Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

De l'horrible danger de la lecture, Voltaire

la fonction orientale, les raisons de la censure, le siècle des lumières

 

Voltaire, le conte philosophique

 

 

 

Première partie de l'entretien : De l'horrible danger de la lecture, Voltaire

 

 

 

 

 

Le texte :

De l'horrible danger de la lecture

Nous Joussouf-Chéribi, par la grâce de Dieu mouphti du Saint-Empire ottoman, lumière des lumières, élu entre les élus, à tous les fidèles qui ces présentes verront, sottise et bénédiction.

Comme ainsi soit que Saïd-Effendi, ci-devant ambassadeur de la Sublime-Porte vers un petit État nommé Frankrom, situé entre l’Espagne et l’Italie, a rapporté parmi nous le pernicieux usage de l’imprimerie, ayant consulté sur cette nouveauté nos vénérables frères les cadis et imans de la ville impériale de Stamboul, et surtout les fakirs connus par leur zèle contre l’esprit, il a semblé bon à Mahomet et à nous de condamner, proscrire, anathématiser ladite infernale invention de l’imprimerie, pour les causes ci-dessous énoncées.

1° Cette facilité de communiquer ses pensées tend évidemment à dissiper l’ignorance, qui est la gardienne et la sauvegarde des États bien policés.

2° Il est à craindre que, parmi les livres apportés d’Occident, il ne s’en trouve quelques-uns sur l’agriculture et sur les moyens de perfectionner les arts mécaniques, lesquels ouvrages pourraient à la longue, ce qu’à Dieu ne plaise, réveiller le génie de nos cultivateurs et de nos manufacturiers, exciter leur industrie, augmenter leurs richesses, et leur inspirer un jour quelque élévation d’âme, quelque amour du bien public, sentiments absolument opposés à la saine doctrine.

3° Il arriverait à la fin que nous aurions des livres d’histoire dégagés du merveilleux qui entretient la nation dans une heureuse stupidité. On aurait dans ces livres l’imprudence de rendre justice aux bonnes et aux mauvaises actions, et de recommander l’équité et l’amour de la patrie, ce qui est visiblement contraire aux droits de notre place.

4° Il se pourrait, dans la suite des temps, que de misérables philosophes, sous le prétexte spécieux, mais punissable, d’éclairer les hommes et de les rendre meilleurs, viendraient nous enseigner des vertus dangereuses dont le peuple ne doit jamais avoir de connaissance.

5° Ils pourraient, en augmentant le respect qu’ils ont pour Dieu, et en imprimant scandaleusement qu’il remplit tout de sa présence, diminuer le nombre des pèlerins de la Mecque, au grand détriment du salut des âmes.

6° Il arriverait sans doute qu’à force de lire les auteurs occidentaux qui ont traité des maladies contagieuses, et de la manière de les prévenir, nous serions assez malheureux pour nous garantir de la peste, ce qui serait un attentat énorme contre les ordres de la Providence.

A ces causes et autres, pour l’édification des fidèles et pour le bien de leurs âmes, nous leur défendons de jamais lire aucun livre, sous peine de damnation éternelle. Et, de peur que la tentation diabolique ne leur prenne de s’instruire, nous défendons aux pères et aux mères d’enseigner à lire à leurs enfants. Et, pour prévenir toute contravention à notre ordonnance, nous leur défendons expressément de penser, sous les mêmes peines; enjoignons à tous les vrais croyants de dénoncer à notre officialité quiconque aurait prononcé quatre phrases liées ensemble, desquelles on pourrait inférer un sens clair et net. Ordonnons que dans toutes les conversations on ait à se servir de termes qui ne signifient rien, selon l’ancien usage de la Sublime-Porte.

[...]

Donné dans notre palais de la stupidité, le 7 de la lune de Muharem, l’an 1143 de l’hégire.

Explication du texte :

Voltaire excelle dans le pamphlet, genre qui lui permet de se livrer à une critique virulente et de montrer ses qualités polémiques. Ce pamphlet se place dans un contexte oriental faisant l'éloge de l'imprimerie tout en se servant systématiquement de l'ironie.

I) La fonction orientale

A) Couleur orientale

- termes religieux (« La Mecque », « Mouphti » « Sublime Porte »)

-lieux orientaux ( « Stamboul », « St empire ottoman »)

- date musulmane « 1143 de l’hégire »

B) Choix des personnages

- noms + métiers musulmans (« Saïd », « Cadis », « Imans »)

- Flatte sur un ton ironique, hyperbolique adoptant un style emphatique "lumières des lumières", "élus des élus"

C) Un style juridique et administratif

- Il justifie l'édit, il expose les causes.

- Donne définition péjorative de l'imprimerie "invention infernale", "pernicieux"

-Effet crescendo des verbes employés "condamner, proscrire, anathématiser"

L'orient incarne un certain exotisme et despotisme éclairé, représentant les excès de ce dernier

II- Les raisons de la censure

A) La politique, clausule 1 et 3

- Censure entretient l'ignorance

- Maintient dans la superstition, vérifiée par le "merveilleux" faisant penser aux contes et par l'oxymore " heureuse stupidité"

B) La politique, clausule 2,5 et 6

-Voltaire ne s'attaque pas aux textes religieux mais aux paroles du mouphti

-La Providence ne pourrait pas appliquer ses desseins (intentions) à cause de l'imprimerie (crainte de celle-ci)

- Dangereux car peut instruire la population (antiphrase, ironie)

C) Le savoir, clausule 4

- Le savoir ne doit être répandu car il pourrait instaurer des "vertus dangereuses" ---> oxymore

- Le peuple doit demeurer dans l'ignorance "jamais avoir de connaissance"

L'argumentation de Chéribi condamne l'imprimerie dans un état despotique et fanatique. Si on lit ce texte comme une longue antiphrase, on décèle l'argumentation de Voltaire qui prônent les bien faits de la lecture et des idéaux des Lumières.

III- La philosophie des Lumières

A) Inversion des valeurs

- Le mouphti défend l'ignorance, "stupidité" ou "sottise"

- Il est puni de s'instruire mais recommandé d'employer des mots dépourvus de sens, "termes qui ne signifient rien"

- La personne et ses arguments sont tournés en ridicule

B) Persuasion par l'humour et l'ironie

- Les antiphrases

- Les oxymores

C) Les principes des Lumières

- Le livre est un moyen de diffusion des savoirs (dans tous les domaines)

- Permet développement des sciences et techniques ainsi que l'établissement d'un régime, de l'équité et de la justice.

C'est en employant l'humour et l'ironie que Voltaire s'attaque à la bêtise du fanatisme religieux et ridiculise l'adversaire des Lumières.

Commentaires (2)

1. Amri 03/01/2016

Bonjour,
J'ai un devoir pour demain pouvez vous m'aider?
Questions:
1)A quel endroit du texte voit-on que les mufti sont pas deiste?

2)Pourquoi le medecin occidental est-il mieux placé pour interdire aux gens de lire?

Merci d'avance.

2. alasad 13/12/2015

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841