Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Germinal, l'explicit, Zola

 

 

Oral EAF, l'explicit de Germinal, Zola

*** Séquence roman, un roman naturaliste

Naturalisme de Zola : réalités, symboles et critique sociale

 

Objet d'étude

 « Le roman et la nouvelle au XIXe siècle : réalisme et naturalisme »

Problématique et objectifs

A travers des textes représentatifs de l'écriture naturaliste du romancier, il s'agit d'étudier comment l'écrivain opère la transfiguration d'une réalité particulière en symboles, le plus souvent porteurs d'une critique sociale. critique de la société corrompue du second Empire.

 
   

 

zola

 

 

 

Lecture du texte

l’explicit de Germinal: le départ d’Etienne.

Etienne prit à gauche le chemin de Joiselle. Il se rappela, il y avait empêché la bande de se ruer sur Gaston-Marie. Au loin, dans le soleil clair, il voyait les beffrois de plusieurs fosses, Mirou sur la droite, Madeleine et Crèvecoeur, côte à côte. Le travail grondait partout, les coups de rivelaine qu'il croyait saisir, au fond de la terre, tapaient
5 maintenant d'un bout de la plaine à l'autre. Un coup, et un coup encore, et des coups toujours, sous les champs, les routes, les villages, qui riaient à la lumière: tout l'obscur travail du bagne souterrain, si écrasé par la masse énorme des roches, qu'il fallait le savoir là-dessous, pour en distinguer le grand soupir douloureux. Et il songeait à présent que la violence peut-être ne hâtait pas les choses. Des câbles coupés, des rails
10 arrachés, des lampes cassées, quelle inutile besogne! Cela valait bien la peine de galoper à trois mille, en une bande dévastatrice! Vaguement, il devinait que la légalité, un jour, pouvait être plus terrible. Sa raison mûrissait, il avait jeté la gourme de ses rancunes. Oui, la Maheude le disait bien avec son bon sens, ce serait le grand coup: s'enrégimenter tranquillement, se connaître, se réunir en syndicats, lorsque les lois le
15 permettraient; puis, le matin où l'on se sentirait les coudes, où l'on se trouverait des millions de travailleurs en face de quelques milliers de fainéants, prendre le pouvoir, être les maîtres. Ah! quel réveil de vérité et de justice! Le dieu repu et accroupi en crèverait sur l'heure, l'idole monstrueuse, cachée au fond de son tabernacle, dans cet inconnu lointain où les misérables la nourrissaient de leur chair, sans l'avoir jamais vue.
20 Mais Etienne, quittant le chemin de Vandame, débouchait sur le pavé. A droite, il apercevait Montsou qui dévalait et se perdait. En face, il avait les décombres du Voreux, le trou maudit que trois pompes épuisaient sans relâche. Puis, c'étaient les autres fosses à l'horizon, la Victoire, Saint-Thomas, Feutry-Cantel; tandis que, vers le nord, les tours élevées des hauts fourneaux et les batteries des fours à coke fumaient dans l'air
25 transparent du matin. S'il voulait ne pas manquer le train de huit heures, il devait se hâter, car il avait encore six kilomètres à faire. Et, sous ses pieds, les coups profonds, les coups obstinés des rivelaines continuaient. Les camarades étaient tous là, il les entendait le suivre à chaque enjambée. N'était-ce pas la Maheude, sous cette pièce de betteraves, l'échine cassée, dont le souffle montait
30 si rauque, accompagné par le ronflement du ventilateur? A gauche, à droite, plus loin, il croyait en reconnaître d'autres, sous les blés, les haies vives, les jeunes arbres. Maintenant, en plein ciel, le soleil d'avril rayonnait dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantait. Du flanc nourricier jaillissait la vie, les bourgeons crevaient en feuilles vertes, les champs tressaillaient de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se
35 gonflaient, s'allongeaient, gerçaient la plaine, travaillées d'un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulait avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s'épandait en un grand baiser. Encore, encore, de plus en plus distinctement, comme s'ils se fussent rapprochés du sol, les camarades tapaient. Aux rayons enflammés de l'astre, par cette matinée de jeunesse, c'était de cette rumeur que la

40 campagne était grosse. Des hommes poussaient, une armée noire, vengeresse, qui germait lentement dans les sillons, grandissant pour les récoltes du siècle futur, et dont la germination allait faire bientôt éclater la terre. 

 

zola

 

Analyse de l'explicit: 

 

Plan de l'étude

  • I- Un nouveau commencement ?
  • A- la connaissance du passe
  • B- la perception du présent
  • C- l'anticipation. De l'avenir
  • II- un naturalisme épique
  • 1- la nature
  • 2- le chant
  • 3- le peuple
  • III- politique de la littérature
  • A- le sens de l'histoire
  • B- de la violençe aux institutions
  • C- l'acte politique du roman 

 

Notes introductives :

l'incipit du roman d'Émile Zola Germinal constitue une épanadiplose : le même personnage marche seul sur la même route. Dans l'explicit, il y a aussi une épanadiplose narrative.

Il faut attendre la dernière phrase pour comprendre le sens du titre : Germinal le mois du calendrier révolutionnaire : Mois de la germination mois pendant lequel se passe l'histoire -  C'est la germination d'un nouveau futur, l'ouverture d'un futur fleuri.
 
Problématique :
 
Dans quelle mesure Zola nous présente t'-il un nouveau commencement par le moyen d'un naturalisme épique qui décrit un aspect politique de la littérature?
 
 
I-
Un nouveau commencement
1 -
 la connaissance du passé
 
Texte caractérisé par la présence d'analepses l.1/2
L.12 Verbes au passé simple, à l' imparfait et au plus que parfait
L.11 L.21/22 Donne limpression qu'on fait un retour dans le temps
Nous avons une connaissance des lieux qui montre qu'il y a vécu : beaucoup de toponymes, (fosses) champs lexical de la géographie ( chemin, champs campagnes,…) Indications de lieux ( kilomètres, ....)
Noms des personnages, ( la maheude, camarades, Étienne,....)
Vocabulaire de mineur ( fourneaux , batterie des l24, l22, l9-10)
Champs lexical de la réflexion (songeais, saisir,...)
 
I-
Un nouveau commencement
2 - 
la perception du présent
 

Le roman est une expérience qui s'arrête quand le personnage quitte le milieu, c'est aussi une expérience : une scène --> le texte est centré sur le présent : imparfait qui donne l'impression de penser avec le personnage, flux de conscience d'Etienne (stream of counciousness : style d'écriture anglophone James joyce "Ulysses", "mrs. Dalloway" Virginia Wolf, critique qui a etudié ce style : Jean Louis Chrétien dans conscience et roman  dit que le stream of counsiousness est une manière de prendre la place de Dieu pour  le romancier car on est dans un société de moins en moins religieuse : technique littéraire dans un monde ou on ne croit plus en Dieu.

 L2 l27 discours indirect libre qui est une technique moderne qui est mise en lien avec le stream of conciousness. Les effets des rythmes et de répétitions +  Rythmes ternaires, binaires, --> on mime ce qui se passe

I-
Un nouveau commencement
3 -
 l'anticipation de l'avenir
 
Prolepse de la germination :  Deuxième moitié du 2ème paragraphe
Ce serait --> conditionnel : Valeur du futur du passé --> conditionnel --> prolepse
Champ lexical de la révolution au futur -->révolution qui repose sur l'usage des institutions politiques (syndicats, lois,...) Idée du futur thématisée. Parallélisme entre le futur politique et le cycle des saisons,  en effet ce parallèle se retrouve dans l'idée de germination --> mûrissait.
La première partie de l'explicite parle de la politique et la deuxième partie parle des saisons.

Les saisons recommencent mais le temps avance.  les révolutionnaires pensent que c'est le fait de revenir --> repartir à zéro comme les saisons : (germination cyclique des plantes) nouvelle naissance.  Marx disaiT que le communisme est un retour de l'homme --> communisme primitif

 II-

Un naturalisme épique

1 -

 la nature -

La nature est importante de deux manières dans le naturalisme : Comme mileu, comme biologie du point de vue des espèces : Les hommes sont  comparés à des plantes qui germinent --> fusion de l'homme et de la nature La nature comme milieu : Omniprésente : les champs, betteraves, hais, feuilles vertes,.... Champ lexical du printemps --> vieux thème de la littérature : la reverdie (nature entrain de renaître)
La nature comme biologie : Fusion homme nature : L'homme est naturalisé : mûrissait l12, hommes poussaient, armée germait, le travail écrase par les roches

La nature est humanisée :  on retrouve cette idée dans le poème de Nerval, vers Dorés.

