Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Les fonctions du monologue

Prépabac : Fiches cours et méthode

 

 

 

 

 

Les fonctions du monologue au théâtre


Définition :

Il y a monologue quand le
personnage est seul en scène ou bien se croit seul. Ce discours solitaire -
discours à soi-même -, répond à plusieurs fonctions.

Une fonction explicative

Le monologue
permet au spectateur de connnaître la situation dramatique. Cette fonction
apparaît notamment quand le monologue constitue la scène d'exposition, Dans la
scène d'exposition du Malade imaginaire de Molière, nous apprenons qu'Argan est
un riche malade, quand seul dans sa chambre, il fait ses comptes.

Molière. Le Malade imaginaire.
Acte I,
scène 1.

Argan, seul dans sa chambre, assis, une table devant lui,
compte des parties d'apothicaire avec des jetons ; il fait, parlant à lui-même,
les dialogues suivants :
Molière. Le Malade imaginaire.
Acte I, scène 1.


Argan, seul dans sa chambre, assis, une table devant lui, compte des
parties d'apothicaire avec des jetons ; il fait, parlant à lui-même, les
dialogues suivants :

Trois et deux font cinq, et cinq font dix, et dix
font vingt ; trois et deux font cinq.

« Plus, du vingt-quatrième, un
petit clystère insinuatif, préparatif et rémollient, pour amollir, humecter et
rafraîchir les entrailles de monsieur ? » Ce qui me plaît de monsieur Fleurant,
mon apothicaire, c'est que ses parties sont toujours fort civiles. « Les
entrailles de monsieur, trente sols. » Oui ; mais, monsieur Fleurant, ce n'est
pas tout que d'être civil ; il faut être aussi raisonnable et ne pas écorcher
les malades. Trente sols un lavement ! Je suis votre serviteur, je vous l'ai
déjà dit ; vous ne me les avez mis dans les autres parties qu'à vingt sols ; et
vingt sols en langage d'apothicaire, c'est-à-dire dix sols ; les voilà, dix
sols. [...]

Une fonction délibérative

Le personnage étudie la situation dans laquelle il se
trouve ainsi que les diverses manières dont il pourrait réagir. Le monologue
délibératif est très fréquent dans les cas de dilemme. le monologue final de
Bérenger dans Rhinocéros de Ionesco : Dans cette pièce de 1960, Ionesco imagine
que tous les habitants d'une petite ville ont été changés en rhinocéros, seul
Bérenger a été épargné par cette matamorphose et s'interroge, alors qu'il est
sans doute le dernier homme : doit-il rejoindre le troupeau ou bien garder son
humanité ? Cette question s'est posée à nombre de personnes confrontées à des
dictatures inhumaines.

Rhinocéros,
Ionesco

Trois et deux font cinq, et cinq font dix, et dix font vingt
; trois et deux font cinq.
« Plus, du vingt-quatrième, un petit clystère
insinuatif, préparatif et rémollient, pour amollir, humecter et rafraîchir les
entrailles de monsieur ? » Ce qui me plaît de monsieur Fleurant, mon
apothicaire, c'est que ses parties sont toujours fort civiles. « Les entrailles
de monsieur, trente sols. » Oui ; mais, monsieur Fleurant, ce n'est pas tout que
d'être civil ; il faut être aussi raisonnable et ne pas écorcher les malades.
Trente sols un lavement ! Je suis votre serviteur, je vous l'ai déjà dit ; vous
ne me les avez mis dans les autres parties qu'à vingt sols ; et vingt sols en
langage d'apothicaire, c'est-à-dire dix sols ; les voilà, dix sols. [...]


Une fonction introspective

Le personnage étudie les raisons profondes de ses actions, raisons qu'il a lui-même
de la peine à discerner. Ainsi Lorenzaccio, personnage de la pièce éponyme de
l'écrivain romantique Musset s'interroge sur les raisons pour lesquelles il va
assassiner le duc de Florence : ne prend-il pas plaisir à ce meutre ?
Alfred de Musset. Lorenzaccio (1834).

Acte IV, scène 3.
LORENZO (seul) — De quel tigre a rêvé ma mère enceinte
de moi ? Quand je pense que j’ai aimé les fleurs, les prairies et les sonnets de
Pétrarque, le spectre de ma jeunesse se lève devant moi en frissonnant. ô Dieu !
pourquoi ce seul mot, « à ce soir », fait-il pénétrer jusque dans mes os cette
joie brûlante comme un fer rouge ? De quelles entrailles fauves, de quels velus
embrassements suis-je donc sorti ? Que m’avait fait cet homme ? Quand je pose ma
main là, et que je réfléchis, - qui donc m’entendra dire demain : je l’ai tué,
sans me répondre : Pourquoi l’as-tu tué ? Cela est étrange. Il a fait du mal aux
autres, mais il m’a fait du bien, du moins à sa manière. Si j’étais resté
tranquille au fond de mes solitudes de Cafaggiuolo, il ne serait pas venu m’y
chercher, et moi, je suis venu le chercher à Florence. Pourquoi cela? [...]

Une fonction lyrique : exprimer les sentiments du personnage et y associer
le public (NB : On parle parfois de fonction expressive)
Le personnage
exprime son état d'âme profond

Une fonction dramatique

Dramatique sigifie ici tout ce qui est lié à
l'action, notamment tout ce qui la fait avancer ou modifie la situation. Dans la
tragédie de Racine, Phèdre, amoureuse de son beau) fils Hypollite et rejetée par
ce dernier a susciter la haine de Thésée son mari contre le jeune homme. Elle
s'est ravisée et voudrait rendre justice à Hypollite quand elle apprend qu'il
est amoureux de la jeune Aricie.
Phèdre (1677) Acte IV, scène 5

PHÈDRE,seule
Il sort. Quelle nouvelle a frappé mon oreille !
Quel
feu mal étouffé dans mon cœur se réveille !
Quel coup de foudre, ô ciel ! et
quel funeste avis !
Je volais tout entière au secours de son fils ;
Et,
m'arrachant des bras d'Œnone épouvantée,
Je cédais au remords dont j'étais
tourmentée.
Qui sait même où m'allait porter ce repentir ?
Peut-être à
m'accuser j'aurais pu consentir ;
Peut-être, si la voix ne m'eût été coupée,

L'affreuse vérité me serait échappée.
Hippolyte est sensible, et ne sent
rien pour moi !
Aricie a son cœur ! Aricie a sa foi !Ah ! dieux !

Lorsqu'à mes vœux l'ingrat inexorable
S'armait d'un oeil si fier, d'un
front si redoutable,
Je pensais qu'à l'amour son cœur toujours fermé
Fût
contre tout mon sexe également armé :
Une autre cependant a fléchi son
audace ;
Devant ses yeux cruels une autre a trouvé grâce.
Peut-être
a-t-il un cœur facile à s'attendrir :
Je suis le seul objet qu'il ne saurait
souffrir.
Et je me chargerais du soin de le défendre !

Il devient
évident que Phèdre va provoquer la mort d'Hypollite.

 

Prépabac : Fiches cours et méthode  
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841