Skype
Prepabac facebook
Google
Twitter

Blogger

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises 2CnedForumphilobac@live.frAefeBac 2016Bac 2017 les dates

 

 

 

 EAF

SPECIAL BAC

ORAL EAF

Cned

Spécial candidats libres

Blog candidats libres

Blog  des lycéens

Le bac en ligne metropole etranger candidats libres et lyceens scolarises

 

Elèves scolarisés   

Candidats libres

  Métropole - Etranger   

 

L’aigle et la renarde, Esope, commentaire

Esope

Le sens de la fable : visées politiques et religieuses

Esope

 

 

 

  • L’aigle et la renarde
  • Esope
  • Le corrigé fait deux pages word police 12, il comprend une introduction, un développement en deux parties avec plusieurs paragraphes, une transition, une conclusion avec une ouverture.
  • Lecture du texte :
  • :.: Le Texte Etudié :.:
  • S'étant liés d'amitié, un aigle et une renarde avaient décidé de devenir voisins, afin que l'habitude resserre leurs liens. L'aigle s'éleva donc au sommet d'un grand arbre et y fit sa couvée ; la renarde se glissa dans le buisson au pied de l'arbre pour y mettre bas. Or un jour qu'elle était sortie en quête de pâture, l'aigle dans la disette fondit sur le buisson et ravit les renardeaux, dont il se régala avec ses aiglons. A son retour, la renarde comprit ce qui s'était produit, et s'affligea non pas tant de la mort de ses petits que de son incapacité à la venger : elle qui vivait sur terre ne pouvait en effet pourchasser un volatile. Aussi dut-elle rester à l'écart et s'en tenir au seul recours des impuissants et des faibles : maudire son ennemi. Cependant l'aigle ne tarda pas à subir le châtiment de son manque de foi. Un jour, à la campagne, au cours du sacrifice d'une chèvre, il emporta de l'autel un viscère encore en feu, qu'il ramena dans son aire. A peine l'avait-il déposé parmi les brindilles qu'un vent violent se leva et fit jaillir d'un vieux fétu une flamme brillante ; les aiglons furent consumés, car ils étaient encore trop jeunes pour voler, et tombèrent sur le sol. La renarde se précipita, et sous les yeux de l'aigle les dévora jusqu'au dernier.
  • La fable montre que les traîtres à l'amitié échappent peut-être à la vengeance de leurs victimes trop faibles, mais ne sauraient se soustraire au châtiment divin.
  • Esope, VIe siècle avant J.C
  • Extrait de l'analyse :
  • La morale répond aux deux premières phrases, l’histoire d’amitié est trahie, « La fable montre que les traîtres à l’amitié échappent peut-être à la vengeance de leurs victimes trop faibles, mais ne sauraient se soustraire au châtiment divin »...
  • Plan de l'analyse :
  • Introduction
  • I - La composition
  • Transition
  • II - Le sens de la fable
  • Conclusion
  • Ouverture

 

documents bac

 

 


 

Accéder au document

 

Descriptif EAF, série S, la question de l'homme dans l'argumentation autour de la question du bonheur

La fontaine

La question de l'homme dans l'argumentation, du 16è à nos jours

Lire la suite

Oral EAF, La Fontaine, le philosophe Scythe, les fables, questionnaire bac

la-fontaine

Oral de 84 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

Lire la suite

La Fontaine, le loup et le chien, oral EAF

la-fontaine

Oral de 73 questions et réponses, oral bac et commentaire de la fable

 

Lire la suite

Oral EAF, le chêne et le roseau, La Fontaine

la-fontaine

Oral préparé de 60 questions avec réponses en commentaire

Lire la suite

La laitière et le pot de lait à l'oral EAF, La Fontaine à l'examen

la-fontaine

Oral préparé de 72 questions avec réponses. Bon niveau de préparation

Lire la suite

L'allégorie au service de la morale, le symbolisme animalier, La Fontaine

la-fontaine

 Les fables de La Fontaine, un exemple, le renard et la cigogne

 

Lire la suite

Le pouvoir des fables, VIII, 4, La Fontaine au bac

la-fontaine

La Fontaine, bon niveau d'analyse

Lire la suite

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau