Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Blogger

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises 2CnedForumphilobac@live.frAefeBac 2016Bac 2017 les dates

 

 

 

 Spécial bac 2017Bac 2017 les dates

Corrigés  -  Forum Actualités

Spécial oral EAF

Oral EAF

Cned

Spécial candidats libres

Blog candidats libres

Blog  des lycéens

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

 

Elèves scolarisés   

Candidats libres

  Métropole - Etranger   

 

Sujets corrigés philosophie 2017 Pondichéry, série L, commentaire et dissertations en ligne sur prepabac.org

 

 

 

 

 

 

 

Profs en direct le jour du bac

sur www.prepabac.org

 

 

   

 

Oral bac   

 

 

 

   Les sujets tombés au baccalauréat de philosophie : Pondichéry, bac 2017  :  

Sujets de la série L

Terminale L : Coefficient 7

 

Lecture des sujets bac

Traiter, au choix, l’un des trois sujets suivants :

 

Suis-je le sujet de mon désir ?

 

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

 

Expliquer le texte suivant:

 

Voter, ce n’est pas précisément un des droits de l’Homme; on vivrait très bien sans voter, si l’on avait la sûreté, l’égalité, la liberté. Le vote n’est qu’un moyen de conserver tous ces biens. L’expérience a fait voir cent fois qu’une élite gouvernante, qu’elle gouverne d’après l’hérédité, ou par la science acquise, arrive très vite à priver les citoyens de toute liberté, si le peuple n’exerce pas un pouvoir de contrôle, de blâme et enfin de renvoi. Quand je vote, je n’exerce pas un droit, je défends tous mes droits. Il ne s’agit donc pas de savoir si mon vote est perdu ou non, mais bien de savoir si le résultat cherché est atteint, c’est-à-dire si les pouvoirs sont contrôlés, blâmés et enfin détrônés dès qu’ils méconnaissent les droits des citoyens. On conçoit très bien un système politique, par exemple le plébiscite , où chaque citoyen votera une fois librement, sans que ses droits soient pour cela bien gardés. Aussi je ne tiens pas tant à choisir effectivement, et pour ma part, tel ou tel maître, qu’à être assuré que le maître n’est pas le maître, mais seulement le serviteur du peuple. C’est dire que je ne changerai pas mes droits réels pour un droit fictif.

 

ALAIN,Propos sur les pouvoirs, 1925.

La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

 

 

Toute vérité est-elle bonne à dire ?

I - Toute vérité n'est pas bonne à dire

Platon, le Mythe de la caverne, la République. La vérité peut blesser les prisonniers de la caverne habitués à prendre le reflet des choses pour les choses elles-mêmes. Il y a un code à respecter dans la progression de la vérité intelligible à atteindre chez celui qui confond vérité empirique avec la Vérité.

La vérité peut-être brutale pour celui qui l'énonce : référence possible, Pascal les Pensées

la vérité peut parfois être nuisible en particulier dans le domaine politique. La vérité doit parfois s'allier au mensonge dans le but de préserver l'équilibre d'une société, c'est pourquoi le secret est admissible, on peut à cet égard évoquer la raison d'Etat.

C'est dans la recherche de pouvoir que l'on comprend le mieux à quel point la vérité suppose le discernement. La vérité est rarement bonne à dire dans le domaine politique c'est pourquoi Machiavel conseille au Prince de ne pas tenir sa promesse « un prince bien avisé ne doit point accomplir sa promesse lorsque cet accomplissement lui serait nuisible et que les raisons qui l'on déterminé à promettre n'existent plus ». Le Prince, chapitre 18

Mais si la vérité n'est pas toujours bonne à dire, voire parfois nuisible tant au niveau individuel qu'au niveau collectif, devons-nous pour autant la taire ? N'avons-nous pas le devoir moral de toujours dire la vérité dès l'instant où nous vivons en communauté, en société ? N'est-ce pas ce qui est le plus utile pour nous ?

II – Devoir moral = il faut toujours dire la vérité

La vérité doit-être envisagée à un niveau plus pragmatique. Elle est utile et permet d'établir des relations sociales fondées sur le respect mutuel des individus = référence possible, Karl Marx, Critique de la philosophie du droit hégelien

Mais ce qui est bon est-il forcément utile ? Quelle est notre priorité ? Référence possible, Mill, l'utilitarisme. Choisir le bon sur l'utile

Kant , Fondements de la métaphysique des mœurs : Il faut toujours dire la vérité et la préférer aux conséquences possibles. La vérité est un devoir de vérité et l'homme doit toujours faire son devoir. Kant parle à propos de la vérité, « d'un devoir sacré de la raison » dans son opuscule, Sur un prétendu droit de mentir par humanité.

Mais si l'homme doit toujours préférer la vérité au mensonge, n'y a t'-il pas un moyen terme entre les deux et une manière de dire ?

III – L'art et la manière de dire la vérité

En fonction des domaines auxquels la vérité s'applique, il faut trouver la bonne manière de dire la vérité car la parole supposant l'acte, on ne peut de manière inconsidérée et sous prétexte d'un devoir de vérité, dire la vérité sans réfléchir aux conséquences

Une autre question doit-être envisagée = est-il bon pour l'autre de lui dire la vérité ? Le discernement est à ce niveau indispensable. Si le fait de dire une vérité qui ne sert à rien attriste une personne, à quoi bon la dire ? Si l'information est neutre mais peut faire mal, pourquoi dire la vérité nuisible pour l'autre ? Dans un autre contexte et avec la manière, le médecin à l'obligation de dire à son patient la vérité sur son état de santé car il a un devoir d'honnêteté.

L'art et la manière suppose donc du discernement dans le devoir d'informer et de dire la vérité. Il faut considérer l'intérêt de celui auquel on avoue la vérité mais il est clair qu'elle n'est pas toujours bonne à dire.

 

 

 

Oral bac

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 24/04/2017

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau