Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Blogger

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises 2CnedForumphilobac@live.frAefeBac 2016Bac 2017 les dates

 

 

 

 EAF

SPECIAL BAC

ORAL EAF

Cned

Spécial candidats libres

Blog candidats libres

Blog  des lycéens

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

 

Elèves scolarisés   

Candidats libres

  Métropole - Etranger   

 

Maupassant Bel ami, dernière scène, le sacre de Duroy, problème de problématique et de plan

Auteur

 

# par LydiebacES
 
05/06/2013 à 21:21

Bonsoir à tous

je suis dans la rubrique maupassant, j'ai une demande en fait, on a la dernière page du roman au bac à l'oral, la prof pas trop géniale nous a pas vraiment fait de commentaire mais seulement des notes, alors j'aurais voulu avoir des exemples de problématiques pour mieux cerner les difficultés du passage. En fait je suis pas trop dedans j'aurais besoin de questions de départ pour m'orienter. Merci aux profs du site, vous êtes trop bien

Lycée, première ES, français

# par professeur
 
05/06/2013 à 21:29

Bienvenue Lydie,

Voici un commentaire avec des plans possibles à partir de problématiques. Bonne préparation


Maupassant, Bel ami, l'arriviste. Le sacre de G. Duroy

Première partie de l'entretien : L'arriviste, G. Duroy
Bel ami, Maupassant : L'arriviste


Texte:
Lorsque l’office fut terminé, il se redressa, et donnant le bras à sa femme, il passa dans la sacristie. Alors commença l’interminable défilé des assistants. Georges, affolé de joie, se croyait un roi qu’un peuple venait acclamer. Il serrait des mains, balbutiait des mots qui ne signifiaient rien, saluait, répondait aux compliments : « Vous êtes bien aimable. »
Soudain il aperçut Mme de Marelle ; et le souvenir de tous les baisers qu’il lui avait donnés, qu’elle lui avait rendus, le souvenir de toutes leurs caresses, de ses gentillesses, du son de sa voix, du goût de ses lèvres, lui fit passer dans le sang le désir brusque de la reprendre.
Elle était jolie, élégante, avec son air gamin et ses yeux vifs. Georges pensait : « Quelle charmante maîtresse, tout de même. »
Elle s’approcha un peu timide, un peu inquiète, et lui tendit la main. Il la reçut dans la sienne et la garda. Alors il sentit l’appel discret de ses doigts de femme, la douce pression qui pardonne et reprend. Et lui-même il la serrait, cette petite main, comme pour dire : « Je t’aime toujours, je suis à toi ! »
Leurs yeux se rencontrèrent, souriants, brillants, pleins d’amour. Elle murmura de sa voix gracieuse :
- À bientôt, monsieur.
Il répondit gaiement :
- À bientôt, madame.
Et elle s’éloigna.
D’autres personnes se poussaient. La foule coulait devant lui comme un fleuve. Enfin elle s’éclaircit. Les derniers assistants partirent. Georges reprit le bras de Suzanne pour retraverser l’église.
Elle était pleine de monde, car chacun avait regagné sa place, afin de les voir passer ensemble. Il allait lentement, d’un pas calme, la tête haute, les yeux fixés sur la grande baie ensoleillée de la porte. Il sentait sur sa peau courir de longs frissons, ces frissons froids que donnent les immenses bonheurs. Il ne voyait personne. Il ne pensait qu’à lui.
Lorsqu’il parvint sur le seuil, il aperçut la foule amassée, une foule noire, bruissante, venue là pour lui, pour lui Georges Du Roy. Le peuple de Paris le contemplait et l’enviait.
Puis, relevant les yeux, il découvrit là-bas, derrière la place de la Concorde, la Chambre des députés.
Et il lui sembla qu’il allait faire un bond du portique de la Madeleine au portique du Palais-Bourbon.
Il descendit avec lenteur les marches du haut perron entre deux haies de spectateurs. Mais il ne les voyait point ; sa pensée maintenant revenait en arrière, et devant ses yeux éblouis par l’éclatant soleil flottait l’image de Mme de Marelle rajustant en face de la glace les petits cheveux frisés de ses tempes, toujours défaits au sortir du lit.

Bel-ami de Maupassant

Thème:
En quoi le personnage de roman est-il porteur de l’image d’une société?

Le sacre de l’arriviste.

Eléments pour l'analyse du texte :
C’est montrer comme un mariage princier « foule », « il délire » il ya beaucoup d’exagérations et d’hyperboles. C’est un point de vue interne, il devient mégalomane. Duroy s’imagine que tout Paris est venu pour lui comme un roi.
Duroy éprouve un désir charnel envers Mme de Marelle. La symbolique de ce mariage est purement une ambition politique pour Duroy, il n’éprouve aucun sentiment pour Suzanne
Comparaison avec l’incipit:
Ambition sociale aboutie.
Il a trouvé des femmes, prise de conscience de son pouvoir de séduction et surtout il a appris à utiliser ces femmes pour grimper l’échelle sociale.
I) L’aboutissement de l’ambition
Accumulation, « lorsque l’office fut terminé…aimable». Duroy exagère. Arrêt du délire ce fait à partir de « soudain » + passé simple. Duroy revient à la réalité, comparaison aquatique « la foule coulait devant lui comme un fleuve ».
Hyperboles: « se croyait un roi », « le peuple de Paris le contemplait et l’enviait », « une foule noire bruissant». Il y a un manque de recul.
II) Une fin ouverte
On peut sous-entendre que Mme de Marelle et Duroy vont entretenir encore une liaison secrète « je t’aime toujours, je suis à toi! ».
On comprend aussi que Duroy a une grande ambition politique visible à travers son mariage d’intérêt.
Duroy a beaucoup d’ambition et aucun sentiment amoureux envers son épouse.

Professeur de français de prépabac

# par professeur
 
05/06/2013 à 21:30

Deux problématiques possibles:

1 – Comment le personnage de roman devient-il porteur de critiques?
2 – Quels sont l'intérêt et l'enjeu de ce passage?

Plan possible pour ces deux problématiques à l'oral du bac


I – L'image d'une société
1 – Un roman historiques
2 – Bel ami, image d'une classe sociale. Un personnage représentatif d'une société
3 – Un roman réaliste mais critique

II – Critique d'un arriviste et de la classe sociale qu'il représente
1 – L'aboutissement d'une ambition
2 – Une fin ouverte

Professeur de français de prépabac

# par LydiebacES
 
05/06/2013 à 21:35

Merci c'est vraiment ce que j'espérais, ça va m'aider car on n'a vraiment pas grand chose, au moins j'ai une bonne base pour un commentaire des problématiques et le plan adapté.

je vous remerci pour la rapidité de votre réponse et pour l'aide biensûr.

Lycée, première ES, français

# par prepabac
 
06/06/2013 à 11:51

*** Entretien à télécharger

Descriptif de l'entretien


L'entretien comprend une série de 24 questions. Toutes les réponses sont dans le commentaire joint. Les questions suivent les axes d'étude et la problématique d'analyse, elles se présentent ainsi :



Plan de l'étude :

•Introduction
•Etude comparative avec l'incipit
•Ambition sociale aboutie.
•I) L’aboutissement de l’ambition : 9 questions
•II) Une fin ouverte : 4 questions
•Questions d'ensemble : 11 questions



Accéder au document





Maupassant : Bel ami, séquence roman


*** Une oeuvre intégrale au baccalauréat de français : documents à télécharger



Bel ami : 4 entretiens et commentaires à télécharger


L'incipit : entretien préparé de 23 questions avec réponses en commentaire
Télécharger l'entretien

La scène du dédoublement : entretien de 20 questions avec réponses en commentaire
Accéder au document


Le flagrant délit, entretien de 28 questions avec réponses en commentaire
le flagrant délit, 2ème partie, ch. 8, entretien à télécharger

L'arriviste : G.Duroy, une fin de roman ouverte
Entretien de 24 questions avec réponses en commentaire





A consulter pour aller plus loin

*** A commander par mail

Commentaire de Maupassant : Pierre et Jean, chapitre IV




Prépabac

# par Premieretechnologique
 
12/06/2013 à 08:30

Bonjour

Sur ce passage notre prof en effet nous a donné cette problématique

Comment le personnage de roman devient-il porteur de critiques?

Le plan est quasi le même donc je vais revoir ce texte à partir de cette problématique d'abord et ensuite je m'entrainerai avec la seconde.

Première technologique

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau