L'Etranger de Camus, étude de Meursault

Camus, la foi métaphysique : le messianisme terrestre  L'Etranger et la Mort  heureuse, l'absurde camusien

Camus, la foi métaphysique : le messianisme terrestre

 

 

 

  • L'absurde camusien : Meursault, l'antéchrist de l'Etranger, étude comparative avec la mort Heureuse. Une marche vers la vérité.
  • Etude approfondie et développée. Bon niveau.
  • Fiche de lecture pour la préparation du baccalaurérat de philosophie
  • Le document fait six pages word police 14
  • Extrait de l'introduction
  • Le héros par cet assassinat frappe quatre coups à la porte du malheur et sombre dans l’irréversible. Sans retour possible son acte en devenant un acte passé se métamorphose en fatalité. Dans ce temps, ordre des successions possibles, son acte est en quelque sorte devenu destin
  • Extrait de l'analyse
  • Meursault ne fera son aveu qu’à l’occasion de sa rencontre avec son avocat et encore sous la forme de la dénégation. Il confesse que sans doute il aimait bien sa mère, mais que cela ne voulait rien dire, et que tous les êtres sains avaient plus ou moins souhaité la mort de ceux qu’ils aimaient. « Si Meursault a souhaité la mort de sa mère, c’est comme s’il l’avait tuée. Et s’il l’a tuée, il est juste qu’il partage le sort de l’objet perdu. Le meurtre est donc bien un suicide détourné. En attirant sur lui la condamnation, il répare le geste impie par lequel il a rompu le face à face originel et décidé de mettre sa mère à l’asile »


 

documents bac

 

 


 

 

Accéder au document

 

Etude de l'absurde dans l'Etranger de Camus

Camus, la foi métaphysique : le messianisme terrestre Meursault, incarnation de l'absurde dans l'Etranger de Camus

Lire la suite

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau