Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Enquête sur les oeuvres étudiées en philosophie

 

 

la-mort-de-socrate.jpg programmes, textes officiels et coefficients

 

 

 

 

 

 

 

Réponses à l'enquête sur les œuvres étudiées en classe

 

Œuvre : Aristote : La politique, Livre I

Série(s) : S, ES

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La société. Les échanges. La justice et le droit.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : la partie politique du programme.

Temps consacré à cette étude : environ 16 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Les élèves ont eu le sentiment d'un texte historiquement "daté", mais ils ont manifesté un intérêt pour sa dimension économique.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan positif, mais l'étude de cette oeuvre exige un travail d'actualisation.

Lycée Boucher de Perthes, Abbeville.

Œuvre : Augustin, Les Confessions livre XI

Série(s) : L

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La religion. Le désir. L'existence et le temps.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Une certaine mise en perspective des problématiques religieuses de l'œuvre a été parfois nécessaire.

Temps consacré à cette étude : Deux trimestres.

Difficultés et réactivité des élèves : Bonne réception, avec certains passages qui ont nécessité une lecture plus lente (sur le problème métaphysique de la création, en particulier).

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Positif, les élèves ont été invités à une réflexion métaphysique.

Lycée du Vimeu, Friville-Escarbotin

 

Œuvre : Bergson, L'âme et le corps

Série(s) : S

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre qui permet de bien cerner ce qu'est une discussion philosophique.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Matière et esprit. La conscience. Le sujet. La liberté.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Cette oeuvre ne peut être étudiée avant la fin du premier trimestre.

Temps consacré à cette étude : à peu près 20 h.

Difficultés et réactivité des élèves : De l'intérêt de la part des élèves.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Positif, cette oeuvre permet aussi de préparer les élèves à la dissertation.

Lycée Boucher de Perthes, Abbeville

Œuvre : Descartes, Discours de la méthode I-III

Série(s) : S, ES

Raisons de ce choix : C'est un texte pivot de l'histoire de la philosophie, en partie biographique et comprenant beaucoup de notions exploitables pour le programme.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Raison et réel; vérité; sujet; conscience; morale; bonheur; démonstration; matière et esprit; vivant; liberté.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Aucun.

Temps consacré à cette étude : 4 semaines.

Difficultés et réactivité des élèves : En S, très intéressés et réactifs. En ES moins (comme toujours). Les difficultés viennent bien entendu de la langue (surtout la longueur des phrases) mais aussi de la densité des idées.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : Assez bons.

Bilan général : Positif : cette oeuvre captive les élèves et leur donne une image sans doute plus réelle d'un véritable texte philosophique avec ses nuances, ses ambiguïtés, ses enjeux...

Lycée Jean Racine, Montdidier.

 

Œuvre : Descartes : Méditations métaphysiques (extraits choisis)

Série(s) : ES

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La raison et le réel. La matière et l'esprit.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : les mêmes notions sont présentées dans le cours, mais étudiées dans le cadre de l'œuvre elle-même.

Temps consacré à cette étude : un trimestre à raison de 2 ou 3 heures par semaine  = 30 heures à peu près.

Difficultés et réactivité des élèves : Les élèves sont intéressés à condition que les notions soient variées à l'intérieur du texte. Pour éviter la saturation due à l'étude d'un seul point de vue, il faut étudier d'autres auteurs en regard.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : assez satisfaisant.

Lycée Jean Racine, Montdidier.

 

Œuvre : Descartes : Méditations métaphysiques

Série(s) : L

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre qui peut être étudiée dès le début d'année et servir d'introduction à la démarche philosophique.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La conscience. La vérité. etc. Les repères sont nombreux.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Aucun, cette oeuvre peut être étudiée dès le début de l'année.

Temps consacré à cette étude : 2 heures par semaine de septembre à mars = 30 heures à peu près.

Difficultés et réactivité des élèves : Des difficultés pour la métaphysique.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : bons.

