Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Bac 2014, correction d'une dissertation, les réécritures série L, comprenez-vous qu'un écrivain puisse choisir de réécrire...

La dame aux camélias, Dumas

 

 

 

 

 

Oral bac

 

 

 

 

 

 

Questions sur corpus, EAF, série littéraire, réécriture autour de la Dame aux camélias, Dumas et Ceccatti

 

Série littéraire

Objet d'étude : les réécritures

*** Sujet EAF corrigé

TEXTES

  • A. Alexandre Dumas-fils, La Dame aux camélias (1852), drame, extrait de l’Acte I, scènes 9 et 10, Editions Garnier-Flammarion, 2000.
  • B. René de Ceccatty, « Le temps du rêve », avertissement de l’auteur à sa version théâtrale modernisée de La Dame aux camélias (2000).
  • C. René de Ceccatty, La Dame aux camélias (2000), adaptation théâtrale modernisée du texte d’Alexandre Dumas-fils, extrait du tableau VI,
  • Editions du Seuil, 2000.

 

 

 Dissertation

Comprenez-vous qu’un écrivain puisse choisir de réécrire ce que lui ou d’autres ont déjà écrit ? Vous répondrez à cette question en un

développement composé, prenant appui sur les textes proposés, ceux que vous avez étudiés en classe et vos propres lectures.

La problématique du corpus concerne la réécriture comme modernisation. Elle prend

délibérément appui sur un texte qui n’a peut-être pas été capable de dépasser ou de déplacer

les conventions de son époque. Si le sujet de dissertation concerne aussi cet aspect de la

réécriture (conçue comme correction et modernisation) il ne se limite cependant pas à ce seul

enjeu. S’il peut partir des éléments du corpus, l’élève est en conséquence invité à élargir le

problème. La réécriture d’un mythe (les Antigone, les Oreste, les différents Amphitryon, les

Odyssées, les Faust…), la réécriture-transposition (parodies, pastiches…), la réécriture d’une

forme (les fables) ou la réécriture par un même auteur, comme le précisent les termes du sujet

constituent autant de pistes de réflexion. On n’attendra évidemment pas de l’élève qu’il soit en

mesure de les envisager toutes dans les limites d’un devoir. En revanche, comme le sujet l’y

invite, il devra nécessairement élargir aux formes de réécriture étudiées dans l’année. De

même, c’est délibérément que le sujet insiste sur une prise de position personnelle

(« Comprenez-vous ») dans le but de sanctionner ce qui ne serait que la récitation d’un cours.

On peut attendre des élèves qu’ils envisagent notamment, sans préjuger du plan choisi :

- la question de l’originalité, qui les préoccupe souvent, en montrant qu’elle n’est peut-être

qu’un mythe historiquement daté. L’acquisition d’une culture littéraire, objectif des classes de

lycée, suppose en effet un minimum de recul historique permettant de contester cette

représentation de l’activité créatrice. Pourtant, la question peut continuer à se poser, à un autre

niveau : la réécriture d’Amphitryon ou de l’Orestie ne vaut que dans la mesure où Molière,

Giraudoux ou Sartre s’approprient et modifient les oeuvres précédentes.

- la question de la modernisation et ses limites : si le souci de « corriger » les effets datés du

drame d’Alexandre Dumas-fils peut sans doute se comprendre, n’y a-t-il pas un péril de paresse

des lecteurs, voire d’amnésie culturelle, à prétendre « transposer » des oeuvres dans le seul but

de les rendre plus immédiatement accessibles ? La réécriture d’un texte en fonction de

l’idéologie du moment ne constitue-t-elle pas un péril, voire une malhonnêteté ?

- la question de la lecture : il s’agit peut-être moins dans la réécriture d’effacer l’oeuvre

précédente que d’entretenir un jeu complexe de révérence et d’irrespect, qui suppose, de la

part du lecteur, une confrontation permanente avec le texte-source – ce qu’on appelle une

culture.

Outre les critères généraux d’évaluation de l’exercice de la dissertation, on peut donc retenir

ici :

- l’élargissement de la problématique au-delà de celle du seul corpus,

- l’expression d’une opinion personnelle, et donc une démarche délibérative qui ne se limite

ni au catalogue, ni à la simple opposition du bien-fondé et de l’illégitimité des réécritures.

On valorisera la variété comme la précision des exemples, ainsi que l’effort de diversification

des problèmes posés par les réécritures.

 

Sujets et corrigés du site eduscol.education.fr

 

 

 
   
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841