 II-

Un naturalisme épique

2 -

le chant

Zola -  L'épopée dispositif politique --> comme récit destiné à éduquer le peuple : Brecht L'épopée comme production historique --> narration collective chantée racontant les histoires d'anciens héros : Homère Guerre.

II -

Un naturalisme épique

3 -

Le peuple

Sujet collectif : le peuple

 Registre épique dans ce texte : "des millions de travailleurs" --> sujet collectif, hyperbole, le peuple Zola considérait que " les ouvriers qui travaillent sur les boulevard périphériques sont les Achilles et Ulysses de notre temps", "quelques milliers de fendants" "une armée noire".  Le peuple est sujet d'énonciations dans l'épopée.  

Le travail grondait partout --> désigne par métonymie tout le peuple 
peuple devient sujet dénonciation d'une rumeur qui gronde "les voix chuchotantes" dans l'épopée  : on peut dire que le sujet d'énonciation est le peuple à travers la rumeur
 
III- 
 la politique de la littérature

1 -

Le sens de l'histoire

Nous pouvons trois sens - la révolution : Le sens de l'histoire.  L'acte du roman *le sens de l'histoire : le Fait que l'histoire a un sens , Marx(Hegel) le matérialisme historique  : l'idée que la lutte des classes est le moteur de l'histoire, la lutte de classe va disparaître pour laisser place à une terre sans capitalisme juste communiste et égalitaire.

"L15 "  Nous avons à la fois l'idée d'une lutte des classes entre le fendant et les travailleurs ( dimension polyphonique : on a trois voix). Sont ainsi mises en valeurs les idées  de  lutte des classe, d'exploitation (antithèse entre travailleurs et fainéants et hyperbole en face d'un euphémisme )

 le capital est le nouveau dieu "le dieu repu et accroupi en crèverait sur l'heure"

"Ou trônait le dieu inconnu au fond de son tabernacle" -  Isotopie de la violence : cela montre la lutte;  Sens de l'histoire : on est dans le conditionnel qui a une valeur de futur et par ailleurs l'idée que les travailleurs deviendraient les maîtres, ce sens de l'histoire se retrouve avec la germination donc on peut affirmer que le sens de l'histoire ramène au sens de la vie.    Caractère inéducable du sens de l'histoire à travers la métaphore filée biologique : reprise du darwinisme social ( idée d'application de la biologie au niveau social)
 
III-
La politique de la littérature
2 -
de la violence aux institutions

Tout le premier paragraphe dit que avant c'était la violence mais maintenant c'est les lois et l'institution qui font la révolution : il passe de souveraine à une position plus modérée du patron."il songeait que la violence peut être ne hâtait pas les choses", "la légalité pouvait être plus terrible" “sans réglementer  tranquillement,…L14”

 Vision violente de Zola car c’est le début des syndicats. En ce sens, nous pouvons dire que Zola est Visionnaire et prophétique :

Il voit que le XXeme siècle serait un siècle communiste (Russie).  
institulialisation des syndicats "S'enrégimenter tranquillement" --> adverbe s'oppose à violemment , verbe pronominal --> négatif, être aliéné par l'armée mais le fait qu'il soit  pronominal montre que c'est volontaire.  Le syndicat est une structure qui retire de la liberté mais on le fait volontairement "Se connaître, se réunir" :  le sujet est un sujet collectif : nous nous connaissons les uns les autres, dimension lyrique de ce passage politique
 
III-
La politique de la littérature
3 -
L'acte politique du roman
 
L'acte du texte :  L'effort : concept qui n'existe pas, c'est ce qu' Aristote a appelé : l'energeia.
Le lecteur de Zola est le bourgeois auquel il révèle la condition ouvrière et la révolution :
 --> dimension prophétique, il s'agit de préparer le lecteur au XXeme siècle. Cette fin cosmique fait de Zola un prophète qui prépare le monde à venir : le travail polyphonique de germinal ressemble en quelque sorte  l’épopée guerrière qui confronte plusieurs postures politiques pour penser ce qui est à venir : Il s'agit de susciter la réflexion chez le lecteur. 

 

 

 
   
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841