Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Un personnage de roman ou de théâtre peut-il se concevoir sans souffrances ni désillusions ? Exemple de dissertation corrigée, le personnage de roman

giono

 

 

 

 

 

Oral bac

 

 

 

  

 

 

 

 

 

Dissertation : Sujet : Un personnage de roman ou de théâtre peut-il se concevoir sans souffrances ni désillusions ?


 


Depuis l’Antiquité, la souffrance d’un personnage est omniprésente comme dans la tragédie grecque afin de critiquer les mœurs, mais au fil des siècles certains auteurs l’ont délaissée faisant évoluer la littérature. Néanmoins cela amène à se demander si « un personnage de roman ou de théâtre peut [être conçu] sans souffrances ni désillusions ? ». En d’autres termes, un personnage romanesque ou théâtral doit-il souffrir ou être déçu, ou au contraire ces dimensions sont-elles facultatives ? Ce raisonnement cherche d’abord à prouver que la souffrance est inutile, puis à démontrer que celle-ci est indissociable d’un personnage d’une œuvre romanesque ou théâtrale.


Tout d’abord, la souffrance et la déception sont dans certains cas en littératures inexistantes pour certains personnages. En effet, le roman et le théâtre sont un moyen d’évasion de la réalité dans laquelle le lecteur ou le spectateur vit. La souffrance est alors déjà éprouvée au quotidien, elle ne doit donc pas réapparaître dans le divertissement. Les lecteurs prennent alors plaisir à s’évader grâce aux œuvres littéraires qui leur permettent par exemple de découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux paysages, jusqu’ici inconnus. Les romans d’aventures de Jules Verne illustrent cette idée. Le tour du monde en quatre-vingts jours (1873) en est exemple car il fait voyager son lecteur au tour du globe, notamment en Inde, en Chine et aux Etats-Unis, alors que celui-ci n’en avait pas forcément l’occasion de le faire physiquement compte tenu de l’époque à laquelle l’œuvre a été écrite. Dans ces romans, la souffrance n’y est pas présente afin de permettre une évasion spirituelle. De plus, en littérature certains personnages ne sont pas suffisamment fin d’esprit afin de comprendre ce qui leur arrive, donc ils ne souffrent pas de leur situation qui devrait pourtant les affecter. Dans Pierre et Jean (1883) de Guy de Maupassant, le père Roland est cocu mais il ne se doute d’absolument rien et ce jusqu’à la fin de l’œuvre, il ne souffre donc pas et n’est pas déçu par le comportement de sa femme car il ne comprend pas ce qui s’est passé. Le roman Forrest Gump (1986) de Winston Groom met aussi en scène un personnage simple d’esprit qui sans le vouloir réussit beaucoup de choses mais qui dans certaines situations pourrait être déçu. Enfin, la comédie est un genre littéraire dans lequel la visée est humoristique et où il n’y a gère de désillusions. La comédie reste encore aujourd’hui en grand succès et ce grâce à Molière qui révolutionna ce genre alors grotesque en y appliquant les règles de la tragédie classique. Les fourberies de Scapin illustre cette idée, car bien qu’il ait des trames aucun personnage ne souffre réellement et le spectateur est confronté à une fin heureuse. La parodie des défauts chez Molière est donc suffisante pour éduquer le public, sans pour autant avoir recourt à la déception d’un des personnages.

Bien que certaines œuvres théâtrales et romanesques bannissent la déception pour leur personnage, de nombreuses autres en ont néanmoins recourt. Tout d’abord, la tragédie au théâtre ne pourrait exister sans un personnage qui souffre. Par exemple l’œuvre de Racine Britannicus écrite au XVIIème siècle met en scène un couple fiancé, Junie et Britannicus, qui sont animés par la passion (vient du latin patior qui  veut dire souffrance). Cependant ce couple est rompu pas l’empereur romain Néron, amoureux de Junie, et celui-ci exécutera même son rival au grand désespoir de sa fiancée. Dans le cas de la tragédie, la perte de certains personnages est forcément accompagnée de souffrance et de désillusions. 

                En outre, un dramaturge cherche chez un spectateur la compassion afin qu’il ait pitié à a la vue d’un personnage souffrant. Cette façon de vouloir faire devenir le spectateur un être meilleur est énoncée dans la théorie du drame (Die Dramentheorie) par le dramaturge allemand Lessing du XVIIème siècle. Il exprime en effet le besoin au théâtre d’éduquer en quelques sortes son public et cela grâce à la mise en scène dans une tragédie d’un personnage pathétique qui aura pour particularité d’être le personnage avec les meilleurs qualités mais aussi celui avec le plus de souffrance. La compassion alors recherchée au théâtre devait réapparaître par la suit au quotidien. Cette théorie inspirera plus tard des auteurs germaniques très célèbres comme Schiller et Goethe. La tragédie est donc à nouveau forcément constituée d’un personnage souffrant et exposé à une déception certaine. 

                Enfin, après un bond spatial, un bond dans le temps est aussi nécessaire afin d’illustrer ce facteur de la souffrance. En effet, cette dernière permet la défense d’une cause à travers des écrits comme le roman réaliste Germinal (1885) d’Emile Zola. Dans cette œuvre tirée du cycle romanesque des Rougon Macquart, le personnage principal souffre terriblement, mais cela permet une critique des conditions de travail minier lors de la Révolution industrielle. De plus, plus tard, pendant la seconde guerre mondiale, la pièce de théâtre Antigone récrite par Jean Anouilh dénonce l’occupation nazie du territoire français. Cette tragédie est un appel à la Résistance incarnée par Antigone qui à cause de la fatalité sera tuée ce qui entrainera par la suite la mort de nombreux autres personnages. Cette œuvre théâtrale fait aujourd’hui partie de l’art engagé.  La défense d’une cause est donc possible grâce à la souffrance d’un personnage dans le roman comme dans le théâtre.


                En somme, un personnage romanesque ou théâtral n’est pas obligatoirement soumis à une souffrance et une déception, mais l’auteur peut toutefois en décider autrement et donc soumettre un de ses personnages à ces deux notions. De plus l’expression de la souffrance se retrouve aussi dans un autre genre littéraire qu’est la poésie lyrique. L’auteur romantique Victor Hugo en est un exemple avec son poème « Demain dès l’aube… » dans lequel il décrit son trajet pour aller se recueillir sur la tombe de sa fille décédée lors d’un accident de barque. Cet écrit est donc un moyen pour le poète d’exprimer sa souffrance. Le poème d’Alphonse de Lamartine « Le lac » illustre aussi cette idée à travers l’expression du regret d’une époque passée et perdue, qu’il illustre à l’aide de la description du lac qui matérialise des sentiments trop forts pour être dits. 



http://www.ac-nice.fr/lettres/civ/articles.php?g=fr&pg=226
Licence libre 
Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 Unported (CC BY-SA 3.0) 
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr

 

 

 

 

 
   

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841