Les formes de discours

Auteur

prepabac

  • prepabac

 

# par prepabac
 
30/05/2013 à 21:46

Les formes de discours


I - Définition


Le discours est un énoncé produit par un locuteur. Cependant tous les discours au sens d'énoncés n'ont pas tous la même fonction. Ils peuvent avoir pour but de raconter, de décrire, d'informer, d'expliquer, de convaincre.

II - Le discours descriptif

La description caractérise ce discours. Il doit en effet décrire une situation, un lieu, un personnage;

La description suppose :

L'imparfait ou le présent

Des verbes d'état, être, paraître, sembler, devenir

La mention de lieux précis et des connecteurs spatiaux

Des adjectifs pour parfaire la description dans un texte

III Le discours narratif

La narration ou le discours narratif rapporte un enchainement de faits dans le temps.
Les temps verbaux sont le passé simple et le présent
Les connecteurs mettent en valeur un enchainement d'évènements dans le temps
L'action est clairement évoquée par les verbes et renforcée par la présence d'adverbes.

IV - Le discours informatif

Le discours informatif est un discours explicatif, il communique et transmet un savoir, fait comprendre une idée. On constate la présence :

Du présent historique ou de vérité générale

De mots de liaison

Une certaine objectivité rendant ainsi le discours plus crédible.

V - Le dicours argumentatif

Convaincre et persuader sont les fonctions du discours argumentatif, on y trouve :

Des mots de liaison permetttant de structurer le texte "mais", "car" etc

Un locuteur représentant sa thèse

Des raisonnements logiques, déductions, inductions, syllogismes

Définitions

Déduction : On part d'une vérité générale pour justifier une conclusion particulière

Induction : On part des faits et de l'exemple particuliers pour parvenir à la vérité générale

Syllogisme : Cas particulier du raisonnement déductif. C'est un raisonnement logique basé sur deux propositions, une mineure et une majeure ainsi que sur une conclusion. La conclusion est irréfutable d'un point de vue logique.

Exemple :

Tous les hommes sont mortels : prémisse majeure

Or Socrate est un homme : prémisse mineure

Donc Socrate est mortel : conclusion

Le syllogisme fonde une conclusion irréfutable en apparence sur deux propositions données comme vraies, les prémisses

Il est toujours vrai du point de vue formel mais peut être faux du point de vue matériel.

Prépabac

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau