Dossier Socrate

 

Socrate

 

 

 

Socrate

*** Préparer la lecture

 la-mort-de-socrate.jpg

la-mort-de-socrate.jpg

La philosophie et le socratisme

*** Les corrigés du bac

 

 

Initiation à la philosophie, questionnaires sur les 1ères notions, la philosophie, modèles de réflexion, Socrate et sa méthode, quelques concepts

Descartes

 

S'initier à la philosophie et aux notions premières : questionnaires d'initiation

Lire la suite

 

 

 

Les dialogues de Platon

*** Les corrigés du bacla-mort-de-socrate.jpg

Platon, étude du Ménon, l'opinion droite

Platon, la République Lire la suite

 

 

socrate

 

  • Exercice type bac : la naissance de la philosophie
  • L'apologie de Socrate, Platon
  • Socrate : Je ne fais rien d’autre en effet que de circuler partout ; je vous engage, les plus jeunes comme les âgés, à n’avoir, ni pour vos corps, ni pour votre fortune, de souci qui soit antérieur à celui de l’amélioration de votre âme, ni qui soit même également fort ; je vous dis que ce n’est pas de la fortune que naît le vrai mérite, mais que c’est le vrai mérite qui fait bonnes la fortune, les autres choses humaines aussi, toutes sans exception, dans les affaires privées comme dans celles de l’Etat. Maintenant, si c’est en disant cela que je corromps, alors c’est que cela est dommageable ! (…)  Ainsi donc à présent, il s’en faut de beaucoup, Athéniens, que ce soit, comme on pourrait le croire, ma cause à moi que je plaide ; c’est plutôt la vôtre, de peur qu’en me condamnant vous ne commettiez une grave faute au sujet du cadeau que vous a fait le Dieu ! Si en effet vous me faites périr, il ne vous sera pas facile d’en trouver un autre qui soit comme je suis : tout bonnement (quand même il serait  par trop ridicule de parler ainsi !), attaché par le dieu au flanc de la cité, comme au flanc d’un cheval puissant et de bonne race, mais auquel sa puissance même donne trop de lourdeur et qui a besoin d’être réveillé par une manière de taon. C’est justement en telle manière que moi, tel que je suis, le dieu m’a attaché à la cité ; moi qui réveille chacun de vous individuellement, qui le stimule, qui lui fait des reproches, n’arrêtant pas un instant de le faire, m’installant partout, et le jour entier. 
  • Questions :  
  • 1) Pourquoi Socrate met-il l’amélioration de l’âme au-dessus de tout le reste ? 
  • 2) Pourquoi serait-ce une faute de faire périr Socrate ? 
  • 3) Pourquoi la Cité aurait-elle besoin d’une sorte de « taon » ?
  • Lire la correction en ligne

 

Date de dernière mise à jour : 07/04/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau