Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

DOSSIER BAC

Spécial candidats libres

Cned

ORAL EAF

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

 

Madame de la Fayette, La princesse de Clèves,

 

Madame de la Fayette, la princesse de Clèves

 

 

 

 

 Mme de la Fayette, La princesse de Clèves : Commentaire

série 1ère ES

Séquence : Le roman :

Séquence 1: Le personnage de roman : du fantasme mythologique à l'être de chair.

***  Commentaire  posté par un membre du forum

Problématique:

Comment l' évolution du personnage de roman permet-elle de comprendre l' évolution de la société et de ses attentes face à la littérature ?

Texte étudiés dans cette séquence:

  • Extrait La princesse de clèves de Madame de La fayette.
  • Extrait de Don quichotte de Miguel Cervantès.
  • Extrait de 1984 de George Orwell.
  • Extrait Des Misérables de Victor Hugo.

Autres: textes complémentaires : à consulter (les textes complémentaires sont indispensables pour préparer votre entretien)

  • Extrait du livre III de " Les Métamorphoses" de Ovide.
  • Extrait de Le Rouge et le Noir de Stendhal.
  • Extrait du Horla de Maupassant.
  • Extrait du Miroir qui fuit de Giovanni Papini.
  • Tableau de Johannes gumpp "Autoportait".
  • Extrait de L' argent d' Emile Zola.
  • EXtrait de "Antony" d' Alexandre Dumas Père.
  • Extrait de L' Amant d' Harold Pinter.
  • Extrait de la scène 9 de l'acte III du Dindon de Georges Feydeau.

Extrait La pricesse de clèves de Madame de La fayette.

Tome quatrième (extrait)

- Hé ! croyez-vous le pouvoir, Madame ? s'écria monsieur de Nemours. Pensez-vous que vos résolutions tiennent contre un homme qui vous adore, et qui est assez heureux pour vous plaire ? Il est plus difficile que vous ne pensez, Madame, de résister à ce qui nous plaît et à ce qui nous aime. Vous l'avez fait par une vertu austère, qui n'a presque point d'exemple; mais cette vertu ne s'oppose plus à vos sentiments, et j'espère que vous les suivrez malgré vous.

- Je sais bien qu'il n'y a rien de plus difficile que ce que j'entreprends, répliqua madame de Clèves; je me défie de mes forces au milieu de mes raisons. Ce que je crois devoir à la mémoire de monsieur de Clèves serait faible, s'il n'était soutenu par l'intérêt de mon repos; et les raisons de mon repos ont besoin d'être soutenues de celles de mon devoir. Mais quoique je me défie de moi-même, je crois que je ne vaincrai jamais mes scrupules, et je n'espère pas aussi de surmonter l'inclination que j'ai pour vous. Elle me rendra malheureuse, et je me priverai de votre vue, quelque violence qu'il m'en coûte. Je vous conjure, par tout le pouvoir que j'ai sur vous, de ne chercher aucune occasion de me voir. Je suis dans un état qui me fait des crimes de tout ce qui pourrait être permis dans un autre temps, et la seule bienséance interdit tout commerce entre nous.

Monsieur de Nemours se jeta à ses pieds, et s'abandonna à tous les divers mouvements dont il était agité. Il lui fit voir, et par ses paroles et par ses pleurs, la plus vive et la plus tendre passion dont un cœur ait jamais été touché. Celui de madame de Clèves n'était pas insensible, et, regardant ce prince avec des yeux un peu grossis par les larmes:

- Pourquoi faut-il, s'écria-t-elle, que je vous puisse accuser de la mort de monsieur de Clèves ? Que n'ai-je commencé à vous connaître depuis que je suis libre, ou pourquoi ne vous ai-je pas connu devant que d'être engagée ? Pourquoi la destinée nous sépare-t-elle par un obstacle si invincible ?

- Il n'y a point d'obstacle, Madame, reprit monsieur de Nemours. Vous seule vous opposez à mon bonheur ; vous seule vous imposez une loi que la vertu et la raison ne vous sauraient imposer.

- Il est vrai, répliqua-t-elle, que je sacrifie beaucoup à un devoir qui ne subsiste que dans mon imagination. Attendez ce que le temps pourra faire. Monsieur de Clèves ne fait encore que d'expirer, et cet objet funeste est trop proche pour me laisser des vues claires et distinctes. Ayez cependant le plaisir de vous être fait aimer d'une personne qui n'aurait rien aimé, si elle ne vous avait jamais vu ; croyez que les sentiments que j'ai pour vous seront éternels, et qu'ils subsisteront également, quoi que je fasse.

Adieu, lui dit-elle ; voici une conversation qui me fait honte : rendez-en compte à monsieur le vidame ; j'y consens, et je vous en prie.

Elle sortit en disant ces paroles, sans que monsieur de Nemours pût la retenir.

Lecture analytique

introduction

Situer l'extrait par rapport à l'oeuvre, présenter l'oeuvre, l'auteur, poser la problématique et annoncer le plan

problématique:

En quoi le personnage de la princesse va t- il se rapprocher d' un idéal classique ?

Développement:

I) Dialogue de sourd:

entre

A) Madame de Clèves = raison, devoir, sentiment- phrase déclarative: "je crois devoir à la mémoire de monsieur de Clèves serait faible, s'il n'était soutenu par l'intérêt de mon repos"; " s'il n'était soutenu par l'intérêt de mon repos", "et les raisons de mon repos ont besoin d'être soutenues de celles de mon devoir".

et

B) Monsieur de Nemours= Passion, essaye de la persuader de l' aimer, champs-lexical, phrases exclamatives + interrogatives.

Champs- lexical des sentiments = " vos sentiments", " bonheur", "aime", "passion".

Champs- lexical de la persuasion= "adore", "plaire", "heureux".

Monsieur de Nemours essaye de la faire culpabiliser en la rendant coupable de leur malheur: "vous l' avez fait par une vertu austère, qui n'a presque point d' exemple; mais cette vertu ne s'oppose plus à vos sentiments, et j' espère que vous les suivrez malgrès vous", " vous seule vous imposez une loi que la vertu et la raison ne vous sauraient imposer".

Il s'humilie par ses supplications, ses pleurs et le fait qu' il se jette à ses pieds: " Monsieur de Nemours se jeta à ses pieds et s' abandonna à tous les mouvements dont il était agité", "Il lui fait voir, et par ses paroles et par ses pleurs, la plus vive et la plus tendre passion dont un coeur est jamais été touché".

Ils n'appartiennent pas au même univers, donc il ne peuvent pas dialoguer.

c'est une opposition de l' amour et de la raison comme dans une tragédie.

Transition possible :

Ce dialogue de sourd entre les deux personnages est annonciateur d'une situation tragique

II) Des héros tragiques:

Tous les topos de la tragédie apparaissent dans ce texte.

A)

Regrets = registre pathétique

Supplication du Duc, interrogation rhéorique: "Pourquoi faut-il, s'écria-t-elle, que je vous puisse accuser de la mort de monsieur de Clèves ? Que n'ai-je commencé à vous connaître depuis que je suis libre, ou pourquoi ne vous ai-je pas connu devant que d'être engagée ? Pourquoi la destinée nous sépare-t-elle par un obstacle si invincible ?".

aveu= amour unique et éternel

B)

Amour impossible = devoir qu'elle s'impose par culpabilité.

Destinée- fatalité: " pourquoi ne vous ai-je pas connu avant que d'être engagée ? Pourquoi la destinée nous sépare-t-elle par un obstacle si invincible ?".

Dilemne tragique: "Il est vrai, répliqua-t-elle, que je sacrifie beaucoup à un devoir qui ne subsiste que dans mon imagination" , elle choisit le devoir, les amants éternels "croyez que les sentiments que j'ai pour vous seront éternels";

Aveu de la rupture "Ayez cependant le plaisir de vous être fait aimer d'une personne qui n'aurait rien aimé, si elle ne vous avait jamais vu ".

Adieux "Adieu, lui dit-elle ".

Madame de clèves: champs-lexical de la raison: " forces", " raison", " devoir", " repos", " bienséance", " interdit".

Conclusion

Le personnage de la Princesse de Clèves est le model même de " l'honnête homme" du XVII eme siècle.

Elle est raisonnable et ne succombe pas à la passion amoureuse.

Le personnage de Roman est donc un modèle social à suivre.

Ouverture possible :

Intertextualité avec un autre extrait du livre ou une autre oeuvre du corpus à étudier

 

Notes :

La nature du roman

"La nature du roman, si elle était connue, les romans seraient écrits par des fonctionnaires. Les thèmes des romans seraient enregistrés sur logiciel, les romans composés par ordinateur. La nature du roman est inconnue. Elle fuit sous l'esprit de celui qui écrit le roman comme la femme fuit, tout en s'abandonnant aux mains de son amant, tandis que sa propre imagination divague. La nature du roman est l'absence. Le roman n'est pas seulement mobile, il est mouvant, il se transforme en même temps qu'il se déroule, il ignore à jamais le prochain mot. La nature du roman est l'infini. Le roman est l'autobiographie en acte. Le romancier est une création de chaque instant. Il dit « Je » pour mentir. Il s'affirme homme et femme, ange et monstre, jeune homme et vieillard. Il meurt autant de fois qu'il faut. Il aime infatigablement. La nature du roman est le sexe. Le roman est un acte sexuel. La nature du roman est une femme rousse, dans une salle obscure, qui convoite un acteur de cinéma. « Tout à l'heure, chez moi, Lexington Avenue. » Elle ferme les yeux et s'enfonce les ongles dans les paumes. La nature du roman est un vieil homme, assis sur un pliant, la nuque protégée du soleil par un mouchoir, qui regarde, immobile, le paysage poussiéreux. Il boit une orchiatta, que lui apporte un jeune garçon de café, en qui il croit vaguement se reconnaître, et tirant de sa poche un carnet, il tente de noter un souvenir qui vient de lui traverser l'esprit. Sa main tremble. La nature du roman est la guerre entre le désir et la mémoire, entre l'écriture et le temps. La nature du roman est l'impossible."

Pierre Bourgeade, La nature du roman

 

 

 

 

A consulter :

 
 

Questionnaire  sur la mort de M. Clèves, La Fayette

La-Fayette

Entretien préparé de 63  questions avec  réponses

 

Lire  la suite

 

 

Il parut alors une beauté à la cour, L'incipit de La Princesse de Clèves, La Fayette à l'oral EAF

La-Fayette

Entretien préparé de 77  questions avec réponses en commentaire

 

Lire la suite

 

Les aides en ligne

  • Mme La Fayette, la princesse de Clèves
  • La scène du bal
  • I. Un cadre propice au rencontre amoureuse : le bal. a) Un évènement prestigieux et exceptionnel. -La scène a lieu dans cadre d’un bal royal organisé à la cour des Valois. -Cette scène revête un caractère festif « le soir du bal » -Evénement qui se déroule dans un emplacement emblématique « au Louvre » caractérisé par la richesse, le pouvoir et l’abondance « festin royal » -Les personnages sont tous issus de la noblesse « roi », « reine », « dauphine », « prince ». -Tous concordent donc pour faire de ce passage le stéréotype même de la rencontre amoureuse.
  • Lire la suite

 

 

 

SEQUENCE ROMAN

La-Fayette

 

 

 

Demande de cours en ligne sur skype

  • Séquence roman
  • La Fayette, la Princesse de Clèves
  • L'incipit " « La magnificence et la galanterie...  l'admiration de leur siècle »

Lire la demande depuis le forum prépabac

 

 

Pour aller plus loin

La-Fayette

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841