Bilan général : Bilan positif pour les élèves qui passent l'oral.

Association scolaire Saint-Jean et la Croix, Saint-Quentin

  

 

Œuvre : Diderot : "Autorité politique", article de L'Encyclopédie

Série(s) : ES

Raisons de ce choix : C'est un texte court et dense, préfiguration du Contrat social de Rousseau, qui permet d'aborder les notions de philosophie politique dès le début de l'année.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L'Etat. La justice et le droit. La liberté. légal/légitime, en droit/en fait, obligation/contrainte

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : aucun.

Temps consacré à cette étude : 12 h.

Difficultés et réactivité des élèves : Certains élèves se sont impliqués et ont réagi en faisant le rapport avec l'actualité politique, d'autres ont eu beaucoup de difficultés à assimiler les concepts en jeu, mais je crois qu'ils ont tous fini par comprendre l'essentiel.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Plutôt positif : même si le texte est trop dense pour certains élèves, il leur a permis de comprendre les notions de contrat social et d'Etat.

Lycée Robert de Luzarches, Amiens

 

Œuvre : Diderot : Lettre sur les aveugles 

Série(s) : L

Raisons de ce choix : C'est un texte abordant de nombreuses questions allant des origines de la connaissance à  celle de la morale, en passant par la représentation de l'espace.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La raison et le réel. La morale.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Bien entendu le thème porteur de ce texte étant l'épistémologie, on peut attendre d'avoir présenté la problématique de la connaissance. Reste que, en terminale, et compte tenu de l'horaire, l'étude de l'œuvre sert plus à  acquérir plus qu'à  consolider

Temps consacré à cette étude : Au moins 15 h.

Difficultés et réactivité des élèves : Ceux qui s'intéressent au cours se sont aussi intéressés au texte du moins à  certaines de ses parties (l'athéisme de l'aveugle a, même aujourd'hui, une force singulière).

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bien. Je reprendrai sans doute cette oeuvre lorsque j'aurais oublié tout ce que j'en ai dit auparavant (pour éviter l'ennui de se redire, même si, au bout du compte il faudra redire !)

Autres remarques : C'est un très bon texte pour les TL. Pour les autres, ce serait intéressant en TS (le géomètre aveugle...), mais peut-être un peu long.

Lycée Colbert, Reims

 

Œuvre : Épictète : Manuel

Série(s) : ES

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre accessible d'emblée aux élèves.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Le bonheur. La liberté. Le devoir. Le désir. L'existence et le temps.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : La simplicité relative de l'expression et du contenu de l'œuvre la rendaient accessible d'emblée.

Temps consacré à cette étude : Deux trimestres.

Difficultés et réactivité des élèves : Bonne réception par les élèves. Possibilité de s'appuyer sur le caractère concret et vivant du style de l'auteur.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Excellent, les élèves ont été sensibles aux enjeux concrets de la réflexion philosophique.

Lycée du Vimeu, Friville-Escarbotin

 

Œuvre : Épictète : Manuel

Série(s) : S

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La morale. La liberté. La raison. Le devoir.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Les mêmes notions sont présentées dans le cours mais étudiées dans le cadre de l'œuvre elle-même.

Temps consacré à cette étude : un trimestre à raison de 2 heures par semaine = 24 h.

Difficultés et réactivité des élèves : Les élèves manifestent de l'intérêt à condition que les notions soient variées à l'intérieur du texte. Sinon, pour éviter la saturation due à l'examen d'un seul point de vue, il faut étudier des textes d'autres auteurs en regard.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : assez satisfaisant.

Lycée Jean racine, Montdidier.

