Forum bac  Listes EAF, descriptifs bac - Blog des lycéens  

L oral de français

ForumFORUM PEDAGOGIQUE

FORUM PREPABACForum prepabac

 

Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Profs en direct le jour du bac

PROFS EN DIRECT : LE FORUM

Pondichery 2016

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie

Blogger

 

 

Sartre

Bibliothèque scolaire

11000 documents en ligne

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

Elèves scolarisés   

Candidats libres

Lycées métropole et à  l'étranger      

 

ELEVES SCOLARISES - CANDIDATS LIBRES, METROPOLE, DOM TOM, LYCEES FRANCAIS A L'ETRANGER ET LYCEESPROFESSIONNELS 

Malraux, l'incipit de la condition humaine, un plan adapté à la problématique de l'examinateur, un commentaire et un questionnaire

Auteur  
# 07/06/2013 à 16:25 prepabac
Malraux, la condition humaine, l'incipit

Problématique

Quelles perceptions du personnage le lecteur a t'il dans le début de récit ?

Plan possible :
I - Un personnage plongé dans l'action
II - Une situation et une atmosphère angoissante
Prépabac
# 07/06/2013 à 16:28 prepabac
Autre problématique possible :

Cet incipit est-il original?

Il est possible d'adapter le plan n°1 à la problématique 2
Prépabac
# 07/06/2013 à 16:29 prepabac
L'incipit de la condition humaine, Malraux



Tchen tenterait-il de lever la moustiquaire ? Frapperait-il au travers ? L’angoisse lui tordait l’estomac ; il connaissait sa propre fermeté, mais n’était capable en cet instant que d’y songer avec hébétude, fasciné par ce tas de mousseline blanche qui tombait du plafond sur un corps moins visible qu’une ombre, et d’où sortait seulement ce pied à demi incliné par le sommeil, vivant quand même — de la chair d’homme. La seule lumière venait du building voisin : un grand rectangle d’électricité pâle, coupé par les barreaux de la fenêtre dont l’un rayait le lit juste au-dessous du pied comme pour en accentuer le volume et la vie. Quatre ou cinq klaxons grincèrent à la fois. Découvert ? Combattre, combattre des ennemis qui se défendent, des ennemis éveillés ! La vague de vacarme retomba : quelque embarras de voitures (il y avait encore des embarras de voitures, là-bas, dans le monde des hommes…). Il se retrouva en face de la tache molle de la mousseline et du rectangle de lumière, immobiles dans cette nuit où le temps n’existait plus. Il se répétait que cet homme devait mourir. Bêtement : car il savait qu’il le tuerait. Pris ou non, exécuté ou non, peu importait. Rien n’existait que ce pied, cet homme qu’il devait frapper sans qu’il se défendît, — car, s’il se défendait, il appellerait. Les paupières battantes, Tchen découvrait en lui, jusqu’à la nausée, non le combattant qu’il attendait, mais un sacrificateur. Et pas seulement aux dieux qu’il avait choisis : sous son sacrifice à la révolution grouillait un monde de profondeurs auprès de quoi cette nuit écrasée d’angoisse n’était que clarté. « Assassiner n’est pas seulement tuer… » Dans ses poches, ses mains hésitantes tenaient, la droite un rasoir fermé, la gauche un court poignard. Il les enfonçait le plus possible, comme si la nuit n’eût pas suffi à cacher ses gestes. Le rasoir était plus sûr, mais Tchen sentait qu’il ne pourrait jamais s’en servir ; le poignard lui répugnait moins. Il lâcha le rasoir dont le dos pénétrait dans ses doigts crispés ; le poignard était nu dans sa poche, sans gaine. Il le fit passer dans sa main droite, la gauche retombant sur la laine de son chandail et y restant collée. Il éleva légèrement le bras droit, stupéfait du silence qui continuait à l’entourer, comme si son geste eût dû déclencher quelque chute. Mais non, il ne se passait rien : c’était toujours à lui d’agir. © Éditions Gallimard.



La condition humaine Malraux, notes pour un commentaire



Introduction

Eléments biographique sur Malraux

L'intrigue du roman se situe dans un contexte historique qui est l'insurrection communiste de 1927 à Shanghai.

Le roman traite de l'engagement politique et met en scène le sens de l'action et de la vie. C'est un incipit original car il se distingue de la tradition romanesque qui veut que la 1ère page du roman expose les informations principales en proposant au lecteur un début "in média res"



1)un personnage plongé dans l'action



Le début de l'incipit s'ouvre sur le prénom du personnage (asiatique) on nous dit d'abord ce qu'il ressent : de l'angoisse

puis on nous dit ce qu'il fait (l20) et enfin ce qu'il pense(l23)

On retrouve également le point de vue interne de la ligne 17 à 19 , ainsi que du discours indirect libre (l14 avec interrogations)

-->cela permet de mettre en valeur le personnage.

Cependant nous avons un point de vie omniscient (l1 à 5) qui nous donne l'impression d'un personnage divisé à la fois à l’intérieur et à l'extérieur de lui-même.

