Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Première partie de l'entretien : Palais, Apollinaire, le commentaire : comment le conte merveilleux dévoile t'-il une description burlesque de la création poétique?

 

Apollinaire, calligramme

 

 

 

  Première partie de l'entretien : "Palais", Apollinaire, le commentaire

A consulter :

"Palais", Apollinaire, fiche bac

Comment faire une fiche sur un texte bac à l'oral

Texte:

Commentaire:

Problématique :

Comment le conte merveilleux dévoile t'-il une description burlesque de la création poétique ?

I. Une visite onirique de palais merveilleux.

Poème qui s'apparente à un conte : multiples clins d'oeil à des contes célèbres « pieds nus en soirée » (Cendrillon) roi nu (Les habits neufs de l'empereur d'Andersen) grenouilles (le roi grenouille de Grimm) quenouilles (Belle au bois dormant) miroir (Blanche-Neige).

Pas présence du « il était une fois » (imparfait de fiction) mais au contraire un présent de l'indicatif : impression de vivre le conte alors que la présence du mot « rêve », « rêveuses » fait que ce récit est onirique : d'ailleurs pas de « je » à part entière, mais « pensées » (strophe 1-2-5) : visite/voyage purement mental/onirique. Suite du poème continue cette impression de vie au présent « toc toc entrez » « pendez » : autant de marques de discours et non du récit.

Description d'un monde merveilleux. Toponymie : « Rosemonde » justifié par le vers 4 « Des chairs fouettées des roses de la roseraies » + type de lieu : un palais habité par un roi. C'est moins une description fine que la saturation de mêmes mots (répétitions et paronomases) qui créent cette impression de lieu, qui semble surgir tout seul : tournure pronominale « le palais s'élève » (associé à la rime avec Rêve) : pas de présence humaine ; monde purement naturel : végétal et animal , relativement paisible « sourient du concert joué par les grenouilles » même si le coucher de soleil introduit l'image de la blessure : « miroir brisé » « stigmate sanglant des mains contre les vitres » (réécriture savante d'Aurore aux doigts de rose ?) « Quel arché mal blessé » (arc-en-ciel ?)

Description faite par un « on » plus ou moins omniscient « mes pensées qui sourient du concert joué par les grenouilles » et que l'on retrouve un peu plus tard (strophe 7).

A partir de la strophe 4, on semble passer de l'extérieur (jardin) vers l'intérieur, de la nuit à la lumière de la « veilleuse » : présentation des deux maîtres de maison (« monarque adultère » (David ? Roi poète) et « Madame Rosemonde ») et le quintil qui suit, discution entre celui qui entre (« je » ?) et la dame. Puis circuit comme dans une vraie visite : « antichambre » (§6), « salle à manger » (§7) où ils prennent un repas : décrit assez amplement « le roi pris deux oeufs pochés dans du bouillon » : merveilleux du conte n'est pas suivi car cassé par des détails réalistes « genoux pointus » ou les « potages couleurs d'urine » : seuls les marmitons et la pléthore de plats rappellent le conte.

=> Monde merveilleux glisse vers le burlesque, notamment grâce à la fantaisie des images.

II. La poésie comme agâpé burlesque.

Poème marqué par la fantaisie verbale, qui en font une parodie de conte : multiplication des images étranges : « des chairs fouettées des roses de la roseraie », sorte de métonymie et d'hypallage tressées (roses chair/crème et crème fouettée or la chair peut également être fouettée) ; introduisent des décalages logiques qui indiquent à la fois qu'on est dans le merveilleux (étonnement et surprise) mais pas sérieux (comique) : zeugme « sur le mai de son âge et sur son trente-et-un » (§4), la comparaison des yeux de Mme Rosemonde avec des yeux de Huns (introduit le thème de l'Orient mais peut faire sérieusement douter de la beauté sans égale de la « Dame de mes pensées »), métonymie étrange « pendez vos têtes aux patères par les tresses » (rappel de Barbe-Bleue tête pour chapeau ?) ; métaphore qui grandit de manière hyperbolique des objets triviaux (veilleuse /bijou d'or cuit).

Agapes (§3) suggère l'idée d'un repas convivial, mais ce dernier est assez particulier : la dame indique attendre « de rêveuses pensées en marches à l'Orient », « mes plus belles voisines » (associées à la rime avec perle fine), c'est-à-dire une inspiration poétique noble et flatteuse. Or la métaphore de la création poétique comme d'une « cuisine » achève cette idéal noble de la création. Début du repas marqué par le sale et le malodorant (graisse, graillon, potages couleurs d'urine et le très prosaïque « bouillon ») puis association systématique des produits de l'activité intellectuelle avec des produits carnés (§8-9) associés à la mort (morts nés, ossuaires, danse macabre mortes) ou à la putréfaction (faisandé, mammouths gelés) (avec un certain nombre de nasales ã et de o vélaire ainsi que des r : donc une strophe qui se dit beaucoup au fond de la gorge) ; les pensées mortes depuis des millénaires (clin d'oeil à l'épisode du Quart Livre de Rabelais les paroles gelées ?) sont les poésies anciennes ou le savoir accumulé. Constatation qu'elles n'ont plus rien de vivant, dans le sens où elles ne se font plus entendre : c'est le sens des deux dernières strophes ; les « choses nonpareilles » ne sont pas entendues, interrompue par le juron et proverbe (langage cuit) : ventre affamé n'a point d'oreille. Les convives, et le poète en tête, mastiquent toutes ces idées sans les écouter (voir l'apparition de la modalité exclamative même si absence du point d'interrogation) : ne les appelle que sous leur forme « charnelle » « entrecôtes » (morceau de viande dans la poitrine : poésie lyrique amoureuse ?), « grands pâtés » (humour, puisque un pâté est un terme d'imprimerie pour des erreurs de typographie) « os à moelle (référence à Rabelais : portée philosophique), miroton (boeuf assaisonné de plusieurs manières : tout type d'inspiration ?) ; où sont les pentecôtes ? (inspiration religieuse : 1905 Max Jacob commence sa crise mystique qui finira en 1915 avec son baptême) autant de sources d'inspiration, qui semblent absentes aux pensées du poète (moins Apollinaire en particulier qu'au Poète de « tous pays tous temps »)

=> Poème gentiment moqueur sur le travail poétique : nous fait entrer dans la cuisine du poète qui assaisonne ses idées de différentes manières.

 

Entraînez vous

Apollinaire : 5 commentaires

  1. " Vendémiaire"
  2. "Salomé"
  3. "Palais"
  4. "Merlin et la vieille dame"
  5. "La chanson du mal aimé"

Les fiches bac sur les 5 commentaires

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841