Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Lecture intégrale du commentaire en ligne de l'invitation au voyage de Baudelaire, les Fleurs du mal

 

Baudelaire, Les Fleurs du mal

 

 

 

 

Les Fleurs du mal

« L’invitation au voyage »

Baudelaire, sections générales, S, ES, L

 

Le corrigé fait deux pages word police 12, il comprend une introduction, un développement en deux parties avec une transition, une conclusion et une ouverture.

 

Lecture du poème :

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

L'invitation au voyage

  • Mon enfant, ma soeur,
  • Songe à la douceur
  • D'aller là-bas vivre ensemble !
  • Aimer à loisir,
  • Aimer et mourir
  • Au pays qui te ressemble !
  • Les soleils mouillés
  • De ces ciels brouillés
  • Pour mon esprit ont les charmes
  • Si mystérieux
  • De tes traîtres yeux,
  • Brillant à travers leurs larmes.
  • Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
  • Luxe, calme et volupté.
  • Des meubles luisants,
  • Polis par les ans,
  • Décoreraient notre chambre ;
  • Les plus rares fleurs
  • Mêlant leurs odeurs
  • Aux vagues senteurs de l'ambre,
  • Les riches plafonds,
  • Les miroirs profonds,
  • La splendeur orientale,
  • Tout y parlerait
  • À l'âme en secret
  • Sa douce langue natale.
  • Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
  • Luxe, calme et volupté.
  • Vois sur ces canaux
  • Dormir ces vaisseaux
  • Dont l'humeur est vagabonde ;
  • C'est pour assouvir
  • Ton moindre désir
  • Qu'ils viennent du bout du monde.
  • - Les soleils couchants
  • Revêtent les champs,
  • Les canaux, la ville entière,
  • D'hyacinthe et d'or ;
  • Le monde s'endort
  • Dans une chaude lumière.
  • Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
  • Luxe, calme et volupté.

Problématiques possibles :

  1. - Comment le thème du regard est-il associé à l’expression d’un sentiment amoureux?
  2. - Comment le pouvoir de la femme s’exprime t'il sur le poète?

Plan du corrigé :

    • Introduction
    • I - Une invitation au voyage
    • 1 - Un rythme musical
    • 2 - Une invitation au rêve
    • Transition
    • I - Une invitation à l'amour
    • 1 - L'affectivité et l'amour
    • 2 - Un idéal de vie
    • Conclusion
    • Ouverture

 

Introduction :

Nous allons étudier un poème de Baudelaire intitulé « L’invitation au voyage » tiré Des Fleurs du mal. Baudelaire est un écrivain français né en 1821 et mort en 1867, héritier du romantisme, son oeuvre principale est le recueil bien connu des Fleurs du Mal. Cette poésie que nous nous proposons d'analyser est extraite de la 6ème section. On y retrouve au delà de la dialectique du Spleen et de l'Idéal, l'anti-spleen, c'est-à-dire, L'Idéal à proprement parler et ce qui le caractérise dans son opposition au spleen. Nous savons que sa vie durant, Baudelaire, poète maudit de réputation a toujours été déchiré par ces deux forces opposées du Bien et du Mal, du Spleen et de L'idéal, de l'élévation et de la condition mortelle, de la vie terrestre et de l'aspiration à l'au-delà que l'on pourrait qualifier "d'Idéal" pour reprendre la terminologie de l'écrivain. Notre étude renvoie donc davantage à la notion de l'anti-spleen puisque le concept baudelairien de l'idéal ou de l'idéalité semble ici envisagé comme une libération du spleen. Des trois femmes qui ont marqué l'itinéraire créatif et poétique de Baudelaire, Madame de Sabatier, Jeanne Duval et Marie Daubrun, c'est à cette dernière que l'artiste rendra hommage par cette poésie de "l'invitation au voyage". Elle fut en effet son inspiratrice, sa muse pendant près de dix ans tant au niveau charnel que spirituel car ce fut un amour moins tumultueux que celui partagé avec Duval. Nous pouvons ainsi mettre en relation l'équilibre de la relation amoureuse idéalement parlant avec L'Idéal dominant au niveau conceptuel de la poésie dont Marie Daubrun est l'inspiratrice. Elle incarne de fait dans tout l'ouvrage, l'amour idéal que Baudelaire projetera ensuite dans ses créations spiritualisées. L'idée directrice est double : l' invitation au voyage est synonyme d'élévation vers l'amour. Baudelaire invite la femme aimée à partir ailleurs dans un pays qui se confondrait avec l'amour et l'harmonie propres au bonheur. La fonction de l'exotisme, nous le verrons, est essentielle à la poésie quant à cette promesse de voyage et de rêve. Nous pénétrons donc dans une contrée imaginaire où l'âme se retrouverait en accord avec elle-même.

Problématique :

En quoi cette poésie de Baudelaire vous semble t'-elle être une double invitation, au voyage dans un premier temps et à l'amour en second lieu?

Annonce du plan :

Dans le but de répondre à la question de savoir en quoi ce poème des Fleurs du Mal est une double invitation, nous verrons dans un premier temps comment la musicalité et l'évasion favorisent cet appel au voyage et enfin en quoi le concept d'Idéal pourrait renvoyer à l'idéal d'un voyage amoureux.

Analyse de la poésie :

I - Une invitation au voyage

1 - La musicalité et l'harmonie des vers

L'invitation au voyage semble tout d'abord être suggéré par la structure du poème lui-même. Il se compose de trois strophes, chacune séparée par un refrain, mais le pouvoir de suggestion est d'emblée évident dès les deux premiers vers du fait de leur musicalité. La paix domine et trouve son expression la plus forte dans le pentasyllabe :

MON ENfant, ma SOEur

SONge à la DOUcEUr....

La musicalité déjà très suggestive est encore accentuée par l'alternance des rimes féminines sur les vers longs et masculines sur les vers courts ainsi que par la résonnance affective des adjectifs qualificatifs et des noms "enfant" et "soeur". Le charme de l'invitation évoqué par les rimes et la musicalité rend très fantaisiste l'idée de voyage. Le ton est léger, la musique est incitative, le voyage se déploie comme un rêve, "songe", vers 2, "là-bas", imprécision géographique. La lecture se poursuit dans la légèreté des vers et du voyage suggéré en imagination. La musicalité atteind son paroxysme par le refrain à versification classique composé d'heptasyllabes évoquant l'ailleurs dont rêve le poète, la sensualité d'un amour idéal, l'harmonie et la beauté d'un monde rêvé. Les sens et l'esprit sont simultanément sollicités, il y va de la définition et de l'évocation d'un bonheur parfait au sens physique, moral et spirituel du terme :

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté"

Transition :

Mais l'invitation au voyage est une évasion vers un ailleurs que seuls l'imaginaire et le rêve peuvent capter et vivre.

2 - Une aspiration à l'idéal et au rêve

Le rêve est en effet connoté dès le vers 2 "songe" et emporte les amants vers cet ailleurs évoqué tout au long du poème. Le concept d'idéal se prolonge ainsi car toutes les notions relatives à une vie terrestre contraignante s'estompent, nous avons le temps, la souffrance, les contraintes quotidiennes qui font place à l'idéal du rêve dès le vers 2 encore accentué par les deux formes impératives des vers songer et voir : "songe", "vois". Le voyage reflète l'idée d'intemporalité du rêve et de l'imagination. Aucun lieu n'est précisé et à cette neutralité spatiale s'ajoute une absence de repères temporels. Les sujets sont à la troisième personne. Pourtant dès la seconde strophe nous pénétrons dans un intérieur hollandais lumineux, "luisants", vers 15, "polis", vers 16. L'imaginaire domine encore malgré tout ainsi que le suggère l'emploi du conditionnel, "décoreraient", vers 17 et "parlerait", vers 24. La chambre est imaginaire et l'exotisme y pénètre par les "fleurs", vers 18 et 20, d'une "espèce rare", et par les parfums dont les odeurs se mêlent à "l'ambre", vers 20. La référence à l'Orient se précise ainsi et donne un goût et un parfum d'évasion nouveaux au voyage encore accentuée par l'idée de "splendeur orientale" du vers 23. L'allusion à la Hollande est manifeste aux vers 7 et 8, nous y retrouvons l'intérieur des maisons des peintres. D'une manière générale, cette seconde strophe reflète les idées du refrain et nous renvoie au thème de la synesthésie, thème propre à Baudelaire, la correspondance des sens, la vue, l'odorat, l'ouie y sont sollicités. Le rêve s'actualise par l'indicatif du verbe voir "vois". Nous sommes ensuite projetés à l'extérieur de la chambre, dans la ville. Le rêve se poursuit autour des "canaux", vers 29 qui mettent en avant l'infini et l'évasion puisque nous avons l'idée d'un retour, "reviennent du bout du monde". Le cadre du rêve se confond avec les lumières des "soleils couchants", vers 35, "or", vers 38 et "chaude lumière", vers 40.

