Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Victor Hugo, Ruy Blas, la scène d'exposition, lecture analytique

victor Hugo

 

 

 

 

 

Ruy Blas, la scène d'exposition, oral EAF

victor-hugo-jpe.jpg

Questionnaire de 95 questions réponses

Lire la suite

 

 

 

 

RUY BLAS - Victor Hugo
Acte I - Scène première – Don Salluste De Bazan, Gudiel ; par instants Ruy Blas.

Don Salluste. Ruy Blas, fermez la porte, – ouvrez cette fenêtre.

Ruy Blas obéit, puis, sur un signe de don Salluste, il sort par la porte du fond. Don Salluste va à la fenêtre. Ils dorment encor tous ici, – le jour va naître.

 Il se tourne brusquement vers Gudiel. Ah ! C'est un coup de foudre ! ... – oui, mon règne est passé, Gudiel ! – renvoyé, disgracié, chassé ! – Ah ! Tout perdre en un jour ! – l'aventure est secrète Encor, n'en parle pas. – oui, pour une amourette, – Chose, à mon âge, sotte et folle, j'en convien ! – Avec une suivante, une fille de rien ! Séduite, beau malheur ! Parce que la donzelle Est à la reine, et vient de Neubourg avec elle, Que cette créature a pleuré contre moi, Et traîné son enfant dans les chambres du roi ; Ordre de l'épouser. Je refuse. On m'exile. On m'exile ! Et vingt ans d'un labeur difficile, Vingt ans d'ambition, de travaux nuit et jour ; Le président haï des alcades de cour, Dont nul ne prononçait le nom sans épouvante ; Le chef de la maison de Bazan, qui s'en vante ; Mon crédit, mon pouvoir ; tout ce que je rêvais, Tout ce que je faisais et tout ce que j'avais, Charge, emplois, honneurs, tout en un instant s'écroule Au milieu des éclats de rire de la foule !
Gudiel. Nul ne le sait encor, monseigneur.
Don Salluste. Mais demain ! Demain, on le saura ! – nous serons en chemin. Je ne veux pas tomber, non, je veux disparaître !

Il déboutonne violemment son pourpoint. – Tu m'agrafes toujours comme on agrafe un prêtre, Tu serres mon pourpoint, et j'étouffe, mon cher !

 – Il s'assied. Oh ! Mais je vais construire, et sans en avoir l'air, Une sape profonde, obscure et souterraine ! Chassé !

Il se lève.
Gudiel. D'où vient le coup, monseigneur ?
Don Salluste. De la reine. Oh ! Je me vengerai, Gudiel ! Tu m'entends. Toi dont je suis l'élève, et qui depuis vingt ans M'as aidé, m'as servi dans les choses passées, Tu sais bien jusqu'où vont dans l'ombre mes pensées, Comme un bon architecte, au coup d'oeil exercé, Connaît la profondeur du puits qu'il a creusé. Je pars. Je vais aller à Finlas, en Castille, Dans mes états, – et là, songer ! – pour une fille ! – Toi, règle le départ, car nous sommes pressés. Moi, je vais dire un mot au drôle que tu sais. À tout hasard. Peut-il me servir ? Je l'ignore. Ici jusqu'à ce soir je suis le maître encore. Je me vengerai, va ! Comment ? Je ne sais pas ; Mais je veux que ce soit effrayant ! – de ce pas Va faire nos apprêts, et hâte-toi. – silence ! Tu pars avec moi. Va.

Gudiel salue et sort. – don Salluste appelant. – Ruy Blas !
Ruy Blas, se présentant à la porte du fond. Votre excellence ?
Don Salluste. Comme je ne dois plus coucher dans le palais, Il faut laisser les clefs et clore les volets.
Ruy Blas, s'inclinant. Monseigneur, il suffit.
Don Salluste. Écoutez, je vous prie. La reine va passer, là, dans la galerie, En allant de la messe à sa chambre d'honneur, Dans deux heures. Ruy Blas, soyez là.
Ruy Blas. Monseigneur, J'y serai.
Don Salluste, à la fenêtre. Voyez-vous cet homme dans la place Qui montre aux gens de garde un papier, et qui passe ? Faites-lui, sans parler, signe qu'il peut monter. Par l'escalier étroit. Ruy Blas obéit. Don Salluste continue en lui montrant la petite porte à droite. – avant de nous quitter, Dans cette chambre où sont les hommes de police, Voyez donc si les trois alguazils de service Sont éveillés.
Ruy Blas. Il va à la porte, l'entr'ouvre et revient. Seigneur, ils dorment.
Don Salluste.Parlez bas. J'aurai besoin de vous, ne vous éloignez pas. Faites le guet afin que les fâcheux nous laissent.

Entre don César De Bazan. Chapeau défoncé. Grande cape déguenillée qui ne laisse voir de sa toilette que des bas mal tirés et des souliers crevés. Épée de spadassin. Au moment où il entre, lui et Ruy Blas se regardent et font en même temps, chacun de son côté, un geste de surprise.

Don Salluste, les observant, à part. Ils se sont regardés ! Est-ce qu'ils se connaissent ? Ruy Blas sort.

 

Commentaire

Introduction

éléments biographiques sur l'auteur.

Cette scène s'ouvre sur la vision du personnage de Don Salluste en présence de son laquais et de Gudiel. Don Salluste monopolise la parole et semble sur le point de s'enfuir.

Le spectateur peut être surpris par la découverte du laquais de Don Salluste  alors que le premier mot qui ouvre la pièce est Ruy Blas.

Sur quoi repose l'originalité de cette ouverture?

Nous verrons tout d'abord que le titre de la scène suscite des questions, puis nous étudierons le personnage de Don Salluste.

 

1) Un titre et un début qui suscitent des questions.

 

Le 1er vers de la pièce impose 2 ordres , immédiatement exécutés .Cette obéissance marque les relations entre les personnages .Ruy Blas , 1er terme du discours, se présente d'emblée dans son statut de laquais soumis conforme à la livrée dont il est vêtu. Mais la première interpellation nous alerte: identique au titre de la pièce ,les premiers mots focalisent l'attention sur un personnage que  la condition de valet devrait rendre théâtralement insignifiant.L'effacement du personnage,sa servilité affichée nous surprennent.

Comment un laquais peut il devenir le héros d'un drame? est ce un jeu? cet habit est il un déguisement?

Hugo joue ici sur les attentes du spectateur.Ces attentes sont orientées par le titre.

D'autre part, le décor indiqué par Hugo dans la didascalie initiale pose également question. Les éléments architecturaux dessinent un vaste ensemble qui ouvre su d'autres espaces :"donnant dans quelques appartements extérieurs","s'ouvrant par une large porte..","longue galerie..".L'espace paraît immense et laisse imaginer des entrées et des sorties nombreuses, des cachettes multiples, peut être des complots.

Le lecteur/spectateur s'interroge sur l'intrique qui va se mettre en place . Don Salluste évoque d'ailleurs une fuite imminente.

Il est donc important d'étudier maintenant ce personnage qui paraît intriguant.

 

2)Le personnage de Don Salluste.

 

Le double impératif du début donne l'image d'un homme autoritaire et sur de lui.

L'autorité se révèle surtout dans la façon souveraine dont il dispose des êtres.Gudiel est contraint de suivre son maître dans la disgrâce et Ruy Blas doit se montrer disponible.

Les paroles directives de DS  traduisent le caractère du personnage, c'est lui qui organise l'espace , il décide pour les autres.

Don Salluste maîtrise les lieux et les êtres. Il est également maître du discours puisqu'il monopolise la parole (cf longueur des tirades)

Le personnage est aussi en proie à des sentiments tumultueux . cf.didascalie.Sa colère se marque par ses gestes et ses mouvements désordonnées.Le corps tout entier exprime l'emportement malgré le nombre des ordres, l'émotion se fait sentir:

nombreuses exclamatives, points de suspension, répétitions, groupes ternaires=citez le texte

Le langage de Don Salluste dénote aussi une sorte d'affolement .Ce mêle registre familier et soutenu :"la donzelle","20 ans d'un labeur difficile".On note également la présence de vers brefs  et de grandes périodes d'alexandrins La colère de Don Salluste permet au spectateur de connaitre son statut social , les raisons de sa disgrâce le responsable les préparatifs secrets l'ébauche d'un plan et enfin sa volonté de vengeance   Le motif de la vengeance mérite une attention particulière.En quelques vers , Don Salluste brosse le tableau de son passé glorieux, celui de sa situation présente, et il esquisse un avenir lourd de menaces.

En effet on note la présence d'un lexique du cachot, de l'abîme..Ces images sont à mettre en relation avec l'espace théâtral rempli de portes basses et de fenêtres , masquées par de lourds rideaux, ouvrant sur des salles obscures

 

Conclusion

 

Cette exposition crée des tensions et des attentes.Un des noeuds de l'action apparaît et suscite une interrogation: Don Salluste parviendra t il à se venger et de quelles manière ? nous sommes en présence ici de la fonction psychologique de l'exposition qui présente "un caractère"  et une fonction dramatiques:l'exposition ici lance l'action en promettant la vengeance d'un puissant contre la reine d’Espagne.

Commentaires (1)

1. kolhjh 28/11/2015

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841