Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Bac 2004, français, les sujets à l'étranger, série L, objet d'étude, poésie et réécriture.

 

 

 

 

 

Oral bac

 

 

 
   

 

 

 

 

 

 

 

CENTRES ÉTRANGERS
SÉRIE L



Objet d'étude : Poésie et réécriture.
Textes :  
Texte A - Francis Jammes : Prière pour aller au Paradis avec les ânes (Le Deuil des primevères, 1901)
Texte B - Guy Goffette : Prière pour aller au paradis avec Jammes (Le Pêcheur d'eau, 1995)
Annexe - Jacques Borel : postface au recueil de Guy Goffette Éloge pour une cuisine de province (1988).



Texte A - Francis Jammes : Prière pour aller au Paradis avec les ânes (Le Deuil des primevères, 1901).

[Le poète Francis Jammes (1868-1938) a vécu toute sa vie au pied des Pyrénées, principalement à Orthez.]

Lorsqu'il faudra aller vers Vous, ô mon Dieu, faites
que ce soit par un jour où la campagne en fête
poudroiera. Je désire, ainsi que je fis ici-bas,
choisir un chemin pour aller, comme il me plaira,
au Paradis, où sont en plein jour les étoiles.
Je prendrai mon bâton et sur la grande route
j'irai, et je dirai aux ânes, mes amis :
Je suis Francis Jammes et je vais au Paradis,
car il n'y a pas d'enfer au pays du Bon Dieu.
Je leur dirai : Venez, doux amis du ciel bleu,
pauvres bêtes chéries qui, d'un brusque mouvement d'oreille,
chassez les mouches plates, les coups et les abeilles...

Que je Vous apparaisse au milieu de ces bêtes
que j'aime tant, parce qu'elles baissent la tête
doucement, et s'arrêtent en joignant leurs petits pieds
d'une façon bien douce et qui vous fait pitié.
J'arriverai suivi de leurs milliers d'oreilles,
suivi de ceux qui portèrent au flanc des corbeilles,
de ceux traînant des voitures de saltimbanques
ou des voitures de plumeaux et de fer-blanc,
de ceux qui ont au dos des bidons bossués,
des ânesses pleines comme des outres, aux pas cassés,
de ceux à qui l'on met de petits pantalons
à cause des plaies bleues et suintantes que font
les mouches entêtées qui s'y groupent en ronds.
Mon Dieu, faites qu'avec ces ânes je Vous vienne.
Faites que, dans la paix, des anges nous conduisent
vers des ruisseaux touffus où tremblent des cerises
lisses comme la chair qui rit des jeunes filles,
et faites que, penché dans ce séjour des âmes,
sur vos divines eaux, je sois pareil aux ânes
qui mireront leur humble et douce pauvreté
à la limpidité de l'amour éternel.



Texte B - Guy Goffette : Prière pour aller au paradis avec Jammes (Le Pêcheur d'eau, 1995).

[Guy Goffette est né en 1947 dans la Lorraine belge].

N'importe si Dieu a de la barbe qui grésille
comme du vieux tabac de sacristie (c'est un peu

cette odeur-là de suif ou de saindoux brûlé
qui tient le fond de la mémoire et qui l'empêche

de sombrer tout à fait dans les dorures et dans
l'oubli)

         ou s'il est glabre1, s'il fleure le savon
de Marseille ou d'Anvers - j'invente naturellement

mais est-ce qu'on sait ? On est devenu si savant
aujourd'hui de tous côtés qu'il n'y a plus moyen

de penser librement de travers comme un nuage
en passant qui oublie de pleuvoir et attrape

un zéro dans son bulletin de météorologie -
n'importe donc si le bon Dieu a des bajoues

et du ventre, s'il a soif et se pâme devant
un ballon2 de rouge au goût de myosotis

et d'orties, ou s'il n'est qu'un bond de la lumière
entre les galaxies (s'il y a des lapins là-haut

et s'ils sont bleus dans ta bruyère qu'on entend
parfois trembler la nuit quand les poules du Père

Fouettard sont couchées, qui le sait, dites, qui ?)
du moins ne porte-t-il pas un autre étendard

que celui du vent frais. La Légion d'honneur,
il s'en balance bien, et Francis dont l'Académie3

n'a pas voulu a fait de même, lissant sa barbe
de sacristain - les clochettes, il y en a partout

dans les prairies, qui tintent en ce moment, ça suffit
aux bêtes pour que le ciel les reconnaisse et

leur ouvre une porte qui n'est dérobée qu'aux yeux.

Jammes, s'il a mis dans son vin un peu trop d'eau
de Lourdes4, c'est que la vie est un rude chemin

pour qui marche dans son ombre comme dans un livre
de botanique et n'a d'autre fortune que des noms

fleuris qui n'ont pas cours en bourse et pas d'entrée
chez les fleuristes des capitales et des rois.

Ô Jammes, elle était donc si profonde la plaie
ouverte en ton cœur un soir d'été plein d'abeilles

par la tant belle nue5 quand elle partit avec
un monsieur qui est en résidence à Suez

qu'il ait fallu toute l'eau du Gave et le baptiste6
Claudel7, et Gide7 en acolyte, rien de moins,

pour encalminer8 l'amer en son île, ô vieux
Christophe Colomb aux prises avec le feu d'Orthez,

et réparer le trou du cœur avec des feuilles
comme la haie des poules après la percée

du renard d'or. C'est un peu grâce à lui du reste,
comme s'il avait laissé une griffe dans ta chaussure,

que ton vers continue de boiter sur les chemins
du ciel.

À présent, Jammes, qu'au carrefour du paradis,
tu règles la circulation - Priorité

aux jeunes filles pâles et nues, aux ânes qui sourient !
ferme les yeux, je t'en prie, sur le malotru

qui roule à gauche et prend des chemins de traverse
pour dire cette vie à vau-l'eau qui le dépasse

de tous côtés comme un champ par l'orage en plein
midi, et le ciel est au bas du talus, et

sa foi d'enfant, ce grand jeu d'images tressautantes
que grand-père lui détaillait. Ferme les yeux,

Jammes, pour qu'au jour dit la route me soit ouverte,
que le gosse d'hier debout sur son vélo,

ayant repris mon vieux fonds de commerce, triomphe
enfin du doute, du mal amour et de l'oubli.

Ô Seigneur qui dormez entre la camomille
et le sainfoin, laissez-moi donc dans votre attente

croire au paradis des ânes, et qu'il me sera
donné à moi aussi, par un jour de pluie bleue,

de braire tout doucement sur la grimpette étroite
qui borde les nuages et qui mène tout droit

entre les bras du vieux poète délicieux.

1. Glabre : sans barbe.
2. Un ballon : un verre.
3. L'Académie : il s'agit de l'Académie française.
4. L'eau de Lourdes : l'eau bénite de la grotte des apparitions, au bord du Gave, le torrent qui passe à Lourdes.
5. "La tant belle nue" : alors que le poète vivait un amour partagé, les parents de la jeune fille s'opposent au mariage et lui font épouser un homme riche. La crise vécue alors par Jammes débouchera sur sa conversion au catholicisme.
6. Le baptiste : qui baptise ou donne le baptême chrétien.
7. Écrivains français contemporains de Francis Jammes. Claudel était un fervent catholique.
8. Encalminer : Terme de marine. Immobiliser par manque de vent.



Annexe - Jacques Borel : postface au recueil de Guy Goffette Éloge pour une cuisine de province (1995).

« Certains lecteurs s'étonneront peut-être de la place réservée par le poète, dans cette œuvre en cours, à ce qu'il appelle lui-même ses « dilectures1 ». Ils seront tentés d'y voir, à tort, il va sans dire, une sorte de timidité - de ce doute qui est parfois la rançon de l'admiration, - comme si, au lieu de se mesurer de front avec sa propre expérience, le poète eût besoin de ces garants, de ces figures tutélaires2 qui s'y accordent et en répondent, qui l'attestent. C'est devenu un lieu commun que de dire que les œuvres ne naissent pas, jamais, d'un contact avec le réel, mais de l'horizon avant elle de toutes les œuvres...»

1. dilectures : mot valise résultant de l'association de dilection (amour pour le prochain, tendresse) et de lecture. Le poète Guy Goffette consacre une part de son recueil à des poèmes inspirés par l'admiration qu'il a pour d'autres poètes qui l'ont précédé.
2. tutélaires : protectrices.



I. Après avoir lu les textes du corpus, vous répondrez à la question suivante (4 points).

Le texte B constitue, selon le mot même inventé par Goffette, une " dilecture " du texte A. (voir Annexe, ligne 2).
Choisissez quatre traces de réécriture présentes dans le poème de Guy Goffette et caractérisez brièvement les transformations opérées.

II. Vous traiterez ensuite un de ces sujets (16 points).

Commentaire
Vous commenterez les vers 50 à 70 du poème de Guy Goffette (Texte B), à partir de : "A présent, Jammes, qu’au carrefour du paradis..." () jusqu’à la fin.

Dissertation
Partagez-vous l’opinion de Jacques Borel quand il écrit (Annexe) : " Les œuvres ne naissent pas, jamais, d’un contact avec le réel, mais de l’horizon avant elles de toutes les œuvres " ? 
Vous répondrez à cette question en un développement argumenté qui prendra appui sur les textes du corpus, ceux que vous avez étudiés pendant l’année et vos lectures personnelles, sans vous limiter au genre poétique. 

Invention 
Au cours de vos études ou de vos lectures personnelles, vous avez découvert un écrivain qui vous a enthousiasmé. Écrivez la lettre que vous auriez aimé adresser à cet écrivain pour le remercier de vous avoir introduit dans son univers. 
Vous développerez votre " dilecture " en adoptant un ton témoignant de cet enthousiasme et en évoquant les aspects de sa création qui vous ont le plus touché. 
(NB : Vous ne signerez pas cette lettre.) 


Oral bac

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841