Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Sujets corrigés bac 2014, philosophie. Correction des dissertations séries technologiques

 

 

 

Profs en direct le jour du bac

sur www.prepabac.org

 

 

 

Oral bac

 

 

 

 

Les sujets tombés au baccalauréat de philosophie : séries technologiques, bac 2014

 

Baccalauréat 2014 : Profs en direct le jour du bac

*** Les dissertations au bac  de philosophie

 

Bac 2014 Série technologique

Bac de philosophie avec des professeurs du site prépabac

 

Profs en direct le jour du bac

•Soumettre son plan, commentaire ou dissertation

•Correction et évaluation de tous les devoirs type bac, toutes séries

•Confirmer le hors-sujet

•Demander une évaluation de la note

 

BACCALAURÉAT technologique

SESSION 2014

PHILOSOPHIE

Série technologique

Durée de l’épreuve : 4 heures

 

 

Oral bac

 

 

 

Les dissertations du bac technologique :

 

 1er sujet de dissertation​:
Les échanges sont-ils toujours intéressés ?


2ème sujet de dissertation:
Une vérité peut-elle être définitive ?

 

 

Descartes

 

 2ème sujet de dissertation:
Une vérité peut-elle être définitive ?

 

Une vérité peut-elle être définitive?

Reformulation de la question

Nous tenterons de répondre en sachant si parmi les vérités existantes, il y en a qui sont définitives. Y a t’-il des vérités définitives?

Y a t’-il des connaissances vraies de manière définitive? Ou n’y a t’-il que des connaissances provisoires?

Descartes

 

Analyse de la question

Vérité = « adéquation entre la chose et l’esprit ».

La vérité n’est donc pas l’authenticité mais l’énoncé, ce que l’on dit d’une chose.

Définitif s’oppose ici à provisoire;

Il nous faut savoir si une vérité peut-être définitive, c’est-à-dire, un énoncé peut-il être conforme à la réalité de manière absolue et définitive?

La vérité doit-être universelle et nécessaire. 2+2 feront toujours 4. Il semblerait donc que le fait qu’il existe une vérité provisoire, contredise l’idée d’une vérité au sens d’une vérité universelle et nécessaire.

Qu’est-ce qui nous garantit que ce que l’on juge vrai au temps présent le sera pour tous les temps à venir ?

Une vérité définitive = croyance

En science, les théories sont vraies jusqu’à ce qu’elles soient remises en question et ainsi de suite, la science se constitue donc par atavisme. Les théories ne sont jugées vraies qu’un moment au profit d’une autre qui vient la contredire et prouver la fausseté de la théorie précédente. Nous n’avons donc qu’une suite de vérités provisoires;

Si on considère que la vérité = correspondance avec la réalité, cette dernière étant toujours en changement, en évolution, la vérité le sera également. Il faudrait donc pour qu’une vérité soit définitive qu’elle soit soustrait à tous les changements. 

Seules nos connaissances et nos croyances deviennent fausses

théorie scientifique héliocentrique défendue par Copernic.

toutes les planètes tournent autour du Soleil, et non l’inverse.

Le passage du géocentrisme à l’héliocentrisme n’est pas une révolution de la réalité mais de la conception de la réalité. Du jour au lendemain le soleil n’a pas cessé de se mouvoir pour devenir immobile et au centre d’un système. La réalité n’a pas changé. Ce qui a été bouleversé c’est la conception humaine de l’univers. La Terre tournait autour du Soleil bien avant que l’Homme n’existe et avant qu’il ne le sache ! C’est la connaissance scientifique et les croyances qui ont changé.

Dès lors le géocentrisme qui correspondait à nos croyances du moment devient faux, notre connaissance était fausse et elle a été rectifiée.

Concernant les vérités en logique :

Leur validité se teste différemment

La logique porte sur des raisonnements, des déductions.

Syllogisme

Raisonnement logique basé sur trois propositions. Il est toujours vrai d’un point de vue formel mais peut-être faux d’un point de vue matériel.

la logique porte sur la vérité formelle, elle respecte les règles du raisonnement déductif.

Tous les garçons blonds sont grands

Or mon frère est blond 

Donc mon frère est grand

Voici un syllogisme faux d’un point de vue matériel mais vrai d’un point de vue formel.

Les vérités dans le domaine de la logique sont éternelles et universelles, elles sont définitives.

Du point de vue de la religion, les vérités issues de dogmes, des textes sacrés sont définitives. Elles supposent la foi du croyant pour être acceptées comme définitives.

Ex de dogmes chrétiens :

la trinité ( Dieu est à la fois Père, Fils et Saint Esprit)

la résurrection ( le retour de Jésus parmi les siens après sa mort)

 

karl-marx.jpg

 

Les échanges sont-ils toujours intéressés

Eléments de correction

Introduction : Si échanger c'est donner en vue de recevoir (réciprocité qui fonde les échanges), tout échange est, par définition intéressé. Or, s'il y a un ou des intérêts(s) à échanger, c'est qu'on suppose qu'on peut en tirer un certain profit ou encore un gain. On échangerait donc dans le but de gagner, c'est-à-dire posséder ou s'approprier ce dont on était privé. Mais si échanger, c'est gagner, que gagne-t-on à échanger ? De quel gain s'agit-il ? Il peut s'agir dans un premier temps d'un gain matériel qui s'illustre surtout dans les échanges économiques ou financiers. Mais on peut évoquer la possibilité d'un gain spirituel ou moral à travers l'échange d'opinions, d'idées et de pensées (ex : enrichir et élargir ses connaissances à travers le dialogue et le débat). Est-ce à dire pour autant que tout échange soit synonyme de gain ? N'y a-t-il pas un risque de perte, d'aliénation (perte de liberté) et de déshumanisation inhérent à tout échange ? À quelles conditions un échange peut-il être et demeurer un gain ?

karl-marx.jpg


1- En quels sens peut-on parler de gain ?