 

Œuvre : Épictète : Manuel (sans les deux derniers chapitres)

Série(s) : STT

Raisons de ce choix : C’est une œuvre plus difficile qu’il n’y paraît sans doute mais qui a le mérite, je trouve, de permettre de traiter ou d’approfondir diverses notions au programme en STT. Que l’œuvre soit le point de départ de l’étude d’une notion, ou l’occasion de l’approfondir, le Manuel permet de revoir un certain nombre de thèmes essentiels.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La nature, la liberté, la raison.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Les mêmes notions sont abordées en parallèle d'un point de vue plus général.

Temps consacré à cette étude : ?

Difficultés et réactivité des élèves : L’aspect extrêmement pratique de cette œuvre la rend généralement très séduisante : la plupart des situations parlent aux élèves, et l’identification qui en résulte permet de leur faire comprendre l’actualité du discours philosophique. Le danger est évidemment aussi contenu dans cet aspect faussement facile qu’il faut dépasser pour leur faire sentir le raisonnement conceptuel qui se trouve derrière.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Positif.

Autres remarques : C’est une œuvre qui m’a permis, dans des classes vraiment difficiles, d’insister sur l’importance du respect. Notamment grâce à ce beau chapitre 30 : « La plupart du temps, notre conduite se mesure à l’aune de nos relations. Celui-ci est mon père ? Je dois prendre soin de lui, lui céder en tout, supporter ses injures, ses coups. « Mais, c’est un mauvais père ! » Eh bien, la nature ne t’a pas fixé pour rôle de vivre avec un bon père, mais avec un père. « Mon frère me fait du tort ! » Alors garde, vis-à-vis de lui, le poste qui est le tien et ne te demande pas comment il se conduit, mais comment, toi, tu dois te conduire pour suivre, dans tes choix, ce qu’enjoint la nature. Personne ne te fera de mal, à moins que tu n’y consentes ; le mal ne viendra que lorsque tu jugeras qu’on te fait du mal. De la même façon, examine ce que doivent être tes relations avec tes voisins, tes concitoyens, le gouverneur de ta province, et tu sauras quelle conduite adopter à l’égard de chacun d’eux. » De quoi les faire méditer, et prendre conscience (parfois) de leurs propres comportements…

Lycée Édouard Gand, Amiens.

 

Œuvre : Épicure : Lettre à Ménécée

Série(s) : S, ES

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Le désir. La religion. Le devoir. Le bonheur.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : La matière et l'esprit.

Temps consacré à cette étude : Environ 16 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : C'est un texte fort bien reçu, il y a un grand intérêt de la part des élèves pour la question du bonheur.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : très positif, ce texte suscite des échanges très intenses.

Lycée Boucher de Perthes, Abbeville.

 

Œuvre : Épicure : Lettre à Ménécée

Série(s) : ES

Raisons de ce choix : Le caractère court et synthétique de la lettre, qui permet un explication très minutieuse du texte convoquant nombre de notions inscrites au programme. Le thème et enjeu de la lettre, le bonheur, attractif pour de jeunes adolescents.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Le bonheur; le désir; la conscience; la liberté; la matière et l'esprit;la vérité. Croire/savoir;Contingent/nécessaire/possible;formel/matériel;objectif;subjectif; transcendant/immanent, principe/conséquence.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Un cours sur la conscience et la liberté. Une explicitation de l'expression "déterminisme naturel" dans son rapport à la liberté.

Temps consacré à cette étude : 15 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Très bonne réactivité des élèves qui, d'emblée, peut-être aussi à cause du style épistolaire, sont intéressés par le propos d'Épicure et la variété des thèmes convoqués. Ce texte ne présente pas de difficulté particulière une fois que les élèves ont intégré le matérialisme et l'originalité de la physique épicurienne. La perspective matérialiste est en effet parfois un peu déroutante pour les élèves, mais ils font beaucoup d'efforts pour la comprendre, notamment lors de l'explication du sixième paragraphe "Maintenant habitue-toi à la pensée que la mort n'est rien pour nous (... )". En conclusion, La lettre à Ménécée est un texte qui parle aux élèves, qu'ils s'approprient souvent, faisant ainsi "rentrer de la philosophie" dans leur vie. En outre, ce texte permet de combattre le préjugé, courant, qui associe libertinage, terme lui-même dévoyé dans le sens d'une relative débauche, à épicurisme.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : Résultats plutôt satisfaisants pour les élèves sérieux.

Bilan général : L'étude de cette oeuvre est agréable en classe de terminale, à cause de l'intérêt spontané qu'elle suscite chez les élèves et qui dépasse, par exemple pour la question de la maîtrise des désirs, le cadre purement scolaire. En outre, elle incite certains élèves à approcher davantage les textes philosophiques ; à cet égard, l'apparente simplicité des propos d'Épicure ôte aux élèves certains complexes quant à leur capacité à lire une oeuvre philosophique.

Lycée Cassini, Clermont de l'Oise.

 

Œuvre : Épicure : Lettre à Ménécée

Série(s) : S, ES

Raisons de ce choix : Caractère court, facile et attrayant du texte.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Le bonheur.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : L'existence et le temps. Le désir.

Temps consacré à cette étude : Environ une heure par semaine pendant deux mois = 8 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Les élèves sont mis en confiance par le caractère du texte, que l'on peut étudier avec soin ligne après ligne, et dont ils peuvent aisément mémoriser le plan. Les cours se sont très bien passés, tant au niveau de la présentation générale de l'épicurisme que de l'étude des différentes parties du texte (en particulier celui sur la mort et celui sur le désir).

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : bons.

Bilan général : Excellent.

Lycée François Truffaut, Beauvais.

 

Œuvre : Foucault : La volonté de savoir

Série(s) : L, S, ES

Raisons de ce choix : Préparation à l'abitur et au bac en parallèle..

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Avec l'étude du Traité théologico-politique de Spinoza, tout le programme (sauf l'art).

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Aucun, on commence tout de suite.

Temps consacré à cette étude : La moitié de l'année, l'autre étant consacrée à l'étude du Traité théologico-politique.

Difficultés et réactivité des élèves : Les élèves sont passionnés car ils entrent dans une philosophie. Ceci n'exclut pas des lectures complémentaires (obligatoires et vérifiées) pour leur permettre une bonne préparation au bac.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : Les élèves qui passent le deuxième groupe sont rares... Néanmoins, 100 % de réussite en L (évidemment, vu le temps de préparation des oeuvres !).

Bilan général : Très positif mais le niveau des élèves allemands est excellent. Les élèves de l'administration française ressemblent à ceux de France (dans les lycées moyens). Je pratiquai déjà ce genre d'enseignement en France. Les résultats m'ont toujours incité à continuer...

Autres remarques : Nous sommes deux professeurs et nous nous obligeons à travailler les mêmes oeuvres que nous renouvelons chaque année par moitié ou en totalité. ex : 2004-05 : Méditations métaphysiques (intégralement)+ Volonté de savoir ; 2003-04 : Léviathan (C.1, 4, 7, 11, 13 à 21) + Manuscrits de 44 (de longs extraits) ; 2002-03 : Léviathan + "La conscience et la vie" etc.). En espérant que cela incitera d'autres collègues à faire de même...

Lycée français de Berlin.

 

Œuvre : Freud : L'humour

Série(s) : L

Raisons de ce choix : Le texte est bref et le thème a été choisi par opposition avec ce qui a été vécu par les élèves comme le grand sérieux et la longueur de la première oeuvre choisie ( Le Prince de Machiavel ). La possibilité d'illustrer et d'aérer le cours par des exemples concrets d'humour, en fin d'année alors que la pression de l'examen commençait à se faire sentir.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L'inconscient, le bonheur, l'existence et le temps, la liberté, la société.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Une bonne compréhension des topiques freudiennes.

Temps consacré à cette étude : Un trimestre à raison de quelques heures par semaine.

Difficultés et réactivité des élèves : Quelques réflexions sur l'histoire de la psychanalyse et son internationalisation, mais qui n'ont pas été très approfondies. Implication variable selon les élèves ; quelques difficultés persistent devant les formulations conceptuelles de Freud.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : Très bon résultat à l'oral pour quelques élèves, même fragiles à l'écrit. Mes données cependant sont lacunaires.

Bilan général : Mitigé. Il vaut mieux ne pas trop faire durer le cours car l'enthousiasme du début s'effrite un peu devant la conceptualité du texte ; mais il ne s'agissait pas d'une classe très studieuse...

Lycée Léon Bourgeois

 

Œuvre : Freud : Sur le rêve (sauf le chapitre 12, ajouté plus tard par Freud)

Série(s) : SMS

Raisons de ce choix : Dans la mesure où la plupart des élèves de SMS se destinent à une profession médicale, il me semble que ce texte remplit bien un double objectif à la fois pédagogique et philosophique. Et c’est un texte court, et dans ces sections, c’est évidemment important.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La conscience. L'inconscient,

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : ?

Temps consacré à cette étude : ?

Difficultés et réactivité des élèves : A travers l’examen du rêve et des problèmes « psychiques » qu’il pose, il permet de les faire réfléchir de manière plus concrète sur l’idée même de pathologie, et de les amener à dépasser un côté moralisateur au profit d’une morale fondée sur un jugement plus mesuré. Il convient néanmoins de se méfier de la fausse facilité du texte qui oblige à beaucoup insister auprès des élèves sur la nécessité, pour l’analyse, à ne pas se laisser happer par ses descriptions (de rêves).

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Positif : dans une bonne classe de SMS, ce texte a le mérite de permettre de conduire avec élèves une analyse poussée des notions de conscience et d’inconscient.

Lycée Édouard Gand, Amiens.

 

 

Œuvre : Hegel : Cours d'esthétique, extraits de l'Introduction

Série(s) : L

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L'art. La conscience. Théorie/pratique.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : La conscience.

Temps consacré à cette étude : 16 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Accueil favorable d'une théorie spiritualiste de l'art malgré les difficultés d'ordre lexical du texte.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan positif.

Lycée de La Fontaine, Château-Thierry

  

Œuvre : Hobbes : Léviathan, chapitres XII et XVII

Série(s) : L

Raisons de ce choix : C'est un texte qui permet d'aborder la philosophie politique.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L'État et la société. Origine/fondement. Universel/général/particulier.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : La culture (champ 2)

Temps consacré à cette étude : 12 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Texte d'une compréhension difficile en raison de son caractère de "machine sociale" (expression d'un élève) jugé abstrait par les élèves..

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan mitigé en raison de l'intérêt limité des élèves pour les questions de philosophie politique, contrairement à mon attente.

Lycée de La Fontaine, Château-Thierry

 

Œuvre : Hume : Enquête sur l'entendement humain, chap. XIII, "Du secpticisme ou de la philosophie académique".

Série(s) : ES

Raisons de ce choix : Il s'agit d'un texte riche, dense, sans jargon, d'une dimension modeste, qui donne l'occasion de montrer que le doute a de multiples aspects, comment un philosophe sait discuter des thèses de ses pairs, et pratique la réfutation.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La matière et l'esprit - La démonstration - La vérité - La conscience.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Explication du solipsisme, de l'empirisme, des arguments pyrrhoniens et de l'immatérialisme.

Temps consacré à cette étude : Entre 15 et 20 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Faute d'un travail préparatoire personnel suffisant, d'une capacité et d'une habitude à lire à la fois lentement et complètement un texte (n'eût-il que 15 pages), l'ordre des arguments et la nécessité qui le commande n'ont pas frappé les élèves.

Bilan général : Mitigé : j'espère que cette étude suivie aura permis aux élèves d'apprécier la cohérence et les exigences d'une réflexion philosophique très propre à illustrer les chapitres du cours parallèlement mené. Mais à l'avenir, je m'interrogerai plus longuement avant de donner un texte long de Hume, car il paraît clair, mais il suppose souvent une certaine culture philosophique et il est très subtil.

