Exemple : l’enfant qui joue à « Loup y es-tu ? ». Le danger est imaginaire, mais le frisson est bien réel, et c’est ce qui fait l’intérêt du jeu.

Synthèse sur l'analyse de Sartre

L’amour machinal que Sartre dénonce et récuse ici n’est pas l’amour-habitude, mais l’amour-passion qui serait assimilable à un pur désordre hormonal incontrôlable. Ce serait la passion telle que la décrit Goethe dans sa théorie des « affinités électives », attirance irrépressible comparable aux réactions chimiques. (Goethe, Les Affinités électives, Les Souffrances du jeune Werther)

L’engagement volontaire est l’expression suprême de la liberté : une volonté qui se détermine elle-même  non pas seulement à faire un choix particulier, mais dans l’orientation de ses choix futurs. (= Autonomie)

L’engagement limite les choix futurs. On pourrait croire alors qu’il limite la liberté. Mais l’engagement est lui-même un libre choix et si je ne choisis pas mes orientations, quelqu’un les choisira pour moi. Ne pas s’engager, c’est accepter d’être mineur au sens de Kant, c'est-à-dire renoncer à prendre ses responsabilités en laissant à autrui la tâche de penser et choisir à sa place. (Kant, Réponse à la question: "Qu'est-ce que les Lumières"?)

Cependant, l’amour, en tant que désir passionnel, est incompatible avec cette idée de choix raisonné. Aimer par obligation, ce n’est pas plus aimer qu’aimer par nécessité. D’où le refus de l’un comme de l’autre.

L’amant refuse donc à la fois le déterminisme et la liberté.

Mais il veut aussi l’un et l’autre. Or, ils sont incompatibles, d’où la contradiction.

Sartre reprend donc une thèse classique sur l’amour : l’amour est folie, irrationalité. Mais l’originalité de l’analyse de Sartre tient dans le concept de jeu introduit à la fin du texte qui permet de dépasser l’opposition entre raison et passion grâce au libre jeu de l’imagination.

Eléments de discussion

Si intéressante soit-elle, l’analyse que Sartre fait de la relation amoureuse dans ce texte est singulièrement égocentrique : il n’est question que des exigences de « celui qui veut être aimé ».

Si celui qui veut être aimé aime en retour, l’enchaînement réciproque des libertés cesse d’être un asservissement et chacun reçoit dans la relation autant que ce à quoi il a accepté de renoncer.

Cette perspective n’invalide pas l’analyse de Sartre, mais elle la complète.

Quelques lectures pour approfondir
•Aimer, c'est vouloir posséder la subjectivité de l'autre (Sartre)
•Mon aimé est à moi et je suis à mon aimé (Thérèse d'Avila)
• Le désir: principales problématiques


http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/articles.php?lng=fr&pg=2595

 
   

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841