Transition :

La strophe 3 dégage une impression d'harmonie, de bien-être et de paix qui s'accorde avec l'invitation à l'amour.

II - Une invitation à l’amour

1 - Le pays de l'amour : une femme paysage

Nous comprenons dès le vers 6, qu'une correspondance s'établit entre la femme et le pays du poème, ce vers pourrions nous dire en accentue le caractère idéal comme si aucun amour n'était possible à vivre ailleurs que dans ce pays imaginaire favorisant le voyage en esprit. Ainsi, l'amour renvoie au pays qui lui même s'identifie à la femme inspiratrice de l'amour qui devient une femme paysage. Des vers 7 à 12, une équivalence entre "les soleils mouillés de ces ciels brouillés" s'impose de manière évidente avec les yeux de larmes de Marie. Le thème du reflet se poursuit avec la lumière du regard et du ciel. Mystère et mélancolie semblent se rapporter tant au paysage qu'à la femme énigmatique pour le poète ainsi que le suggère son regard. La duplicité du genre féminin est ici en évidence et revient tout au long du recueil des Fleurs du Mal. Regard captivant, charmeur, profond, évocateur, mais trouble, enigmatique, ensorcelleur et traitre : "traites yeux". Nous retrouvons l'aspect double de la femme traitre et inspiratrice, aimante et fourbe. En ce sens nous pouvons penser que la référence judéo-chrétienne va de soi, la femme est ici le reflet d'Eve qui succomba à la première tentation du fruit défendu. La correspondance se poursuit au niveau du vocabulaire des peintres, "ciels", vers 8 désignent en peinture la partie qui dans un tableau représente le ciel. Le vocabulaire est donc technique au niveau pictural. Le jeu des correspondances permet au poète de dépasser la dualité propre à la femme pour en faire LA FEMME IDEALE, celle qui incarne le voyage de l'amour. Madame de Sabatier est cette femme inspiratrice de l'amour idéal et du rêve.

Transition :

L'amour idéal n'est pas ici synonyme de passion mais d'harmonie, de perfection, de paix, de confort et d'équilibre que rien ne peut troubler au point que l'idéalité du sentiment d'amour se reflète dans une "idéalité" de vie quasi philosophique, voire spirituelle.

2 - L'idéal spirituel du refrain

"Là, tout n'est qu'ordre et beauté,

Luxe, calme et volupté"

Le refrain de L'invitation au voyage donne un effet récurrent à la lecture du poème. La structure anaphorique permet au lecteur d'associer l'amour avec un idéal que rien ne pourrait corrompre. L'enjambement renforce l'idée d'idéalité excessive et paroxystique. Le refrain est composé de cinq termes, "ordre", "beauté", "luxe", "calme", "volupté".

L'ordre est connoté dès la deuxième strophe dans sa progression logique irréversible, vient ensuite le songe, la description atypique du lieu du voyage, la chambre, l'extérieur avec les canaux, le paysage. La terminologie du refrain est baudelairienne. La beauté est orientale, le luxe renvoie à la rareté des éléments comme l'ambre, le calme et la volupté dominent tout au long du poème et se trouvent renforcés avec l'image d'un monde paisible et harmonieux faisant écho à l'amour représenté par Marie Daubrun.

Conclusion

Cette poésie, "invitation au voyage" échappe à la dualité du spleen et de l'idéal. Elle nous sollicite en tant que lecteur à partager un besoin d'idéal synonyme de perfection et d'harmonie. Le thème de l'amour s'associe avec les éléments extérieurs dans une osmose parfaite. Si le thème est traditionnel, la forme est ici renouvelée et adaptée aux exigences des concepts purement baudelairiens des correspondances et de l'Idéal.

 

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841