Lycée Édouard Gand, Amiens.

 

Œuvre : Hume : Essai sur l'immortalité de l'âme.

Série(s) : L, ES, S

Raisons de ce choix : Il s'agit d'une œuvre assez courte (4 pages A4) mais très riche conceptuellement.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : La religion - La matière et l'esprit - Le vivant - La justice et le droit - Le devoir.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Référence implicite aux deux substances de Descartes, à la théodicée.

Temps consacré à cette étude : Entre 15 et 20 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : La première partie (réfutation des arguments métaphysiques en faveur de l'immortalité de l'âme) est la plus difficile car la plus "abstraite". La seconde, la plus longue (les arguments moraux), est sans doute la plus intéressante pour les élèves. La troisième (les arguments physiques) pose parfois de légers problèmes de compréhension.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : 12/20 (après cours supplémentaire). Les autres notes n'ont pas été communiquées.

Bilan général : Ce texte, malgré sa brièveté, est un peu plus difficile que ceux qui sont le plus souvent étudiés (Épicure par exemple). Il demande sur certains passages beaucoup de précision de la part du professeur et beaucoup d'attention de la part des élèves.

Lycée Jean Lurçat, Perpignan

 

Œuvre : Kant : Critique de la faculté de juger (Analytique)

Série(s) : L

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L'art. La perception. Universel/général/particulier.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Le travail.

Temps consacré à cette étude : environ 30 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Intérêt des élèves malgré la difficulté du texte.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan positif.

Lycée Boucher de Perthes, Abbeville.

 

Œuvre : Kant : Critique de la raison pure, Préface à la seconde édition

Série(s) : L

Raisons de ce choix : C'est un texte difficile, mais dans lequel la rigueur démonstrative propre à Kant peut devenir un atout pour les élèves et finir par renforcer leur confiance en eux-mêmes.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L’espace ; la perception ; le temps ; théorie et expérience ; la vérité ; la matière et l’esprit ; l’interprétation… Absolu/relatif ; abstrait/concret ; analyse/synthèse ;formel/matériel ; croire/savoir ; intuitif/discursif ;objectif/subjectif

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Œuvre étudiée au cours du troisième trimestre, compte tenu de l’ampleur des pré-requis mobilisés (cours sur la raison, la vérité, la démonstration, réflexion sur les sciences, leur statut et méthodes…). En outre, l’étude de cette œuvre nécessite une certaine habituation au vocabulaire philosophique et à l’analyse conceptuelle.

Temps consacré à cette étude : environ 25 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : C’est un texte d’abord difficile pour les élèves, qui, pour certains, sont découragés par la technicité du vocabulaire kantien. Mais, si la langue de Kant est d’un abord difficile pour l’élève de terminale, la rigueur démonstrative propre à Kant devient un atout quand, encouragés par le professeur, les élèves commencent à « domestiquer » le vocabulaire kantien. Les élèves, entrent alors dans l’explication, déchiffrant le texte un peu comme une énigme, curieux, étonnés de comprendre ce qui au départ leur paraissait compliqué. Ainsi, l’étude de texte, lors de laquelle il faut savoir se montrer patient, peut devenir stimulante pour les élèves, renforçant leur confiance en eux-mêmes.

Bilan général : Bilan mitigé : il s’agit d’un texte difficile pour les élèves, mais qui, abordé dans une classe sérieuse et bien disposée, contente finalement l’intelligence des élèves. Je pense, par contre, que ce texte peut décourager certains élèves, voire les « braquer » contre les philosophes, provoquant l’attitude résignée de ceux qui se sentent exclus du savoir.

Lycée Cassini, Clermont de l'Oise

 

Œuvre : Kant : Critique de la raison pure, in Méthodologie, "Opinion, foi, savoir"

Série(s) : S

Raisons de ce choix : C'est un texte assez court mais dense, qu'on peut lire et travailler ligne à ligne, et qui permet de traiter la croyance par opposition au savoir et à l'opinion, ainsi que de faire un cours sur la raison et la démarche critique.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Vérité, raison. Croire/savoir. Subjectif/objectif. 

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : les mêmes notions, étudiées en cours sous un aspect plus général..

Temps consacré à cette étude : trois semaines environ avec travail préparatoire des élèves.

Difficultés et réactivité des élèves : C'est un texte difficile, pour le professeur aussi, il faut prendre du temps et être patient.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : un seul élève a subi l'épreuve, il a eu 14.

Bilan général : Bilan mitigé : c'est un texte difficile, à réserver aux classes ayant un bon niveau.

Lycée de Thonon

 

Œuvre : Kant : Idée d'une histoire universelle du point de vue cosmopolitique

Série(s) : S

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre qu'on peut commencer à étudier d'emblée, et suivre tout au long de l'année pendant l'heure dédoublée en TS.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Désir. Travail. Technique. Politique. Morale. Cause/fin. Contingent/nécessaire/possible. En théorie/en pratique. Idéal/réel. Obligation/contrainte.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Aucun.

Temps consacré à cette étude : 1 heure par semaine en demi-groupe de septembre à mai = 30 heures

Difficultés et réactivité des élèves : Difficultés avec la syntaxe et le vocabulaire. Intérêt pour la dimension anthropologique, les fins dernières de l'humanité et les perspectives d'accord universel entre les nations.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan positif.

Lycée Marie Curie, Nogent/Oise

 

Œuvre : Kant : Projet de paix perpétuelle

Série(s) : ES

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre qui parle aux élèves et qui permet de traiter les notions morales et politiques.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Histoire. Justice et droit. État. Politique. Morale..

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Il faut un cours sur la finalité chez Kant, sur sa conception de l'histoire et sur l'époque à laquelle il écrit ce texte.

Temps consacré à cette étude : trois semaines environ avec travail préparatoire des élèves.

Difficultés et réactivité des élèves : Les élèves étaient enthousiastes au départ, mais ont déchanté vu la difficulté du texte.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan réservé : c'est un texte trop difficile, il faut en faire des extraits uniquement.

Lycée de Thonon

 

Œuvre : Kant : Qu’est-ce que les Lumières ?

Série(s) : S, ES

Raisons de ce choix : Je travaille sur des œuvres courtes pour ne pas être contrainte à n'étudier que des extraits et je la trouve intéressante pour le début d'année : elle constitue pour moi une introduction à la fonction de la philosophie, notamment au sein de la scolarité.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Liberté. Droit. Devoir. Religion.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Cette étude de texte est précédée dans mon cours uniquement par l'étude du texte du § 40 de la Critique de la faculté de juger sur les maximes du sens commun.

Temps consacré à cette étude : Je pense y consacrer entre 10 et 14 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : ?

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : ?

Autres remarques : Je vous parle ici de mon projet pour cette année, donc je ne peux répondre aux dernières questions.

Lycée Jean Zay, Orléans

 

Œuvre : Kant : "Sur les rapports entre la théorie et la pratique dans la morale en général" (Théorie et pratique, I)

Série(s) : ES

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre courte mais dense, qui permet de faire le cours sur la morale en la problématisant et mettant en valeur ses enjeux.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Morale. Devoir. Liberté. Bonheur. Religion. Universel/particulier. En théorie/en pratique. Formel/matériel. En droit/en fait. Absolu/relatif.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Le désir. Le bonheur. La raison et le réel.

Temps consacré à cette étude : 10 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Des difficultés face au texte lui-même, très kantiennement conceptualisé, mais il reste accessible aux élèves en ce qu'il se présente sous forme de dialogue (avec Garve) et finit sur un exemple. Et il les fait réagir et réfléchir en ce qu'ils sont spontanément opposés à la thèse de Kant, mais peuvent finir par comprendre que leur position pose aussi un problème moral de taille...

