Devoir CNED n° 6, Desnos, Vieille clameur, Corps et Biens. Questions et lecture analytique, devoir oral

Les marques de la 1ère personne, quelle place donnent-elles au poète? Les connecteurs temporels, les termes de la nuit. Comment les interpréter? Quel sens donner à la référence à l'edelweiss?

Cned

 

Cned

 

 

Devoir oral N° 6, Cned, niveau seconde

 

 

*** Entraide scolaire du forum prepabac

 

Les demandes d'aide pour les devoirs du Cned

Questions

Question 1

Relevez les marques de la 1ère personne. Qu'expriment-elles? Que nous suggèrent-elles sur la place du poète dans le texte?  (2 points)

Question 2

Relevez les connecteurs temporels, comment peut-on les interpréter?  (2 points)

Question 3

Relevez les termes qui renvoient à la nuit. Que suggèrent-ils ? (2 points)

Question 4
 Comment comprenez-vous la référence à l’edelweiss dans les deux derniers vers de l’extrait (2 points)

Desnos, Corps et bien, « Vieille clameur »

Une tige dépouillée dans ma main c’est le monde
La serrure se ferme sur l’ombre et l’ombre met son œil à la serrure
Et voilà que l’ombre se glisse dans la chambre
La belle amante que voila l’ombre plus charnelle que ne l’imagine
perdu dans son blasphème le grand oiseau de fourrure blanche
perché sur l’épaule de la belle,
de l’incomparable putain qui veille sur le sommeil
Le chemin se calme soudain en attendant la tempête
Un vert filet à papillon s’abat sur la bougie
Qui es-tu toi qui prends la flamme pour un insecte
Un étrange combat entre la gaze et le feu
C’est à vos genoux que je voudrais passer la nuit
C’est à tes genoux
De temps à autre sur ton front ténébreux et calme
en dépit des apparitions nocturnes,
je remettrai en place une mèche de cheveux dérangée
Je surveillerai le lent balancement du temps et de ta respiration
Ce bouton je l’ai trouvé par terre
Il est en nacre
Et je cherche la boutonnière qui le perdit
Je sais qu’il manque un bouton à ton manteau
Au flanc de la montagne se flétrit l’edelweiss
L’edelweiss qui fleurit dans mon rêve et dans tes mains quand elles s’ouvrent

 

Lecture analytique (12 points)
En procédant à une lecture analytique du poème de Robert Desnos, « Vieille clameur », vous
répondrez à la question suivante :
Quelle image de la femme est proposée dans ce poème ?
Vous réaliserez une lecture analytique de ce texte en suivant point par point la « Méthode à
suivre » exposée ci-dessous qui vous indique comment l’organiser.
Vous développerez votre étude en suivant en deux axes de lecture les deux mouvements du
poème. Vous montrerez ainsi comment progressivement sont développés successivement :
- un jeu sur la présence/ absence d’une belle ombre mystérieuse ;
- le portrait d’une femme insaisissable.
Méthode à suivre
Vous fournirez une réponse construite avec :
1. une introduction :
- où vous débuterez par une brève présentation de l’auteur, de l’oeuvre (dans la perspective
de l’objet d’étude), du type de texte et de son thème ;
- où vous annoncerez la question à traiter.
2. une lecture expressive, qui rende compte du sens du texte ;
3. une annonce du plan que vous allez suivre pour répondre à la question posée ;
4. un développement de votre réponse en appuyant chacune de vos remarques par des
citations commentées du texte d’un point de vue stylistique ;
5. une conclusion en vous assurant que celle-ci réponde bien à la question posée.
Votre oral doit durer 10 minutes (temps imparti à l’examen) maximum, 8 minutes minimum.
Conseils de méthode pour commenter un texte poétique
Bien qu’il puisse paraître déroutant à la première lecture, ce
poème de Desnos se situe dans l’héritage littéraire du blason
féminin, c’est-à-dire de la description des charmes physiques et moraux de la femme
aimée. Un blason, au XVIe siècle, fait l’éloge de la beauté d’une femme.
Il convient pour commencer de repérer tous les éléments qui définissent la présence féminine
: éléments concrets et abstraits. Ce premier repérage effectué, on s’intéressera au
« je » lui-même, qui s’apparente à la figure du poète. On se demandera quelle posture il
adopte pour décrire la femme aimée, ce qu’il en dit, ce qu’il suggère. C’est donc un travail
sur la dénotation (sens visible et concret) et sur la connotation (sens suggéré, implicite) qui
vous permettra de construire votre étude linéaire.
Une fois ces étapes réalisées, il importe de dégager les différents mouvements (ou phases)
du texte. À cet égard, il faut bien comprendre qu’un auteur n’a pas décidé a priori que son
poème aura trois ou quatre mouvements : c’est une construction que vous élaborerez en
fonction de votre lecture et de votre compréhension du texte.

Cned

Lire l'aide en ligne

 

 

 

 

 

 

 


 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau