Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Le chêne et le roseau, La Fontaine

la-fontaine

 

 

 

  • Le chêne et le roseau
  •  oral EAF de 60 questions avec réponses
  • Dossier bac en téléchargement
  • Accéder au document

 

 

 


Le Chêne et le Roseau

  • Le Chêne un jour dit au Roseau :
  • "Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
    Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
  • Le moindre vent, qui d'aventure
  •  Fait rider la face de l'eau,
  •  Vous oblige à baisser la tête :
    Cependant que mon front, au Caucase pareil,
  •  Non content d'arrêter les rayons du soleil,
  •  Brave l'effort de la tempête.
  •  Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
  •  Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
  •  Dont je couvre le voisinage,
  •  Vous n'auriez pas tant à souffrir : Je vous défendrais de l'orage ;
  • Mais vous naissez le plus souvent
  • Sur les humides bords des Royaumes du vent.
  •  La nature envers vous me semble bien injuste.
  • - Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
  • Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.
  •  Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
  • Je plie, et ne romps pas.
  •  Vous avez jusqu'ici
  • Contre leurs coups épouvantables
  • Résisté sans courber le dos ;
  • Mais attendons la fin. "Comme il disait ces mots,
  • Du bout de l'horizon accourt avec furie
  •  Le plus terrible des enfants
  • Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
    L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
  • Le vent redouble ses efforts,
  • Et fait si bien qu'il déracine
  • Celui de qui la tête au Ciel était voisine
    Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

 

 

 

 

 

Introduction

 

Jean de la Fontaine est un fabuliste du 17ème siècle qui s'est employé à dénoncer tous les vices humains et les abus de la société à travers ses fables pour la plupart moralisées.

Il s'est inspiré des anciens pour écrire ses fables en particulier d’Ésope, de Phèdre et de Pilpay. L'apologue Esopique est en prose, La Fontaine a versifié les fables. Son symbolisme animalier lui permet d'incarner ses personnages comme par exemple le loup pour l'homme vaniteux etc.  La personnification des animaux ainsi que des végétaux reflète les idées du fabuliste et ses critiques.

Ses fables sont constituées d'un récit et d'une morale implicite ou explicite. La morale que nous allons étudier est tirée du premier livre.  Nous verrons que sa morale est implicite et que le chêne et le roseau sont les deux personnages de l'histoire, personnages opposés, le fort face au faible.  Cependant nous assisterons à un renversement des rôles.

Dans le but de répondre à notre problématique:

En quoi la morale de cette fable est-elle particulière?

Nous étudierons dans un premier temps le récit constitué des interventions du chêne et du roseau et en second lieu, la morale inversée de la fable. 

 

 

Commentaire littéraire

 

. Le récit et les interventions des personnages

I - Le chêne

Le chêne se manifeste dès le début de la fable. En effet le dialogue s'ouvre dès le vers 2, il s'octroie le monopole de la parole et donc une certaine forme de supériorité, de domination.

Le chêne utilise la première personne, un registre soutenu et des effets divers comme par exemple des effets de syntaxe, sans oublier les hyperboles ainsi qu'une métaphore hyperbolique qui le valorise, «Cependant que mon front, au Caucase pareil». Il symbolise la force et la protection ainsi que le suggère le champ lexical, «brave l'effort de la tempête», «tout me semble zéphyr», «je vous défendrais»...  Du fait de sa différence avec le roseau, il en vient à mettre en question la nature, nous pouvons citer les expressions suivantes: «bousculé», «si vous naissiez», «mais vous naissez», «nature bien injuste».

Par le fait même que le chêne mette la nature en accusation, nous voyons la notion de destin remise en cause. C'est la raison pour laquelle il procède par la suite à partir du vers 10 à une comparaison avec le roseau à travers ce vers: « tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr». L'opposition est ainsi mise en valeur et renforcée par la coupure à l'hémistiche. L'opposition est très nette. Il ne cesse en fait de faire son propre éloge même si par moments, nous avons l'impression qu'il éprouve une certaine compassion pour le roseau.

 

Nous voyons le roseau prendre ensuite la parole à partir du vers 18;

 

II – Le roseau

 

Le roseau se manifeste pour répondre au chêne du vers 18 au vers 24. Il fait face à son interlocuteur mais son intervention n'est pas aussi démonstrative et aussi longue même si elle est d'une importance égale. Nous découvrons le roseau dans toute son opposition au chêne. En effet, il n'est pas égocentrique, centré sur lui-même ainsi que le traduit l'absence de tournures hyperboliques.

Il incarne une autre forme de puissance et de force qui n'a rien à voir avec celle du chêne, il est habile, souple, adapté.

Il se dévoile intelligent, rusé et lucide concernant l'attitude égocentrique et superficielle du chêne, il n'est pas dupe, on le voit même refuser la charité de son interlocuteur. Il semble en confiance. Nous noterons le rythme croissant, 2/4/6 au vers 21.

On le voit vers la fin mettre le chêne au défi, «mais attendons la fin». Cette dernière parole est importante car elle invite au pari, trahit les doutes et les incertitudes du roseau et maintient le lecteur dans le suspense. La nature se manifeste sous la forme du vent.

 

Une grande place est ainsi laissée à l'imagination du lecteur. Qui va l'emporter, le roseau ou le chêne?

 

III.La morale

 

La morale est implicite ainsi que le traduit la place laissée au lecteur et à son imagination.  Après l'intervention du roseau et du chêne, c'est à présent à la nature d'intervenir et de clore la fable. Nous la voyons se manifester dès le vers 25 jusqu'à la fin. Elle va donner tout son sens au discours tenu, elle juge. La Fontaine l'évoque à plusieurs reprises mais le plus souvent sous forme de figures de rhétorique comme une métaphore, une périphrase, «le plus terrible des enfants». Nous remarquons la majuscule de Nature mettant en avant son caractère essentiel. Elle est aussi le vent qui déracine le chêne et qui fait plier le roseau sans rompre pour autant.

Le roseau est vainqueur, la morale implicite et surprenante.

 

Conclusion

Nous avons une morale inversée. Le lecteur qui s'attendait à ce que le chêne sorte glorieux et grandit de cette expérience est surpris par l'inversion de la situation. C'est le roseau qui résiste au vent, il ne cède pas et n'est pas déraciné. 

La morale surprenante de La Fontaine pourrait se traduire ainsi: la loi du plus fort n'est pas toujours la meilleure». 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841