Selon Claude Lévi-Strauss trois niveau d'échange sont au fondement de toute société : l'échange matrimonial, l'échange économique et l'échange linguistique.

A- Le gain matériel. Est rendu possible par les échanges économico-financiers qui structurent chaque société Il s'agit d'un gain matériel ou de marchandises qui trouve son origine aussi bien dans le troc (forme naturelle de l'échange économique) que dans le commerce (forme artificielle de l'échange économique). Il y a gain matériel car il assure la survie de l'espèce humaine (échange qui correspond d'abord à une nécessité vitale). Mais au-delà des exigences vitales il permet aussi un certain bien-être, un confort. À noter que ce type d'échange e double d'un gain politique : l'échange de biens et de richesses permet d'entretenir des relations pacifiques (Montesquieu).

B- Gain spirituel (ou moral). L'Homme est un être dont la nature est d'échanger d'abord et avant tout parce que c'est un être parlant (« homo loquax »).Or, parler, c'est communiquer, entrer en contact avec l'autre, pas seulement dans le but de leur transmettre des informations, mais surtout dans le but d'enrichir et d'élargir ses pensées, ses connaissances. Kant, dans Qu'est-ce que s'orienter dans la pensée ? montre que c'est l'échange et la confrontation à la pensée des autres qui nous assure de la justesse de nos propres pensées. À quoi bon penser si l'on est pas sûr que ce que l'on pense est vrai et légitime ? À quoi bon penser, si c'est pour rester prisonnier d'erreurs et de préjugés ? Une pensée authentique suppose l'échange avec d'autres pensées que la mienne. Il montre aussi que l'ampleur de notre pensée dépend aussi de nos échanges avec d'autres pensées qui me permettent d'étendre mes connaissances et mon savoir. La nécessité des échanges linguistiques s'illustre de façon encore plus évidente dans les échanges culturels qui permettent une véritable ouverture à d'autres façons de vivre, de penser et de sentir que celles auxquelles nous sommes habitués. C- Est-ce à dire que l'échange est pour autant systématiquement synonyme de gain ? Gagne-t-on toujours à échanger ? N'existerait-il pas un risque inhérent à tout échange d'être manipulé aliéné, asservi ? Pire : ne perdrait-on pas plus qu'on ne gagne à échanger ?

karl-marx.jpg


2- Que perdrait-on à échanger ?

A- La logique du profit. Tant que l'échange économique répond à nos besoins, il n'y a pas de problème. Mais quand il n'a plus pour fin de nous permettre de vivre ou de survivre, quand l'échange se fait en vue de s'enrichir alors les échanges économiques deviennent excessifs. Aristote par exemple critique que la chrématistique : quand l'argent est à la fois le point de départ et la fin de l'échange (spéculation). Il y a alors danger car l'accumulation illimitée de richesses se fait au détriment d'un véritable rapport à l'autre et à soi-même.

B- Le potlatch (M. Mauss). L'échange est un moyen pour une tribu de montrer sa munificence, sa supériorité par rapport aux autres tribus. On n'échange pas pour assurer sa subsistance, mais pour témoigner de sa puissance politique. L'enjeu de l'échange est politique : surenchère de dons et de contre-dons. Étrangement, ce type d'échange incite au gaspillage. Plus on peut gaspiller et détruire ce que l'on donne, plus on est puissant. Ainsi, il y a bien plus dans l'échange que dans un certain usage de ce que l'on échange.

C- Le problème posé par la rhétorique. On peut échanger et débattre (dans le cadre d'échanges linguistiques) dans le but de terrasser son adversaire. Voir le Gorgias de Platon et la distinction entre persuader et convaincre. Persuader, c'est flatter, séduire, manipuler et instrumentaliser l'autre. Si, en apparence, l'échange peut être un facteur de cohésion et d'union, il peut s'avérer être un élément de division pour, là aussi, dominer au mépris même de la vérité. À quelles conditions peut-on alors penser un échange qui soit et demeure un gain ?

 

karl-marx.jpg


3- La condition pour que l'échange soit un gain

Si échanger est un phénomène constitutif de notre humanité (Aristote : l'homme est naturellement politique), il est cependant nécessaire, pour que cela soit toujours le cas, que l'échange réponde à certaines exigences. Il y a nécessité de régler les échanges pour permettre à chaque individu de réaliser son humanité. Ce n'est pas pour autant l'échange qui doit être remis en question, que ceux-là mêmes qui échangent. Dans quel but et à quelles fins échangeons-nous ? C'est la question fondamentale. Or, la notion de gain suppose qu'on aurait toujours plus au terme de l'échange qu'avant. Le gain engendre l'idée d'accroissement et le risque que certains soient lésés. Pour éviter une telle situation, il faut alors penser le gain non comme un profit, au sens économique du terme, mais comme une enrichissement mutuel. Chacun trouve un intérêt à accepter l'échange ais ce profit doit prendre la forme d'une équivalence, sans laquelle l'intégrité et la dignité d'autrui ne sont pas respectées. Ce que l'on peut repérer aussi bien en ce qui concerne les échanges économiques que les échanges linguistiques, notamment à travers ce que Platon nomme le dialogue.

 

 

 

Oral bac

 

Oral bac

 

Oral bac

 

Oral bac

 

 

Oral bac

 

 

Oral bac

 

 

 

Oral bac

 

 

 

Oral bac

 

 

 

Oral bac

 

Sujets et corrigés : BAC 2013

 

 

 
   
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841