Le meurtre semble inéluctable (l23;26 " frapper" )

Nous avons une répétition des verbes "devoir" : auto-persuasion et "savoir" .

Mais il y a également des interrogations(au conditionnel) au début pour montrer les hésitations du personnage.

Le contexte qui entoure Tchen ( building , moustiquaire) est donné de manière fragmentaire (l10 un grand rectangle électricité)cette manière renforce une impression de trouble,le procédé ici est cinématographique qui permet au lecteur de découvrir Tchen.

Les éléments sont séparés puis tout d'un coup nous avons un rétrécissement du champ visuel (l13 juste au dessous du pied) puis arrive ensuite un élargissement (building , klaxons)

--> va et vient entre l'intérieur et l’extérieur --> la fenêtre (= frontière)



T: Le personnage est immergé dès l'action et l'atmosphère nocturne ce qui va renforcer l'impression d'angoisse que semble ressentir le personnage




2)Une situation et une atmosphère angoissante



L'auteur lui-même ressent un malaise , face à des questions sans réponses ( différent de l'incipit classique), ni le narrateur ni le héros ne semble savoir ce qui va se passer .

L'angoisse est générée par:

• la situation de violence( l2"frapper")
•" " (l14 découvert)
•évocation des risques(l24 " prit ... exécuter)
Nous avons également un gros plan sur le pied (l7 et 12 associé à la vie comme à la mort (l9) de la chair de l'homme
Le sentiment d'angoisse est marqué par les oppositions du texte

entre l'ombre et la lumière l5 "clarté " l10 . Antithèses -

la chambre est dans l'obscurité donc nous avons une juxtaposition de 2 univers : - la pièce fermée;-la ville

l'opposition intérieure et extérieure génère l'angoisse

ex: lit ; plafond ,moustiquaire --> intérieur endroit clôt ( espace privé)

building voisin "là bas" --> autre monde , le dehors, le monde des hommes

le personnage de Tchen apparaît étranger différent



Conclusion

Les informations de cet incipit sont plus troublantes que précises , le lecteur n'a à sa disposition qu'une date et un horaire.

En revanche le lecteur a accès à la complexité du personnage car on visualise comme sur un écran de cinéma , ses actions , le lecteur est donc dans l'attente de la suite ( suspens)



Prépabac
# 07/06/2013 à 16:31 prepabac
Oral EAF, Malraux, la condition humaine, l'incipit

Incipit, oral préparé de 59 questions avec réponses en commentaire

Descriptif de l'oral:



L'entretien comprend 59 questions avec réponses en commentaire et dans les documents joints.

L'oral comprend l'extrait, une lecture analytique en deux axes, une problématique pour vous entraîner à l'oral.

L'entretien est complété par une petite biographie de Malraux et des notes sur la condition humaine en introduction ainsi qu'un questionnaire sur la séquence roman, questionnaire de 15 questions réponses.

Autres ressources gratuites : analyse comparative de trois incipits

Flaubert, l'éducation sentimentale

Malraux, la condition humaine

Germinal, Zola

Les questions se présentent ainsi:


Questions sur le roman: 15 questions

Questions sur le commentaire en fonction des axes d'étude:

*** Réponses dans le commentaire joint

Questions sur le roman : 15 questions

Questions sur Malraux : 4 questions

Questions sur le développement:


Questions sur l'introduction : 9 questions

I – 11 questions

II – 5 questions

Questions sur la conclusion : 5 questions

Ouverture

Dossier complémentaire:

Étude comparative de trois incipits

Malraux, la condition humaine

Zola, Germinal

Flaubert, l’Éducation sentimentale

Complément : les Justes de Camus




Dossier bac à télécharger sur docbac

Commande :

En cours particuliers


Commentaire :

Etude du site

L'entretien :
Questionnaire EAF

Commander un entretien pour avoir des points d'avance
Commander un entretien
Prépabac
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 Prépabac le bac en ligne

Logo prepabac

Boutique en ligne français  philosophie

Coaching scolaire mondial
Elèves scolarisés (lycées français à l'Etranger) et candidats libres

 

Professeur indépendant

  • Identifiant SIRET : 819 269 226 00018
  • APE  :  8559B
Logo prepabac

Français : niveau seconde

Français : Bac pro

Littérature : Dossier bac

Profs en direct le jour du bac

PROF EN DIRECT : BAC 2016

Bac 2016

 

Français   -   Français bac pro 

Littérature   -   Philosophie


 
Logo prepabac
Préparation à l'examen du baccalauréat : français séries générales, technologiques et bac pro, philosophie   littérature  Bac pro et Brevet : Bac  en ligne sur prepabac.org. Profs en direct le jour du bac : les annales bac . Préparer le bac en ligne : Demande de cours sur skype  - Coaching scolaire mondial = Elèves scolarisés et candidats libres (lycées français à l'étranger )

 

Licence Creative Commons
Bibliothèque scolaire de prépabac est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.prepabac.org/.

Copyright

Droits d'auteur enregistrés, Copyright

Depot.com sous le numéro  00056187

Tous droits réservés

Le site prepabac.org respecte "la loi informatique et liberté "

N° enregistrement CNIL :  1943841