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan positif, bien que l'étude du texte exige de développer la morale kantienne, dont l'essentiel est présupposé plutôt que développé par le texte.

Lycée Robert de Luzarches, Amiens.

 

 

Œuvre : Kant : Sur un prétendu droit de mentir par humanité

Série(s) : S

Raisons de ce choix : C'est une oeuvre courte mais dense, qui permet d'illustrer le cours sur la morale.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Politique. Morale. Devoir. Justice et droit. Universel/particulier. En théorie/en pratique. Formel/matériel. En droit/en fait.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : La morale. Le devoir. L'impératif catégorique chez Kant.

Temps consacré à cette étude : 1 heure par semaine en demi-groupe pendant 2 mois = 8 heures

Difficultés et réactivité des élèves : Des difficultés face au texte lui-même, aride et très conceptualisé, mais il reste accessible aux élèves en ce qu'il part d'une situation concrète. Et il les fait réagir et réfléchir en ce qu'ils sont spontanément opposés à la thèse de Kant -- qui affirme évidemment qu'on n'a jamais le droit de mentir --, mais peuvent finir par comprendre que leur position pose aussi un problème moral de taille...

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : Bilan positif, à condition que la morale kantienne ait préalablement bien été assimilée.

Lycée Robert de Luzarches, Amiens.

  

Œuvre : Leibniz : Discours de métaphysique

Série(s) : S, ES

Raisons de ce choix : C’est un texte riche qui permet de traiter beaucoup d’aspects du programme.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : Raison et réel. Le sujet. La vérité. Matière et esprit. Absolu/relatif. Analyse/synthèse. Cause/fin. Contingent/nécessaire/possible. Essentiel/accidentel. Principe/conséquence. Universel/particulier.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : Il est préférable d’avoir déjà fait quelques cours d’épistémologie ou de théorie de la connaissance.

Temps consacré à cette étude : 6 ou 7 séances de 2h.

Difficultés et réactivité des élèves : Ce texte est trop logique pour les TES, et mieux reçu chez les TS. La langue difficile et la pensée souvent subtile rendent souvent ce texte rébarbatif, mais cela s’arrange avec le temps.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : inconnus.

Bilan général : La difficulté du texte une fois bravée, il offre beaucoup de satisfaction aux élèves.

Lycée Robert de Luzarches, Amiens

  

Œuvre : Levinas : "L'exotisme" in De l'existence à l'existant

Série(s) : L

Raisons de ce choix : C'est un texte court, mais dense, consacré à l'art et en présentant synthétiquement toutes les problématiques essentielles, que j'ai donc choisi pour une TL spécialité arts.

Notions et repères développés pour l’étude de cette œuvre : L'art. La conscience. La perception. Le sujet. Autrui. L'interprétation. La matière et l'esprit. Subjectif/objectif. Formel/matériel. Intuitif/discursif. Transcendant/immanent.

Notions et repères pré-requis pour l’étude de cette œuvre : La conscience. Le sujet. La raison et le réel. La différence entre penser et connaître selon Kant.

Temps consacré à cette étude : 20 heures.

Difficultés et réactivité des élèves : Très bonne réception de la part des élèves passionnés par l'art, beaucoup de réactions sur l'idée de l'"exotisme" de l'œuvre d'art, malgré la difficulté conceptuelle qui a fini par être progressivement levée.

Résultats obtenus par les élèves à l’oral du second groupe : 50 % de reçus parmi ceux qui passaient le second groupe.

Bilan général : Bilan positif, les élèves ont bien saisi les enjeux de la réflexion, mais à réserver sans doute à des séries artistiques.

Lycée Robert de Luzarches, Amiens

 

Source :

http://philosophie.ac-amiens.fr/archives_philosophie/enqueteoeuvresresultats.html#aristote

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841